La Réunion : CdF : Le DUC de NICE a eu très chaud

Date 14/10/2005 11:00:00 | Sujet : D.O.M-T.O.M

Lien sur photo vers Galerie


Le Duc de Nice a eu très chaud
. . Le Duc de Nice avec ses champions du Monde et de France, a eu très chaud le vendredi 7 octobre dernier au boulodrome du front de Mer de St Paul de la Réunion lors de sa rencontre contre l’ABLL, comptant pour le premier tour de la Coupe de France 2005/2006.
. . Prés de 800 spectateurs, un temps très agréable pour jouer aux boules, la meilleure équipe réunionnaise contre la meilleures équipe de France, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette soirée une belle soirée. Et cela a été le cas.

. .En tête à tête, contre toute attente, les niçois ont été surclassés par les st paulois, seul Frédéric Foni a pu remporter sa rencontre face à Frédéric Esther. Philippe Quintais, Philippe Suchaud, Henri Lacroix, Ludovic Montoro et Agnès Tarditi se sont inclinés respectivement face à Charles Chéreau, René Guy Tolar, Jean Marie Pavot, Sylvain Racine et Emeline Lee Song Yin.
Un démarrage de rêve pour St Paul 10 à 2 en leur faveur à l‘issue de cette première phase.

. .En doublette, Lacroix/Montoro n’a fait qu’une bouchée de Pavot/Esther. Tolar/Lee Song Yin parvenait à prendre le dessus sur Quintais/Tarditi. Dans la dernière doublette décisive, Chéreau/Racine a mené 11 à 3 face à Suchaud/Foni. Après avoir tiré le bouchon une fois pour ne pas perdre et réussi un tir miracle pour marquer 4 points, l’équipe niçoise a finalement coiffé les st paulois.
Après cette deuxième phase, St Paul mène face à Nice par 13 à 8.


. .Du coté de l’ABLL, le moral était touché et c’est sans conviction qu’ils ont entamé les triplettes. Suchaud/Foni/Tarditi n’a pas pris trop longtemps pour prendre le dessus sur Esther/Tolar/Lee Song Yin et dans la partie opposant Quintais/Lacroix/Montoro à Pavot/Chéreau/Racine, les locaux ont bien résisté que dans les premières mènes avant de se faire déborder par les niçois Score final 18 à 13 en faveur du Duc de Nice.

. .Les niçois ont gagné et les st paulois ont fait honneur à la pétanque réunionnaise. Les nombreux spectateurs présents ont vraiment assisté à une très belle soirée de pétanque. Dommage que cela n’arrive pas plus souvent.

Article proposé par « iles »

. .Debout de g. à d. : Antoine Tsimarivo, Sylvain Racine, Jean Jacques Charolais, Jean Marie Pavot,
René Guy Tolar, Charles Chéreau, Aldo Tanjama
Accroupis (de g. à d.) : Frédéric Esther, Freddy Rosina, Emeline Lee Song Yin, Sonia Babou.


Lien sur photo vers Galerie

Article ci-dessous proposé par « CHRIS974 »


RENCONTRE COUPE DE FRANCE

ST PAUL / ILE DE LA REUNION CONTRE DUC DE NICE

Vendredi 7 octobre 2005 à 17h30

La rencontre entre les champions de La Réunion et le club du Duc de Nice était annoncée comme un grand choc sportif à La Réunion, puisque le club de Saint-Paul a réussi en 2005 l’exploit de réunir tous les meilleurs joueurs du département.

Présentation des joueurs :
Charles Chéreau
 : champion de La Réunion dans toutes les formations

Frédéric Esther
 : champion de France TaT 1999, multiple champion de La Réunion
Sylvain Racine : champion de La Réunion doublette 2005
René Guy Taular : champion triplette et champion doublette 2005
Jean-Marie Pavot : joueur le plus titré de La Réunion
Emelyne Lee-Son Yin : championne triplette 2005, doublette 2005 et vice-championne TaT 2005 !!!

Si le Duc de Nice faisait un déplacement à l’occasion du premier tour de coupe de France en tant que vainqueur de l’édition 2004, les joueurs de La Réunion étaient préparés et motivés pour les accueillir comme il se doit, ceci sans complexe. Plus d’un millier de spectateurs venus de toute l’île étaient au rendez vous, rendant la structure d’accueil disproportionnée par rapport à l’importance de la rencontre.

Equipe du Duc de Nice :
Christine Saulnier / Frédéric Foni / Philippe Suchaud / Ludovic Montoro / Henri Lacroix / Philippe Quintais

Chaque équipe n’utilisera pas de remplaçant.

Résultats TaT :
CHEREAU / QUINTAIS : 13-7

RACINE / SUCHAUD : 13-8

TOLAR – MONTORO : 13 – 4

PAVOT / LACROIX : 13 – 9

LEE SON YIN / SAULNIER : 13 – 6

ESTHER – FONI : 5 – 13

Score REUNION : 10 / DUC DE NICE : 2

Durant ces parties, Charles Chéreau surprend Philippe Quintais en pratiquant un jeu d’attaque qui s’est concrétisé par une série de frappes et de carreaux impressionnante, Racine domine Suchaud par un jeu intelligent grâce à un appoint sans faute, Tolar domine largement sur toutes les phases de jeu Montoro, Pavot joue à son niveau contre Lacroix qui semble surpris, L.S. Yin ne laisse aucune chance à Saulnier et Esther le seul champion de France de La Réunion ne joue pas son jeu et perd contre Foni.

Les spectateur Réunionnais pronostiquent déjà une victoire facile contre les champions du monde en titre….

Résultats Doublettes :
ESTHER – PAVOT / LACROIX – MONTORO : 1 – 13

TOLAR – L.S. YIN / QUINTAIS – SAULNIER : 13 – 12

A ce moment là, le score est de 13 à 5 en faveur de l’équipe de Saint-Paul. Si la dernière doublette qui se joue est remportée par les Réunionnais, c’en est fini pour les métropolitains qui ne pourront même plus disputer leur chance en triplette….

Score de la dernière doublette au moment de la défaite de Philippe Quintais: 11 à 3 en faveur de La Réunion !!! (CHEREAU – RACINE contre FONI – SUCHAUD)

Le doute s’installe dans l’équipe du Duc de Nice, qui pense déjà avoir perdu son titre, et à son retour en avion….

Mais c’est sans compter sur la classe de Philippe Suchaud qui aligne les frappes avec une concentration impressionnante, et avec la chance de Frédéric Foni qui frappe le bouchon au lieu de la boule sur une mène ou il pouvait perdre….Mène annulée !!

Mène suivante, Philippe Suchaud réalise 4 points sur une frappe qui enlève 2 boules adverses et qui permet à l’équipe de marquer 4 points…. L’équipe Réunionnaise s’écroule et laisse la possibilité au Duc de Nice de se défendre en triplette.

Score final : 13 – 11 pour SUCHAUD / FONI

Résultats Triplettes :
TOLAR - ESTHER - L.S. YIN / SUCHAUD – FONI –SAULNIER : 4 – 13

PAVOT – CHEREAU – RACINE / QUINTAIS – LACROIX- MONTORO : 4 – 13

Les Réunionnais se sont inclinés en jeu d’équipe par le manque d’expérience et de pratique dans cette formation.






Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=4331