Publicité

-- Dans le Monde -- : Lawn bowl à Jersey... So British !

Posté par Marcelbichon le 15/5/2019 7:00:00 (1512 lectures) Articles du même auteur

Sur l'île anglo-normande de Jersey, le 9 mai, on défile en grande pompe pour fêter la libération de ce territoire en 1945. Et on joue aux boules sur gazon dans un remarquable écrin de verdure...


 

Lawn bowl à Jersey... So British !


Sur l'île anglo-normande de Jersey, le 9 mai, on défile en grande pompe pour fêter la libération de ce territoire en 1945. Et on joue aux boules sur gazon dans un remarquable écrin de verdure.


En cœur de ville la fête bat son plein. Cornemuses, tambours, kilts, les fanfares précèdent le défilé des vétérans des armées de Sa Majesté. Le discours de Sir William Bailhache, Bailiff de Jersey, est diffusé sur grand écran, tant la foule est considérable, devant un parterre où ces dames ont sorti les chapeaux éclatants « à manger de la tarte le dimanche ».

 

 

 

A l'écart de la ville, en haut d'une grimpette sur Wesmount Road, l'ambiance est plus feutrée.

 

 

 

Quelques éclats de voix, de joie, ponctuent les jolis coups. Dans cet écrin verdoyant c'est jour de tournoi entre les membres du Jersey Bowling Club. 

 

 

 

On joue à la mêlée, par équipes de deux, avec changement de partenaire à chacun des cinq tours de 30 minutes rythmés par la cloche du capitaine de jeu.

 

 


La belle longévité de Mrs Jean Lowery

 

 

 

A la tête du Jersey Bowling Club c'est une dame qui préside. Mrs Jean Lowery est aux affaires depuis 2010, témoignant ainsi d'une belle longévité. Puisque c'est la deuxième plus longue présidence (en cours) au JBC, un club plus que centenaire, créé en 1912.

 

 

 

L'adhésion annuelle de chacun des membres est d'environ 80 livres (une centaine d'euros), « ce qui peut paraître élevé, mais nous sommes malgré tout loin du compte, modère la présidente. La location de nos huit terrains et du club-house nous revient chaque année à 4.000 livres (5.000€ NDLR). Et nous finançons nous-mêmes absolument tous nos déplacements en compétition. » 

 

 

 

Du coup le recrutement des jeunes s'avère compliqué. « Le coût de la pratique et des déplacements est évidemment un frein, convient Mrs Lowery ; c'est la raison pour laquelle nous cherchons des ressources extérieures. » 


Des joueurs de premier plan

 

 

 

Malgré les aléas économiques le JBC fait en sorte d'occuper le leadership parmi les cinq clubs de l'île de Jersey. Tournois inter-îles, championnat du Royaume Uni, championnat du Commonwealth, il s'agit toujours de bien figurer. 

 

 

 

« Nous sommes sur un petit territoire, mais ça ne nous empêche pas d'être performants, témoigne Didier Le Falher, un Français installé à Jersey depuis 38 ans. Nous avons au JBC de très bons joueurs, ce qui nous a, par exemple, permis de devenir champions d'Angleterre en 2015....

 

 

 

...Nous avons déjà joué les championnats du monde, et ce serait un beau challenge d'y retourner. »

 

 

Article réalisé d'après une contribution
de notre boulistenaute 
{Marcelbichon} 

 

Lire aussi

"La Lawn Bowls débarque en France

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          310 utilisateur(s) en ligne plus...


SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !