Quelle année !

Publié le 30/12/2023 à 10:30

1

Source : Page Facebook de Dylan Rocher

 

Alors que 2023 s'achève, un regard en arrière nous ramène immédiatement à une brassée de souvenirs, tant cette année a été belle et riche en sensations boulistes. Dans tout l'Hexagone et ailleurs, les terrains de pétanque ont retenti de milliers de carreaux et les champions ont écrit, exploit après exploit, quelques nouvelles pages de l'histoire du jeu.

Mais si l'on ne devait garder qu'une image de 2023, ce serait certainement celle du poing serré et de l'énorme grinta de Dylan Rocher, qui lui a permis de revenir de Cotonou avec deux nouveaux titres de champion du monde acquis dans des conditions parfois difficiles.

 



Source : Page Facebook de Ratchata Khamdee

 

Ce n'est pas la seule image a retenir de ces beaux Mondiaux, bien sûr : l'irruption du jeune ThaÏlandais Ratchata Khamdee au sommet de la pétanque mondiale, la formidable ambiance béninoise qui a fait de ces championnats une étincelante réussite et les belles prestations des joueurs et des joueuses tricolores ont inscrit l'événement, pour longtemps, dans le souvenir de ceux qui y ont assisté.



Source : Page Facebook de Thierry Grandet

 

2023, c'était aussi, même si l'incessante multiplication des titres commence à en saturer un peu la visibilité, de beaux championnats de France. Et de beaux champions et championnes, puisque les maillots tricolores ne se sont pas toujours posés sur les épaules des favoris : c'est ainsi qu'on a pu voir monter sur la plus haute marche quelques petits nouveaux, comme le Corse Basil Jackel (tête-à-tête senior), la Mosellane Aurélie Salingue (tête-à-tête féminin), les Girondins Moïse Helfrick et Jean Feltain (triplettes senior) ou l'Italien Diego Rizzi, dont c'était le premier maillot bleu-blanc-rouge. Nouveaux champions aussi, les Nordistes Thierry Fouillard et Alexis Pinault, qui sont devenus en compagnie de Laurence Morotti les premiers champions de France en triplette mixte de l'histoire.



(Crédit photo : La Marseillaise)

Autre première fois pleine d'émotion, la belle victoire dans le Mondial la Marseillaise de Bonetto, Baudino et Riviera, à l'issue d'un parcours parfaitement maîtrisé. Les Marseillais ont enfin touché à leur rêve, en disposant en finale de Feltain, Helfrick et Sanvers.

 

 

 



Bien sûr, ce sont bien d'autres images qui remontent aussi lorsqu'on se retourne vers la saison qui se termine, émergeant d'un circuit qui, avec l'abondance des nationaux et un calendrier fédéral de plus en plus touffu, propose une profusion de belles compétitions. Le sacre mondial des joueuses du Vietnam, le formidable doublé de Marine et Mickaël Bonetto en doublettes mixte, le retour de Montoro, après un accident qui l'avait tenu pendant des mois éloigné des terrains, au plus haut niveau avec un titre européen à la clé ou l'irruption sur le circuit français de jeunes diamants bruts tels que Dawson Herlemann ou Sacha Jacquet ont aussi été des temps forts de ces derniers mois.



Source : Page Facebook Diego Rizzi

 

Coté clubs, le FIP Fréjus, après un début de saison marqué par la victoire de RobineauRocher et Lacroix à la grande finale PPF, triomphe en fin d'année : un titre national en doublettes, trois joueurs vainqueurs des Masters de pétanque et la victoire au Trophée des Villes lui permettent d'envisager de se présenter, avec un effectif au complet, en grand favori de la Coupe de France des clubs à Beauvais, en mars prochain. Autre club au sommet, la Boule Moulietsoise chère à Thierry Grandet : un titre national en triplettes, un titre européen, le Mondial la Marseillaise, les Masters de pétanque, c'est une incroyable moisson de trophées que le modeste club girondin a vu arriver sur ses étagères ces derniers mois, grâce à Feltain, Helfrick et Grandet.



L'année a été belle, et il ne nous reste finalement, alors qu'elle est sur le point de s'achever, qu'une chose à souhaiter : que la prochaine le soit tout autant et que, sur les milliers de terrains que compte l'Hexagone mais aussi sur ceux du monde entier, le jeu qui nous passionne tous continue sa belle route. Bonne année 2024 à tous !

 

O°O