Publicité

Rhône-Alpes : Clodic passe entre les gouttes

Posté par BOULEGAN le 9/6/2019 23:50:00 (9762 lectures) Articles du même auteur

A l’issue d’un 10ème International très ouvert, c’est la jeunesse de Clodic, Laurent et Faribeault qui s’est imposée à Andrézieux-Bouthéon.



International des Bords de Loire à Andrézieux-Bouthéon
Clodic passe entre les gouttes
 

A l’issue d’un 10ème International très ouvert, c’est la jeunesse de Clodic, Laurent et Faribeault qui s’est imposée à Andrézieux-Bouthéon.

Record battu. Avec 460 équipes au départ, le dixième International d’Andrézieux-Bouthéon progresse encore, et devient plus que jamais le grand rendez-vous du début de l’été en Rhône-Alpes. En l’absence des ogres Lacroix, Rocher, Fazzino, Quintais et Suchaud, l’édition 2019 s’avérait très ouverte. Plus encore, les jeux beaucoup moins techniques qu’à l’accoutumée promettaient dès l’entame du concours de belles et inévitables surprises. C’était le cas dès la première journée, avec l’élimination de Garagnon, Mallet, Bezandry, Randriamanantany, Demuth, Gire, Andriantseheno, Villaret et Hatchadourian. Cela continuait en soirée, avec des game over subis par Foyot, Loy, Radnic, Puccinelli, Sarrio et Molinas
 
 
 
32ème ANDRIANTSEHENO vs LOY - 16ème LAURENTI vs MONTORO - 16ème RADNIC vs TURQUIE 
 
De quoi donner du piment à des huitièmes de finale qui réservaient encore, sous un ciel chargé de nuages, de très gros chocs : Laurenti disposait de Debard, Winterstein battait la formation de l’Ivoirien Maïga et les jeunes de France Espoirs s’imposaient face à Usaï/Beulama/Mondillon. Dans les carrés voisins, Hidalgo battait Verzeaux et les Isérois de Thivoz mettaient fin au superbe parcours des Turcs d’Arslantas, tombeurs de Foyot et de Radnic.
 
 
Les quarts de finale commençaient alors, sans qu’on parvienne encore à oser un pronostic : tandis que Pintado disposait facilement de Rocamora, la lutte était plus longue pour Clodic, qui s’imposait sur le fil face aux Espoirs Desport, Dubois et Lamberger. Hidalgo s’imposait à Olmos, Martin et un extraordinaire Laparra alors que Laurenti, Perry et Saissi devançaient de justesse Thivoz/Gaulhier/Chazot, impressionnants de combativité.
 
 
 
En début d’après-midi, alors que la pluie continuait à s’inviter sur les jeux, on était tenté de donner la faveur du pronostic à Laurenti, Saïssi et Perry, qui avaient su en deux jours déjouer tous les pièges qui leur étaient tendus : ils s’inclinaient pourtant, à l’issue d’une partie dominée par leurs adversaires, sur un tir incroyablement heureux d’Anthony Laurent. Dans l’autre demi-finale, les Lyonnais de Hidalgo disposaient difficilement de Pintado, Winterstein et Reinard.
 
 
 
La surprise attendue était là, avec une finale inédite qui constituait une première pour les six joueurs. Si l’on pensait tout d’abord, face au jeu solide et précis et à l’expérience de Reygaza que les Lyonnais, qui menaient bientôt 10-4, allaient facilement l’emporter, c’était sans compter avec le talent et la fougue de leurs jeunes adversaires. Sur quelques carreaux de Clodic et Laurent et des appoints précis de Faribeault, la partie se renversait bientôt et les jeunes passaient devant 11-10. Reygaza, agacé, signait alors, après une partie quasi-parfaite, une mène blanche. Malgré un 1 sur deux de Hidalgo et deux belles reprises de Rosati, rien n’empêchait alors Faribeault, Laurent et Clodic de conclure.
 
Fin de partie, sans les commentaires, la pluie ne nous a pas permis de rapprocher le matériel de captation ! 
 
 
 
 
 
 
Chez les féminines, où la compétition était plus que jamais relevée cette année, la première demi-finale entre Kouadri/Beji/Picard et Colombet/Schopp/Bandiera tournait complètement à l’avantage des premières, qui signaient en quelques mènes un 13-0 sans appel. L’autre partie était plus serrée entre Bauduin/Morotti et Baussian-Protat, opposées à D’Isidoro, Zandrini et Aubriot. C’est pourtant la formation de la championne de France qui finissait par s’imposer 13-9. On attendait une finale serrée : ce ne fut pas le cas, avec une partie dominée par une Baussian-Protat impériale qui s’imposait 13-2 à l’issue d’une partie où les sociétaires des Canuts ne parvenaient jamais à trouver la bonne carburation.
 
 
 
De belles parties, de grands champions et de grandes championnes, et un public fidèle et nombreux venu braver les intempéries : l’International des bords de Loire, fidèle à lui-même, a cette année encore été une des grandes dates du circuit national.
 
 

L'ALBUM DES PLUS BELLES PHOTOS
Signé Pierre FIEUX {boulegan} 
 
 
Revoir toutes les vidéos en Replay
dans quelques jours... 
 
Tous les résultats
 
Lire
 
On en parle dans ce FORUM
 
Pensez
à suivre ou vous abonner
à nos Chaînes
&
Pour recevoir des notifications
et ainsi ne rien manquer de la saison 2019   
 
 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          307 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !