Inscrivez-vous maintenant !
Comment envoyer un portrait de joueur, comment le mettre à jour

Joueurs de pétanque : PORTRAIT N°599 CAMILLERI Hervé "PatGoch"

Posté par PatGoch le 17/2/2010 0:10:00 (76046 lectures) Articles du même auteur

N°599

Nom: CAMILLERI.

Prénom: Hervé.

Date de naissance: 04 novembre 1956. Afrique - Bône - La Calle - Morris - Alger - Marseille.Rennes.

Situation de famille: Marié de bon cœur à une Brestoise qui a failli naître à Casablanca Heureux père de 2 enfants. Education - tradition - respect.

Profession: Employé d'Ecole d'Ingénieurs 

Depuis quand es tu boulistenaute: Juin 2003, mais j'ai depuis tout temps communiqué sur l"une de mes 3 passions.



Comment as-tu connu le site: Par une nuit de pleine lune en surfant sur la vague du net, pas toujours très nette d’ailleurs….

D’où vient ton pseudo boulistenaute: PatGoch. C’est une contraction phonétique de "patte gauche", surnom donné par les anciens joueurs de lyonnaise à mes débuts, "nostalgie et souvenirs".  En 1968, j’ai préféré lancer les boules plutôt que les pavés. J'aurai pu aussi en lancer, (en mai, les manifestants sont venus nous chercher au lycée emile Zola), mais la suite m'apprendra qu'on peut en lancer dans la mare...? A propos de pavé, celui de boeuf est extra...

Mes vacances d'été: photo ci-contre, aout75, voyez comme la rue est déserte, 404 de mon père, on en a fait des kms pour jouer, entrainement journalier facilement 6 à 7 heures par jour. Travail d'effets 2 sens. C'est en suant  qu'on progresse !  Demandez donc aux élites il n'y a pas de heureux hasard. Quoi qu'ils en disent ! "pas d'entrainement" mon oeil , VSD chaque semaine, c koi si c pas de l'entrainement ! 

Ton plat préféré: Gratins, pot au feu, de mon épouse, couscous, polenta,beignets de morue de ma maman et coronès de mouton grillés, gambas et calamars siciliens au piment, rougets barbets grillés ..et des spécialités Corses fromages et charcuterie dont je ferai une indigestion ...Et le " poulet aux olives " de Pierrot !

Gaucher ou droitier: Comme mon pseudo l'indique " gaucher " ad vitam aeternam et hérédité oblige ! Je m'explique: Nouvelle historique : je viens d'apprendre avec émotion il y a quelques mois , que je tiens ma patte gauche de mon grand père maternel, ( pourquoi ma vieille mère ne m'en a dit mot avant ?). IL avait des boules cloutées.., il était un très bon joueur de la région entre La Calle (petit village) et Constantine (ville) pendant les années  1916- 1930. Que sa prédilection était le tir, et qu’il était très volubile… Il cultivait des légumes, chassait , pêchait du corail…aiguisait les couteaux. Et pour se détendre,  il s'adonnait avec ses amis à aller défier en …vélos,  aux  villages alentours d’autres joueurs et les gagnants recevaient des sangliers des volailles, des petits tonneaux de vin. Imaginez la sinécure quand ils devaient découper le sanglier avant de reprendre la route...avec leurs vélos et faire plusieurs kms avec les morceaux de sanglier. Et nous qui nous plaignons quand nous rentrons le soir......! Leurs parties se faisaient la plupart du temps les dimanche après midi et quelquefois le soir. Et que lorsque plus âgé, il se rendait en car à Alger ,ne pouvant plus jouer car trop vieux,  il allait contempler les jeunes "loups de l'époque des années 50", cela donc devait correspondre aux jeunes  Pédro Martinez, Justaffrey, Claude Vidal, Robert Lebeau, Gomèz, Cardona, et autres champions de l'époque que l’on voit sur le site de Monsieur Cardona. Je ne l'ai malheureusement pas connu, car décédé avant ma naissance. Mais, que n’aurais-je pas donné pour le voir jouer et jouer avec lui et mon père. Désormais je joue en hommage pour mon père et toi ! Ah papa notre 3ième de notre sang !

Hommage à toi grand-père, et à tes amis, qui ont participé au balbutiement de la pétanque  en Afrique du Nord ! Voici 2 liens l'un d'Algérie et l'autre du Maroc qui témoignent de ces champions !  Je remercie les auteurs et créateurs de ces liens.

http://www.cardona-pj.net/boules.htm

http://www.casa-lesroches.com/nos_champions_de_petanque.htm  

 Ci-dessous: au terrain de Robidou, à gauche l'épouse de Guy Ablidzer et Guy Ablidzer, décédé en 2015 neveu de Paul Consigney. A sa gauche, Paul Consigney, le meilleur ami de mon père, avec lequel il a fait équipe à la Lyonnaise pendant environ 15 années. Ils se sont d'ailleurs qualifiés ensemble au France. A sa droite l'épouse de Roger Consigney fils ainé de Paul, qui prend la photo. C'est d'ailleurs avec émotion que je le remercie de me l'avoir transmise récemment. Et avec la casquette comme à l'accoutumée, mon père Michel Camilleri. Pardon pour n'avoir pas sû accepter les faiblesses ....Mais je ne réalisais pas que cela s'arrêterait un jour ! Qu'est ce que je donnerai pour continuer à jouer avec toi !


Quand et comment as-tu commencé à jouer: Dans l'année de mes 12 ans. Mais c’est un mélange de fatalité et d'histoire, (car le  débarquement à Marseille comme beaucoup de rapatriés des années 60) et de hasard car lieu de l'habitation. La toute 1ère fois que j’ai tenu une boule c’est en me promenant avec mon père à Marseille dans un parc en Aout 1962, je lui ai laché la main pour prendre une boule qui venait à mes pieds pour la relancer. Puis quelques années plus tard (arrivés en Bretagne à Rennes) nous habitions dans une rue Bertrand Robidou (publiciste) en face d’un petit bois encore préservé de la civilisation qui était le terrain de jeux de tous les enfants du quartier. Je pense que peu de joueurs rennais le savent. Un jour (de l’année 1968)  des pelleteuses sont arrivées et adieu notre petit bois. 3 mois plus tard, plus d’arbres, plus d’herbe, que de la terre aplatie, fini nos cache-caches. J'ai maudit ces ouvriers....mais... Plus tard, lorsque le chantier fut terminé, nous vîmes arriver des voitures  le dimanche et des joueurs de boules (lyonnaise au départ).

http://www.boulistenaute.com/modules/myalbum/photo.php?lid=11847 "Robidou" parties sacrées ou sacrées parties...

http://www.boulistenaute.com/modules/myalbum/photo.php?lid=13387 "robidou" avec robert Weitlauff et éric adamini

Mes copains et moi, attirés par cette foule, étions spectateurs. Tout en bas en fichiers attachés des photos de nos parties sur la route..avec Guy, Jean-Guy, Claude Vidal, Raymond Pacher, Eric. Combien d'heures à jouer....? Le jour et en été également la nuit... même dans des espaces jardins en pleine ville pour jouer les monin's et les coquilles de poisson que l'on dégustait plus tard au tiffany's de M Jouvreau, hein Ronan ?

MON HOMMAGE A PAUL HASCOET PRESIDENT FONDATEUR DANS LE 35 http://www.boulistenaute.com/actualite-bretagne-fondateur-petanque-dans-35-5747

MON HOMMAGE A MES AMIS DE TOUJOURS http://www.boulistenaute.com/actualite-bretagne-famille-legendaire-dans-35-famille-oustry-pere-et-fils-s-5785

ET HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE !                            

Photo ci-contre : 2011 : Finale : Cholet en vétérans 385 équipes avec Yannick Gervais Yannos 35 et Louis Guyon, ( photo de Marc Hascoet " Marc35).  l'Azur

Le boulodrome municipal de Robidou à Rennes était né, alors je me suis souvenu de la boule du parc de marseille, avec mon père.  J’ai donc laissé le foot,le tennis de table, pour les boules, j'ai gardé le hand-ball. J'ai acheté mes 1ères boules en plomb  avec mes sous. Puis 1 joueur, Marcel Valta de la JA à qui je rends hommage, m’a donné ses anciennes boules, (Obut ATC et JB simple 75 700) et m’a fait jouer aux premiers concours sauvages à St malo. Que de bons souvenirs... Un an après je prenais ma 1ère licence. J'ai de suite ressenti que j'étais fait pour cela ! Et les résultats vinrent rapidement. Pendant environ quinze années, combien de journées, d’heures, et de nocturnes l’été (car j'avais les clés pour l'éclairage, ai-je pu passer sur ce terrain ?) Ce terrain c'était mon refuge. Et je m'y sentais si bien que toutes mes révisions d’examen je les faisais là…Et c’était parti. … J’ai commencé  par la Lyonnaise en 68 (j’ai joué aux 2 jeux pendants 8 ans), puis la Pétanque 1973 avec comme 1er partenaire mon père, et Mr Hascoet et ses fils. Ma 1ère licence en junior à la JA, avec tout de suite au poste de tir le titre en doublette, puis vice-champion en tête à tête, puis l’année suivante, la qualification en triplette , ainsi que le tête à tête et doublette sans qualif.   Je ne pouvais rester sans jouer plus d'un jour ! Une vraie drogue. Dès que j'avais un moment de libre, je prenais mes boules et m'entrainais devant chez moi sur le trottoir en pente et sur la route au goudron rugueux, ainsi que sur l'épaisse plaque en taule contre la maison. ( visser les boules , voir photo , ma position bizarre explique cela..)Je ne pensais qu’à tirer, une véritable obsession et tout est bon, pour  l’exercice : la pièce sur les boules (avec Alain Gressien, Guy Vallier, René et Alexandre Oustry,le petit boulet d'1 cm sur la poutre, les tirs au but sur l’herbe, sur les plaques d’égoûts, tirer par-dessus les clôtures du terrain environ 1m80, tirer sur les poutres SNCF, bref, tout était bon pour aiguiser l'adresse, et je voulais jouer sur toutes les surfaces afin de développer mes cordes.  Pour ne jamais être pris en défaut. Ce qui me sert encore aujourd’hui… Les bases sont comme dans la vie "essentielles" pour être au niveau. Et La fièvre de la passion m'a repris ! A nouveau l'envie d'en découdre. Depuis que j'habite en campagne, j'ai repris certains entrainements qui me ramènent 40 années auparavant. D’ailleurs rien n’est plus idiot et ennuyeux que de jouer toujours sur le même terrain et de la même façon ! Là-dessus je ne changerai jamais, la richesse du joueur c’est sa grande variété de jeu. La rengaine m'ennuie à mourir !  

Combien de temps à jouer seul? Bah, Je peux jouer seul sans compter, quand je joue le temps s'arrête. Le bien joué est pour moi l' objectif primordial, plus que la Victoire. Je suis resté intransigeant pour moi,  si l'on est rigoureux avec ses partenaires, on doit l'être encore plus avec soi ! Le meilleur ennemi c'est soi.

T’entraînes tu souvent et comment: Ces 2 questions sont liées : Entre mes obligations professionnelles, syndicales et familiales, je ne peux jouer comme il le faudrait.  Mais je  fais partie des joueurs  qui ne veulent pas uniquement participer, ne serait-ce que par respect pour mes partenaires. Je me fixe des objectifs  sportifs, comme un athlète de haut niveau avec des exercices de progression physiques et mentaux.   A ce propos je ne suis pas d'accord avec le Baron Pierre De Coubertin, qui disait : "l'important est de participer". Non pour moi l'important est d'être bien préparé pour jouer au mieux de ses capacités, toujours par respect envers ses partenaires, afin de leur offrir notre meilleur jeu. Et je suis certain que Christian Fazzino, Jean-Marc Foyot et Philippe Quintais ont cet avis ! Car la longévité en compétition n'est pas le fruit du hasard ! Je pense également à un autre Grand Monsieur que j'ai eu le plaisir de voir jouer pendant mes vacances " sudistes "Monsieur Luchési" .Enfin, si après 40 ans Christian Fazzino est encore champion de France, ce n'est pas un heureuse coïncidence ! Philippe Quintais, Philippe Suchaud en suivent le chemin...

Ton poste préféré: Le tir me re-procure à nouveau satisfaction et plaisir, mais il faut savoir être bon partout, et savoir être caméléon (je veux dire par là qu'il faut pallier aux lacunes, être milieu par exemple) en fonction de ses partenaires et du terrain ! Etre une équipe c'est faire preuve d'humilité afin d'adapter au mieux les capacités de chacun.

Tes meilleurs résultats au France: Tât (1999) 1/16 Belfort, et spécialiste des 1/8èmes (5) dont 2 doublettes avec Tirofer ( 1988) 1/8 Brest, 1/8ème Entreprise à Soustons 2005 ("tirofer" et Maurice Ventre). 1/4 à Avermes .

http://www.boulistenaute.com/modules/myalbum/photo.php?lid=21414

http://www.boulistenaute.com/modules/myalbum/photo.php?lid=5804&cid=12

http://www.boulistenaute.com/uploads/photos/5803.jpg

2009 : Championnat Entreprise avec qualification Pour le ¼ France à Avermes dans l'Allier plus quelques beaux partages régionaux. C'est bien dommage, car on avait la clé ! Il faut savoir tourner au bon moment.......!

Meilleurs souvenirs: Il y en a beaucoup heureusement, mais ceux gagnés (lyonnaise & pétanque) avec mon père ont une particularité. Plusieurs partages dont Cholet, St gilles croix de Vie, Grands Prix comme, Alençon 11 parties avec mes amis Néné et Raymond  et Caen 12 parties, et la plupart des Championnats de France (dont une très belle contre les champions en titre avec victoire à la clé).

Ton pire souvenir: Le temps et la sérénité ont fait leur œuvre. Je continue d'étudier et de mettre à profit la philosophie de la Vie. Savoir tomber pour mieux se relever. Savoir renaître à chaque coup du sort !

Que penses tu du jeu provençal: J’ai eu le plaisir d’y jouer, quand je descendais dans le Sud, personnellement je pense que c’est le plus technique des trois. J’avais d’autres sensations que je ne ressens ni à la pétanque, ni à la Lyonnaise

PHOTO CI-CONTRE : Corpo Vainqueurs (éducation) avec Maurice Ventre et claude Barraud contre Jérôme, Marc, et Yannick (Ville de Rennes). Avec à 12-12 une petite stratégie d'envoi de but.

Concernant l'image de la pétanque et du jeu: C'est ma passion depuis plus de 40 années ! A une époque de ma vie , elle a été dans mes veines,  elle a été mon Sang !  Mais j'ai refusé malgré certaines offres parisiennes alléchantes il y a 33 ans de sacrifier ma famille et mon travail à ma passion ! Ceci dit je savais bien qu'en Bretagne la pétanque ne resterait qu'un loisir. Mais n'ai je pas eu raison ? Malheureusement il y a trop de jalousie, d'égöisme, d'hypocrisie et de frime ! Humilité, simplicité, encouragements, modestie, sincérité... et amitié, sans faux semblants. Ces mots là existent et dans n'importe quel dictionnaire ! La petite reine est capricieuse, elle donne beaucoup de joies, mais peut également faire mal. Sur un autre plan, la Pétanque est à l’image de la VIE. Aspect social : Je pense qu’elle est un vecteur de la communication, de la connaissance des autres. Pour le côté technique, je voudrai jouer plus souvent sur des terrains où toute la technique d'un joueur est mise à contribution. Quel plaisir de jouer sur un terrain où il ne faut pas doser les boules? Quel plaisir de jouer toujours droit de rouler sur des billards ? Quel plaisir de toujours tirer de raffle ? Quel plaisir de gagner sans panache ?

Que dit-on de moi : On me dit passionné, entier, avec la niac jusqu’au bout, stratègique, roublard, ne s’avoue jamais vaincu. C’est vrai, et je me bats jusqu’au bout pour mon équipe… Si ça tourne pas , je cherche à savoir pourquoi ? Car tout s’explique. Je sais que je suis réactif, ce qui est loin d'être  un défaut. Et j’adore la compétition, aller au bout de moi-même. Surtout contre plus fort ! 

Joueurs préférés à chaque poste: Pardon pour ceux que je ne cite pas, mais nous avons tous des coups de cœur. Dans le désordre.

Pointeur: E Sirot, D Le Dantec corto, Chris Olmos kiki44, B Rocher daddy

Milieu: Fazzino,Luchési, Quintais DUCPH, Robert Lebeau, "Massilia",J Lamour jul72, H Lacroix, M Loy mimi77, Claude Barraud Tirofer, Angy Savin dgidgi6,

Tireurs: Avant : Marceau, Arcolao, Sarnito, Brocca,  Rouvière Serge, Mattéi, Salvador, René Coulomb, Aujourd'hui encore Marigot rog34, D Choupay PP (phénoménal), M Schatz (Passo), et P Suchaud, P Hervo (s'il le voulait), D Hureau schwarzy, S Dath bombdunord, C Weibel bebel71, Christophe Sévilla, tous des phénomènes. Et les nouveaux Dylan Rocher's benji & family, Sarrio titeuf69.

Joueuses préférées à chaque poste: Danièle Gros a été pour moi le chef de file de la pétanque au féminin. Hommage. Aujourd'hui, ce n'est pas un scoop, La Grande Angélique Papon, et la cadette D'Isidoro et Bandiera.

En Ille-et-vilaine: H Asselot “louli”,  Cath Conoir, I Hascoet “isa35”, M Gautier « brafacile », D Petit, M Lauretta « mitoune35 », Lulu Lechoisne, D Laigre. Enora & CO.

Victoires palmarès championnats: 28 championnats gagnés dont 3 en Lyonnaise, un avec mon père et 25 à pétanque dont 4 junior.
 
Pétanque: 20 titres en Sénior et 21 championnats de France :
- dont  4  8èmes  et un 1/4.
- 4 titres en Junior en 2 ans : surclassé Sénior dernière année.
- 1 en tête à tête non qualif, + 1 perdu en finale,  2 en doub non qualif, 1 en trip qualif à Toulouse en 1974.
- 10 fois vice-champion Mierda dont 3 perdues à 12 Scoumoune quand tu nous tiens, je comprends Poulidor.
- Tàt, doub et tripl, et 6 1/2 finales. Chez nous les vice-champions ne sont pas qualifiés au France ! Maintenant je pense Baraka !
- 1 Provencal Ille & Vilaine avec M. CHAZAL Père non qualificatif au France.
Champion de Bretagne, 1979 qualif à Nancy. Mrs Vallier Guy, Loic Charpentier.( Château Gontier)  sous un déluge de pluie et carreaux, et finale programmée une semaine plus tard  à cause du tempsà Montertelot. 

Séniors: Surclassé Sénior la dernière année afin de jouer le doublette avec Ronan Hascoet, et nous perdons en 1/2 à Rapatel, embrouille de nos adversaires. Nous menions 11 à 1 et à cause d'une boule non marquée que j'avais ( j'avais perdu la 3ème dans l'un des égouts de la rue Bertrand Robidou), nous sommes re-partis 1 à 0 pour nos adversaires, décision arbitrale Bravo, et nous perdons à 11 ! Nous avons donc effectué 22 points contre 13 ! Mais ils ont perdu en finale contre Alexandre Oustry et Michel Rivière ) ! J'étais jeune, et naïf, mais au final ça m'a aidé. Aujourd'hui ça ferait choc !                                                          

Une photo éducation (inter-nationale)   http://bouletbut.skyrock.com/2621543542-La-delegation-bretonne-etait-au-rendez-vous.html             Merci scribe.

Palmarès Nationaux  et régionaux : A part quelques uns qui étaient des Nationaux dont St Gilles Croix de vie concours A avec G Coué et Michel Gilbert (partage finale contre la famille Thorel)  et Cholet Concours A (partage ½) avec Claude Barraud et Oustry René, et Concours B avec Gérard Leroy et René Oustry. Dans les années 75 – 85, la plupart étaient des régionaux et grands prix. Mais le souvenir est intact : dernier carré : St Nazaire, Caen, Alençon, Villedieu les poeles, Avranches, St Brieuc (Brézillet), Pleudihen et une quinzaine de demi-finales avec partage. Dans les années 78 à 81 en vacances partages  des Grand prix de Nîmes, St Jean de Luz, Pézenas...

http://www.boulistenaute.com/uploads/bce04181-77d8-6a96.jpg  "1999" belfort bec à bec

2010 : 1/16 au National de Poitiers perdu contre Hureau damien, Loy Michel, Lamour Julien,

2010 : cholet : http://www.boulistenaute.com/uploads/bce04381-f62c-e0ff.jpg 

2011 : Finale : Cholet en vétérans avec Yannick Gervais Yannos 35 et Louis Guyon,

2012 : 2012 Partage 1/2 Dives/mer /  Michel Marco et Maurice Ventre

2012 : Gagnants  3 jours Changé Vétérans /  Daniel Goltais : http://www.boulistenaute.com/uploads/bce040ad-2109-0d12.jpg

2013 : 1/16 ème National La Roche / Yon / Solo et C Laheu . et 1/8 ème du grand prix le lendemain.

2013 : 21 mai 2013partage St Hilaire du Harcouet ( vétérans ) Claude Barraud «  Tirofer «  et Daniel Goltais.

2013 : Vezin : Challenge Boisivon vétérans avec Maurice Ventre  et  Michel Marco.

2014 :  Vezin : Challenge Boisivon vétérans avec ( momo) Maurice Ventre et Pierre Devot!

Tes boules: Pétanque : Obut et Boules Noire ex Couloubrier. Lyonnaise 92, 990g.

Quelques joueurs haut niveau rencontrés en partie: Hommage à tous ces joueurs: Années 1978 - 1983 : Vladimir Coral (St Malo) gagné , Barelli (Pouliguen) gagné, F Gouges, Paolecci (St Jean de Luz) gagné, Mattéi (Paris), Lebeau-Paon (Alençon) perdu, Marco-Marigot ( Béziers) gagné, Narcy Marceau (Niort ) perdu , R Authieu (Paris) gagné (Cholet), Sirot, Lelons, Laurot. Regret ne pas avoir rencontré les immenses Arcolao Ange, Brocca, César de Montélimar...Salvador, Luchési,

Tes joueurs préférés: Choupay, Fazzino, Lebeau, Raluy, Passo, Rouvière, Dylan,Mon père biensûr, mes partenaires "Massilia",Paris,Tirofer, Miloud, Yannick loton, Michel Riffard, Rivière Michel, Raymond Pacher, Néné, Alexandre,Momo, Marco.Erwann.

Avec qui aimerais tu jouer: Christian Fazzino, pour plusieurs raisons (bien sûr son niveau, mais aussi son analyse du jeu auquel j'adhère, et son travail mental) mais aussi, Dylan Rocher, Choupay, Sarrio, Quintais, Suchaud et Lacroix …Le but serait que nous passions 1excellent moment de convivialité et j'essaierai de jouer au mieux de mon niveau.

As-tu une petite anecdote à nous raconter:  Un jour en vacances, en ¼ d'un concours à Valras (Hérault), je jouais contre Justaffrey avec mon épouse, et un spectateur m'interpelle, c'était Michel Stéfan un copain du Morbihan...

1 autre fois, après avoir enterré la vie de garçon de Michel P.sc.al toute la nuit, j'ai enlevé ma cravatte et j'ai enchainé le championnat tête à tête, aux artistes associés,et après avoir battu les grands joueurs dans les cailloux ( terrain libre )  ( vidal, rivière, alexandre, marmu jp, lorca,) je me suis endormi en finale.( au sens réel ) à 6 sur le terrain de lissette devant le bar du Sarah,qui m'avait été désigné obligatoire par l'arbitre et certains joueurs de l'ASM ! Et dont le regretté Lecrecq ( paix à son âme ) avait su mettre à profit.I l m'a tout rafflé.  pauvre de moi !mais je ne pouvais louper cette fiesta de célibataire avec Titcha et M...

http://www.boulistenaute.com/actualite-histoires-boulistenautes-souvenir-parties-explosives-16292

1979 : Un départ pour grand concours à Lille, en voiture "R16" de mon ami Gérard Coréas, qui départ avait comme frein un morceau de bâton sur lequel était enroulé un cable de frein de mobylette ! Il fallait être mordu quand même. Départ vers 16h le vendredi, arrivé vers 1h du mat ; dormis dans la voiture, et partage le samedi soir. Aujourd'hui ça paraît inconcevable et pourtant..........

Un souhait: que la pétanque ne soit plus un ring, car il y a les arts martiaux pour cela, mais que les joueurs adverses sachent accepter  toutes les armes nobles de ce sport, y compris le combat psychologique !

Autres  commentaires: Pouvoir garder longtemps ma capacité à jouer. Quel plaisir de retrouver mes sensations au tir. Le secret d’une équipe : l’amitié sincère sans faux semblants, ou on peut s’engueler  sans problème et s’aimer quand même ! Si y’a pas cela, c’est mort !

Vive la Pétanque, vecteur de complicité et d'Amitié, qu'elle retrouve sa substance d'origine ! Merci Jac , Didier pour votre travail et Bravo à toute l’equipe ! Et toujours,toujours "la banane" le sourire aux lèvres et mes Olives.....

 

De gauche à droit : le délégué Gérard Leroy, Romano, P. Huchet, mon père Michel Camilleri
et un copain qui les accompagnait.

Merci à mon épouse, du fond du coeur, pour me permettre encore d'assouvir ma passion !

Amitiés à tous ! Et HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE !

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 4 ... 8 »
Auteur Conversation
PatGoch
Posté le: 25/2/2016 12:14  Mis à jour: 25/2/2016 12:14
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 12/6/2005
De: 35
Envois: 3913
 Re: PORTRAIT N°599 CAMILLERI Hervé "PatGoch"
Voilà comme promis à Cholet à quelques amis revus, et avec lesquels nous avons pu déguster, terrine de chevreuil, salade oranaise et autres olives siciliennes..........

Et encore 1 bon souvenir à messieurs ,Mauzaize et Saphore avec qui on a pu partager passion et rires ! Cordialement
Anonyme
Posté le: 18/1/2015 19:02  Mis à jour: 18/1/2015 19:02
 Re: PORTRAIT N°599 CAMILLERI Hervé "PatGoch"
N'etait-ce pas "dom79" , de mémoire ( doute sur le numero , moins de doute sur le nom )...

J'en profite pour te souhaiter la meilleure des années sur tous les plans , et tu passeras bien la bise à Madame !
PatGoch
Posté le: 5/11/2014 16:53  Mis à jour: 5/11/2014 16:53
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 12/6/2005
De: 35
Envois: 3913
 Re: PORTRAIT N°599 CAMILLERI Hervé "PatGoch"
¿ Y por qué no?

A l'instar de la " partie de pétanque virtuelle " qui avait fait bien du chemin....avec comme base : Scribe, pasdbol, et ?? Mince il manque le 4 ème partenaire à Scribe......
Par la suite l'histoire s'est étoffée avec d'autres compères du site, de toutes régions de l'hexagone.........

********* scribe aide-moi !
alainburg
Posté le: 5/11/2014 11:44  Mis à jour: 5/11/2014 19:04
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 21/5/2007
De: RENNES - 35 Ille et Vilaine - Bretagne
Envois: 1385
 Re: PORTRAIT N°599 CAMILLERI Hervé "PatGoch"
"tirofer"dit :
Il serait judicieux que tu puisses sortir un petit bouquin où tu ne manquerais pas d'élargir encore plus tout ce que tu as vécu dans la pétanque, beaucoup sont friands d'anecdotes, et comme tu es un conteur hors pair, on se régalerait et ton bouquin aurait du succès sans aucun doute!

-->comme dirait Claude cela serait super et judicieux que tu fasse cela ,toi l'écrivain , romancier ,l'historique d' 1/2 siècle de notre passion "la pétanque"tu as ça dans le sang ,je veux bien y participer si tu veux........(pourquoi pas avec Claude aussi vu vos Q I . pourquoi pas...lol !..... ).

Amigos....

lol
PatGoch
Posté le: 4/11/2014 15:02  Mis à jour: 4/11/2014 15:04
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 12/6/2005
De: 35
Envois: 3913
 Re: PORTRAIT N°599 CAMILLERI Hervé "PatGoch"
Merci Alain, Claude , Yannick, et tous les autres sur un autre grand réseau social : de Lulu78 à Marc35 en passant par dédette et breton 49 et autres joueurs que je ne connais pas . : * MERCI A TOUS , Parisiens, et provinciaux ( je me mets un instant dans le cerveau de Confucius, que dirait-il ? Ah à peu près cela je pense :

" que la vie vous soit complaisante et douce " et n'oublions pas que nous ne somme juste que de passage !

***Et comme dit un célèbre " chanteur Oranais
/ " Aimons nous vivants " , n'attendons pas que la mort

nous trouve du talent !

Et je rajouterai comme dirait Desproges : CE SERAIT TROP CON @+ mes amis
(1) 2 3 4 ... 8 »
  
          296 utilisateur(s) en ligne plus...

  • Claudy Weibel, roi de carreaux

    Au terme d'une saison superbe qui l'a vu conquérir un titre mondial et de nouveaux Masters, le champion belge s'est confié à boulistenaute.com.

  • Thierry Bezandry, horizon France

    En France depuis 2008, la star de la pétanque malgache a imposé sur le circuit français, outre sa gentillesse et sa joie de vivre, son immense classe de tireur. Interview.

  • Stéphane Le Bourgeois, l'atout carreau de Fazzino

    Intraitable et brillant sur les terrains, le tireur francilien cultive en dehors de ceux-ci gentillesse et distance avec le jeu. Entretien avec un joueur sensible et attachant.

  • Jean-Pierre Le Lons, sans commentaire

    Sans nouvelles de Sport+, le champion de France 1996 ne sera vraisemblablement pas au micro de la prochaine édition des Masters de pétanque. Interview sans détour et récit d'une dé...

  • Christophe Sarrio, la plus haute marche

    Après sept saisons flamboyantes qui l'ont amené au cœur de toutes les plus grandes finales, le tireur lyonnais est toujours à la poursuite de son premier maillot tricolore....

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !