Publicité

L'entretien du mois : Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant

Posté par BOULEGAN le 29/1/2019 8:10:00 (54174 lectures) Articles du même auteur

Depuis quelques années, le talent du jeune Istréen brille, à l'image des pierres qu'il arbore à l'oreille, de mille feux.



Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant

 


Depuis quelques années, le talent du jeune Istréen brille, à l'image des pierres qu'il arbore à l'oreille, de mille feux. Imposant depuis cinq ans sur le circuit des nationaux et au sein des équipes de France jeunes son jeu complet, il séduit aussi par sa discrétion et sa joie de jouer. Déjà sélectionné plusieurs fois pour la finale PPF, il a franchi un nouveau cap en s'imposant dans le Trophée des Villes 2018. Plus à l'aise sur les jeux que devant un micro, la nouvelle étoile marseillaise a néanmoins gentiment accepté de répondre à quelques questions pour Boulistenaute.com.

 


Tu viens de signer une très belle saison 2018, avec plusieurs grosses performances sur le circuit national. Ce n'étaient pas les premières, mais est-ce que tu as le sentiment d'avoir franchi un palier cette année ?

Oui. Je sens que je suis monté d'un cran, je commence à rentrer dans les grosses compétitions, c'est différent d'avant. Du coup... C'est bien, je suis content.


Le plus beau résultat 2018, c'était ta victoire au Trophée des Villes. Est-ce que tu t'attendais à faire un résultat pareil ?

Franchement... Je ne pensais vraiment pas qu'on allait gagner. Nous au départ, on y a été pour s'amuser, mais on s'est vite aperçu qu'on était en forme. Alors, voilà.

 


C'est au fil du concours que tu as commencé à penser que vous pouviez gagner, ou bien est-ce que tu n'y a cru qu'au tout dernier moment ?

Quant on a commencé à arriver en quart de finale, qu'on a vu que le petit Jordan jouait vraiment bien, je voyais Jeremy et David qui jouaient bien aussi... Là, je me suis dit : « On peut gagner. »

Du coup, dans le match contre Romorantin où on va dire qu'on a eu de la réussite, puisque l'adversaire a fait casquette sur une boule tapé-gagné, on a bien joué, on a su saisir les occasions, et ça s'est bien passé jusqu'à la fin.


Tu as joué plusieurs fois en équipe de France. Là tu jouais sous les couleurs de Marseille. Est-ce que c'est différent de jouer pour son pays, ou pour sa ville, plutôt que jouer simplement pour soi ?

La victoire, c'est toujours bien. Mais quand tu gagnes pour Marseille, qui n'avait jamais gagné le Trophée des Villes, c'est vraiment beau. C'est une grande fierté. Pas comme si on avait gagné la Marseillaise, parce que la Marseillaise, il n'y a pas plus beau, mais presque autant.

 


La pétanque, pour toi, ça a commencé quand et comment ?

Au départ, je jouais pour m'amuser, près de chez moi, avec mes cousins. J'ai commencé la compétition assez tard, vers seize ans. Après, quand j'ai vu que je m'en sortais bien, que je commençais à monter en niveau, je me suis lancé. Toujours beaucoup avec mes cousins.


D'ailleurs, il y a cinq ans, tu es parvenu en finale de l'Europétanque en famille, avec Etienne Lacroix et Gino Dubois, face à Lucien, Quintais et Suchaud. Qu'est-ce qu'on ressent, à dix-sept ans, lorsqu'on affronte de telles légendes pour la première fois ?

Au début, c'est impressionnant, c'est sûr. Mais après, tu te dis que c'est une belle partie, que c'est là qu'il faut bien jouer. Ca rend heureux d'être là. Et puis tu te dis que si tu arrives à les battre, c'est que tu es bon. Ca motive. C'est du haut niveau, c'est excitant.

 


Tu viens d'être sélectionné pour participer aux Masters 2019, en compagnie de Montoro, Robineau et Sarrio. Qu'est-ce que tu as ressenti en apprenant la nouvelle, et comment vas-tu aborder cette nouvelle compétition ?

Ca m'a fait plaisir, bien sûr. En plus, je pense qu'avec Robineau, avec Montoro, avec Sarrio, on va bien s'entendre. Après, je vais aborder les Masters comme les autres concours. Je vais essayer de bien jouer, comme j'essaie de le faire d'habitude.


Lorsqu'on te voit jouer, on te voit beaucoup rire, plaisanter. On a l'impression que tu prends beaucoup de plaisir sur les jeux, et que tu abordes la pétanque d'une façon extrêmement joyeuse. Je me trompe ?

Non. C'est exactement ça. C'est comme ça que j'aime jouer. Et je pense qu'aux Masters, Robineau et les autres, ils vont jouer cool aussi, et que ça devrait m'aller. J'ai déjà joué contre eux, je vois comment ils se comportent : je pense que ça va le faire.

 


On t'annonçait au FIP de Fréjus cette année, et tu as choisi finalement de signer à Salon pour la saison 2019. Pourquoi ce choix ?

Parce qu'en allant là-bas, je n'aurais pas pu refaire le Trophée des Villes pour Marseille, défendre le titre. Et c'était important pour moi.

 

 

Innovation et enjeux chez les tricolores

À l’occasion des 20 ans des Masters de Pétanque, c’est une équipe de France inédite qui se présentera sur le Carré d’Honneur pour en découdre et tenter de remporter le titre suprême. 

Marseille s'offre une grand-messe

C’est une formation marseillaise pleine de fraîcheur et d’enthousiasme qui a empoché le jackpot du 18ème Trophée des Villes ce soir, à Montluçon. Metz a été emporté en finale par la vista phocéenne. 

Bourg-Saint-Andéol, 8ème DARODES vs BONETTO

Un match entre une équipe très solide face à une formation talentueuse mais avec trop de failles pour espérer l'emporter.    LIRE LA VIDÉO (1h02 minutes)  

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 »
Auteur Conversation
CMSS
Posté le: 27/5/2019 15:20  Mis à jour: 27/5/2019 15:20
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 16/12/2013
De: Marseille
Envois: 3
 Re: Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant
EN PLUS C'EST UN GARÇON TRÉS GENTIL ET RESPECTUEUX
------------

Carlos Sousa
ecureuil
Posté le: 4/2/2019 9:28  Mis à jour: 4/2/2019 9:28
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 13/7/2004
De: 13 ISTRES Bouches du Rhône PACA
Envois: 398
 Re: Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant
Et au centre, Sylvain Garcia, coach du team pétanque Vinci ( auquel j'ai appartenu durant plusieurs années ) mais également président de la boule de Beaudinard Aubagne...
------------

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on n'ose pas, c'est parce que l'on n'ose pas que c'est difficile...

PORTRAIT N°556 VAAST Christian "ecureuil"
http://www.boulistenaute.com/actualite-po
michel34
Posté le: 31/1/2019 18:21  Mis à jour: 31/1/2019 18:22
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 2/5/2006
De: Brissac - 34 Hérault - Languedoc-Roussillon
Envois: 477
 Re: Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant
on reconnait sur la photo prise sur la pelouse accroupis a gauche,daniel serrano,un tres tres bon joueur.
lisbou
Posté le: 29/1/2019 23:16  Mis à jour: 29/1/2019 23:16
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 24/2/2012
De: Languedoc-Roussilon
Envois: 3984
 Re: Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant
Très belle interview de MICKAEL BONETTO toujours aussi humble et d’une gentillesse exemplaire je lui souhaite une bonne saison 2019
jakass83
Posté le: 29/1/2019 12:41  Mis à jour: 29/1/2019 12:41
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 30/5/2005
De: Fréjus 83 Var - PACA
Envois: 1896
 Re: Mickaël Bonetto, l'éclat du diamant
Micka est un jeune très adroit et très calme sur les jeux. Je l'ai découvert en aout 2015 alors que je jouais avec mon tonton Jean-Luc ROBERT et Franck CHABOCHE à Saint-Raphael (83) Nous avion perdu 12 à 13 il avait fait le plein au tir.

Un bel avenir de la pétanque Française.
------------

PORTRAIT N°81 ROYNEL Kévin "jakass83"
http://www.boulistenaute.com/actualite-portraits-interviews-portrait-81-roynel-kevin-jakass83-5532

0/12 rien de grave on est ensemble mais comme dirait l'autre vaut mieux avoir 12 que 0!!!

www.facebookcom/kevinrdj
(1) 2 »
  
          220 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !