Publicité

Sport-Boules Lyonnaises : Des championnats du monde ouverts

Posté par sbpromotion le 27/9/2012 9:00:00 (3945 lectures) Articles du même auteur

Les 47èmes championnats du monde jeunes (-18 ans) et espoirs (-23 ans) se sont clôturés samedi dernier à Eybens. L’équipe de France peut être satisfaite de son « mondial » : elle décroche l’or en tir en relais -23 et en double -18, l’argent en tir progressif -23 et simple -18 et le bronze en combiné. Trois nations se partagent les six médailles d’or décernées : Croatie, Italie et France. Mais les chemins pour  arriver furent différents.


 

Podium double

 

 

Les français révèlent leur potentiel en finale

 

La France a décroché les deux médailles d’or disputées en équipe (double et tir rapide en double). Guillaume Abelfo et Alexandre Chirat (en tir en relais), Jordan Rapoud et Nicolas Bourrin (en double) se retrouvèrent parfois en difficulté avant de révéler tout leur potentiel en finale.

Le double -18 dut passer par les barrages pour sortir de la phase de poule. Il se laissait surprendre par l’équipe du Chili en seconde partie de poule : après avoir mené 8 à 1, les  français s’inclinaient 8 à 9 à la dernière seconde sur un carreau de Gonzalez donnant deux points aux Chiliens ! Ils souffraient également en demi-finale face à la Serbie : menant 6 à 0 après deux mènes (0/2, 0/6), ils voyaient leurs adversaires revenir à un point (1/6, 4/6, 4/6, 4/6, 5/6) avant de conclurent sur les deux dernières mènes (5/10, 5/13).

Jordan Rapoud et Nicolas Bourrin exprimaient complètement leur potentiel en finale, face à la Slovénie. Dans une partie longtemps indécise (0/1, 1/1, 3/1, 3/2, 3/2), marquée par un très haut niveau de jeu, les français jouaient à plein, profitant enfin des opportunités de rajout (6/2, 8/2, 10/2). Le tireur slovène Kosirnik, excellent tout au long de la partie (18/20 au tir !) retardait l’échéance : après sa seconde annulation consécutive, le double slovène décidait de céder la partie aux Français, conscient qu’ils ne pouvaient plus revenir dans les sept minutes restant au temps réglementaire (10/2, 10/2).

 


Podium tir en relais

 

 

Les -23 français connurent également des frayeurs au tir en relais. Essentiellement en quarts de finale, où il fallut passer de huit à quatre nations qualifiées. Il fallait alors dépasser 43 pour être certain de se qualifier : un score largement à la portée des français. Ils peinèrent cependant à l’atteindre avec 46/60, alors que les tunisiens, à 44/56, s’assuraient d’obtenir le bronze. Ils se reprenaient en demi-finales (53/60) pour retrouver l’Italie en finale (54/60).

Guillaume Abelfo (29/32) et Alexandre Chirat (24/28) confirmaient lors de l’ultime tour (53/60 en finale) face au double italien (51/60) marqué par la défaillance de Pegoraro (21/28)(30/32 pour Roggero).

 

La Croatie compte sur ses deux phénomènes

 

Les deux médailles d’or croates auront confirmé le pur talent de deux joueurs.

En simple -18, Pero Cubela s’empare de la médaille d’or, au dépend du français Sébastien Belay, au terme d’une finale d’anthologie. L’évolution du score parle d’elle-même : FR / CRO : 0/0, 0/0, 0/2, 1/2, 2/2, 2/3, 2/4, 2/4, 2/5, 4/5, 4/5, 5/5, 5/7, 6/7. Le croate réussira à faire compter deux carreaux à l’avant dernière mène pour pouvoir s’imposer à la fin du temps réglementaire par 7 à 6 ! L’athlète avait été champion du monde de tir progressif l’année dernière à Saint-Vulbas, preuve d’une polyvalence impressionnante.

En tir progressif, Leo Brnic s’impose en finale face au français Guillaume Abelfo : 45/48 à 44/50. Dommage pour le français qui avait réalisé la meilleure performance de la compétition en demi-finale avec 48/50 ! Mais Leo Brnic est un tireur d’exception : déjà champion du monde en catégorie -18 au championnat du monde en 2009 à Nice, il est également le champion d’Europe seniors en titre de la discipline, titre acquis sur ces terres à Pazin il y a moins de 15 jours.

 

L’Italie profite des occasions

 

Côté italien, on a su profiter des ouvertures laissées par les adversaires.

Le tir de précision -23 aura longtemps été dominé par Marino Milicevic. A 22 avant les trois dernières cibles, le croate aura laissé passer sa chance en échouant à trois reprises. L’italien Luigi Grattapaglia en profita, devant quand même frapper la onzième cible à 5 points (but blanc à 18 mètres) pour doubler sur le fil le serbe (22) et rafler l’or avec 23.

Situation similaire en combiné -18. Simone Mana semblait mal engagé à l’avant dernière mène : Dario Stojcic était au tir et menait 18 à 16. L’italien ne rentrait qu’une fois dans le cercle, ne scorant qu’un point. Le joueur de la Bosnie Herzégovine ne réussit que deux frappes sur quatre et ne prenait qu’un point d’avance supplémentaire (20 à 17). Au point à la dernière mène, Stojcic ne rentrait qu’une fois (21 à 17). Mana frappait deux fois à la boule (21/18, 21/19), au but avec sa troisième boule pour deux points (21/21) avant de conclure avec une ultime frappe de sa quatrième boule (21/22) !

 

Voir tous les résultats : lien.

 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          331 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !