Tirofer raconte le France mixtes de Trignac

Date 17/7/2013 13:00:00 | Sujet : Championnats de France

  • De retour de Trignac où j'ai assisté à un magnifique championnat de France ! A noter que je n'étais pas présent le samedi.

ANGELIQUE PAPON A COURONNE NICOLAS RAYNE EN ROI

 
N'en déplaise à certains les terrains très techniques au point ne laissaient pas le hasard dicter son verdict, mais au contraire ce sont les bons(nes) envoyeurs(ses) qui pouvaient s'exprimer à merveille !
Bien sûr de temps en temps une boule bien envoyée pouvait exploser, mais c'était je le répète rare pour les adeptes de l'envoi !

Ce matin les 8èmes de finales on donné lieu à des parties de haut niveau, c'était un beau feu d'artifice avec le bouquet avant l'heure !
Les terrains avaient été arrosés et il fallait tirer plein fer, ça ne ramassait pas !
Tout d'abord le 1er 8ème de finale entre Labrue et Debard a été sans doute le plus décousu avec un niveau de jeu au point et au tir assez moyen, faut dire qu'on jouait à 10 mètres sans cesse, il fallait un gagnant et ce sont les Vauclusiens qui ont vaincu !

Ensuite le 2ème 8ème de finale entre Rayne et Malbec a eu du mal à démarrer, personne ne profitant des ouvertures !
A 10 à 8 Malbec avec trois boules dans les mains alors que l'adversaire à 2 points par terre et 4 boules dans les mains a percé en tirant la boule la plus près, puis a tiré sans succès deux fois le but en donnant pour ainsi dire la partie à son adversaire sur un plateau, dommage ce manque de lucidité pour un joueur de ce niveau !

Le 3ème 8ème de finale a vu un Aubry au départ poussif au tir alors que Dauphant faisait le mille avec beaucoup de carreaux !
Aubry se reprenait avec à son tour avec pas mal de carreaux mais le retard concédé au score était rédhibitoire et il devait s'incliner logiquement!


Le 4ème 8ème de finales a été pour moi le plus beau, Diot et Da Cuhna se rendant carreaux sur carreaux avec deux pointeuses à leur niveau !
Da Cunha avec quelques points de rajout laissés ça et là en cours de route alors qu'il menait largement lui coûta très cher !
Il fit un ou deux trous et Diot en face lui continuait son travail de sape avec des séries de carreaux impressionnantes ce qui lui a permis de conclure victorieusement cette partie  ! (Rien que pour avoir vu cette partie je n'ai pas regretté le déplacement) !

Le 5ème 8ème de finale a vu un Rocher solide au tir qui a affronté Rousseaux dont le tir bien trop souple pour ce terrain lui a été fatal ; il tombait au pied des boules au tir et la boule tirée faisait juste quelques cms, Rocher s'est imposé mais sans convaincre totalement !

Le 6ème 8ème de finale a vu Holley solide au tir avec une pointeuse bien affûtée, face à Front qui faisait feu de tous "fers" avec succès (malgré un TOC au tir), mais la faiblesse de sa pointeuse sur quelques mènes lui a été fatal !

Le 7ème 8ème de finale promettait avec Le Marrec espoir de l'équipe de France face à Lelouche qu'on ne présente plus !
Cette partie a été à sens unique les Bretons ne jouant pas à leur niveau, les Pyrénéens n'ont pas eu à forcer leur talent pour gagner, dommage pour les Bretons d'être passé à côté de la partie, cela arrive même aux meilleurs !

Dernier 8èmes de finale entre le jeune prodige Bourguignon CDF junior Verzeaux face au cannonier Margerit qui a fait un tabac au tir lors du CDF triplettes à Béziers !
Malheureusement Verzeaux n'a pas eu son rendement habituel au tir et malgré un sursaut d'orgueil alors qu'il était largement mené, a dû logiquement rendre les boules !

Le meilleur était à venir, les quarts de finale ont tous été de haut niveau !

Tout d'abord 1er quart avec un duel de titans entre Diot et Lellouche qui avaient été flamboyants en 8èmes de finale !
Après un départ canon de Diot, Lellouche a mis la machine a carreaux en route, et comme la pointeuse à Diot mollissait, la partie devenait trop désiquilibrée et Lellouche termina la partie en beauté en cadrant trois fois avec une mène de 5 !

Le 2ème quart de finale fut très équilibré entre Holley et Rayne qui s'en donnaient à coeur joie au tir, tout comme les pointeuses qui se mettaient au diapason !
A 10 à 11 et deux tirs ratés la dernière mène, Holley s'inclina, mais la partie lui a échappé juste sur quelques détails !

Le 3ème quart entre Rocher et Margerit a montré la force de frappe extraordinaire de Margerit, un vrai récital de carreaux qui a mis pour une fois Dylan Rocher sous l'éteignoir au tir !
Dommage pour Margerit que Christine Saunier sa pointeuse n'a pas suivi sur quelques mènes, la partie aurait été conclue bien plus tôt !
A noter que Rocher a tiré une fois le but pour ne pas perdre, ensuite a fait un carreau sinon il avait perdu, et ensuite la dernière mène a tiré encore avec succès le but à sa 3ème pour ne pas perdre, mais malheureusement pour lui le but a percuté une boule dans son parcours, l'empêchant de sortir, donc pour ceux qui prétendent que Rocher ce WE n'a pas été bon, excusez du peu !

Le dernier quart a été le plus décevant Dauphant a joué son niveau, mais Debard au tir est passé a travers avec souvent des avantages de boules dont il n'a jamais profités, ainsi Dauphant a gagné sans gloire, mais faut être deux pour faire une belle partie !

L'après midi tout le monde s'attendait à des demi-finales de haut niveau avec beaucoup de suspens tant les équipes qualifiées nous avaient régalé dans la matinée !

Malheureusement chaque demi-finale s'est jouée à sens unique à vitesse grand "V", avec deux tireurs émoussés ou pas tout a fait désinhibés de l'enjeu, à savoir Margerit et Lellouche !

Tout d'abord Rayne contre Margerit nous gratifia d'une série de carreaux impressionnantes et Margerit parut très timoré au tir étant incapable de lui répondre !
Margerit concéda 5 points d'entrée et ensuite Papon mangea au point sa rivale avec des envois de toute beauté !
Rayne continua ses tirs venus d'ailleurs, ses points de rajouts jamais gaspillés, la messe a été dite en très peu de temps !
Que dire des tirs au but successifs de Margerit, sans doute un aveu de soumission, dommage de l'avoir vu craqué, tant le matin il avait fait l'admiration du public !

La 2ème demi finale fut du même tonneau avec un Lellouche perçant beaucoup au départ avec une pointeuse dominée par sa rivale, si bien que malgré un sursaut des Pyrénéens cela n'a pas suffit !
Dommage que la pointeuse de Lellouche n'a pas pu sur différentes mènes tirer avec succès pour engranger des points importants, faut dire qu'il fallait frapper plein fer pas facile quand on tire une boule de temps en temps !
A noter aucune boule perdue au point par Dauphant qui a été le métronome de son équipe (vous voyez le terrain n'était pas si aléatoire pour ceux qui envoyaient avec précision) !

La finale était 100% Auvergnate, singularité rare et sans doute unique lors d'une finale de CDF !
Chacun dans les travées des gradins avait son favori, mais on verra que l'expérience lors de ce genre de compétitions est importante, en effet seule des 4 finalistes Papon avait déjà revêtu le maillot tricolore (bien des fois d'ailleurs, je laisse les puristes me dire le nombre) !

D'entrée Rayne avec des carreaux venus d'ailleurs donna le tempo, compensant quelques points approximatifs de Papon !
Un trou de Dauphant, puis deux autres la mène suivante démontrait que l'enjeu pesait sans doute déjà sur ses jeunes épaules !
Si bien qu'il pris le point à la place de sa pointeuse qui était elle aussi à la peine à la grande stupéfaction du public, et comme toujours c'est quand il a pris le point qu'il a perdu des boules, alors qu'auparavant quand il était tireur il n'en perdait aucune !
Le chant du cygne n'était pas loin, la première fois Dauphant avec une boule en main noya le but, mais le rata la mène d'après !
Avec 10 au score Rayne avait trois boules pour tirer à 3 et conclure, ce qu'il fit de sa première avec une belle victoire pour deux champions qui nous ont gratifié toute la journée d'une osmose parfaite, d'un calme Olympien, et jamais de renoncement ou de marque de dépit lors des coups du sort, ce qui est l'apanage des grands !

En conclusion un CDF de haut niveau, bien sûr certains puristes diront que le terrain était trop sélectif, je ne m'aventurerais pas sur ce terrain sinon on va me traiter de mysogine, vous voyez ce que je veux dire

Non ce terrain était jouable, la preuve Angélique Papon à l'envoi a été remarquable, peu de déchets, bien sûr tout le monde n'a pas son niveau, mais ne dites pas que les boules allaient où bon leur semblait !
Quant à son équipier Rayne que j'ai découvert c'est du solide, beaucoup de carreaux et un pointage de métronome ! (Le meilleur joueur de tous les compétiteurs(ces) à mon avis sur la journée du dimanche).

Quant à Dylan Rocher, bien sûr il eu des petits passages à vide, la preuve que c'est un être humain, mais déjà jouer au niveau qu'il a joué au tir et au point, c'est du haut niveau, niveau qui peut en faire pâlir plus d'un !

A noter la sportivité sans faille de tous les compétiteurs, la pétanque jouée dans cet état d'esprit on en redemande !

Félicitations aux organisateurs, à tous les bénévoles de Trignac, un CDF de grand cru avec l'avènement ou la confirmation de grands joueurs à l'instar des "Diot", "Margerit", "Dauphant", etc....


----------------
"les hommes naissent tous libres et égaux en droit. Qu'on me pardonne mais c'est une phrase que j'ai beaucoup de mal à dire sans rire" Desproges
Mon portrait http://www.boulistenaute.com/actualite-portrait-30-barraud-claude-tirofer-4872

 

On en parle dans notre ::FORUM





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=16720