Communiqué FFPJP

Date 4/8/2005 22:00:00 | Sujet : Dirigeants

NOTE D’INFORMATION :
- Boules Italiennes.
- Relevé de Prix Nationaux.

- Aide aux fédérations des Pays défavorisés.

- Projet de revue Pétanque et Jeu Provençal.

Boules italiennes :
A la suite des visites effectuées sur place par MM. Henri Bernard, Georges Aimone et Antonio Napolitano, le Comité Exécutif de la FIPJP a accepté d’agréer un fondeur italien et six artisans fabricants des boules dites « en bronze » qui ont chacun fait homologuer un de leurs jeux...


Une réunion de tous les fabricants de boules a ensuite eu lieu à Lyon le 18 avril au cours de laquelle il a notamment été rappelé aux fabricants italiens que seules les boules présentées au Laboratoire National d’Essai avaient été homologuées et que les boules « pleines » (elles sont remplies d’élastiques reliés par des ressorts ) que certains fabriquaient également demeuraient totalement interdites sur toutes les compétitions placées sous l’égide de la FIPJP. Les labels de ces boules ont d’ailleurs été envoyés à tous les Comités.

La Fédération Italienne ayant néanmoins donné son « homologation » (contre versement de royalties) à ces boules pour certaines compétitions se déroulant sur son territoire, le Comité Exécutif avait demandé, l’an dernier déjà, à cette dernière de faire retirer la mention « homologuées par la FIB » des emballages et des documents relatifs à ces boules et de préciser qu’il s’agissait au contraire de « boules de loisir » ne pouvant être utilisées en compétition.

Cette obligation a été rappelée à ces fabricants au cours de la réunion du 18 avril et il leur a été précisé que tout manquement aux obligations internationales serait sanctionné financièrement et que cela pourrait aller jusqu’au retrait total de toute homologation de boules d’un fabricant, en particulier au cas où certaines des boules vendues avec mention de l’agrément de la FIPJP se révéleraient pleines.

Depuis il a été constaté :

- Qu’une pétition réunissant des centaines de signatures de joueurs circule en Italie pour faire totalement interdire ces boules dans les compétitions

- Que la Fédération Italienne n’a toujours pas fait le nécessaire pour bien faire apparaître sur les boules pleines et sur leurs emballages qu’elles ne sont pas acceptées pour la compétition et en faire disparaître la mention « homologuées par la FIB ».

- Que certains revendeurs en France vendaient des boules ne portant pas l’un des labels homologués, prétendant cependant que tel est bien le cas en produisant certains documents sans rapport avec les homologations acceptées par le Comité Exécutif au mois de mars

En conséquence :

- Il convient de demander à tous les arbitres de bien vérifier la conformité des labels portés sur des boules italiennes avec la liste des labels distribués, car les fabricants semblent avoir mis sur le marché des boules pleines avec des labels presque similaires. Il est d’ailleurs facile de vérifier s’il s’agit de boules pleines ou creuses, à l’oreille d’abord, par entrechoc ensuite, par examen du rebond enfin. Leur ouverture peut toujours être décidée ouvrant, en cas de résultat probant, des possibilités de sanction tant à l’encontre des joueurs que des revendeurs ayant vendu ces boules en prétendant qu’elles ont été homologuées.

- Les joueurs qui auraient des doutes sur la validité des boules de ce type qu’ils auraient achetées sont priés d’en faire vérifier le label et de ne pas les utiliser, sinon à leurs risques et périls, puis, le cas échéant, de s’adresser au vendeur après duquel ils se les sont procurées.

- Parallèlement un courrier sera adressé à la FIB pour lui demander de retirer immédiatement son agrément aux boules pleines, ce qui est contraire au règlement de jeu international et aux textes internationaux qui ne donnent ce pouvoir d’homologation qu’à la FIPJP. Faute de réponse rapide la question sera mise à l’ordre du jour du Congrès international au mois de septembre et il pourra y être décidé de radier la Fédération Italienne actuelle des membres de la FIPJP pour y admettre une nouvelle association, purement pétanque celle-là, qui s’engagerait à respecter les règlements internationaux.


Le sujet de forum : Les boules Italiennes "Unibloc"

Album photos

Album photos Boules Unibloc
  
Album photos Boules Unibloc
  
Album photos Boules Unibloc




Relevé prix nationaux :

 Les délégués fédéraux sur les concours nationaux ont à faire signer par les joueur et les organisateurs, et à signer eux-mêmes un relevé des prix attribués à partir des quarts de finale. Ce procédé a été mis en place afin de vérifier que les prix versés correspondent, pour chaque cas, aux montants annoncés aux différents stades de la compétition et n’ont donc pas fait l’objet d’un partage. Cela devait également permettre à certains joueurs renommés d’avoir une autre raison que l’application du règlement qui devrait pourtant suffire, à opposer aux demandeurs de partage puisque, eux, peuvent avoir à rendre des comptes au fisc au titre des bénéfices non commerciaux.

 Dernièrement des joueurs ont ajouté une mention au dos de ces feuilles pour indiquer les sommes réellement perçues, évidemment après partage. Ils se sont ainsi délibérément placés en infraction avec nos règlements, en particulier avec les articles qui interdisent le partage des prix.

 En de tels cas le délégué fédéral ne doit pas signer ces feuilles et il doit les renvoyer à la Fédération en soulignant cette anomalie et en indiquant qu’elle a été l’attitude des organisateurs. Si ces derniers ont accepté cette manière de faire ou s’ils ont agi pour faciliter le partage (par exemple en reprenant des chèques contre du liquide) cela doit être signalé car ils sont alors également sanctionnables et le concours en question ne sera pas autorisé l’année prochaine. Il en va d’ailleurs de même s’ils signent une feuille de répartition qui ne correspond pas à la réalité, ou une feuille portant mention du partage.

 Aide aux Fédérations des pays défavorisés :

 Vous savez déjà que le principal frein au développement de la Pétanque dans le Monde est la grande difficulté dans laquelle sont les nouvelles fédérations pour se procurer des boules. Cela tient moins au coût des jeux en valeur absolue qu’à ce que représente leur prix au regard du niveau de vie dans ces pays. Très souvent les 50 à 100 € nécessaires représentent un voire plusieurs mois de salaire.

 La demande est donc forte, de la part de ces pays, de boules usagées et elle a encore été accrue avec l’arrivée au sein de la FIPJP des dernières adhésions : Inde, Pakistan, Philippines, Taiwan, Togo…C’est pourquoi la Fédération Internationale a mis en place une politique de monitoring dans laquelle des fédérations anciennes et relativement nanties prennent directement en charge l’un de ces pays. Compte tenu des possibilités de la France, cette politique a été élargies au niveau des régions et plusieurs Ligues se sont engagées dans cette démarche, en particulier les Pays de Loire avec la Géorgie, la PACA avec la Guinée et même la Boule de Saint-Giniez (13) avec l’Arménie.

 Au-delà de la fourniture de boules usagées, pour l’envoi desquelles la Fédération s’occupe des modalités, il peut également s’agir de la communication de documents ou d’ouvrages, voire de l’envoi de cadres ou de la réception de joueurs ou de formateurs de ces pays. Nous souhaiterions évidemment que d’autres Ligues ou Comités s’associent à cette démarche. Si vous êtes intéressés, merci de nous le faire savoir.

 De plus, en attendant la finalisation de l’opération « un club-un jeu de boules » que doit lancer La Boule Obut en collaboration avec la FFPJP, il serait souhaitable qu’il soit procédé à des ramassages de boules à l’initiative des clubs ou des Comités, notamment à l’occasion de certaines manifestations. Nous pensons en particulier aux prochains Championnats de France (comme cela a été le cas à Lons-le-Saunier pour le Championnat du Monde des Jeunes) à l’aide d’une campagne de presse avec le principal titre local, les boules pouvant alors être stockées sur le car podium fédéral.

 Merci à ceux qui pourront consentir cet effort car les boules, même dépareillées, qui dorment dans vos coffres de voiture ou dans vos caves sont un bien inestimables pour les pétanqueurs en devenir d’autres pays.



ARTICLES :Fin des partages...La Belgique montre l'exemple.
  corto


Le sujet de forum :

Partage dans le dernier carré

Que pensez-vous des partages dans les concours !!

On partage ou on partage pas

Assemblées Générales des Ligues et Comités
:

 Le Président a confié, en fin d’année dernière, à Jean-Pierre Jaquet, ancien président du Comité de l’Essonne et responsable des publications chez Renault, une étude de faisabilité d’une revue sur la Pétanque et le Jeu Provençal adossée à la FFPJP. Ce dernier a terminé cette étude préalable et il a présenté les conclusions de ce remarquable travail, précis et détaillé, aux membres du Comité Directeur présent à Caen.

 Une présentation plus générale aura lieu lors des réunions du Conseil National à Marseille au mois d’octobre mais, la réussite d’une telle entreprise nécessitant l’engagement du plus grand nombre, en particulier au niveau des clubs, il conviendra qu’un membre du Comité Directeur soit présent à chacune de vos assemblée générales de Ligue et de Comité pour bien exposer la démarche et témoigner de l’engagement fédéral s’il est décidé que ce projet doit être concrétisé pour mettre en place un instrument qui manque incontestablement à notre Fédération.

 Vous voudrez donc bien faire connaître le plus rapidement possible au siège la date de votre prochaine assemblée générale afin que nous puissions opérer la répartition des présences lors de nos réunions d’octobre.

Communiqué FFPJP.

Info http://www.quintaisport.fr/comiteffpjp05/





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=3974