Gilles Bonutti, l'union fait la force

Date 2/6/2020 20:40:00 | Sujet : Grands concours de pétanque

Le président de Palavas Pétanque a pris la tête d'une nouvelle association qui se veut force de proposition auprès de la FFPJP.


Gilles Bonutti, l'union fait la force

 


C'est l'un des nombreux enfants de la crise sanitaire. Le Collectif des organisateurs de manifestations de pétanque et de jeu provençal, qui a vu le jour le 6 mai dernier, est né de la réflexion qu'ont été obligés de mener, face au confinement et à ses conséquences, la plupart des organisateurs de nationaux et d'internationaux. Beaucoup d'entre eux se sont vus contraints d'annuler leur manifestation conformément à l'interdiction, émise par la FFPJP, d'organiser des compétitions jusqu'au 31 juillet, mais d'autres ont aussi dû renoncer face au désir de leurs partenaires de faire de 2020 une année blanche.

 

 

Robert Costes

 

Quoiqu'il en soit, tous doivent affronter une remise en question profonde de leurs événements, voire de leur format, de façon à envisager plus sereinement leurs éditions 2021. Et de le faire ensemble, car ce qui ressort aussi de cette initiative, c'est la croyance dans l'intelligence collective et le sentiment qu'on est plus écouté lorsqu'on est nombreux que lorsqu'on agit seul. Des sentiments largement partagés, si l'on en juge par la liste déjà impressionnante des premiers adhérents du Collectif : plus d'une vingtaine, au rang desquels on compte Palavas, Espalion, Ajaccio, Montpellier, Moulins, l'Ile Rousse, Bastia, Clermont Ferrand, Nice, Draguignan, Nyons, Millau, Cannes, Objat, Gréoux, Ruoms ou Fréjus. Autant de poids lourds du circuit national, avec à la tête de l'association Gilles Bonutti, Robert Costes, Jean-Philippe Santucci et Anne-Marie Olivieri-Garrus.

 

 

Jean-Philippe Santucci

 

Pour ces modifications qui portent essentiellement sur le cahier des charges des Nationaux et des Internationaux, mais aussi sur leur calendrier, le Collectif se veut force de proposition vis-à-vis de la Fédération, à laquelle il a déjà soumis quelques-unes de ses idées. Autant dire que la balle est dans le camp de nos dirigeants, et que la façon dont elle va revenir en jeu va être extrêmement important pour l'avenir du circuit national. Et peut-être, tout simplement, pour celui de la pétanque en France.

 

 On en parle dans ce FORUM

 





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=20981