Quantcast
Publicité

Pratique du sport bouliste : "Pointeur de métier" (Commentez !)

Posté par Anonyme le 22/11/2015 6:00:00 (17677 lectures) Articles du même auteur

Beaucoup de personnes m’ont demandé d’honorer le point après une publication sur le tir qui a séduit beaucoup de Pétanqueurs. Je n’aime pas parler de moi, mais il est peut-être utile de vous rappeler ici mes débuts à la Pétanque. Quand j’ai commencé à jouer, je me suis assez vite rendu compte que je pouvais frapper des boules et les anciens disaient de moi : « Fred sera un tireur ».




Evidemment j’en étais fier !! Mais j’étais très intrigué par la technique de point que possédaient quelques joueurs de mon département. Il y avait à cette époque cinq pointeurs qui sortaient du lot et je ne parlerai que d’un seul d’entre eux qui s’appelait Alfred Sailly.


Nous jouions à Amiens au Parc de la Hotoie. C’est à cet  endroit que se déroule le National d’Amiens. Pour ceux qui connaissent le lieu, c’est un espace de jeu grandiose. Les jeux y sont d’une extrême difficulté et nécessite de posséder une précision millimétrée pour déposer sa boule. Alfred se jouait de ces difficultés qui semblaient insurmontables à beaucoup d’autres. Il réalisait des choses que personne d’autres ne réussissaient. C’était un « maître à pointer ».

Je me postais près de lui et je l’admirais. Il était capable de trouver une pose à trois mètres du rond et de travailler sa boule pour qu’elle chemine jusqu’au bouchon placé à 9 mètres. Son style favori était le jeu en demi donnée. Il arrondissait sa boule en lui donnant selon le cas un effet droite-gauche ou gauche-droite et sa boule se jouait des obstacles avec facilité. Sa boule avalait les aspérités du terrain et trouvait son chemin pour accoster le bouchon. Il était infernal, prodigieux, exceptionnel et les qualificatifs me manquent pour parler de lui.


Aujourd’hui on ne voit plus de pointeurs de ce niveau. La Pétanque a évolué et  selon moi, pas dans le bonne direction. On nous invite trop souvent à jouer sur des terrains artificiels. Des jeux aux revêtements durs (souvent du goudron) sur lesquels on déverse une certaine épaisseur de cailloux rendant souvent la trajectoire des boules bien aléatoire. Il n’y a pas de vraies données pour assurer sa boule et les tireurs arrachent les boules en tirant en force, largement devant l’objectif. Le jeu se dénature. Il devient stéréotypé. Comme me le disait récemment l’un de mes commentateurs, les joueurs se robotisent. Le jeu perd en finesse, en subtilité. Ces coups magnifiques, comme la recherche d’un devant de boule ou le jeu du bouchon relèvent maintenant de la chance sur ce type de surface. Ces tentatives étaient pourtant l’apanage des joueurs hyperdoués comme : « François gouges » ou « Bébert de Cagnes ».

 


Chpt. Languedoc-Rousillon TaT 2007
Photo {ptitrobert34}


J’ai écrit une fois : « Pourquoi voulez-vous que Georges Simoes, avec son style inimitable, s’applique à vouloir déposer sa boule dans la donnée pour se la voir arracher un mètre devant par l’un de ces bourrins du tir ».


Mais revenons-en à cette denrée rare. Ce joueur capable de maîtriser les trois gestes : « roulette, demi-portée et portée », pouvant les exécuter debout ou assis tout en combinant les effets. Imaginez donc la variété des coups possibles !!     

Il sait ce que veut dire assurer une boule !!


Son observation fine du terrain lui permet de conseiller ses partenaires. Comme un géomètre, il lit le terrain. Il repère les dévers, les bosses et les pièges à éviter. Il sait évaluer la valeur d’un point. C’est le joueur le plus à même de juger de la difficulté d’une reprise. Il est donc le mieux placé pour répondre à cette éternelle question : « Tu tires ou tu pointes ».


Si sa personnalité le lui permet, il pourra devenir ce pilier de la formation que toutes les grandes équipes recherchent : « Le meneur de bouchon ».


Voilà, chose promise, chose due !! J’espère que vous vous régalerez bien de cette nouvelle publication !! Ne vous privez pas de la commenter !!


