Inscrivez-vous maintenant !

Portraits-Interviews : PORTRAIT N°655 MILON Fabrice "gomorrhe"

Posté par gomorrhe le 6/4/2011 0:00:00 (42552 lectures) Articles du même auteur

N°655

Nom: MILON

Prénom: Fabrice

Date de naissance: 06/04/1981

Nationalité: Française

Situation de famille: Célibataire (TBEG, Contrôle Technique ok, prix à débattre !)

Tu habites où: Eyzin Pinet dans l’Isère



Profession: Assistant de gestion « stocks et marges »

Depuis quand es tu boulistenaute: Juillet 2008

Comment as-tu connu le site: Grâce à notre ami à tous, à savoir Google : je recherchais des partenaires pour ma première participation à Millau et je suis tombé sur la fameuse rubrique des Petites Annonces (Gilles BERTOLO gilbert01 aura été le premier boulistenaute avec qui j’ai joué et nous sommes toujours en contact)

D’où vient ton pseudo boulistenaute : gomorrhe Ceux qui ont fait un peu de catéchisme connaissent les 2 villes du pêché et du vice qu’étaient Sodome et Gomorrhe. Ne pouvant prendre comme pseudo le premier cité, je me suis rapatrié sur le second !

Ton plat préféré: La tête de veau (je suis plutôt ravigote pour aller avec) ou un steak tartare.

Tu es gaucher ou droitier: Mes partenaires se posent encore la question tellement je « fauche » les boules (et des deux côtés) mais à la base il paraît que je suis droitier.

Quand et comment as-tu commencé à jouer: Vers 7-8 ans avec quelques copains, c’était notre passe-temps d’en jeter tous les jours. Notre terrain de jeu étant une allée en gravier, j’ai passé une dizaine d’année à monter les boules au ciel et au grand désespoir de mes partenaires, je suis une quiche pour faire rouler les boules sur la lissette !

T’entraînes tu souvent et comment: Il y a quelques années c'était tous les jours, puis ce fut une fois par semaine lors des sociétaires organisés chaque vendredi au sein de mon club, disons que maintenant mes entraînements ce sont les rares concours auxquels je participe, pour des raisons de baisse d'envie de jouer et de forte hausse d'aimer profiter de l'ambiance des gros concours sans avoir les contraintes liées au statut de joueur.

Ton poste préféré: Pointeur en France, tireur à Santa Susanna

Tes meilleurs résultats: Un petit ¼ de finale au championnat d’Isère doublette en 2009 avec mon poto Stéphane Tracanelli fannou38. Sinon 1/32ème de finale à Trévoux et à Gex. et une demi-finale à Santa Susanna, ok dans le concours E, mais on y était lol.

Ton meilleur souvenir: Mon premier concours officiel, l’international de Grasse (qui a depuis disparu et c’est bien dommage) avec une pure triplette de copains (Mickael PETIT dit El Peruano et Stéphane TRACANELLI fannou38), nous avions passé un week end excellent du début à la fin.

Ton pire souvenir: Aucun lien avec la pétanque, ce fut le décès de mon meilleur pote dans un accident de voiture il y a quelques années. J’y ai perdu mon « frère spirituel » et j’y ai gagné en décidant de prendre le plus de plaisir possible avec mes amis après cet évènement.

Que penses tu du jeu provençal: Ambiance tellement agréable sur les jeux, discipline tellement belle à regarder, dure à pratiquer quand on n’a que les championnats dans l’année.

Que penses tu de la pétanque : En tant que loisir c’est le symbole même du moment convivial partagé entre amis. En tant que sport c’est une discipline complète qui demande du fond (on fait quand même pas mal de marche sur les jeux), de l’adresse et de la stratégie. Le mélange des générations est aussi quelque chose de sympa et que l’on ne retrouve pas dans beaucoup d’autres sports. Le côté moins ce sont les éternelles planches pourries qui n’ont toujours pas compris que tous autant que nous sommes, nous restons des JOUEURS de pétanque et que nous sommes sur les jeux par plaisir, et non pour nous faire insulter et/ou menacer. Mais cela reste marginal (heureusement !).

Joueurs préférés à chaque poste:

Pointeur: Georges SIMOES (qui m’a fait rêver lors des trophées Canal +), David LE DANTEC, Nicolas TAVIAND (la précision du Grand Schtroumpf !)

Milieu: Christian FAZZINO, Philippe QUINTAIS, Mcikaël ROSATI

Tireur: Didier CHOUPAY, Philippe SUCHAUD, Romain HIDALGO et mon super pote qui est autant un phénomène à la pétanque qu’à la lyonnaise, Stéphane TRACANELLI.

Joueuses préférées à chaque poste:

Ne connaissant pas tous les postes je préfère ne citer que les noms (si ça ne gêne pas) : la triplette de choc composée de Claudine GORINI, Aurélie CHAZAL et Emilie TAUBAN que j’ai toujours plaisirs à voir jouer, Kass’ GORINI (quelle famille !) et les « classiques » Angélique PAPON, Marie-Christine VIREBAYRE, Florence SCHOPP, Nadège BAUSSIAN, Ludivine D’ISIDORO et tant d’autres !

Ton palmarès championnats: Comment elle dit Blanche-Neige déjà ? Ah oui : « un jour mon Palmarès viendra » ! Par contre je suis invaincu cette année dans les concours sauvages

Ton palmarès Nationaux: A part 2 petits 1/32ème à Gex et Trévoux, rien à déclarer à la Douane des Trophées et Titres. Sinon au mois d'Août 2013 j'ai gagné le concours du foot de mon village, ça compte ?

Tes boules: Intégrales IT – 700g – Diam 73 ou Match+ - 700g - 73

Tes joueurs préférés : Ceux cités plus haut, avec une préférence pour les pointeurs car on n’en parle pas très souvent.

Avec qui aimerais tu jouer: Avec des gens « du cru Rhônalpin» qui en plus d’être de supers joueurs, sont aussi de super gars à côtoyer : Romain HIDALGO et Kevin LEYRAL, Nicolas TAVIAND, Stéphane GARIN, Christian PERRET, Romain CLOT, Jérôme LAZAROTTO et ses acolytes, etc… J’aimerais aussi jouer une fois au moins avec le Grand Mamasse, quel grand moment à vivre sans aucun doute !

Tes partenaires préférés: Tous ceux avec qui je passe de bons moments sur les jeux et qui sont aussi connus que moi (humour) : Mickael et Cédric PETIT (la dream team des frangins), Stéphane TRACANELLI (pétanque, lyonnaise, billard, bowling… y a qu’au Trivial Poursuit que je le bats toujours !), Julien RAMONE, Chantal ROSTAING, Charly BERARD charly84 (un vrai Gentil avec un G majuscule), Pierre MARCELAT dit Petit Pierre, Cédric FOULET titi67, Jean-Pierre LOPEZ Olyjp et ceux avec qui j’ai déjà joué et qui voudront bien remettre ça avec moi (bruce013, babass21, Titou, gilbert01, benopoint entre autres !)

Tes clubs: 100% Isère : St Quentin Fallavier (ma première licence), Vienne Pétanque et depuis 2009 « Les Amis de la Pétanque » de Moidieu Détourbe.

Ton club pour la saison 2015: Mais quelle question, les Amis de la Pétanque de Moidieu Détourbe bien sûr ! Les Orange Men Isérois !

Ton équipe pour 2015: un seul "objectif" pour 2015, le triplette Jeu Provençal avec Jérémy Theniere "zoreille" et Charly Bérard "charly84", pour le reste je vais m'occuper de construire ma maison et ça va me prendre du temps, donc je dépannerai sans doute en "LastMinute.com" si besoin.

Tes ambitions pour 2015: Profiter de la vie, des amis, faire encore et toujours de nouvelles connaissances aussi belles que cette année, et que les années passées, en tout cas je l'espère. Essayer de commenter quelques parties sur la Web TV, j'avoue que j'y ai pris goût !

Es tu sponsorisé: Encore une année sans sponsor perso, c'est la crise !

Catégorie 2015: Promotion pour la 78ème année consécutive, avec brio.

N° de licence: 03823070

Points 2009: 4 2010: 6 2011: 2 2012: 2 2013: 3 2014: 2

Racontes nous une petite anecdote: Une seule ? là Mamasse tu déconnes tu le sais bien que je suis un moulin à petites histoires ! Allez je vais dire que ma préférée c’est Aubenas il y a quelques années, avec mes amis Cédric PETIT dit la Chèvre et Stéphane TRACANELLI, où nous jouions la 1ère après les poules dans ce que j’appelle « le cimetière ». Je devais être à 100% au niveau des boules pointées 1 ou 2 mètres derrière le but, mes acolytes se mettaient en 4 pour qu’on reste au contact et arrive la phrase fatidique : « dis Fab, essaie de rester devant ». Je m’exécute donc, boule crochetée en sortie de main, je la vois monter à la perpendiculaire et je me dis « sors du rond tu vas la prendre sur la courge ». Elle tombe 1 mètre devant le rond et « assis – couché - pas bougé ». Je sors du rond en disant à mes potes « ben au moins celle-là elle est devant ». Résultat : nous et nos adversaires pliés en quatre de rire, pas moyen de finir la mène avant 10 bonnes minutes. Je précise que le pointeur d’en face les faisait rouler depuis le rond et qu’il a ensuite dit à ses potes « vous allez pas le croire mais elle me gêne… » !

En 1/8ème de finale au championnat d'Isère doublette en 2009, associé à fannou38, nous voici bien dans la partie (bien devant au score) et sur une mène, me voilà avec 2 boules en main contre 0 à converser stratégie avec mon pote. Analyse poussée, j'ai une boule à frapper pour la marque à 8-9 mètres mais hélas même en faisant carreau, ciseau, serpe, tenaille ou taille-haie pas moyen de finir là. Mon pote m'envoit donc au pas de tir en étant bien d'accord que "c'est dommage qu'on puisse pas finir là m'enfin tant pis pousse la boule ça sera déjà bien". Application maximale, la boule sort n'importe comment, tombe sur une boule 2-3 mètres devant le but, nettoie à peu près toutes les boules de nos adversaires sur un 8 bandes au billard et là mon fannou38 qui s'amène et me dit "putain du coup t'as 2 mètres pour rajouter le 13ème, s'il te plait mets-le sinon en face ils vont nous ouvrir nos boules en deux à la prochaine mène". J'obtempère, rajoute le 13ème et cap sur la buvette. Ca va paraître bête mais nos adversaires ont un peu râlé (je les comprends) mais une fois à la buvette comportement irréprochable de leur part et encouragements pour la prtie suivante !

Lors de ma première participation au Festival de Santa Susanna, en 2010, je me décide assez tardivement et suis à la recherche d’une équipe à compléter. J’ai le bonheur de tomber sur 2 Aveyronnais (s’ils se reconnaissent qu’ils me fassent signe), de mémoire Patrick et son tireur qu’on appelait le Grand Coucou (au moins 2m sous la toise). Avant la première partie du lundi matin, Patrick sort un cochonnet tout neuf et me confie « je l’ai acheté exprès pour cette semaine ». Ce qu’il ne savait pas, c’est que j’ai une fâcheuse tendance à envoyer les boules au but, et durant la semaine j’ai bien dû tomber plus de dix fois dessus… Au jeudi soir, à l’apéritif, voici Patrick et son acolyte qui viennent me voir pour me donner en cadeau souvenir de notre semaine un bout de bois complètement défoncé, plat par endroit, éclaté à d’autres : le cochonnet neuf du début de semaine avait vécu !

Millau 2012, je souhaite me monter une triplette "Maxienne", je demande donc à mon ami Maxime VIVIER s'il veut bien faire le triplette avec moi. Puis dans la foulée, je demande à Max MAYER MAX64 s'il veut bien compléter mon équipe. Pour Maxime, pas de problème, du moment que le 3ème soit tireur de tête. "pas de soucis" lui réponds-je. Pour Max, pas de problème également, à condition que le 3ème soit tireur de tête. "Pas de soucis" lui réponds-je. Et nous voici au Golf où je présente Max à Max, et la première mène où il faut aller tirer une boule proche du but. J'en profite pour m'éloigner de mes deux acolytes qui se regardent l'un l'autre en disant "faut tirer c'est le jeu", "c'est clair il faut tirer", pour décrouvrir une minute plus tard que je leur ai dit la même chose... Nous en rigolons encore ! A noter dans cette partie qu'en début d'une mène, je pointe en premier et par inadvertance je tombe... sur le but, qui démarre dans le jeu d'à côté au fond du cadre. Nous voici donc à jouer à une distance digne du Jeu Provençal, avec un peu de chambrage de la part de nos adversaires "tiens ils envoient le pointeur tirer au but eux". Nos adversaires viennent pas près, je réussis à gagner le point beau, et nos adversaires jouent le reste de leurs boules dessus. Bien sûr, ils reprennent de la dernière (un classique non ?), nous analysons la situation et concluons que c'est le jeu d'aller tirer, même s'il y a loin. Nous déléguons à MAX64 cet honneur, voici Max qui arme, et à la sortie de main avec mon autre Max (vous suivez ?) on murmure "oh le con"... en effet, la sortie de main est juste PARFAITE, et voilà notre MAX64 qui pose un carreau plein fer aux environs de 13 mètres... Nous manquerons la gagne sur cette mène, puis perdrons la partie mais alors cette boîte magistrale on l'a encore en mémoire !

Allez, anecdote pour 2015 : on me dit parfois que j'aime raconter mes boules manquées (et c'est vrai que ça me fait rire), alors allons y pour des "réussies" parce que ça m'arrive aussi ! Lors d'un concours non-officiel (bouuuuh c'est pas bien) en août, j'appelle Nicolas Taviand la veille ou l'avant-veille pour savoir s'il veut bien jouer avec moi (le pauvre). Aussitôt dit, aussitôt fait, et nous voilà partis au concours international du club de foot de mon village. Les premières parties se déroulent tranquillement, pour une fois je pointe plutôt bien et je suis régulier, Nico patine un peu par ci par là, bref ça va. Puis nous voici à jouer (je crois en sortie de poule) une doublette de "djeun's" décontractés, on file camper dans les cailloux, et la partie se joue point par point 1-1, 2-2, 3-3 etc... jusqu'à 6-5 ou 6-6 où ENFIN nos adversaires percent un peu la mène. Nico deux boules en main, moi une, et nos adversaires reprennent de la dernière, on doit jouer à 7-8 mètres. Nico y va, première coiffée (on peut pas la manquée plus près), deuxième coiffée. Moment de gloire pour ma pomme première que j'ai à tirer de la soirée, j'y vais, sans doute que je la crochète car elle sort bien droite de la main, et pim un petit carreau. En face ça a donné "putain mais pour une fois que l'autre il en manque deux, faut que son pointeur fasse net, pffffff" et puis ils ont explosé complet.

Vous allez me dire que c'est pas charitable avec Nicolas, raconter un manqué double à 8m, mais une ou deux partie plus tard il m'a montré (si tant est que c'était nécessaire) la différence entre un petit joueur et un gros, avec un "strike" annoncé "je vais tirer là, comme ça, de tel côté, va y avoir contre là, le but va aller là et t'auras plus qu'à rajouter le 13ème". Je crois qu'à ce moment là nos adversaires se sont un peu foutus de nous, et que 3 minutes plus tard on leur serrait la main et on leur payait un verre à boire

Évènements marquants 2014 : j'invente la rubrique, parce que j'ai (encore) des choses à marquer et je sais pas où les mettre !

En premier, le national Millau hiver pour lequel j'avais gagné la série et les repas de midi lors du Pronoboulistenaute : un excellent moment passé avec Jean-Pierre Mas, Jean-Pierre Garcia qui sont juste de vrais bons mecs, une petite fin de soirée avec Hecto Milesi et Michel Loy autour d'un petit verre de muscat.

Ensuite mes "premières" aux commentaires à la Web TV, d'abord à Bron où ce fut un baptème, puis Nyons où j'ai pris mon pied, je crois vraiment que j'y prends goût à cette bestiole !

Puis la rencontre avec Xavier Espeja "xavier17" lors du Mondial de Millau, après avoir beaucoup échangé sur Internet, la rencontre "live" fut un plaisir total.

Enfin pour terminer, comment ne pas mettre sur papier la rencontre de trois extra-terrestres, en Espagne, à savoir Christophe Delisle (le pizzaiolo), Julien Gajan (où est passée la grande échelleuh) et Stessi Sagafrena, une triplette toute aussi forte aux boules qu'en bons moments et en tranches de rire en-dehors.

Pratiques tu un autre sport : Après 4 années de présidence, je laisse la main tout en restant dans le Bureau du club. Je fais également partie d'une association gastronomique, les Compagnons de la Noyée de Cochon, qui organise des évènements (gastronomiques également) pour recueillir des fonds pour des associations caritatives diverses et variées. Cela permet de relativiser un peu et de profiter du jour présent !

Autres commentaires : Je salue toute l’équipe Boulistenaute pour le boulot qu’ils font toute l’année pour nous apporter informations, interviews, et moyens de s’échanger ces informations, il faudrait que certains et certaines parmi les usagers comprennent qu’on ne peut (heureusement) pas être d’accord sur tout, mais que cela n’empêche pas courtoisie et respect les uns vis-à-vis des autres. J'invite également chaque licencié et chaque licenciée, quel que soit son niveau, son palmarès, à apporter de temps en temps son aide (sous quelque forme que ce soit) à son CLUB, et aux bénévoles qui s'en occupent tout au long de l'année, il y en a une majorité qui ne se rend pas compte que beaucoup de clubs coulent aujourd'hui faute d'un petit coup de main régulier une ou deux fois par an. Certains se pensent Rois de France et aiment à ne rien fiche dans leur club, pensant que payer leur licence leur donne tous les droits et aucun devoir, alors comme on dit dans mon Dauphiné natal : "on se retrousse les manches, on n'est pas des manches" ! Il est d'ailleurs dommageable que pas mal de grands noms de la pétanque ne passent pas plus souvent derrière le comptoir ou la table de marque, histoire de se rendre compte du boulot que font les anonymes pour que ces messieurs arrondissent leurs fins de mois...

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article

  
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 4 ... 9 »
Auteur Conversation
Delisle
Posté le: 19/10/2014 21:52  Mis à jour: 19/10/2014 21:52
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 28/7/2009
De: Lourdes
Envois: 359
 Re: PORTRAIT N°655 MILON Fabrice "gomorrhe"
salut poto bien rentre,bon promi j'arete de t'apelle gromorre mon gromorre
bubbu38
Posté le: 23/6/2014 22:48  Mis à jour: 23/6/2014 22:48
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 12/6/2011
De:
Envois: 12
 Re: PORTRAIT N°655 MILON Fabrice "gomorrhe"
t aurais pu raconter le dechirage de licence du coach lol
gomorrhe
Posté le: 26/2/2014 15:50  Mis à jour: 26/2/2014 15:50
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 17/7/2008
De: Moidieu Détourbe - 38 Isère - Rhône-Alpes
Envois: 5058
En ligne !
 Re: PORTRAIT N°655 MILON Fabrice "gomorrhe"
Merci mamasse, de toute façon je t'en dois quelques unes je nte t'ai pas reconnu au jeu qui est-ce, il y aura sanction !
------------

Mon Portrait !

ILONA, ça va de soi !
mamasse
Posté le: 26/2/2014 15:16  Mis à jour: 26/2/2014 15:16
Co-Webmaster
Inscrit le: 5/7/2004
De: Pontault Combault 77 Seine et Marne Île de France
Envois: 97098
 Re: PORTRAIT N°655 MILON Fabrice "gomorrhe"
Bonne saison 2014 Fabrice.

Tu connais le tarif pour une mise à jour

A bientôt mon poto
gomorrhe
Posté le: 20/2/2014 9:45  Mis à jour: 20/2/2014 9:45
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 17/7/2008
De: Moidieu Détourbe - 38 Isère - Rhône-Alpes
Envois: 5058
En ligne !
 Re: PORTRAIT N°655 MILON Fabrice "gomorrhe"
Merci guim, au plaisir de s'enfiler un chouchen !
------------

Mon Portrait !

ILONA, ça va de soi !
(1) 2 3 4 ... 9 »
          170 utilisateur(s) en ligne plus...

  • Richard Bettoni, droit au but

    Venu tard à la pétanque de compétition, cet homme de football s'est imposé depuis une dizaine d'années au sein de l'élite nationale, respectant étape par &ea...

  • Jean-Michel Puccinelli, la caravane passe

    A trente-sept ans, le Marseillais, laissant dans son sillage vives admirations et critiques acerbes auxquelles, dans le fond, il n'attache pas grand prix, est devenu l&...

  • Laurent Causse, l'autre voix de la pétanque

    Avec Marc Alexandre, aux cotés duquel il présente chaque année le Mondial de Millau, le souriant animateur gardois est l'un des speakers les plus demandés du circuit.

  • David le Dantec, trajectoire idéale

    Ingénieur télécom, père de deux enfants, en couple avec la championne Nancy Barzin, le double champion du monde a toujours fait passer sa carrière bouliste après sa vie professionnelle et fa...

  • Didier Le Masson, liberté, égalité, fraternité

    Mascotte de l'équipe boulistenaute et jeune retraité, le grand Mamasse profite de cette liberté pour aller à la rencontre, sur tous les terrains de France, de ses milliers d'amis.

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !