Pétanque - COUPE DE FRANCE 2007 : Le grand huit avec BASSENS

Date 13/3/2007 20:00:00 | Sujet : Coupes & Trophées

   "Nous avons gagné en osmose"

   
A l’honneur pour ce premier rendez-vous, le club de Bassens qui vient d’accéder pour la 2ème fois en 3 ans à la finale nationale. C’est le coach, Jean Roger Montiel alias boulistenaute «
pacific33 » qui a bien voulu répondre à nos questions.
  
Un coach bien évidemment heureux du résultat obtenu lors de la finale de zone.

   « Nous disputions notre 3ème finale consécutive, ce qui est déjà un exploit vu la qualité de la zone. Tout le monde donnait Ax les Thermes, le tenant du titre, comme favori mais nous savions que l’on présentait des arguments de valeurs ...

... Nous avons affronté les ariégeois dès la ½ finale pour une revanche de la finale de l’an passé et là je peux dire que nous étions au rendez-vous avec un excellent niveau de jeu. Avec 5 victoires en tête à tête nous avons pris une bonne option et cela s’est confirmé avec les 2 victoires en doublette synonyme de qualification.

Pour la finale contre l’autre équipe ariégeoise de La Bastide sur l’Hers –Le Peyrat, nous avons récidivé notre performance de la veille pour notre plus grand bonheur. »

Revenons un peu sur cette campagne 2006 /2007, comment s’est elle passée ?

« Comme tous les ans dans un excellent esprit que développe la Coupe, par contre nous avons du nous déplacer 6 fois sur les sept tours disputés, 3 fois au niveau départemental et 3 dans la zone. Au total avec le week-end à Valence d’Agen il aura fallu disputer 9 tours pour décrocher notre place à Châteauroux »

Vous avez eu des rencontres difficiles ?

« Tous les clubs que nous avons rencontré étaient de bonnes équipes, en 1/8ème de finale nous avons affronté le club de Montégut dans la Gers, club d’Alain Cantarutti le créateur de la Coupe, c’était un bon présage car nous avions battu les gersois en finale de zone il y a 2 ans, c’était peut être un signe !! En ¼ nous avons souffert contre Tarbes et son terrain difficile et  piégeux, heureusement que Mirande battu par les tarbais  nous avait prévenu et nous nous en sommes sortis. »

Passer 9 tours ça demande un investissement important pour un coach ?

« Oui tout à fait, je suis très méticuleux, j’ai établi des statistiques sur tous les joueurs pour les suivre au plus près et prendre les bonnes décisions. Lors de chaque rencontre je convoque 12 joueurs et je dévoile ma liste des 8 au dernier moment, c’est mon moyen pour qu’ils soient tous concernés »

Et les joueurs acceptent ?

« Sans problème, c’est la principale évolution depuis deux ans, nous jouons vraiment en équipe et tout le monde adhère au projet, celui qui ne joue pas se transforme en supporter et inversement. C’est cette osmose qui fait notre force, nous aimons tous cette Coupe et tout le monde joue le jeu »

Vous avez toujours été coach ?

« Non au tout début, cette tache revenait à notre ancien président Guy Trounoud, c’est un découvreur de talents, c’est lui à travers l’école de pétanque qui a formé et mené au plus haut niveau Ludovic Labrue, champions du monde jeune, et Fabien Sauvage champion d’Europe. Aujourd’hui il est devenu coach de l’équipe du Bénin. »

Présentez nous un peu votre équipe type.

« Nous avons eu le renfort de Laurent Planton au 1er janvier, après une escapade fructueuse à la Ferrade et un titre de champion de France, il est revenu à Bassens. Il s’est de suite fondu avec le groupe.

Après nous retrouvons Ludovic Labrue, Abdel et Lotsi Lahmaza, Alain Gruget, Philippe Fonteille et Bertrand Barrades. Pour les féminines nous pouvons aligner Béatrice Coupaye (1/4 de finaliste l’an passé à Argenton en mixte) et Sandra Lopes Fragoso. Je garde le meilleur pour la fin avec le capitaine Eric Grandvoinet avec lequel je prends toutes les décisions.

J’aimerais aussi citer Raymond Tire (ancien vice champion de France) qui nous a bien aidé lors des premiers tours et toujours présent lorsque je demande les licences avant les rencontres. »

Une équipe soudée et vraiment homogène. «  Ludovic Labrue et Bertrand Barrades sont encore invaincus à de jour, c’est moi qui ai lancé Bertrand je le prend pour les tête à tête car je sais qu’il est redoutable »

Les ambitions

« Il y a deux ans, nous étions un peu novice même si notre place en ½ finale au Pontet était un bel exploit, cette année je pense que nous avons un peu plus d’expérience et aucune équipe ne nous fait peur, nous avons bien l’intention de décrocher cette coupe aux grandes oreilles comme nous aimons dire en rigolant entre nous »

Les supporters

« Pour notre venue dans le superbe boulodrome de Valence d’Agen, je pense que nous étions une cinquantaine de girondins dont le président charismatique du comité André Mitteau venus nous encourager. Châteauroux c’est déjà plus loin mais nous serons une bonne vingtaine. »

Et la Mairie vous apporte son soutien ?

« Oui tout à fait, d’ailleurs pour le trophée Obut, le comité avait privilégié Bassens plus tôt que Bordeaux qui n’apporte aucune aide. Après notre place en finale nous avons été reçu à la mairie pour nous féliciter. Pour Châteauroux, le président Philippe Paucher est déjà parti à la chasse aux sponsors pour minimiser les dépenses. »

Un dernier mot ?

« La coupe de France est une aventure extraordinaire et nous retrouver dans les 8 meilleurs sur presque 3 000 ne peut que nous combler. Nous allons jouer notre chance à fond et ramener la Coupe en Gironde »

Vous pouvez également retrouvé le site de la ville de Bassens en cliquant
ici

Attention aux girondins, Bassens sera motivé plus que jamais pour inscrire son nom au palmarès de cette 8ème coupe de France.

Accroupi de gauche à droite :
Planton Laurent; Labrue Ludovic; Coupaye Béatrice; Granvoinet Eric (Capitaine) Barrabes Bertrand; Lahmaza Abdel;
Debout de gauche à droite :
Fonteille Philippe; Tire Raymond; Montiel Jean-Roger(coach Pacific33) Gruget Alain; Lopes Fragoso Sandra; Lahmaza Lotfi.

Coupe de France pétanque




Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=7282