Publicité

Pratique du sport bouliste : "Bien joué ! Mais pourquoi ?" : Essayons d'être objectif

Posté par sbpromotion le 16/4/2020 8:20:00 (1432 lectures) Articles du même auteur

Bien joué ! Mais pourquoi ? D'une réflexion sur l'évaluation d'une partie de boules, sbpromotion vous propose un cheminement pour essayer de répondre à la question : "Bien joué !", cela veut dire quoi en fait ? Basé sur les réflexions d'un "Lyonneux", à adapter, peut-être, pour les "Pieds Tanqués", cet itinéraire ne propose pas de conclusion, pour rester ouvert à de nouvelles possibilités. Chapitre 4 : Essayons d'être objectif...


"Bien joué ! Mais pourquoi ?" : Essayons d'être objectif

Bien joué ! Mais pourquoi ? D'une réflexion sur l'évaluation d'une partie de boules, sbpromotion vous propose un cheminement pour essayer de répondre à la question : "Bien joué !", cela veut dire quoi en fait ? Basé sur les réflexions d'un "Lyonneux", à adapter, peut-être, pour les "Pieds Tanqués", cet itinéraire ne propose pas de conclusion, pour rester ouvert à de nouvelles possibilités. Chapitre 4 : Essayons d'être objectif
 
L'action du point (ici avec Sébastien Leiva-Marcon) est souvent délaissée lors des évaluations statistiques des parties (photo Laurent Cottaz) 

Une expérience unique pour chacun

On l'a vu précédement avec l'exemple de Fabien Amar ou encore lundi avec celui de Barbara Barthet : la perception d'une expérience est subjective et vraisemblablement, vécue de manière unique par chacun. Dans son interview, l'internationale française révèle sa perception de la légendaire finale du tir progressif, lors du Mondial Féminin, Mâcon 2014. La majorité des spectateurs ont perçu un intense duel, jamais plus d'une boule d'écart avec son adversaire. Avec un dénouement incroyable : une finale jouée à la dernière boule, avec l'erreur de la joueuse chinoise  

L'athlète française, elle, semble avoir vécu une finale où elle ne s'est pas particulièrement sentie en danger, persuadée des erreurs de son adversaire. "Sauf que quand je tirais je voyais un bras se lever sur le tapis de la joueuse chinoise, je pensais que c’était l’arbitre qui levait le drapeau rouge, signalant un échec. Je tire ma dernière boule sans me soucier de savoir si j’allais l’attraper ou non, et saute de joie dans les bras de mes coéquipières". Ce n'est que plus tard qu'elle comprendra le scénario de cette finale. 

Du subjectif à l'objectif

Comment peut-on contourner cette subjectivité, pour essayer d'être objectif lors d'une évaluation ? Les statistiques d'une partie s'intéressent beaucoup aux actions de tir. Il est vrai que les performances peuvent se mesurer par des indicateurs simples et fiables : nombre de tirs, de touches et d'échecs, nombre de carreaux, de tirs au but, ... L'évaluation du point est plus souvent délaissée ou appréciée de manière plus subjective. La qualité d'une boule pointée dépend de nombreux facteurs : un point à 50 centimètres derrière le but n'aura pas la même valeur selon que le terrain est difficile ou que la boule se trouve dans une "goulotte". Une boule à un mètre devant le "cochonnet" obligera l'adversaire à prendre plus de risques si les deux objets se trouvent le long d'une ligne latérale plutôt qu'au centre du terrain.

Il faudrait pourtant réussir à mesurer la performance d'un pointeur avec des critères quantitatifs. Et si possible, que les critères utilisés soient les mêmes pour le pointeur et le tireur, afin de pouvoir comparer le poids de chacun dans la partie. Mettre en place une évaluation, tout en gardant en tête que nous ne sommes pas à la place du joueur : nous ne pouvons pas savoir quel objectif il donne à son action de jeu. On ne connait pas ses intentions, sa stratégie de jouerie, quel objectif il va donner à une boule à jouer.  A t-il décidé de tenter une reprise ou plutôt de placer une boule défensive ? Lui seul le sait !

Mettre en place un postulat de départ

La propositon est d'observer l'expérience que vit le joueur par rapport à un postulat de départ.  L'objectivité d'un fait ne peut se mesurer que par rapport à un principe de départ défini. Le baccalauréat est acquis si le principe de départ est respecté : une moyenne supérieure à 10, c'est validé, en dessous c'est raté. En s'adossant à un postulat, défini à l'avance, on peut espérer sortir de la subjectivité pour trouver de l'objectivité. Cette lecture ne sera objective que par rapport à ce principe d'observation préalablement posé. 

Il ne nous est pas possible d'être à la place du joueur. Pour tenter d'apporter une évaluation objective à son jeu, on va donc chercher à observer son expérience par rapport à une ancre pour (tenter) d'apporter un regard objectif. On passe ainsi d'un processus psychologique (la croyance d'avoir bien ou mal joué) à un processus d'observation d'une expérience (une observation des faits par rapport à un postulat de départ).

Deux postulats d'observation 

Dans cette logique, il y a un nombre illimité d'angles d'observation possible. La suite de la réflexion en propose deux. Ils vont exclure l'aspect qualitatif de l'évaluation : chaque boule sera jugée en fonction de sa réussite ou de son échec. Les critères d'évaluation seront communs aux deux actions : point et tir. Il convient de se rappeler que ces grilles de lecture ne seront valables que par rapport au postulat de départ énoncé. L'objectif est que, dégagée de tout critère subjectif, ces lectures permettent de juger de la valeur qualitative d'une partie, tout comme de la performance des joueurs qui l'ont disputée, à la lecture des statistiques qui en sortent.  

Une partie de boules ressemble à l'expérience que nous avons de la vie. Il y a ce que la vie ou l'adversaire nous lance et comment on y fait face. De cela sera défini le premier postulat d'observation et la première proposition d'évaluation. 100% de comment nous le vivons ne devrait dépendre que de nous même. De cela sera proposé le second principe d'exament et le second angle d'observation. Rendez-vous jeudi prochain pour le chapitre V : "Faire jouer son adversaire". 
 
 
 NOUVEAU 
Pour les boulistenautes fans de grosses boules 
 Le GROUPE FACEBOOK 
Les compétitions de Sport Boules Lyonnaise sont à l'arrêt, mais le temps est à l'action !  
 
 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
          240 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !