La victoire en chapeau melon

Date 23/4/2020 13:00:00 | Sujet : Editorial bouliste

Après plus de quinze ans passés à photographier des concours de pétanque, Pierre Fieux  commente et partage avec nous ses photos préférées.


La victoire en chapeau melon

 

 

 Version audio avec
sous-titres toutes langues
 !

 

 

Le Mondial la Marseillaise, c'est le plus grand concours du monde, une grande et belle histoire qui, à la manière d'une poupée russe, en contient beaucoup d'autres. Plus petites, moins connues et aussitôt que vécues, ensevelies dans la formidable effervescence de l'immense épreuve marseillaise. Ainsi, depuis plus de cinquante ans, chacun revient du parc Borély avec sa performance d'un jour, une anecdote et des souvenirs pour l'année qui vient.

Ainsi de ces trois joueurs qui se sont inscrits durant des années au Mondial marseillais sans parvenir à passer la première journée. Immuablement vêtus, à chaque édition, d'un chapeau melon et d'une chemise de nuit d'époque, ils ont fini un jour par gagner la troisième partie et à se qualifier pour le lundi.

 

 

La joie de ces trois joueurs à ce moment-là, une joie de compétiteurs qui contrastait étrangement avec leur tenue de dillettantes, me reste encore en mémoire. Elle m'avait fait toucher du doigt, une fois de plus, à quel point le Mondial est magique, et comment il peut concilier en permanence fête populaire et épreuve sportive, sans jamais nuire à l'une ou à l'autre. Pour faire vibrer, dans les parties de haut niveau comme dans celles qui opposent de simples amoureux du jeu, l'âme profonde de la pétanque.

 

LIRE

Ombres portées





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=20918