Mes amitiés sportives, Frédéric "Papou21".

 

 

 


 

 


J'espère que vous aurez du plaisir à lire ce nouvel article.

RETROUVEZ LA PATTE ET LA GOUAILLE DE L’AUTEUR DANS L’OUVRAGE :
« PETANQUE, QUAND TU NOUS TIENS ! »

Merci à tous pour votre fidélité.

Frédéric Nachin

Mon blog www.blogpetanque.com/passiondujeu 

 

En vente sur la boutique 100% pétanque, 100% passion, 100% Internet Boulistenaute.com


 

 

 

 

 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 4 5 »
Auteur Conversation
CHINE82
Posté le: 13/12/2015 20:00  Mis à jour: 13/12/2015 20:00
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 11/8/2007
De: 82000 MONTAUBAN
Envois: 78
 Re: "Pointeur de métier" (Commentez !)
Ceci dit, pour ne pas utiliser ce forum pour faire de la publicité gratuite pour un livre (ce n'est pas le but), ce forum n'a pas l'air de susciter un grand engouement pour la défense du pointeur et de l'importance du point en général en pétanque ou alors tout le monde est d'accord avec ce qui viens d'être dit et j'ai l'impression de prêcher là alors du convaincu. Ou bien, il a été dit des choses que tout le monde connaît et l'on a l'impression de passer pour un imbécile. Alors les amateurs du tir partout manifestez-vous, c'est comme cela que l'on peu avancer et que tout est discutable. C'est comme cela que l'on peu avancer et trouver des solutions à adopter sur notre sport favori. A bon entendeur, salut.
------------

Sur les terrains, plus c'est important, le point, plus on en a besoin.
La pétanque c'est pas que du casse-bouteilles.
CHINE82
Posté le: 26/11/2015 8:56  Mis à jour: 26/11/2015 8:56
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 11/8/2007
De: 82000 MONTAUBAN
Envois: 78
 Re: "Pointeur de métier" (Commentez !)
Oui, Papou21 je l'ai acheté il y a plusieurs mois et il m'a paru extrêmement intéressant sur bon nombre de points. Contrairement à d'autres livres qui se limitent à rappeler le règlement national, il est bourré d'anecdotes et de vécu. Il reflète bien les aspects de notre sport favori et présente des analyses qui font évoluer la pétanque vers le haut. De plus, il s'adresse à tous types de publics (novices ou amateurs). Nous avons eu d'ailleurs des échanges de méls en privé concernant nos points de vue respectifs. Je le recommande vivement.
Cordialement.
------------

Sur les terrains, plus c'est important, le point, plus on en a besoin.
La pétanque c'est pas que du casse-bouteilles.
Anonyme
Posté le: 25/11/2015 22:47  Mis à jour: 25/11/2015 22:47
 Re: "Pointeur de métier" (Commentez !)
T'inquiètes Peterpan tu es dans le vrai. Tu sais, regardes les champions des que les parties sont fondamentales et non partagées ils en reviennent rapidement au vrai jeu, la défense d'un point valable, la construction du jeu, les finesses tactiques etc... Je te le dis, je crois que tu devrais trouver ton compte dans l'ouvrage que j'ai écris sur notre discipline. Je regrette qu'il soit insuffisamment connu car il perpétue le vrai jeu de boules. Amicalement,Frédéric.
Anonyme
Posté le: 25/11/2015 22:42  Mis à jour: 25/11/2015 22:42
 Re: "Pointeur de métier" (Commentez !)
Merci CHINE82 Tu as fait un expose très complet et je suis content de trouver des personnes qui partagent les mêmes valeurs que moi tu devrais te retrouver parfaitement dans le livre de sport que j'ai écris sur la Pétanque.
CHINE82
Posté le: 25/11/2015 20:48  Mis à jour: 25/11/2015 20:48
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 11/8/2007
De: 82000 MONTAUBAN
Envois: 78
 Re: "Pointeur de métier" (Commentez !)
Voici le courrier que j'ai adressé par internet suite à une consultation sur le site du CD 82 d'une personne qui a été embauchée par ce CD pour développer la pétanque.
Pour moi oui, le développement de la pétanque passe par la valorisation du point. La pétanque n'est pas qu'un jeu de destruction mais bel et bien un jeu de construction. Et puis, qui a les bonnes boules capitales pour attraper les bonnes mènes qui se présentent et qu'il faut pas manquer dans le jeu offensif (tir à 4 ou 5 points), et bien c'est le pointeur. Et croyez-moi, il est plus facile de détruire des points pour un tireur (qui tire à chaque mènes), que de concrétiser la mène qui peut se présenter (et là il faut s'adapter au jeu) pour le pointeur (qui lui n'a que des boules capitales à tirer pour la marque). Je ne voudrais pas voir disparaître mon "sport" favori, mais cela peut-être une des causes essentielles avec la mauvaise ambiance qui reigne sur les terrains de pétanque. Voilà, je vous laisse voir mes remarques qui sont basées essentiellement sur la logique.

La pétanque petit à petit se meurt. Dans dix ans à ce rythme là si rien n'est fait, je pense qu'elle n'existera plus. La faute à qui : à personne en particulier et à tout le monde à la fois. Pourquoi ? La pétanque victime de son succès.
En effet, la pétanque depuis plusieurs années a atteint son développement maximum. Professionnalisme de ses adeptes, extension du jeu sur toute l'année, entraînement maximum, compétitions nationales médiatiques, elle en à fait connaître tous ses grands champions et en a évolué ses structures nationales et internationales, évolution aussi des phases de jeu plus spectaculaire axées essentiellement sur le tir, reconnaissance d'un véritable sport de compétition, médiatisation télévisée, etc.....
Malgré tout cela, elle n'attire pas pour autant les jeunes à cause principalement de sa mauvaise image de marque : pétanque associé à pastis (alcool) et à sa fréquentation d'un jeu des classes très populaires, trop populaire.
Interrogez une personne sur ce qu'évoque pour elle le mot pétanque et elle vous répondra avec un sourire (comme si la pétanque c'était pas du sérieux), l'apéro entre amis. C'est la première image qui vient à l'esprit lorsque l'on parle de notre sport favori à quelqu'un, ce qui je le reconnais, le fait bien sourire. Cette mauvaise image lui colle à la peau et la dessert en toutes circonstances. En tant que père de famille, je n'inciterai pas mon fils ou ma fille à jouer à la pétanque à cause justement de ces travers.
Pire que ça, elle perd d'année en année bon nombre de ses licenciés qui ne trouve plus leur place dans ce sport ou il est demandé des joueurs à hautes compétences de facultés accès sur le tir en compétition. Bref, si vous ne savez pas tirer ou très peu, vous n'avez rien à faire à la pétanque et d'ailleurs vous n'y trouverez personne pour faire équipe avec vous. Il n'y a plus de place pour le pépé licencié qui attrapait ses boules le dimanche et qui comblait une équipe de deux pour passer l'après-midi et se divertir. A quoi bon payer une licence pourtant symbolique à cette époque là, qui ne vous sert plus actuellement à rien sauf à l'assurance au cas de blessure (chose très rare). D'autant plus que maintenant, il faut pour jouer à la pétanque tout un arsenal d'équipement vestimentaire sans compter le prix des boules qui a certe évolué en qualité, mais qui a presque quadruplé en coût.
Résultat : baisse de fréquentation des concours, diminution du nombre de concours, augmentation des équipes "suréquipés", compétitions plus virulentes, baisse des prix, les clubs ne s'y retrouvent plus car même leurs licenciés préfèrent regarder et de toute les façons y perdent de l'argent à organiser un concours.
Les clubs rencontrent actuellement des problèmes de trésoreries, deviennent de moins en moins viables et font face à la difficulté de trouver des bénévoles qui se raréfie.
Beaucoup de joueurs ont trouvé une parade à tout cela pour échapper à ce cycle infernal, ils se sont tournés vers les compétitions du grand frère de la pétanque, le jeu provençal. Ce jeu considéré par ses adeptes comme milieu plus sympathique offre un dérivé et développe plus l'appoint. Mais là aussi, je pense qu'il a atteint son niveau de développement maximal et n'attirera plus grand monde (recherche là aussi de partenaires expérimentés, peu de joueurs, compétitions importantes, concours de véritable sport éprouvant sur deux jours, terrains inapropriés à ce jeu, etc....).
De plus, la classification des joueurs (élite, honneur, promotion) n'a pas arrangé les choses à un moment ou la pétanque a atteint le moins de licenciés en nombres ces dernières années. Elle a contribué a un éclatement des catégories ou plus personne n'y trouve son compte hormis peut-être le vétéran promotion qui lui trouve encore un essor à ce jeu entre l'offre et la demande.
Les concours vétérans et promotions connaissent encore du succès.
Bref, la pétanque ça eut payé mais ça ne paye plus. Pire, il y a plus à perdre aujourd'hui à la pétanque (en rapport du montant des inscriptions et des gains, de la licence et de ses offres de concours, de ses équipements obligatoires à quant le costume !....), qu'à gagner. Et vous risquez par contre à gagner de gros ennuis si vous le prenez trop à coeur ! (menaces, intimidations, incivilités, etc.. qui sont le lot courant de nos jours.).
Nous sommes tous responsables. Pourquoi ?
Lorsque vous êtes joueur isolé sur un concours vous ne trouverez personne pour jouer ou alors quelqu'un que personne ne veut.
Lorsqu'il y a un gros concours, les forts compétiteurs sont tous montés prés d'un mois à plusieurs mois à l'avance. A croire que pour jouer à la pétanque il faut avoir un planning établis sur plusieurs mois ou tous les bons joueurs (tireurs) sont tous retenus. Il y a une très mauvaise mentalité des joueurs compétiteurs, qui n'hésitent pas à dénigrer tel ou tel joueur pour démonter des équipes et réorganiser les équipes à leur avantage en y mettant la plus mauvaise foi. C'est la compétition qui commence par le martellement psychique.
Parce qu'il y a un faux résonnement à vouloir s'équiper que de tireurs. C'est d'ailleurs un manque de confiance en soi de se dire, si je ne suis pas en forme ce jour là, mon coéquipier tireras. De là à s'équiper de trois tireur comme on le voit actuellement, c'est un manque d'assurance quand on sais que la pétanque précisément est un sport basé sur la confiance en soi et l'adresse, et c'est une campagne de déstabilisation pour les adversaires qui eux ne pensent qu'à attendre patiemment leur tour ou ils vous auront en face quand ils seront dans votre position.
La pétanque qui plus est un sport à part entière qui se compose de deux phases de jeux indissociables et complémentaires à la fois : le point et le tir. On le voit dans les compétitions de haut niveau ou les grands noms de ce jeux n'hésitent pas à revenir sur les fondamentaux lors de parties décisives de grands intérêts ou de championnats de France ou du monde. Là, croyez-moi les parties ont une tout autre physionomie.
La pétanque à mon avis ce n'est pas que du casse-boule, c'est plus fin que cela.
La fédération elle même développe des concours de tirs à grands renforts de publicités. Tous les terrains de pétanque de nos jours se prêtent au tir, il n'y a qu'à mettre droit pour attraper des boules, l'entrainement faisant le reste. Beaucoup d'anciens pétanqueurs ne retrouvent plus à ce jeux le charme d'antan ou l'on jouait sur tout terrain et ou il fallait faire preuve de prouesses pour jouer. Ils trouvent les parties de nos jours trop monotones.
La fédération rassemble pétanque compétition et pétanque loisir à la fois afin de ratisser plus large le nombre de ses licenciés. Mais en fin de compte, aucun de ses adhérents n'obtient satisfactions face à une fédération incapable de trancher sa position.
Sur les spectateurs, on ne retiendra que les performances de tel tireur dans telle partie au lieu de l'appoint particulier sur la partie.
Il existe des solutions pour enrayer ce cycle infernal dans lequel notre sport favori succombera.
Ce n'est pas à moi a vous apporter les solutions qui ont fait que vous avez été embauché au CD 82 pour dégager les orientations pour développer la pétanque.
Néanmoins le tableau non exhaustif que je vous ai brossé pas très réjouissant j'en conçois, mais qui me semble proche de la réalité, peut vous y aider.
------------

Sur les terrains, plus c'est important, le point, plus on en a besoin.
La pétanque c'est pas que du casse-bouteilles.
(1) 2 3 4 5 »
          115 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !