Alec Sweet : L'avenir de la pétanque américaine est limité

Date 8/7/2009 20:30:00 | Sujet : Mondial la Marseillaise à pétanque

L'oeil américain d'Alec Stone Sweet 

L'avenir de la pétanque américaine est limité

Aux Etats-Unis, il y a environ deux mille licenciés, mais ils sont répartis sur des distances énormes. Par exemple, pour nous autres New-yorkais, il faut aussi longtemps pour aller jouer à Los Angeles que pour se rendre à Paris ou à Montréal. Les joueurs américains sont répartis entre New-York (où évoluent les meilleurs joueurs), la Californie, l'Oregon et la Floride. A part les championnats et quelques grands tournois, ils ne s'affrontent jamais entre eux. J'ai conscience pour ma part d'avoir pu beaucoup progresser parce que j'ai la chance de pouvoir venir en France jouer beaucoup de parties. Je suis malheureusement le seul Américain à pouvoir faire cela.
Un autre frein au développement de la pétanque aux USA est l'argent. Beaucoup de sports américains (golf, basket, tennis, base-ball) en proposent beaucoup à leurs joueurs, et les jeunes ont plutôt intérêt à pratiquer ces sports-là que la pétanque. Je ne pense pas que cela change dans les années à venir.


Professeur d'économie à l'université de Yale, Alec Stone Sweet est un des meilleurs joueurs américains. Sélectionné à plusieurs reprises au sein de l'équipe des Etats-Unis, il a atteint, en 2007 et 2008, les 1/16èmes de finale du Mondial. Alec a perdu ce soir, avec ses partenaires Marco Gouast et Thierry Texier, en soixante-quatrièmes de finale.

 

> La Boule New Yorkaise 





Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=12021