Weibel sur le toit du monde

Date 25/1/2015 17:20:00 | Sujet : Championnats du Monde de pétanque

Le champion belge, après avoir disposé des principaux favoris, est devenu aujourd'hui le premier champion du monde tête-à-tête de pétanque.


Weibel sur le toit du monde

Il a eu du mal à réaliser. Claudy Weibel, après sa magnifique victoire dans ce premier championnat du monde tête à tête, peinait à comprendre comment il avait pu éliminer successivement les principaux favoris de l'épreuve. Les spectateurs, eux, comprenaient pourtant très bien. C'est toute la rage de gagner, l'intelligence du jeu et l'immense classe du joueur belge qu'ils ont retrouvé, intactes, durant ces deux jours de compétition. Des qualités dont il a fait preuve tout au long d'une extraordinaire carrière, des qualités qui lui avaient permis de battre successivement Saeng Kaew et Dylan Rocher hier, mais des qualités qu'il devait encore retrouver aujourd'hui pour finir le travail entrepris.

Ce travail du dimanche, c'était d'abord face au surdoué Diego Rizzi qu'il fallait l'accomplir. Le jeune Italien, qui empilait les carreaux depuis deux jours, attaquait moins fort cette demi-finale et prenait d'abord le dessous face au Belge qui menait bientôt 8-0. Un sursaut de Rizzi lui permettait de réduire le score et de revenir 8-5, mais Weibel ne lâchait rien et repartait 11-5 sur deux superbes carreaux. Rizzi luttait encore en obtenant 2 nouveaux points sur deux énormes carreaux, mais ne pouvait rien faire face à la détermination du Belge qui s'imposait 13-7.
L'autre demi-finale s'avérait beaucoup plus disputée. Un gros départ de El Mankari lui permettait de mener 5-1 avant que le marocain, sur une très mauvaise mène, offre 3 points à son adversaire, suivis de trois autres sur une mène somptueuse d'Atallah. 6-5 pour la Tunisie, le match était lancé et les deux hommes entamaient une passionnante course poursuite, jusqu'à 10-8 pour la Tunisie. Une course qui finissait alors sur une nouvelle mauvais mène de El Mankari, le Marocain offrant une nouvelle mène facile à un Sami Atallah qui n'en demandait pas tant.

Belgique-Tunisie, l'affiche était belle et la finale ne tardait pas à tenir ses promesses. Sous le regard des caméras de Sport+ et de France Télévision, c'est une formidable partie qui se déroulait bientôt, entre deux champions terriblement motivés déroulant une pétanque de légende. Weibel partait en tête 2-0 avant d'être rejoint 2-2, de repartir 5-2 et d'être rejoint à 5-5 sur trois carreaux de Sami Atallah. Les deux joueurs ne lâchent rien, et se retrouvent bientôt 8-8 à l'issue de plusieurs mènes superbes avant que Weibel se détache à nouveau 10-8 sur un superbe carreau. Atallah manque double sur une belle entame de Weibel et se retrouve manqué perdu ! Carreau pile du Tunisien, deux nouveaux points pour la Belgique sur un nouveau carreau de Weibel. La partie devient électrique, mais le niveau monte encore. En grand champion, Atallah claque deux carreaux sur deux beaux points de Weibel, qui fait la reprise en se cachant derrière le carreau tunisien ! Atallah manque, Weibel est champion du monde, Van Campenhout a les larmes aux yeux, le public applaudit debout. La pétanque a gagné.

Les interviews

Les boulistenautes en parlent dans ce ::FORUM

::Album PHOTOS


Tous les résultats officiels sur fipjp.com/fr/nice-2015-ko

Lire

Nice centre du monde

Pas si simple, pour Dylan

Bandiera à la poursuite de l'arc-en-ciel

Bandiera attendra encore

Un carré vraiment magique

Mattaranz en chantant





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=17865