Débats sur la pétanque
Publicité
   Tous les Posts (absolutebg)

 Bas   Précédent   Suivant

(1) 2 3 4 ... 30 »


Re: Parties au temps et Système Suisse pour les Nationaux, les dirigeants en parlent !
Boulistenaute en progrès
Inscrit:
17/01/2005 18:27
De 77 Seine et Marne - Île de France
Post(s): 248
Bonjour Boulegan,

J’assume ma dernière phrase.

Je témoignerai toujours de mon opposition à voir appliquer des changements qui dénaturent l’esprit du jeu et n’apportent rien, sauf à flatter l’égo de ceux qui ont pris ces décisions, au nom d’une prétendue évolution vers la modernisation.

Un seul jet du but dans des terrains goudronnés ou envoyer une boule est déjà une loterie, mettre le bouchon contre une ficelle alors qu’une boule à 10 cm mais du mauvais côté est annulée…

Et, que dire d’abaisser l’âge en vétéran à 55 ans alors que la catégorie vétéran est déjà ultra majoritaire parmi les licenciés français ? Si certains pays, vu leur très faible nombre de licenciés, ont besoin d’innover pour survivre, c’est à eux de voir.
Mais la France n’a pas besoin de suivre de telles inepties. Qu’est qui empêche la France d’envoyer des vétérans de 60 ans et plus au Championnat d’Europe ?

La pétanque est un jeu qui peut se pratiquer avec bonheur et plaisir de 7 à 77 ans (et même davantage, demandez à André Coq 😉) !
C’est un jeu où un joueur du dimanche peut rencontrer un champion du monde.

C’est ce qui a fait la réussite et l’esprit de ce jeu.
Toutes les tentatives d’amener ce jeu vers autre chose sont des fiascos qui ont amené la FFPJP à faire chuter son nombre de licenciés de 500 000 à 250 000 et encore moins bientôt.

Pour les dirigeants des Nationaux, je suis sûr qu’ils ont suffisamment d’expérience pour savoir que leur réussite passe par un nombre significatif de participants, des élites mais aussi des joueurs locaux pour assoir leur évènement et être attractifs/reconnus localement puis régionalement, puis au niveau national.

Vraiment, j’encouragerais ces organisateurs à ancrer leur évènement dans une gestion et une organisation rigoureuses et s’assoir sur leur territoire local.

Un National selon moi, ce serait :

1)Inscription à l’avance (1 semaine à l’avance et 1 seul remplacement autorisé par équipe inscrite)
256 ou 512 équipes selon la classe (National/Supra National ou International)
2)Tirage à l’avance, début en poule et pas de cadrage (256 ou 512 équipes, si au-dessus = Label « Propagande »)
3)12 équipes invitées au maximum
4)Equipes inscrite prioritairement par classement (somme du classement de l’équipe selon le barème suivant : élite international = 9 pts, élite national = 7 pts, élite régional = 3 pts, élite départemental = 2 pts, honneur = 1 pt, promotion = 0 pt)
5)48 places réservées à des équipes départementales (ou régionales) qualifiées lors de qualificatifs organisés sur une seule journée durant le samedi précédent en 2 ou 3 lieux avec prime = 3 fois la mise d’inscription pour les équipes qualifiées au National (pas de prime pour les autres équipes et report des primes restantes dans la dotation du National)
6)Remboursement de la mise d’inscription à partir de la 1ère partie après les poules (parties de poules non primées) lors du National

Voilà par exemple, ce qui garantirait une maîtrise de la durée sur 2 jours, un ancrage dans le territoire grâce aux qualifs de sélection ouverts à tous les joueurs régionaux ainsi qu’une bonne représentativité sportive lors du National pour des participants qui seraient motivés par la dotation !

Je le martèle :
La pétanque, c’est 7 à 77 ans et tous les niveaux qui peuvent se côtoyer !

Contribution du : 02/01/2022 12:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Parties au temps et Système Suisse pour les Nationaux, les dirigeants en parlent !
Boulistenaute en progrès
Inscrit:
17/01/2005 18:27
De 77 Seine et Marne - Île de France
Post(s): 248
C'est une idée étrange pour les nationaux, même inadaptée de mon point de vue.

Je m'explique.

Je connais les réponses mais j'aimerais que les
les grands penseurs à l'origine de cette réflexion, donnent les leurs.

National à 256 équipes.
5 tours pour qualifier 32 équipes en système suisse.

Qui sera qualifié ?
5 victoires, ça c est évident. Et à 4 victoires ? Et à 3 victoires ?

Aussi, j'ai parlé d'un national à 256.
Que se passet-il pour un national à 400 équipes ou à 150 équipes ?

Faut-il croire vraiment que les compétiteurs vont accepter de se faire éliminer au pointaverage à nombre égal de parties gagnées ?

