Ombres portées

Date 20/4/2020 13:00:00 | Sujet : Editorial bouliste

Après plus de quinze ans passés à photographier des concours de pétanque, Pierre Fieux partage et commente ses photos préférées.


Ombres portées

 

 

 Version audio avec
sous-titres toutes langues
 ! 



Voilà plus de quinze ans que je promène mon appareil photo sur les jeux de boules de toute la France. J'y ai photographié les plus grands champions d'aujourd'hui, capturé les émotions des plus grandes finales, mais j'y ai aussi cueilli, à la volée, quelques images qui sont le cœur battant de ce jeu. Quelques images où chacun d'entre nous peut retrouver les gestes, les couleurs ou les ambiances qui lui ont fait aimer la pétanque.

Je me suis replongé depuis quelques semaines, confinement oblige, dans les milliers de clichés stockés dans mon ordinateur, et classé ceux que, des années plus tard, je retrouvais avec le même plaisir. J'ai eu envie de les partager avec vous, et de vous proposer de temps à autre une de ces images, avec quelques mots pour tenter d'expliquer pourquoi elle me semblait pouvoir parler à tous ceux qui aiment, profondément, notre jeu et ceux qui le pratiquent.

Et j'ai voulu commencer par celle-ci, où seules ces quelques boules qui brillent sous le grand soleil de Provence et les ombres des spectateurs qui composent la galerie suffisent à dire l'ambiance qui règne dans cette partie. Le silence qui entoure le joueur qui part au rond, l'attente qui pèse sur le déroulement de la mène. Et toute l'importance que peut prendre pour tous ceux qui y assistent, dans le Sud de la France ou ailleurs dans le monde, une simple partie de pétanque.

Regardez cette photo suffisamment longtemps : vous arriverez peut-être, à force d'attention, à y entendre chanter une cigale.

 





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=20912