Joies intérieures

Date 31/10/2002 8:50:00 | Sujet : Editorial bouliste

Avec l'arrivée de l'hiver, les pétanqueurs rentrent à l'abri. Pour preuve les boulodromes couverts sont de plus en plus prisés et en constante augmentation...
Même si le rythme ralenti, la pétanque est présente toute l'année et tous les nationaux de novembre un février connaissent un succés retentissant. Suivant les installations, la plupart du temps des parcs d'exposition, le nombre d'équipes est limité entre 300 et 400 et si vous voulez aujourd'hui participez au national de Poitiers ou de Cholet c'est peut être déjà trop tard. Pour Cholet qui représente le sommet de la saison hivernale, ce sont des centaines d'équipes qui sont refusées obligeant les organisateurs à mettre en place des concours qualificatifs dans le département pour pouvoir juste participer. Il est vrai que pour les organisateurs, un national couvert est une solution avantageuse, fini les soucis climatiques et certitude de la participation.
Alors si vous souhaitez participer à la ronde des nationaux d'hiver, cela commence début novembre par Macon 9-10 puis Bar le Duc 16-17, Rennes ou Troyes 30-1er. En décembre cap au sud avec Ales 7-8 et surtout l'international indoor de Toulouse (limité à 1024 triplettes)21-22. Pour commencer l'année 2003 Montluçon 11-12, Poitiers 25-26 et pour conclure votre ronde en février Martigues 1-2, Millau 8-9 et l'apothéose Cholet les 15 et 16 février. Alors si vous êtes toujours allergique à la poussière et que vous vous voulez rester au grand air, il faudra vous rendre à l'International de Saint Pierre en novembre, là bas pas besoin de chaufferette ni de gants, c'est vrai que sur l'île de la Réunion il fait chaud toute l'année...



Cet article provient de Pétanque
http://www.boulistenaute.com

L'adresse de cet article est :
http://www.boulistenaute.com/modules/news/article.php?storyid=111