Publicité

Sport-Boules Lyonnaises : Saint-Vulbas écrit son histoire

Posté par sbpromotion le 7/6/2012 21:00:00 (6148 lectures) Articles du même auteur

Une semaine après avoir emporté la centième de Bellecour, Saint-Vulbas a frôlé l’exploit ce week-end lors du Final Four de la Coupe d’Europe des Clubs. Les Villibadois s’inclinent 12 à 10 face aux champions d’Italie la BRB Ivréa mais à trois boules près, la victoire aurait pu changer de camp. Les filles de Saint-Vulbas deviennent championnes d’Europe après leur victoire 9 à 7 face aux slovènes de Krim.



Une finale de Coupe d’Europe de folie : Tout était bien parti pour les Villibadois dimanche. Ils avaient écarté la veille les italiens de La Pontese, ceux-là même qui avaient éliminés la CRO Lyon en 1/8ème de finale, puis Gap en quart de finales. Le premier tour, disputé à 11h00, allait aux français, grâce notamment à son capitaine Patrick Alcaraz en grande forme, avec aucun trou sur son passage (2/0). Le second était catastrophique, avec deux défaites dans les tirs de précision et deux dans les combinés ! (2/8). Les parties se jouant en 22 points, on voyait mal comment les joueurs de Saint-Vulbas allaient pouvoir retourner la situation : les italiens devaient gagner 2 des 6 dernières épreuves pour l’emporter. Le début de la révolte sonnait avec les coureurs : Sébastien Mourgues retrouvait enfin ses performances d’antan et Fabien Jarnet confirmait ses capacités à être performant dans les moments chauds. Ils gagnaient leurs deux tirs progressifs et permettaient à leur équipe de recoller à la fin du troisième tour (6/8). Mais le quatrième restait le point fort des italiens, avec leurs joueurs de légende : Ballabène, Pautassi, Grosso, Deregibus et tous les autres… Le début des mènes tournait à l’avantage des français, qui confirmaient un exceptionnel niveau de jeu, à l’image de Stéphane Pingeon, qui asphyxiait complètement au simple Carlo Ballabène (8/8). Le double Jacquemier / Béraud filaient vers la victoire : le sort de la finale allait se jouer sur les deux parties restantes. A 7/7, le double Piroux / Alcaraz se retrouvaient 2 boules à 1, mais deux points aux italiens qui empêchaient de partir au tir. Ils ne réussissaient pas à reprendre le point à 55 cm, sur des jeux très techniques (8/10). Le triple allait être décisif : à 5/6 ; temps réglementaire terminé, l’italien Emmanuel Bruzzone se retrouvait avec une annulation pour la gagne. Il faisait casquette sur la boule placée devant le but, légèrement décalée. Le but se déplacait au centre du terrain ! Frédéric Ascenci gagnait un peu large, et ratait la frappe sur la reprise italienne pour l’obtention du match nul à l'ultime boule de la mène ! (8/12). Dommage car la victoire de Jacquemier / Béraud aurait offert un match nul, synonyme d’épreuve d’appui ! (8/12).

Les filles consolent les garçons : A Ljubljana (Slovénie), les Villibadoises ont réussir à reconquérir le titre de championne d’Europe perdu l’année dernière (voir la feuille de match). Après avoir dominé les italiennes de Buttrio en demi-finale (14 à 4), les françaises ont lutté pour venir à bout des joueuses locales de Krim. Saint-Vulbas partait devant : 4/2 après le premier tour, au bénéfice de deux victoires en double et en combiné. Les françaises accentuaient leur avance au second tour : 7/3, avec un match nul en précision et une victoire en tir progressif. La victoire manquante au troisième tour était apportée par Valérie Maugiron qui s’imposait dans sa partie de combiné (9/7).


Saint-Vulbas pour la centième des Tournois de Pentecôte


L’équipe Montillet (Saint-Vulbas) s’est imposée lundi 28 mai 2012 sur la place Bellecour, à Lyon, sur le score de 11 à 9, face à l’équipe Gobertier d’Aix-les-Bains, pour le dernier Super 16 de la saison.

Une victoire qui amène une double consécration : les joueurs inscrivent leurs noms au palmarès des vainqueurs pour la centième édition des mythiques Tournois de Pentecôte et ils terminent premiers au classement du Super 16 de la saison 2011/2012, avec 40 points (une victoire, une place de finaliste, deux demi-finales et un quart de finale pour le bilan des cinq étapes).

La finale fut une partie de toute beauté, au suspense haletant (à revivre en différé à partir de ce lien) L’équipe Montillet dominait les premières mènes, profitant des maladresses de leurs adversaires : 3/0, 4/0, 6/0. Lionel Dalmaz, entré à la place de Romain Garcia (2/6 au tir), devait s’employer à trois annulations pour maintenir son équipe à flot. Thierry Michel pour Saint-Vulbas sauvait également les siens à une reprise, avant que le score ne se décide à bouger à nouveau en faveur de Montillet (6/0, 6/0, 6/0, 6/0, 7/0). Aix-les-Bains profitait de circonstances favorables sur la mène suivante : reprise au point à l’appui de Christophe Bois, côté adverse un trou de Patrick Alcaraz, un tir contré de Thierry Michel, une boule ratée de Frédéric Ascenci, une annulation ratée de Thierry Michel à son second tir. Luc Ayral allongeait alors un carreau et ses partenaires ajoutaient au point (7/5). On pensait la partie relancée mais les Aixois baissaient à nouveau le pied (9/5).  Puis ce fut au tour des Villibadois de connaitre un nouveau trou d’air : à une boule noyée de Laurent Marino, une de Fréderic Ascenci et une de Thierry Michel,  Lionel Dalmaz répondait par un carreau et Christian Berthet rajoutait ! Les hommes de Jean François Gobertier en profitaient pour recoller (9/9). Contre toute attente, Patrick Alcaraz décidait de sortir et Laurent Béraud faisait son entrée. Sur passe pourtant mal engagée (2 boules à 3), les Aixois se retrouvaient alors avec une mène de gagne : Laurent Marino ratant sa boule au point, imité par Frédéric Ascenci à sa première boule. Ce dernier assurait la reprise à sa seconde boule. Luc Ayral ratait la frappe (juste sauté) qui aurait pu donner la boule de gagne à Lionel Dalmaz, celui-ci échouant également sur son tir ! (10/9). Aix-les-Bains avait laissé passer sa chance. Saint-Vulbas emportait le graal à la mène suivante ! (11/9).

Côté Super 16 Féminin, on a eu le droit à une finale inédite entre Nyons (équipe Roux) et Andrézieux-Bouthéon (Richard-Rives).  La victoire est revenue aux filles de la Loire,  à l’issue d’une dernière mène aussi cocasse qu’inattendue. Menant 8 à 7, Christelle Labaune pointait sa dernière boule et poussait légèrement le but pour se donner 3 points, mais il restait 4 boules dans les mains adverses. Les deux tirs de la nyonsaise Claire Nique frappaient, mais de manière non régulière (au-delà des 50 cms autorisés par le règlement) : les boules revenaient à leurs emplacements d’origine, Sonia Bruniaux restait courte à sa dernière boule de point, imitée par sa partenaire à sa troisième boule ! Elles offraient ainsi la victoire à Chantal Richard et Christelle Labaune.



Photo (Patrice Deymonnaz, Sport Boules Magazine) : de g. à d. Thierry Michel, Laurent Béraud, Laurent Marino, Frédéric Ascenci, Roger Montillet en présence de Bernard Chêne, président-délégué de la FFSB en charge du Super 16.

 

 

Photo (Albert Arnaud, Boule Lyonnaise) : Les joueuses de Saint-Vulbas, championnes d’Europe 2012.
 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          216 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !