Publicité

Rhône-Alpes : Foyot soulève l'amphore

Posté par petanque le 2/10/2017 0:50:00 (12501 lectures) Articles du même auteur

Premier succès pour Marco Foyot dans l'International de l'Olivier, face à la formation emmenée par Henri Lacroix.


14ème International de l'Olivier

Foyot soulève l'amphore

 

 

Trois cent soixante jours de soleil par an pour Nyons, mais la pluie, pour la troisième année consécutive, s'est invitée sur la première journée de l'International de l'Olivier. Une météo qui n'a pas, fort heureusement, gêné dans son ensemble le déroulement de l'épreuve, ni ses favoris qui passaient pour la plupart le cut des seizièmes de finale. On dénombrait pourtant quelques exceptions  à cette règle, avec la chute, après avoir mené 11-1, de Loy, Gambert et Sarrio, et la défaite des favoris Rocher, Robineau et Puccinelli face à la combative équipe ardéchoise de Dechaud, Chazel et Haond. On notait également la chute des tombeurs de Loy, Dubois, Dubois, Ben Molinas, et de Solana, Mandimby, Gire, Bezandry, Ntsimba, N'Diaye, Mallet, Chapeland et Radnic, qui chutait lourdement en seizièmes de finale face à Malbec.

 

En huitièmes de finale, sous un soleil revenu, on voyait Lacroix dominer Gino Debard, Peyron battre Platon, Molinas s'imposer face à Charlet et Haond terminer son parcours devant les vétérans de Saphore. Mais les parties les plus suivies restaient Durk/Malbec et Foyot/Matraglia : dans la première, Durk, Hatchadourian et Rangue surclassaient des Malbec, Cano et Tyson Molinas loin de leur rendement de la veille.

 

 

Dans la seconde, on assistait à un incroyable suspense entre champions de pétanque et stars du jeu provençal. Matraglia et Kerfah, emmenés par un « Fafou » Cognard étincelant, tenaient la dragée haute aux récents demi-finalistes du championnat de France. Bien que revenus dans la partie grâce à un trou de Kerfah et plusieurs remarques d'arbitrage qui déstabilisaient momentanément leurs adversaires, Foyot, Feltain et Helfrick craignaient longtemps le pire, notamment sur une avant dernière-mène que Matraglia ne pouvait transformer en victoire.  12-12, il fallait un vainqueur : sur un bouchon manqué de justesse par Cognard, ce fut Foyot, qui en avait oublié le mal de dos qui le poursuit depuis quelques jours.

 


Les favoris s'évitaient en quart : Fazzino battait sèchement Peyron, Foyot poursuivait face à Molinas et Durk éliminait les azuréens de Calissi. Mais c'était le quart de finale entre Saphore et Perret qui retenait tous les regards : malgré une très belle partie des joueurs du Sud-Ouest, c'est un Lacroix monstrueux qui se taillait, à 11-12 puis 12-12, un chemin vers la demi-finale.

 

 

 

Lacroix/Fazzino et Foyot/Durk, le dernier carré était digne de la légende de l'Olivier. Mais la première partie tournait court, avec un Lacroix qui étouffait ses adversaires 13-3 en moins d'une heure de jeu. Le deuxième match était beaucoup plus disputé, avec deux formations qui se rendaient coup pour coup. Foyot menait 8-6, mais se voyait bientôt dépassé par un très bon Hatchadourian qui passait en tête 11-8. Les sociétaires de Loubeyrat revenaient alors à hauteur avant de s'imposer finalement 13-11.

 

 

Chez les filles, c'était la jeunesse qui s'imposait, avec la victoire de Lebossé, Morotti et Bauduin face à Sarda, Camboulas et Bouleau.

 

 

 

Lacroix contre Foyot, c'était une affiche de classico qui était proposée au public nyonsais pour une finale qui s'annonçait alléchante. Une partie qui allait pourtant tourner court, avec une différence de niveau entre les deux pointeurs qui s'avérait trop criante. Levacher, dépassé par l’événement, mettait ses partenaires en difficulté à chaque mène et Henri Lacroix ne parvenait pas à redéployer l'énorme niveau de jeu des parties précédentes. Foyot, secondé par un bon Helfrick et un Feltain exceptionnel, démarrait 10-0. Lacroix profitait d'une baisse de régime de Foyot pour marquer trois points,  avant que Perret ne vendange deux boules de marque successives à la sixième et septième mène. La messe était presque dite et Lacroix, après que lui et Perret aient frappé quatre fois, envoyait son pointeur tirer avec manqué-perdu : mis au pied du mur, Levacher se heurtait brutalement à la réalité et Marco Foyot pouvait brandir bientôt, pour la première fois, l'amphore des vainqueurs de Nyons. De quoi mettre, en beauté, un point final à la superbe semaine nyonsaise et laisser, dans la tête de Pascal Farin, Pierrot Dubost et toute la belle équipe de bénévoles de Nyons Pétanque, le sentiment du travail bien fait. 

 

 

Nombreuses parties

à revoir

Prochainement !

  International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales avec les bénévoles : JO2024

Les plus belles photos

 International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales - 38  	 Editer cette PhotoEditer cette    International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales - 38  	 Editer cette PhotoEditer cette    International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales - 38  	 Editer cette PhotoEditer cette

 International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales - 38  	 Editer cette PhotoEditer cette    International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales - 38  	 Editer cette PhotoEditer cette    International de l'Olivier à Nyons 2017, les phases finales - 38  	 Editer cette PhotoEditer cette

L'ALBUM et ses 250 photos
signées Pierre FIEUX

 

> Meilleurs pronostiqueurs :

 
pupuce81 (30)
 
rv39 (28)
 
jacques21 (26)
 
Jer41 (24)
 
philippe06 (24)

 

JOUEZ aux pronoboulistenautes

 

Les boulistenautes en parlent dans ce ::FORUM

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          455 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !