Congrès National de la FFPJP. 2002

Date 28/9/2002 8:00:00 | Sujet : Editorial bouliste

Comme tous les ans, à la même époque, la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal, avec en premier son président Claude Azema, réunit l'ensemble des Ligues et Comités de métropole et d'outre-mer pour faire le bilan de la saison écoulée et présenter les grands axes de la nouvelle année sportive.
Cette année 2002 n'a pas échappé à la règle et ce sont quelques 500 personnes qui ont assisté à cette grande messe.
Parmi eux, Fernand Payet et Guy Marbois, président et secrétaire général du Comité de la Réunion. Nos deux représentants n'ont pas chômé tout au long de ces deux jours et ont assisté à la séance plénière et aux deux ateliers mis en place à savoir sur l'informatique et les règlements.
Dans son rapport moral, le président Azema ne pouvait qu'être satisfait de l'augmentation du nombre de licenciés en 2001. Cela faisait deux ans que la FFPJP enregistrait une baisse de 1 à 2% par an. ?Nous sommes un sport à la mode actuellement car les gens ont beaucoup plus de temps pour les loisirs? souligne Claude Azema. ?On s'est également aperçu que les féminines sont de plus en plus nombreuses à être licenciées dans un club et le secteur entreprise a également connu une forte progression. Ce sont des motifs pour se réjouir, mais attention, il ne faut pas s'endormir sur nos lauriers?.

CHAMPIONS DU MONDE

Le président Azema ne pouvait qu'être satisfait de cette saison 2001 car en plus de cette augmentation du nombre de licenciés, il faut ajouter les titres de champions du Monde pour les Seniors hommes et le titre de championne d'Europe pour les dames. Il ne manque que les jeunes, mais on ne peut pas tout avoir. Une bonne saison sur le plan international pour la France.
?Nous commençons à récolter les efforts accomplis car depuis quelques années, nos structures ont beaucoup évolué et la pétanque sportive s'est beaucoup développée.
Les éducateurs, arbitres sont mieux formés et bien entendu, cela se ressent à tous les niveaux. Il y a eu des emplois dans ces domaines et c'est un plus.
L'autre grande confirmation que la pétanque se porte bien est l'intérêt des médias. Pratiquement toutes les télés ont maintenant une émission et toutes les grandes manifestations sont maintenant couvertes. Entre les Masters TF1, les Intervilles, le trophée Pathé sport, les Championnats de France, la Marseillaise, le monde entier a pu découvrir ce sport et cela a fait des adeptes.
?Sur le plan de la communication, on peut en être fier, précise le président Azema car depuis le Trophée Canal+, bien du chemin a été fait. Notre regret reste que les grands quotidiens nationaux ne sont pas encore intéressés, mais par contre, la presse régionale est très impliquée et j'en profite pour remercier le Journal de l'île de la Réunion qui fait beaucoup pour la pétanque réunionnaise?.
Lors du congrès, il a été question de la catégorisation des joueurs et surtout de l'homogénéité qui devrait être appliquée depuis cette année, mais qui soulève bien les débats. Le principe est que du 1er janvier au 31 mai, pour tous les concours, les équipes soient composées de joueurs du même club. Il va y avoir une période de transition, mais d'ores et déjà, on peut penser qu'en 2003, ce règlement sera mis en place à la Réunion.

?DE JEUNES LOUPS?

L'autre point important abordé était la mise en place des nouveaux statuts fédéraux, mais le Ministère de la Jeunesse et Sports ne s'est pas encore prononcé à ce sujet, mais là également, on peut penser qu'en 2003, il y aura de nouveaux règlements qui régiront la pétanque française.
Un autre grand projet voté et qui sera mis en application dès 2003, c'est la tenue d'un championnat de France féminin en triplette en plus de la doublette. Un plus indéniable pour la gente féminine, mais bonjour les finances.
Le point a également été fait sur la saison 2002 et notamment l'organisation des championnats du Monde qui se déroulera à Grenoble au mois d'octobre, du championnat du Monde féminin qui aura lieu au Canada et bien sûr de l'organisation des championnats de France.
Sur le plan international, les sélectionneurs français auront un peu plus de facilité que l'année dernière car étant championne en titre, la France aura deux équipes. D'après le président Azema, la Fédération s'oriente plus pour cette deuxième équipe vers une équipe ?de jeunes loups?. Pour les féminines, ce sera un peu plus difficile car il n'y aura qu'une équipe et les prétendantes sont nombreuses.
A l'image des boulistes réunionnais, c'est donc une année encore pleine qui attend la Fédération Française. Souhaitons qu'elle soit aussi bonne que 2001 et pour cela, nos deux représentants à ce congrès auront un rôle important à jouer au niveau du Comité.



Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=38