Faut-il croire vraiment qu'on va attirer une forte participation en sachant qu'avec 3 défaites, on n'a plus aucune chance de se qualifier et que les parties suivantes n'auront plus aucun enjeu (et qu'avec 2 défaites, il y a peu de chance de passer) ?

C'est une formule faite et efficace pour des compétitions ayant un faible nombre de participants.

C'est ce qu'on veut pour les nationaux ?
Les organisateurs veulent des compétitions avec peu de participants mais beaucoup de spectateurs (qui payent, n'est ce pas) ?

J'ai argumenté mon propos alors j'aimerais svp une réponse à chacune de mes questions, pas un commentaire en réaction à une seule d'entre elle.

Car ça, c'est la technique de ceux qui font semblant de se nourrir du débat d'idée mais dont le seul but est d'imposer leurs idées!

Contribution du : 21/12/2021 22:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Comment pratiquer notre passion pétanque en 2021 dans l'attente d'un retour à une vie normale ?
Boulistenaute en progrès
Inscrit:
17/01/2005 18:27
De 77 Seine et Marne - Île de France
Post(s): 248
Contexte sanitaire en place au 20 mars sauf mesures complémentaires par municipalité ou préfecture :

Citation :
Sur : https://www.sports.gouv.fr/

Décisions sanitaires au 20/03/2021 :

Pour la pratique sportive des majeurs
La pratique sportive individuelle reste possible dans l’espace public comme dans les équipements sportifs de plein air sans limitation de durée. Elle est toutefois limitée un rayon de 10 kilomètres autour du domicile pour les 16 départements concernés par les mesures de vigilance renforcée.

Partout, le couvre-feu doit être respecté entre 19h et 6h.

La pratique encadrée par un club ou une association reste également possible dans le respect du couvre-feu (retour au domicile à 19h maximum). Elle est limitée à 6 personnes (éducateur compris) sur la voie publique. En revanche, si l’activité est encadrée, pas de limitation du nombre d’adultes dans les équipements sportifs de plein air.

Contribution du : 21/03/2021 13:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Élection au Comité Directeur et à la Présidence de la FFPJP 2021
Boulistenaute en progrès
Inscrit:
17/01/2005 18:27
De 77 Seine et Marne - Île de France
Post(s): 248
Citation :
pétanque a écrit :
absolutebg,
Tu nous a fait un commentaire de 3 pages, difficile répondre sur tous les sujets ! Un bon moyen de noyer le poisson ? Un exutoire ?


Pétanque, quel littérateur tu fais!
Ton humeur est d'une telle finesse et tes arguments sont si fins. Merci pour la richesse de ta contribution aux échanges :-;

Surtout, pourquoi me répondre ?
Je ne demande rien et je souhaite simplement rappeler la réalité en m'appuyant sur des faits.
Je vais alors synthétiser mon propos.

La pratique de la pétanque ne se développe pas au niveau mondial.
Elle régresse en France comme dans le monde, depuis 30 ans.
La percée de 2 ou 3 pays asiatiques à haut niveau ne traduit en rien une progression du nombre de licenciés dans le monde.
Car cela ne suffit pas à endiguer la baisse dans les bastions historiques que ce sont le bassin méditerranéen et l'Afrique noire.

La naissance et des brevets d'éducateur fédéraux à la pétanque et des écoles de pétanque datent de fin 1980, soit il y a plus de 30 ans. Le nombre d'école de pétanque actives en France et le nombre de licenciés de moins de 18 ans à été divisé par 3 sur ce laps de temps.

Ni la jeunesse, ni l'internationalisation ne sont donc les voies d'une relance de la pétanque.
Ce sont des chimères veillottes et qui sont dépassées.
Tout comme le rêve du développement d'une élite professionnelle à la pétanque. La pétanque n'a pas suffisamment de ressources économiques. Avec la Loi Evin, les financeurs privés ont disparu et n'ont pas été remplacés.

La pétanque se doit alors de revenir vers ce qu'elle est et ne pas se prendre pour autre chose.
C'est un loisir qui peut être pratiqué à tout âge et peut se prêter à la compétition.

En ce sens, sa spécificité est de ne pas être exigeante physiquement et donc de s'adresser à tous.
Pour la relancer, je persiste et je signe, il est crucial d'attirer de nouveaux licenciés pour faire évoluer la pyramide des âges des licencies.
Et ce n'est pas la jeunesse qu'il faut cibler.
Mais les quadras, anciens pratiquants d'autres sports !

Ils pourraient être des compétiteurs et des licenciés fidèles à la condition de leur proposer des formats de compétitions qui les inscrivent dans une pratique et une progression régulières.
C'est ce que j'ai décrit dans mon post précédent.

Malheureusement, les dirigeants actuels n'en ont cure et perpétuent ce qui est fait depuis 30 ans.
A force, ils dénient le côté populaire (de masse) de la pétanque et ils la tuent à petit feu en se focalisant uniquement sur la pratique de la minorité des joueurs de haut niveau au détriment de celles de la majorité d'entre eux qui pourtant font son nombre et sa seule force...

Contribution du : 07/03/2021 19:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Élection au Comité Directeur et à la Présidence de la FFPJP 2021
Boulistenaute en progrès
Inscrit:
17/01/2005 18:27
De 77 Seine et Marne - Île de France
Post(s): 248
A la lecture de l'interview, ma première impression était que le rédacteur était nul car incapable de faire apparaître de grandes différences entre le programme et les idées des 2 candidats.
A la lecture de leur profession de foi respective, je me rends compte que le rédacteur n'en est en rien responsable.

Au final, les 2 candidats n'ont pas grand chose à apporter que de perpétuer ce qui est faire depuis 40 ans.
A noter, seul Michel Le Bot souligne un point crucial sur la réforme de la classification des joueurs mais sans aborder ce qu'il pourrait en faire.

En gros, ça fait 40 ans qu'on nous bassine que l'évolution de la pétanque passe par l'Internationalisation de sa pratique mais c'est un mythe, pas du tout une réalité !
On nous avais fait le coup de persuader les licenciés que la pétanque serait en sport de démonstration pour les JO de Barcelone. On nous a refait le coup avec les JO à Paris.
Dans l'espace, le nombre de licenciés dans le monde a baissé et le profil des pratiquants de la pétanque n'a pas évolué. Ils sont même beaucoup plus âgés en moyenne qu'à l'époque des jeux de Barcelone.
En 40 ans, les quelques nouveaux pays qui ont émergé ne compensent pas l'énorme érosion des licenciés dans les pays historiques du bassin méditerranéen.
Il y a moins de licenciés dans le monde aujourd'hui qu'en 1990 !
Surtout, la pétanque s'est encore davantage éloignée de l'image et des attentes de l'Olympisme qui se concentrent sur de nouvelles formes de pratique sportive afin d'attirer une audience et des pratiquants plus jeunes.


Entre 1985 et aujourd'hui, l'effectif des licenciés mineurs de la FFPJP est passé de près de 45 000 à 15 000.
Le premier brevet fédéral d'Educateur en pétanque a été créé à la fin des années 1980 (1988, je crois).
Dans mon département, on a compté plus de 15 écoles de pétanque au milieu des années 1990, il en reste 2 qui sont modestement actives aujourd'hui.
Quant au sport à l'Ecole, sa mission est de contribuer au projet d'Education de l'école en favorisant l'activité physique régulière afin d'adopter une qualité de vie dès le plus jeune âge.
Pas besoin de dessin pour comprendre que ce n'est pas la pétanque n'est pas particulièrement adaptée à ce projet.
On comprend alors aisément pourquoi cette inclusion dans le milieu scolaire s'avère être un "pet de mouche" tant en termes de pratique dans les écoles qu'en termes d'apport de jeunes licenciés.

Et puis, que dire de cette marotte de l'élitisme, voire de la professionnalisation des élites comme préoccupations premières de nos dirigeants ?
On nous parle du collectif des nationaux, des sportifs de haut-niveau, de DTN, de CTR, d'un centre fédéral, etc...

Je rappellerais simplement qu'il devient urgent de prendre en compte la pyramide des âges des licenciés.
On perd en gros 150 000 licenciés par génération (tranche de 20 ans).
Ainsi, on a perdu 250 000 licenciés entre 1980 et 2010 et on va en perdre 150 000 entre 2010 et 2030.
Si la fédé pense qu'elle va financer ses projets avec ses licenciés actuels, elle rêve !
Peut-on sincèrement croire que les licenciés vont continuer à prendre leurs licences à 100 ans, 90 ans, voire même 80 ans !!!

L'urgence est de dynamiser la pratique de la base pour attirer de nouveaux licenciés !

Mais, on se trompe de cible !
Les jeunes ne sont pas l'avenir de la pétanque ! Ils s'en tamponnent et préfèrent d'autres activités de leur époques : sports "fun", sports co, et surtout réseaux sociaux. Il faut vraiment être à l'ouest pour croire qu'ils vont être nombreux à vouloir passer leurs weekends à balancer de la ferraille.

Non, la cible de la pétanque devrait être les plus de 4O ans qui pratiquaient un autre sport.
Car la plupart sont contraints physiquement de réduire la pratique dans leur sport initial.
Il faut les amener à changer de sport et les encourager à venir pratiquer la pétanque.
Jeu individuel, jeu en double ou en triple, compétitions par équipe, compétition, convivialité, on n'a beaucoup à leur apporter.

Mais pour cela, il faut une véritable offre sportive de compétition pour pouvoir les fidéliser.

Pourquoi pas une pyramide d'organisation du niveau départemental puis régional puis national vers un titre de champion fédéral (=national) pour chaque catégorie, c'est à dire en promotion et en honneur?

Il s'agirait de qualifier 32 équipes pour la phase finale départementale, puis 32 équipes sur la phase régionale et in fine 32 équipes sur les finales nationales.
Dans toutes les formules : TAT, doublette, triplette !

Au niveau départemental, on commencerait par 4 jours de qualification pour arriver aux 32 finalistes départementaux.
Ainsi, on inscrirait un nouveau licencié dans le challenge sportif et une pratique régulière afin d'évoluer dans ses objectifs et ses performances du niveau départemental en promotion jusqu'au niveau national en Honneur.
Et qui sait en Elite, un jour ?

C'est un format qui garantirait une possibilité de pratique régulière et de progression sportive pour les licenciés du niveau Promotion et Honneur.
Et, ce n'est pas exclusif de ce qui se fait aujourd'hui !

Outre le fait que d'organiser des finales à 32 équipes permet de garder des coûts et des contraintes d'organisation très faibles, cela s'ajouterait sans difficulté aux compétitions actuelles.
Car cela ne concerne pas le même public de joueurs.
Et oui, c'est parfaitement compatible avec les championnats actuels qui pourraient d'ailleurs rester "open", même si, dans les faits, les championnats de France ne concernent actuellement que des élites pour la gagne sauf rarissimes exceptions.

Contribution du : 07/03/2021 11:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Pourquoi payer une licence de pétanque en 2021 ?
Boulistenaute en progrès
Inscrit:
17/01/2005 18:27
De 77 Seine et Marne - Île de France
Post(s): 248
Citation :
absolutebg a écrit :
En clair, nous sommes nombreux dans mon club à avoir d'ores et déjà fait le choix de ne pas prendre de licence en 2021 mais de faire don du montant de la licence à notre club.
Bien sûr, nous restons en bonne entente avec ceux et celles qui prendront leur licence. Mais ils sont minoritaires...


Citation :
absolutebg a écrit :
Aussi, pourquoi affirmez que mon propos ne représente pas ce qui va se passer pour la majorité des licenciés 2020 dans mon club ? Nous ne prendrons pas de licence et ferons une donation à notre club à la place.
Qu’est-ce qui vous permet de déduire que je serai le seul à faire cela ?
En fait, il m’apparaît surtout que votre objectif est de chercher à rassurer et à ne pas froisser la FFPJP, autant que vous le pouvez.


Citation :
petanque a écrit :
absolutebg, tu es sûr qu'on t'écoute dans ton club ?


Je ne cherche pas du tout à être écouté. J'ai abandonné la fonction de dirigeant. Mais, j'observe et analyse.
Alors, voici quelques précisions :

Dans ma ligue (vérification faites avec les comités via Geslico), 99% à 100% des joueurs classés "élite" ont repris leur licence en 2021, selon le département. 77% à 96% des joueurs classés "honneur" ontrepris leur licence en 2021, selon le département.
Pour mémoire, 1/3 des licenciés en France jouent plus de 5 compétitions par an, 1/3 des licenciés en France jouent entre 1 et 5 compétitions, 1/3 d'entre eux ne jouent jamais en compétition.

Ce n'est donc pas l'absence de concours qui explique l'énorme différence entre les licences prises (à la même date) entre 2021 et 2020.
En effet, les compétiteurs ont repris leur licence.
Ce sont les autres licenciés qui pour l'instant ne l'ont pas reprise.

Mais pas d'inquiétude, la FFPJP n'a pas grand chose à craindre d'une baisse conjoncturelle des licences en 2021.
Une gestion financière de crise sans dépense exceptionnelle lui permettra de passer le cap.
Ce ne serait pas la même chanson si cette situation perdurait après 2021, par contre !

Alors, tous les licenciés 2020 vont-ils la reprendre dès que les instances poltiques (les prefets et les maires en fait) permettront de revenir dans les clubs house pour jouer aux cartes et boire l'apéro ?
Ou bien, s'agit-il de la matérialisation d'un rejet de la politique fédérale qui entrainerait la pratique vers une voie qui n'intéresse pas la majorité des licenciés ?

Le débat est là ?
L'avenir le dira.

Contribution du : 17/02/2021 9:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
(1) 2 3 4 ... 30 »




          121 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque Twitch pétanque Apple Podcasts Pétanque Spotify Pétanque Deezer Pétanque
Pétanque sur Apple Store Application Mobile
Pétanque sur Google PLAY Application Mobile
:: LA PETANQUE EN IMAGES

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !