Masters de Pétanque 2007: 1ère étape à MAASTRICHT

Date 22/6/2007 7:30:00 | Sujet : Masters de Pétanque


Masters Pétanque 2007
1 ère Etape : MAASTRICHT

C’est donc à Maastricht, ville charmante et très accueillante du sud de la Hollande, qu’allait être donné le départ de l’édition des Masters de Pétanque 2007, levant ainsi le voile sur quelques inconnues. En effet, on pouvait jusqu’alors se demander comment allait se comporter l’équipe des cousins Bettoni et de Robert Leca, qui participe pour la première fois à cette compétition après une magnifique saison 2006 (et notamment une victoire à l’Euro Pétanque de Nice), incertitude également ...  


concernant Christophe Sévilla, qui participe lui aussi pour la première fois à cette compétition, les vainqueurs 2006 sont ils remis de leur non qualification aux Championnats de France, Kévin Malbec va-t-il confirmer son excellent début de saison, où en est la « dream team » complétée cette année par Frédéric Perrin (qualifié in extremis par sa finale à Mâcon), faut il voir des les compositions des équipes de France des indices concernant la seconde équipe de France pour les Championnats du Monde 2007, bref autant de questions que se posent bon nombre de passionnés de notre sport et auxquelles cette première étape allait peut être pouvoir fournir quelques éléments de réponse.

Il est donc 10h00 sur la Place Vrijthof lorsque Marc Alexandre dévoile le tirage au sort :

France 2 composée de Thierry Grandet – Sylvain Pilewski et Christophe Sévilla contre Jean-Yves et Richard Bettoni associé à Robert Leca.

Après une première mène difficile pour les Varois (0-5), ces derniers rentrent dans la partie et égalisent presque en 2 mène (2-5 puis 4-5), c’est alors qu’une « royale » de France 2, et un tir un peu chanceux de Thierry Grandet (court de 50 et palet à la dernière) permettait à cette équipe de France de faire le trou (11-4), mais les Varois ne s’en laissent pas compter et reviennent petit à petit au score (6-11, 7-11, puis 9-11) l’équipe de France 2 marquait alors un 12e point sur un geste magnifique de Robert Leca qui, une boule à une et deux points pour France 2 sur le jeu, tirait au but pour empêcher le tir à la gagne n’encaissant ainsi qu’un point (Robert avait déjà annulé un bouchon quelques mènes avant pour ne pas perdre). Les Varois esquissaient un dernier sursaut (10-12) avant de s’incliner 13-10 contre une équipe de France 2 qui aurait pu voir les choses se gâter si Jean-Yves Bettoni avait été plus efficace au tir en 2 occasions (tir pour 2 chique et n’en fait qu’un et manque un tir a 4 !)

Philippe Quintais– Philippe Suchaud – Frédéric Perrin contre France 1 : Sylvain Dubreuil – Julien Lamour – Damien Hureau.

Une partie a sens unique ou l’équipe de Philippe Quintais ne parvenait pas à trouver la bonne carburation et à qui rien ne réussissait, alors qu’en face l’équipe France 1 proposait un jeu solide avec notamment un Damien Hureau très efficace, une partie qui se déroula en 7 mènes seulement. (Evolution du score : 1-0, 1-1, 1-5, 1-9, 5-9, 5-12, 5-13)

Bruno et Dylan Rocher associés à Stéphane Robineau contre l’équipe locale : Bob van der Stappen – Tom Pols – Eric Berghmans.

Une partie à sens unique terminé en seulement 7 mènes dont 2 nuls avec à noter tout de même quelques magnifiques tirs de Dylan Rocher dont 1 palet à 13 mètres environ. (Evolution du score : 4-0, 7-0, 7-2, nul, nul, 11-2, 13-2)

Enfin dernière opposition de ce premier tour Zvonko Radnic – Marco Foyot – Jean-Michel Puccinelli contre Michel Loy – Claudy Weibel – Kévin Malbec.

Une partie moyenne disputée par ces deux formations où Jean-Michel Puccinelli s’avérait excellent prenant le dessus sur le tireur Francilien permettant ainsi a son équipe de coiffer les vainqueurs 2006 qui semblaient pourtant avoir les choses en main. Mention bien donc pour Puccinelli et un Claudy Weibel qui tira son équipe vers le haut une bonne partie de la rencontre. (Evolution du score 0-2, nul, 2-2, 5-2, 5-5, 5-7, 9-7, 9-9, 13-9). Petite déception pour les nombreux Belges présents dans les tribunes et qui voyait leur protégé s’arrêter dès la première partie.

Match d’appui :

Loy – Weibel – Malbec contre l’équipe locale : partie dominée de bout et bout par les franciliens avec Kévin Malbec au point et qui s’en est très bien sorti. (4-2, 4-3, 8-3, 8-5, 13-5).

Quintais – Suchaud – Perrin contre Bettoni JY et R. et Leca : une partie difficile pour les Varois qui avaient sans doute encore la tête dans leur partie contre France 2 et un score sans appel de 13-4 pour l’équipe de Philippe Quintais.

1/2 finales

1ère 1/2 Finale :

Grandet – Pilewski – Sévilla contre Dubreuil – Lamour – Hureau.

Un début de partie moyen de la part des 2 équipes de France et c’est France 2 (Grandet) qui s’en sort le mieux en menant 3-0 après 3 mènes de marque pour France 1 (Dubreuil) et notamment une première mène ou avec 5 boules pour France 1, c’est France 2 qui marque. France 1 revient dans la partie et marque 2 mènes de 1 pour revenir a 2-3. C’est alors que France 2 décide de tourner, Sylvain Pilewski (peu en verve au tir) passe pointeur et Thierry Grandet passe au milieu, ce qui a pour effet immédiat de booster France 2 qui prend ses distances 7-2, puis 8-2 avec deux belles mènes de Christophe Sévilla. On retrouve à ce moment de la partie un grand Damien Hureau qui à partir de cette instant fait carreau à presque tout ses tirs ramenant ainsi son équipe à 6-8, puis c’est a nouveau 2 points pour France 2 qui reprend un peu le large 10-6, deux magnifiques tirs de Damien Hureau,bien secondé dans cette mène par un Julien Lamour en dessous de ces capacités dans cette partie, qui rapporte 3 nouveaux points à France 1 qui revient à 9-10. Ultime sursaut de France 1 qui s’inclinera la mène suivante suite à un manque double de Julien Lamour, contré par un carreau de Thierry Grandet qui permet à France 2 de s’imposer 13-9.

A noter dans cette partie un magnifique duel entre Damien Hureau et Christophe Sévilla.

Dans cette partie (tir) :

Pilewski 1 sur 4

Grandet 6 sur 7 dont 3 carreaux (et un bouchon)

Sévilla 18 sur 21 dont 4 carreaux

Lamour 5 sur 11 dont 2 carreaux

Hureau 20 sur 23 dont 10 carreaux (9 carreaux sur les 14 derniers tirs)

2ème 1/2 Finale :

Rocher père et fils – Robineau contre Radnic – Foyot – Puccinelli.

Une partie équilibrée entre deux formations tirées vers le haut par leurs tireurs, avec un début de partie à l’avantage de l’équipe Foyot qui mené 1-0 égalise à 1-1 avant de faire 3 points pour prendre la tête 4-1. Mais une mauvaise mène au point de Marco Foyot qui perd 2 boules courtes permet à Roby et au siens d’engranger 4 points (avec un rajout spectaculaire de la part de Dylan, qui joue dans cette mène une boule à l’effet pour éviter les boules de devant qui sont dans sa main). 5-1 pour Rocher. Une belle mène de Foyot et un tir manqué de Dylan Rocher permet aux Auvergnats d’égaliser a 6-6 avant d’encaisser 4 points suite à une belle mène de point des Sarthois qui mène donc 10-6. Nous sommes alors a la 8ème mène, mène dans laquelle le bouchon se déplace en fond de case et ou Stéphane Robineau, pourtant excellent à l’appoint jusque là se fait piéger en sortant ses 2 boules laissant alors l’ouverture à Foyot et au siens qui reviennent a 10-10. Cette 9ème mène constitue sans aucun doute le tournant de cette partie, puisque après 2 boules perdues au point (1 par Rocher père, une par Roby) et un palet de Puccinelli, il reste 4 boules à l’équipe Foyot, qui a 2 points au sol contre 3 à leurs adversaires, Roby gagne le point et verra Puccinelli manquer la sienne et Marco Foyot manquer double, dans ce qui était sans aucune discussion une mène de gagne (si le Marseillais avait tapé la sienne, Dylan n’aurait eu d’autre choix que de tirer au bouchon). Résultat 1 point pour Roby dans cette mène qui reprend la tête 11-10. 1 point pour Foyot dans la 10ème mène, 11-11, puis un superbe tir au but de Jean Michel Puccinelli dans la 11ème mène, on reste donc a 11-11.

La 12ème et donc dernière mène verra la victoire de l’équipe Rocher sur un tir - on ne peut être plus chanceux ! - de Roby qui est contraint de tirer à 2 à la sautée une boule colée à la sienne (a ce moment-là, Foyot a le point). Roby tire court, fait palet dans la sienne qui décale celle à Foyot, faisant compter celle qui était collée + le palet de Roby, qui monte dans le bouchon: 2 points et donc 13 !

Finale

Rocher – Rocher – Robineau contre Grandet – Pilewski – Sévilla.

Une première mène et déjà un tournant de partie en effet. Dylan Rocher fait un palet sur la première boule de Sylvain Pilewski resté pointeur, ce dernier crochète sa deuxième et laisse le point, Grandet le gagne, Dylan fait palet de nouveau, 2 au sol, 4 boules a 3, Grandet reprend et Roby frappe, Sévilla le regagne, Roby manque, puis c’est un manque double de Bruno Rocher, qui permet à Sévilla de faire compter un second point pour mener donc 2-0. Une belle mène de l’équipe Rocher leur permet d’égaliser à 2-2, puis de mener 3-2 dans une mène ou France 2 frappera 5 boules, mais Thierry Grandet en ayant manqué une, c’est Dylan Rocher qui donne un point à son équipe en pointant bien (à noter que Dylan recevra dans cette mène un carton jaune pour avoir bouché un trou de trop !), c’est alors que Christophe Sévilla - déjà très bon tout au long de la journée et très bien secondé par un Thierry Grandet au milieu, qui ne manque pas grand-chose, et un Sylvain Pilewski qui trouve (enfin) la cadence au tir - va accélérer et permettre à la formation tricolore de faire le trou 6-3, puis 10-3. Arrive alors la 6ème mène ou Dylan Rocher manque sa première sur un point a 50 de Pilewski, puis fait palet a la deuxième. Pilewski le regagne a 70, Robineau frappe, Grandet le regagne à 10, Robineau fait carreau ! Sévilla tir le carreau et fait palet, gardant le point à 40 derrière. Rocher père décide de tirer et manque, il décide alors de pointer et perd le point à 50 derrière. Grandet n’ajoute pas la sienne et oblige Sévilla a tirer pour 2, et c’est un carreau gagnant de Sévilla qui réalise tout au long de cette finale un sans faute, pour une première journée aux Masters. Chapeau !!!

Moyenne au tir de la finale :

Bruno Rocher 0 sur 3

Stéphane Robineau 4 sur 6 dont 1 carreau

Dylan Rocher 5 sur 8 dont 1 carreau

Sylvain Pilewski 4 sur 5 dont un carreau

Thierry Grandet 5 sur 7 dont 1 carreau

Christophe Sévilla 10 sur 10 dont 6 carreaux et 4 palets !!!!

Je voudrai dire que les spectateurs étaient nombreux dans les gradins de la place Vrijthof et que l’enthousiasme dont ont fait preuve nos amis bataves tout au long de cette journée, devrait peut être inciter la société Quaterback à tenter de renouveler l’expérience en dehors de nos frontière tant les masters constitue une splendide vitrine et la meilleure promotion pour notre discipline.

Voilà en ce qui concerne cette première étape, j’espère avoir répondu a vos attentes et avoir été le plus complet possible, il me reste a remercier la société Quaterback pour son accueil et enfin un grand merci à "jacpétanque" de son accueil, de son implication et de sa grande sympathie.

Romain Barré, "Rom08"





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=8329