Champion de France, une émotion indescriptible

Date 18/9/2013 20:10:00 | Sujet : Championnats de France

Notre boulistenaute Claude BARRAUD tout fraichement auréolé du titre de champion de France vétéran souhaitait partager avec vous ce week-end plein de joie, de sensation et d’émotion. Découvrez le récit détaillé d’un périple semé d’embûches…

Claude BARRAUD {tirofer} : Notre premier objectif était déjà d'accéder aux 8èmes de finales afin de satisfaire toutes les attentes des personnes qui nous faisaient confiance avant notre départ, en effet depuis le début de l'année, nous avions accédé pratiquement à tous les derniers carrés des plus beaux vétérans du grand ouest dont celui de Cholet le plus huppé !
Ensuite à partir des 8èmes de finales, c'était du bonus, quant au titre chacun y pensait sans doute dans son for intérieur, comme tous les compétiteurs d'ailleurs !

Quel bonheur de constater toute cette ferveur et frénésie de nos amis Bretons, voire d'ailleurs sur ce forum tout au long de nos joutes finales !

Il faut dire pourtant que notre parcours a été semé d'embûches et cela a commencé avant le début de la compétition !

Notre canonnier attitré Michel MARCO devait supporter une lombalgie l'empêchant d'évoluer à son poste de tireur!

Ainsi j'ai essayé lors des poules de le suppléer au tir, lui même passant pointeur de tête !

La journée de samedi s'est déroulée sur un terrain stabilisé peu sélectif !

1ère partie on s'impose facilement contre la Meuse, l'adversaire n'arrivant pas à hausser son niveau de jeu !

2ème partie contre une très valeureuse équipe locale, VETTER du club de Coursan représentant la ligue Languedoc-Roussillon.
Après deux heures d'affrontement de haut niveau, défaite 13 à 11 juste pour le gong de 12h30 !

Nous avons aussitôt profité d'un très bon repas sur place, avec le confit de canard, un des plats traditionnels du pays Lauraguais, pour nous requinquer avant les barrages !

Repêchage contre l'équipe de la ligue du Centre emmenée par Jacky Zanet qui nous a fait une grosse partie, papa de Lionel le webmaster de boulistenaute.com !
Victoire aisée, le pointeur adverse n'arrivant pas à maîtriser le terrain.

Sortie de poules, contre la Nièvre
Départ catastrophique pour nous 1 à 10, on décide de faire passer Michel MARCO toujours tétanisé par sa lombalgie au milieu !
On joue tous les coups à fond en raccourcissant et en frappant régulièrement 4 fois par mène et victoire au finish à 11 !

Ce sera le déclic, ensuite nous avons joué crescendo !

En 16ème on affronte les redoutables Lot-et-Garonnais emmenée par LABEAU qu'on ne présente plus !
Départ canon, 10 à 0, puis deux sursauts d'orgueil de nos adversaires qui engrangent 7 points en deux mènes !
Puis victoire pour nous sur un déplacement de but où on réalise deux belles frappes cadrées et un rajout.

Dimanche début des 8èmes sur un nouveau terrain très sélectif, terrain concocté par mon ami Jean-Pierre BOULET, transfuge Francilien dans l'Aude depuis quelques années !
Terrain avec beaucoup de pentes avec du béton, des petits graviers par dessus qui font corps avec la surface, terrain diabolique au tir et au point !

En 8èmes nous affrontons nos amis Ligériens de la Loire-Atlantique ex vices champions de France sous la houlette de mon ami Roger JOALLAND, victoire à 7, le pointeur adverse, mais néanmoins ami lui aussi n'arrivant pas à dompter le terrain, seul mon 3ème ami Daniel De Magalhes nous fait souffrir avec des appoints millimétrés avec des boules de diamètre 71 difficiles à tirer à 10 mètres !

 

En quart de finale match contre l'Essonne qui fait figure d'épouvantail après sa victoire par fanny en 8èmes de finales !
Cette fois ci notre tireur attitré souffrant moins de sa lombalgie, prend le tir de tête !
Devant sa puissance de feu, l'adversaire subit, et ainsi nous gagnons à 3 sans beaucoup de résistance, même à mon avis un peu de résignation !

Sur cette partie Michel MARCO notre tireur a fait étalage de sa classe, et devant tant de facilité, de décontraction, le public en a fait son chouchou, on l'a vérifié à l'applaudimètre !

Demi-finale contre une seconde équipe Francilienne des Hauts-de-Seine, les vieux routiers emmenée par l'inusable Jacques DUVERNAY !

Partie acharnée, indécise, où le tireur adverse nous assène beaucoup de carreaux !
Score 9 à 8, et sur un tir malheureux 9 à 11 !

Dernière mène à 10 mètres, mauvais appoints des adversaires, notre tireur fait carreau sur l'un de leurs seuls beaux points, puis rajouts dangereux avec la pente avec nos 2 dernières boules, le compte est bon, à nous la finale !

Finale que nous jouons devant un public tout acquis à notre cause, en effet les Bretons dans les tribunes sont majoritaires, et notre tireur a su mettre dans la poche les spectateurs locaux grâce à son sourire et sa décontraction, et surtout son adresse sans cesse renouvelée!

 

En finale nous affrontons une 3ème équipe Francilienne à suivre, (je me suis dit, j'espère que l'adage "jamais deux sans trois va se vérifier"), la redoutable équipe des Yvelines emmenée par Christian COSTA, le métronome de son équipe, équipe déjà Championne de France dans cette catégorie il y a quelques années, on sait donc que l'expérience d'une finale jouée par eux est un atout indéniable !
Confrontation où notre pointeur a du mal à rentrer dans la partie, nous arrivons tout de même à colmater les brèches, ainsi le score est de 5 à 5, il n'y a pas le feu en la demeure !
Nous arrivons ensuite à prendre le large 12 à 7 grâce à notre pointeur qui fait jeu égal avec son alter ego et par les frappes régulières de notre tireur.

Malheur pour nous ensuite avec 4 boules dans les mains pour frapper, nous blessons la boule, tombons au pied mais gagne manquée !
Dur à digérer 12 à 8, puis mène suivante boule à boule, COSTA frappe, notre tireur peut tirer pour le titre, boule en montant 60 derrière le but, distance 8 mètres, gagnable 1 fois sur deux, on décide de pointer, point perdu pour quelques millimètres, 9 à 12 !

Dur à accepter sans y penser pour les mènes suivantes, il faut faire le vide, 5 boules de match gâchées, normalement ça ne pardonne pas !

Heureusement dernière mène 10 mètres, le tireur adverse perce alors qu'on est 3 boules à deux et c'est la victoire !
Sur cette dernière mène mon tireur a été phénoménal, à 4 boules à 3, à 10m, il a fait une frappe chirurgicale en tirant la première boule pointée par André COSTA, à 15 cms derrière le but, sans rien casser, il fallait le faire après avoir raté la gagne la mène précédente pour quelques millimètres !

Une grande émotion indescriptible m'envahit, j'ai du mal à réaliser ce qui m'arrive, je suis juché sur un nuage, l'instant est exceptionnel !
Ensuite l'émotion passée, c'est la plénitude, que du bonheur.

Moi qui n’avais jamais joué de finale d'un Championnat de France, j'avoue que le stress est à son paroxysme, et ne pas arriver à l'apprivoiser, c'est la défaite assurée!

Bigrement heureux de ramener ces maillots tricolores sur les terres Bretonnes, celles de l’Ille-et-Vilaine, celle de mon club Bourg des Comptes, présidé par un grand Président, Monsieur Michel MOLLO, d'une activité débordante, et au dévouement indéfectible !

 

Merci à St Dominique, patron de Fanjeaux, lieu de notre retraite Audoise, qui nous a pris sous sa protection jusqu'à la consécration suprême !

 

Je tenais à remercier les organisateurs de ce Championnat de France à Castelnaudary où la convivialité prévalait, terre très hospitalière, avec un cassoulet qu'on n'a pas manqué de déguster et d'apprécier, et un petit coucou amical à nos bourreaux des poules qui nous ont supporté jusqu'à notre victoire finale en ne manquant pas de nous féliciter, quelle est belle la pétanque jouée dans cet état d'esprit en acceptant de perdre dignement !

Remerciements aussi à tous mes amis de ma terre natale Saintongeaise de Jonzac, de Fontaines d'Ozillac, et de toutes les terres Charentaises qui sont restés nous soutenir, on arrosera ça cet hiver dans les carrières de Jonzac!

Remerciements aussi à d'autres amis venus d'Argelès, un peu de partout, qui nous ont supporté tout le long des deux journées, ils se reconnaîtront, ainsi qu'à MT GAUTHIER "ocean", une fidèle supportrice de St Jacques de la Lande (près de Rennes), ainsi que l'ami Marcel MABILAT ex-président de Chevilly la Rue, en vacances à Cannes la Bocca qui m'ont soutenu derrière leur clavier !

Enfin remerciements à notre délégué Anthony PASCUAL, "anto35", mon équipier en triplettes, plus jeune président de comité de France avec ses 32 ans, qui nous a soutenu dans la douleur (faut dire qu'il n'est pas aisé de gérer un joueur qui souffre et qui est diminué, et en plus frustré de ne pas pouvoir tirer de tête comme d'habitude), mais qui a été récompensé, on lui a offert un bien beau fanion de Champion de France !
Sans oublier pour conclure nos amis Dolois, champions d’ l’Ille-et-Vilaine  qui nous ont soutenu sans relâche tout le long du parcours ! (Pardon pour ceux que j'ai oublié)

Je dédie cette victoire à quelqu'un qui doit être très heureux et très fier là haut, qui m'a tout appris des boules, mais surtout de la vie, avec qui j'ai participé en 1970 à Vichy à mon 1er Championnat de France séniors à 17 ans en étant surclassé en battant en finale départementale du 17, mon idole de l'époque Alain GERS !, j'ai nommé "papa" !!!

Merci pour toutes ces félicitations qui nous vont droit au cœur ! 

 

Photo FFPJP www.championnats-ffpjp.com

Michel MARCO , Daniel GOLTAIS {dann} et Claude BARRAUD {tirofer} (Bretagne / Ille-et-Vilaine)

 

Un article détaillé sera prochainement disponible sur www.petanquejp35.fr Info transmise par le président du Comité de l'Ille-et-Vilaine M. Anthony PASCUAL.

 

Ils en parlent dans notre ::FORUM

 

Lire

Les Champions de France vétérans 2013
Communiqué de presse FFPJP : les Bretons brillent dans l’Aude (Les principaux résultats à partir des quarts et évolution du score de la grande finale)

La campagne 2013 prend fin à Castelnaudary avec les Vétérans

Article de lancement : France Triplette Vétérans à Castelnaudary

 





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=16844