Inscrivez-vous maintenant !

Portraits-Interviews : PORTRAIT N°500 CLEMENT Yves "yves"

Posté par yves le 1/1/2009 10:10:00 (107796 lectures) Articles du même auteur

N° 500

Portraits-Interviews : PORTRAIT N° 500 Yves Clément "yves".

[NDLR pour ceux qui ne seraient pas avertis, lisez l'avertissement] 

 Yves portrait

Oui, Mamasse, qu'est ce qu'il y a ? Tu vas encore m'embêter avec tes questions ? Quoi ? T'en es à 500 ? 500 quoi ? 500 questions ? Et ils te répondent les gens ? Parce que, tu sais, elles sont quand même un peu délicates, tes questions ! Tu ne voudrais tout de même pas que je me fourvoie dans cet exercice, non ? Si ? Comment ? C'est pour ton 500ème... portrait ? Non mais tu es fou ? Et pour le... 1° janvier ? Il est fou ! Heu... Bon... Ben... (Oulà, ça, c'est quand même super gentil !)...  Enfin...  Si tu veux ...
Mais, bon, je te préviens : c'est un numéro à part, alors, je te répondrai bien ce que je veux !

Nom : Ah là là, Mamasse, entre nous, si je m'appelais Quintais ça se saurait, non ?
Pourtant, je t'assure, j'ai bien regardé comment il faisait (pour essayer de refaire pareil après) mais, à toi je peux le dire : ça ne marche pas son truc !



Prénom : Oui, tu vas me dire, avec un nom pareil, j'aurais pu au moins m'appeler Jean Marc ! Non, pas Jean-Marc Foyot ! Jean Marc Clément [NDLR « clems67 » un excellent joueur de Strasbourg]  Oui, comme on a le même nom, avec Jean-Marc Clément, quand on se rencontre on se dit « Bonjour Monsieur Clément » - « Bonjour Monsieur Clément » et voilà,  ça nous fait rigoler !

Date de naissance : un 22 mais... je te connais, je ne t'en dirais pas plus, après, tu y as droit tous les ans, les «joyeux anniversaire» et tout l'toutim', les « pour ton anniv' mon cher Yves, je t'ai mis ton portrait à jour » etc.  Non, un 22 mais... c'est tout.
Yves Concert
Nationalité : Tu sais Mamasse, un bon joueur de boules c'est comme un bon musicien, ça fait fie des frontières pour toucher tous les cœurs (comme il a dit un copain à moi).

Situation de famille :  Non mais attends, Mamasse, tu es de la police ou des allocs ? Ah, je vois : en fait tu es des R.G. et c'est parce que je n'ai pas dit française à la question d'avant que tu m'embêtes encore avec d'autres questions, non mais tu exagères !

Tu habites où ? Mais tu le sais bien, toi, tu y es venu, chez moi ! Qu'est ce que tu veux que je fasse de plus ? Que je te laisse les clés ? J'habite à Soissons, dans l'Aisne, là ! Mais avant j'ai habité 40 ans à Meaux, comme Jean-Marc. Non ! Pas Jean Marc Clément, il est de Strasbourg, je t'ai dit. Comme Jean-Marc Foyot, qu'a habité Meaux.  Depuis, j'ai déménagé en 2010 et j'habite maintenant un petit village près de Soissons.


Profession : Prof de guitare.

[NDLR Premier prix de guitare 1989 du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d'Alexandre Lagoya; Professeur d'Enseignement Artistique titulaire au conservatoire de la communauté d'agglomération du Soissonnais.]

Depuis quand es tu boulistenaute ?
Depuis le 25/04/2006 et co-web-master avec toi depuis le 21/09/2007. En fait, j'avais déjà rencontré quasiment toute l'équipe quand  «petanque» m'a demandé si je voulais vous rejoindre, à la fin d'un été (tu sai
s, quand tu as des boules plein la tête et qu'il faut que tu rattaques la rentrée). J'ai hésité un petit mois et puis j'ai plongé.

Comment as-tu connu le site ?
Par un copain de Noisiel, Saïd Amejoud (Salut Saïd!) il y a longtemps. A cette époque, je trouvais que c'était vraiment mauvais, ce site. Je me demande si ça s'est amélioré ou si c'est moi qui ...???  Enfin, en quittant Meaux pour venir à Soissons, je me suis connecté, au départ,
pour avoir des nouvelles des gens que je ne voyais plus et, au final, j'ai plutôt trouvé de nouveaux copains. Du coup, je me suis laissé prendre au jeu.
Yves à Metz 2007
D’où vient ton pseudo boulistenaute ? (écrit le).
« yves » (voilà, ça y est, je l'ai écrit).

Apparemment, comme me l'a fait remarquer « tiger », mes parents ont dû y réfléchir plus que moi, mais, pour ce qui me co
ncerne, c'est plus compliqué qu'il n'y paraît. Du reste, j'ai une vieille copine de boules, Ginette,  qui se moque toujours de moi en me disant : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Et bien, à toi je peux bien faire une confidence, je sais que ça ne sortira pas d'ici : parce que ça me complique de simplifier. Tout simplement ! Et ça, je te le dis, peu de gens le comprennent ! Alors, pour en revenir au pseudo, ça a failli être « il maestro » ou encore  « la barbiche » - sobriquets dont m'auraient volontiers affublé certains de mes délicats partenaires - « Yves » ou « YVES » parce que j'ai toujours fait graver mes jeux de boules  « YVES » tout en majuscules. Finalement, pour le net, ce sera « yves », tout en minuscules. Voilà, c'est rigolo : tout ça pour ça !

Bon, mais, si tu regardes bien, l'avatar que j'ai choisi est beaucoup plus intéressant.


Yves Avatar

Il s'agit d'une oeuvre tirée de Le livre des plumes de Dionisio Minaggio, intitulée «Homme avec moustache et barbiche jouant de l'archiluth.» (ça me va bien), dans la catégorie «musiciens» (ça me va bien aussi). Il est vraiment fait avec des plumes et date de 1618 : absolument magnifique !

Ton plat préféré :  Le faux filet pommes de terre [NDLR mais pas du jardin] que tu nous as préparé à la façon de ton grand père quand je suis venu te présenter ce portrait. C'était délicieux, merci Mamasse.


le couscous froidCeci dit,  le couscous froid  [NDLR Taboulé en mamassien primitif] que tu es venu manger à la maison avec «Lolo» et « Alex », le 13 juillet dernier, après que nous ayons fini la couverture des championnats de France doublette mixte à Laon; ça aurait très bien pu être mon plat préféré aussi !  

Dans toutes les villes de France, Mamasse, le 13 juillet c'est la veille du 14. Et quand tes fenêtres donnent sur la place où il y a le bal du 14 juillet, c'est normal qu'il y ait un peu d'animation : alors, quand tu es grimpé sur la rambarde pour crier aux gens « VOS GUE...S, ON MANGE ! », ça nous a fait rire, bien sûr, mais, moi, je suis connu dans mon quartier !..

En fait, tu le sais bien, toi, dans les plats préférés, il n'y a pas que les plats, il y a ceux qui les font (ou ceux pour qui tu les fait) et surtout ceux avec qui tu les manges.

Bon, eh, Mamasse, tu n'as pas plutôt l'impression que c'est de tes questions... dont on fait tout un plat ?

Es tu gaucher ou droitier ? En fait, je me sers des deux mains. [NDLR : pour taper sur le clavier ?] Pourquoi ? Pas toi ?

Quand et comment as-tu commencé à jouer ?

Yves à 2 ans

Ah là là, Mamasse, figure toi que j'ai posé la question en famille, il y a quelques jours et ils m'ont retrouvé cette photo, où je dois avoir 2 ans, entre mon grand père maternel et ma cousine, ! Ça promet !


Il est parti trop tôt,
mon grand-père, je l'ai très peu connu. Il semblerait que la pétanque fit partie d'un certain nombre de choses qu'il aurait aimé nous transmettre.

Je ne suis pas si certain que la vie en ait décidé autrement.

Alors, pour ce dont je me souviens, c'était dans le milieu des années 70, dans un petit village formidable du Jura : Passenans. A l'époque, le 15 août, ils fermaient le village, ils sablaient les routes, les gens ouvraient leur cour,  le terrain de tennis tombait le filet, tout ça  pour recevoir les jeux !  Évidemment le 15 août il y a Millau mais Passenans, c'est quelque chose ! J'y ai admiré Bianchetti (le roi du palet orienté, mons-tru-eux !) ou les frères Maraux (le père et l'oncle de « jujumar » !). Peut être ils savent si ça existe encore, eux.

Tiens, mon copain « conochet » est de là bas, il est venu manger, en famille, du gratin de Mont d'or au vin du Jura, une bouteille de Passenans gagnée en 198... l'étiquette était trop vieille, on n'a pas pu lire la fin !

Ça aurait pu être ça aussi, mon plat préféré !

«conochet » et «yves», beaux comme des camions
 pour les 40 ans de "la Vendéenne de Crouy" en novembre 2008


T’entraînes tu souvent et comment ? Alors ça, mon cher Mamasse, c'est se-cret !

(au vu de mes résultats, tu comprends, c'est une question de salubrité publique !)

Ton poste préféré : mon poste détesté tu veux dire, MI-LIEU ! Pointer : ça irait presque et encore pas partout;  tirer : c'est pas géant mais ça peut faire illusion quelques mènes ... mais alors passer de l'un à l'autre : bon-jour ! Et c'est bien dommage, parce que, vu de l'extérieur, c'est le poste des postes : milieu ! Sur le papier, c'est ce que je préférerais faire et dans la réalité, ce à quoi j'arrive le moins : c'est injuste, non ? C'est bête, parce ce que j'adore également le tête à tête mais pour ces mêmes raisons, ça n'a jamais vraiment bien marché !
Yves à Belfort

Sinon j'aime bien en haut des tribunes, face aux escaliers. Là, tu peux allonger tes jambes, t'adosser contre la balustrade, te mettre sous un parasol sans gêner les autres derrière toi, tout ça, tout ça.

                                                                                                                           

Participation aux Championnats de France Doublette et Tête à tête 2006 à Belfort

(oui, oui, en tant que spectateur, j'ai fait les deux la même année)

  Le Dantec 2008

Ceci dit depuis que j'ai goûté aux tribunes de presse et à la fréquentation d'éminents spécialistes, ce ne serait pas loin d'être là, mon poste préféré !
 


Encore que j'ai un trac monstrueux à faire le « reporter », ça m'épuise (tu me diras, il en faut peu) et parfois j'ai besoin de souffler.


Ça a son charme aussi, le trac, ça te fait commettre des petites maladresses. Le plus souvent, les joueurs en rigolent et finalement, c'est
plutôt sympa !


 Roby à Metz 2008

Tiens, regarde cette photo de « roby » : il a un sourire amusé tout à fait naturel, non ?  

Et bien, deux secondes avant, il vient de me dire : « retire le cache de ton objectif, ça va aller mieux pour prendre ta photo ! »

Tes meilleurs résultats : Bon, pour aller vite, 1° licence en 1987, 10 ans de compétition et de dirigeant en Seine et Marne de 1988 à 1998 sur 2 clubs le C.S.Meaux et La Pétanque Nanteuillaise.  En 1999, retrait de la compèt' principalement pour raisons professionnelles, licence à Noisiel. J'y faisais le supporter pour Stéphane Le Bourgeois "djmc" qui a sacrément bien évolué depuis. Puis 2004, déménagement dans l'Aisne (boulot) une année sans licence et rencontre avec Michel Guéry « conochet » qui m'accueille sur boulistenaute et me fait signer à Soissons.

Tu sais, en Seine et Marne, ma grande ambition, ça se limitait à me maintenir «honneur». Pour certain ça n'est même pas le minimum syndical, mais pour moi, il fallait déjà ramer ! Une année, j'ai marqué LE point décisif lors de la dernière partie du dernier concours du dernier week-end de la saison (tu sais, j'ai vraiment eu peur de redescendre !!!)  en plus,  il a fallu  faire mesurer le treizième et, pour les raisons évoquées ci dessus, j'ai sauté de joie quand l'arbitre nous l'a donné. Mais les types en face, ils l'ont mal pris, ils ont cru que je chambrais : ça m'a coûté une tournée.

Depuis que je suis dans l'Aisne, j'ai du plaisir à jouer les 4 parties Yves sous le regard d'Eric Bartolidans mon petit club le vendredi après midi, ça me suffit.

Enfin, par principe, même quand je n'ai pas jeté une boule de l'année, si je peux, je participe au Tête à tête à Millau ...

   Yves sous le regard d'Eric Bartoli
Le monde à l'envers, Eric Bartoli, en admiration devant mon efficacité au tir, Mondial de Millau Tête à tête 2008.

 ... et maintenant à la grande mêlée Boulistenaute !Yves grande mêlée boulistenaute Millau 2008

Ton meilleur souvenir : en tant que joueur, avoir battu Bruno Le Boursicaud "niglo" en mixte aux Arcs alors qu'il était vice-champion du monde en titre et que, à cause de contraintes professionnelles, de mon côté, en plein mois d'août, je jouais mes premières boules de la saison ! Les deux extrêmes, je te dis ! Je te passe les détails, il a fallu bien sûr un concours de circonstances et beaucoup de hasard mais je peux en témoigner : à pétanque, tout peut arriver, les vermisseaux peuvent tutoyer les étoiles !

Pour ce qui est de la pétanque dans ma vie, un de mes plus beaux souvenirs est d'avoir pu réunir, il y a bientôt 15 ans (!) mes copains de boules pour fêter mes 30 ans. Ça, c'est fort, parce qu'en plein mois de mai comme ça, ils sont toujours en train de jouer, ces gens là !

La victoire d'Hector à Millau

En tant que  boulistenaute,  plus récemment, la victoire d'Hector "tiger" à Millau : un sentiment indescriptible. Bien sûr, il faut savoir recevoir "triomphe après défaite et accueillir ces deux menteurs d'un même front" (comme il a dit un autre copain à moi) mais que le jeu puisse rendre à un tel joueur, l'espace d'un instant, un tout petit peu de l'amour que celui-ci lui porte, c'est vraiment très beau.

Félicitations à Stéphane "djmc" et Romain "romain", bien sûr !


 Et en tant que « journaliste » => ça

Ton pire souvenir :  J’en ai deux très mauvais, je te les décris parce que je crois qu'il faut lutter contre ça.

    - Je me suis fait agresser sur un terrain par deux mecs bourrés. C'est le regretté Jean Semelane, arbitre de Ligue en Île de France, qui m'a secouru. Il a remonté ses manches, passé ses lunettes à sa femme (une bise à Marie Thérèse) et m'a sorti d'affaire. Les types ont pris une suspension conséquente et se sont calmés mais j'ai eu les jetons pendant longtemps. Enfin maintenant,il y a prescription !

    - Et puis, plus récemment, entendre Michel Guery, en tant que président de Club, prononcer, la mort dans l'âme, en assemblée générale: « la dissolution de la Pétanque Soissonnaise est adoptée.»

Que penses tu du jeu provençal ? Wouaouh, ça aussi, je l'ai découvert dans l'Aisne grâce à Michel Guery « conochet ». C'était une première expérience mais ça pourrait bien en appeler d'autres !

Et puis, tu y étais,  j'ai couvert la finale des championnats de France doublette 2008 à Melun, les gens ont été gentils avec moi, parce que je n'y connaissais rien et ça m'a beaucoup plu (du reste, tout le week-end aussi, il a beaucoup plu ! ).

Que penses tu de la pétanque ? Hein ?

Tu sais, dans les boules, il n' y a pas que les joueurs ! Il faut vraiment prendre conscience qu'avant de pouvoir lancer une boule sur un terrain, il y a un énorme travail à faire en amont et, même si une certaine professionnalisation tend à poindre  dans l'organisation de certains évènements, la plupart du temps, ceux qui s'y collent n'attendent pas grand chose en retour. Il y a plein de types qui m'impressionnent et qui ne sont pas des« joueurs ».

Claude Stirmel
Dans les dirigeants : au niveau fédéral, par exemple, en tant que boulistenaute, je ne peux être qu'impressionné par la détermination du web-master de la FFPJP Claude Stirmel qui se bagarre championnat après championnat pour publier des résultats.


A droite, Trophée des villes 2007 à Metz,
de gauche à droite, « yves » « mamasse » « lolo » et Claude Stirmel.

Ci dessous Jeannot Trébosc, organisateur du national de Rodez, ici en 1993

Jeannot Trébosc à Rodez 1993Sur les nationaux, si le regretté Jeannot Trebosc avait vu s'arrêter Rodez, Yves Carzoli aux Arcs ou la descendance (directe ou spirituelle) de Damien Mas à Millau, sont absolument formidables, comme le boulot co-los-sal accompli par Jean Pierre Garcia "aicrag" toute l'année.

Les arbitres : je te l'ai déjà dit, quand j’étais en région parisienne, j'avais une vraie admiration pour un type dénommé Didier Jeandard, il officie toujours ?

Les sponsors, les médias, où le travail essentiel de Denis Naegelen, à qui on souhaite rapidement une meilleure santé, a eu un impact considérable. Dans son sillage, des jeunes gens motivés, compétents et déterminés ont pu trouver une voie. Ce sont certes des pros mais néanmoins des bûcheurs infatigables.

Les fabricants,  même si les boules coûtent très cher (je trouve, surtout si tu te places au niveau planétaire) il y a derrière un vrai patrimoine et un vrai savoir faire.

T.DavidLes animateurs, Marc Alexandre "marcelbichon03" ou Laurent Causse « foucault » sont avant tout des gens passionnés ! Les présentateurs, même si le génial Thierry David a un peu laché l'affaire,  il faut reconnaitre que nos boulistenautes « libremidi » et «lolo63»  sont d'une rigueur absolue et capables de garder le plus grand sérieux dans toutes les circonstances => la preuve !
 

Bon, là je te parle de gens médiatisés mais quand tu connais l'ampleur de la tâche des organisateurs, en général, t'as envie de te mettre en cheville avec les types de boulistenaute pour les faire connaître !


Joueurs préférés à chaque poste ?

Pointeur : Philippe Quintais du début des années 2000.

Milieu : Philippe Quintais du milieu des années 1990.

Tireur : Philippe Quintais du début des années 1990.

Une équipe que je verrais bien coachée par le Philippe Quintais de maintenant !

(Bon et après, tu vas me demander si j'ai un joueur préféré ?)
 


Joueuses préférées à chaque poste : Comme le plat préféré, quoi ?

Tu sais, pour moi, c'est difficile de te cataloguer ces dames par poste à cause du doublette mixte où, à part Nathalie Gélin avec Zombie, elles pointent presquMarie-Christine Virebayee toutes.
Bien sûr, je vais citer en premier Colette-Ginette Verdier, encore qu'avec
elle, il faut toujours prendre des gants. J'aime la jovialité d'Evelyne Lozano "eve", l'élégance discrète d'Emilie Mazeau, la ténacité de Ranya Kouadri "KOUADRI", la tonicité de Marie Christine Virebayre "kiki34" [Photo](ils sont chouettes, les Virebayre, ils ont un regard très sain sur la compétition, ça fait du bien !). J'admire Sandrine Rocher qui tient sa petite famille de champions-globe-trotters et trouve le moyen de se qualifier en mixte avec son aîné (je crois que dans la famille Rocher, c'est elle qui m'impressionne le plus !). Tu remarqueras, dans la catégorie « esprit de famille », la force débonnaire de Fabienne Albentosa (bonjour à Jean-Pierre !), l'efficacité discrète de Nathalie Le Bourgeois "djmcette" et la fragilité sous l'aspect hors normes d'Angélique Papon "bicounange" ? Chez les jeunes, j'ai été bluffé par l'explosivité de Nelly Peyre et encore je n'ai pas vu jouer Anna Maillard "ptite64" !

Ton palmarès championnats : Mon pauvre Mamasse, en 25 ans de Seine et Marne, pas même qualifié dans les finales départementales...

Une fois ça a été une histoire de fou, on mène 9 à pas grand chose à la bonne. Les mecs jettent tout sur notre première (ils tirent une fois, manquent et serrent).
On tire au but pour 4, à tapé-gagné : frappé plein bois mais notre boule de tir « contre » sur leur premier trou qui démarre en fond de cadre rejoindre le but à 19 pas et quelques ! (on l'a mesuré, tu penses!)

Ingagnable.. ben ... on y a tiré ... à 19 mètres et quelques, 4 fois ... autour ! Une devant, une derrière, une à gauche et une à droite. Les quatre points ... cardinaux ! Passa proche ne compte pas,  derrière, on s'est démotivé, les types ont bien joué : allez, au revoir !

Dans l'Aisne, j'ai joué une fois les qualifs départementaux (avec « conochet » et « RICO02 ») et on est passé dans les 16 (là, par contre, on a pris deux toutouilles vite fait bien fait).

Du coup j'ai modifié mon profil, j'ai mis « vous pensez avoir (actuellement) un niveau : 2.Faible » par égard pour les pauvres gars qu'on a tapé ce jour là. Tu comprends, si j'avais laissé « 1. Très faible »,  ça n'aurait pas été gentil pour eux.

Depuis... et beh, des beaux reportages pour Boulistenaute !

2007une étape des Masters à Oloron-Sainte-Marie et le Trophée des villes à Metz.

2008 : Deux championnats de France, Triplette à Clermont-Ferrand et Doublette Mixte à Laon, une étape des Masters à Oloron-Sainte-Marie, le Mondial de Millau, Le Trophée des villes à Metz.

2009 : Les 2 congrès électifs à Saint Pol sur Mer et à Paris - Assemblée Nationale
4 championnats de France : Triplette à Caen, doublette, tête à tête et doublette mixte à Aurillac.
Une étape des Masters à Valmeinier.
Le Mondial de Millau et l'organisation de la grande mêlée (quelle aventure !)
Le Trophée des villes à Palavas.

2010 : Le Championnat de France Doublette à Bruay sur Escault, le Mondial de Millau et le trophée des villes à Moulins.

2011 Championnat d'Ile de France Doublette à Meaux, Deux Championnats de France Doublette Mixte à Strasbourg et Doublette Seniors à Rennes, le Mondial de Millau et la première WebTV, le National de Porto-Vecchio, la Première Kompétition Trans Kontinentale à Santa Susanna (Espagne).

2012 : Finale Four des Masters à Nogent sur Marne;  Championnats du Monde à Marseille.

2013 : International de Sedan; Mondial de Millau

2014 : Inauguration du boulodrome du Pétanque Club d'Issy-les-Moulineaux; International de Blangy-sur-Bresle; Mondial de Millau.

Ton palmarès Nationaux :  Dans les Nationaux, j'ai un joli quart de finale en doublette à Roquefort sur Garonne (Tiens, le « petit potage » de l'auberge sur la place, ça aurait pu être mon plat préféré !) et un autre en tête à tête à Quissac dans le Gard.

A Troyes, une année nous avions perdu un quart de finale contre Radnic Milei Brancato mais je crois que c'était dans le B. (Oh, là, là, l'andouillette de Troyes !)

L'année d’après, on y retourne et on prend 2 « Fanny » le samedi.

National de Troyes (avant)

Mon équipe fringante au départ du National de Troyes
et les même 2 « Fanny » plus tard !


National de Troyes (après)

Pas découragés on rejoue le dimanche matin et à la première, on mène 10 à rien mais ensuite on s'incline 13-10.

A Millau, (Bon, il y a la saucisse aligot, d’accord, mais près de la place de la Capelle, tu as un petit resto qui te fait une salade d’endives au roquefort et aux noix sur un lit de fruits rouges : aïe, aïe, aïe, encore un plat préféré!) j'ai un 1/64ème en tête à tête perdu contre Michel Villemin (un des bénévoles de Millau qui vient exprès des P.O. pour ça, je crois, salut Michel !).

Royan-Meaux-Toulouse à Millau

J'y ai fait également deux 1/32°, le premier en triplette face à une équipe où évoluaient Denis Salvador et Christian Platon "kinou30". L'autre  en doublette : un truc de fou, dans les allées du parc de la victoire, on mène 12 à presque rien. Sur une mène de gagne, les adversaires tirent au but pour ne pas perdre. Cet imbécile de bouchon s'arrête SUR le trait qu'on avait fait pour délimiter le jeu : c'est vrai, quoi, il aurait pu choisir son camp. Du coup, dans le doute, on leur a rendu le but et on perd après.

C'est ça les boules : 3 potes,  un de Royan, un Francilien et le troisième de Toulouse, qui ne se sont pas vus depuis quelques années qui se concoctent un rendez vous à Millau

Tes boules : MS Inox, 72, 700, 1 strie, gravées YVES !

Tes clubs : C.S. Meaux, Pétanque Nanteuillaise, A.S.C.A Noisiel, Feu la Pétanque Soissonnaise, La Vendéenne de Crouy.

Ton club pour la saison 2014 : 6ème saison à la Vendéenne de Crouy, un petit club
près de chez moi, dans l'Aisne, très actif en vers les jeunes.

Tes joueurs préférés : Eh, Mamasse, il faut suivre ! Bon, elle est vraiment terrible ta question : dès que tu cites un nom, tu as l'impression d'exclure plein de gens et si tu t'étales un peu, tu ne choisis plus !  Pour moi, il y en a vraiment beaucoup. Quand j’ai commencé à jouer, Didier Choupay "PP" tenait le haut de l’affiche au niveau mondial et jouait près de chez moi. Du coup, même maintenant, quand je le vois jouer, bien qu'on se soit jamais vraiment parlé, j’ai toujours l’impression que c’est le p’tit gars de chez moi qui joue bien. Par la suite, je suis resté subjugué pendant longtemps, par la pureté du talent d'un jeune marseillais nommé Bruno Castellan. Je reste également très impressionné par l'adresse innée conjuguée au fair play « farouche »,  limite «rebelle» de Sylvain Pilewsky "leblond" que j'aurais bien imaginé en champion du monde. J'adorais également voir jouer William Boulard mais je ne sais pas ce qu'il est devenu : si quelqu'un a des nouvelles...

Il y en a beaucoup mais comme Pierre Fieux "BOULEGAN" le fait dire, dans un de ses petits livres, au jeune Henri Lacroix  (que j'ai vu débuter avec stupéfaction)  : "Je sais Papa. Mais mon préféré, c'est Philippe Quintais !"

Avec qui aimerais tu jouer ?  Alors là, mon pote, je t'attendais au tournant avec ta question : si tu te souviens bien, j'avais demandé à un dénommé Didier Le Masson "mamasse" qui m'a répondu « Oulà !.. Ouais, ben ... on verra... » C'est définitif comme réponse ?

A Millau, cette année, j'avais aussi demandé à Pierre "BOULEGAN", justement, s'il voulait faire la doublette : qu'il perde un peu avec quelqu'un qui a lu ses bouquins, c'est vrai quoi, qu'il assure un peu le service après vente ! Et puis, "s'il advient d'un peu triompher par hasard" (comme il a écrit un collègue à Pierre) , tu imagines pour lui : quelle publicité !

C'est sérieux parce, je crois que ça me gênerait si je devais terminer ma carrière sans avoir fait une partie avec ces deux là !

Globalement, je crois que j'aimerais jouer avec toute « l'équipe » boulistenaute, il va vraiment falloir qu'on se débrouille pour s'en faire une ensemble, un de ces quatres !

Si je devais rejouer plus sérieusement, ce serait un bon moyen de faire connaissance avec des boulistenautes comme «elric » ou «looping » que j'apprecie sur le site. Evreux 2008

Lors des rencontres boulistenautes à Evreux (que je te recommande) tout le monde était super mais j'ai bien accroché avec et contre "happy27" [NDLR Bruno Edet]. Bien accroché seulement : je l'ai joué deux fois, mené deux fois et perdu deux fois. Mais je l'ai trouvé sympa. Comme quoi, à pétanque, tu peux, à la fois accrocher "contre" quelqu'un et "avec"...  en même temps ! Heu ... tu me suis toujours ?

Sinon, si je me sentais meilleur, j'aimerais jouer avec : le passionné (et passionnant) Hector Milesi "tiger", l'élégant William Stohr "gary" ou l'indépendant Christian Lagarde "ex-trouspleinfer", des goûts simples, quoi ! Tiens, présenté comme ça, ça me donnerait plutôt envie de les voir jouer ensemble, ces trois là !..

Et puis, comme tu me l'as fait remarquer avec insistance, j'ai des joueurs et des joueuses préférés ! 

Yves Clément "yves", Gérard Follin "Basta60" et Bruno Edet"happy27"

Tes partenaires préférés : sans hésiter mes potes, Tramuche, Fred, Phildu "fildu", Ginette "cocogigi", Daniel, Bruno, Gilou, Saïd , « conochet » et Myriam "szymyr".

Ton équipe pour 2014 : Boulistenaute.com.

Tes ambitions pour 2014 : Rester en bonne santé (hein, mon Gégé !) et faire des beaux reportages pour Boulistenaute : à suivre ...

Es tu sponsorisé ? Ben oui, autant que toi ! (Quoique, quoique...)

Catégorie 2014 : Aïe, aïe, aïe, avec tous ces plats préférés, ça devait arriver ! En 2013 : pour la première fois,  j'ai vu un nombre à trois chiffres s'afficher sous mes pieds... sur la balance ! Certes il faut toujours chercher à progresser dans la vie, mais, même si je me suis maintenanu en 2013,  je vais quand même voir ce que je peux faire pour redescendre !

Sinon, comme tu nous l'as fait remarquer en 2012, il n'y a pas que comme ça que je suis monté d'un cran : la carte postale que j'ai envoyée à la maison depuis les championnats du monde de Marseille aura été la première que j'ai signée... "Papa" !

N° de licence: 7701824

As-tu une petite anecdote à nous raconter ? Millau (salut « jipom »), il y a quelques années, je crois en 1995, nous nous étions retrouvés avec des amis pour faire le mondial.

Au tête à tête, je prends Le Dantec à la première (salut « corto »). Actuellement, bien que ses résuMillau 1995, TàT David Le Dantec - Yves Clémentltats soient toujours extraordinaires, c'est un joueur qui se fait un peu rare, mais à l'époque, c'était une star du circuit, double champion de France du Bec à Bec et  sélectionné en équipe de France pour les mondiaux. Je me dis « bon, c'est l'occasion de voir ce que tu vaux, reste concentré, ne t'occupe que des boules, oublie contre qui tu joues, fais comme si tu ne le connaissais pas, ni plus ni moins. » Donc, bonjour, poli sans plus et comme notre jeu était en bas du parc et qu'on s'était trouvé en haut, on descend l'allée côte à côte, pas froid, pas chaleureux non plus, deux adversaires qui vont faire une partie, voilà, cool.

A ce moment là, un de mes potes qui nous avait vus descendre l'allée, surgit devant nous et s'exclame :

« Eh, M'sieur Le Dantec, M'sieur Le Dantec, vous savez quoi ? Mon pote, la pétanque, c'est sa passion : je suis sûr qu'il est fou de joie de jouer contre vous. On peut lui faire une 'tite photo, siouplé ?  Et, tant qu'à faire, on peut la prendre avant la partie, la photo, parce qu'après, mon pote, il risque de faire la g..rimace !»

« Hmm ... comme si tu ne le connaissais pas ..?»

J'ai fait un point. Tu me diras c'est plus qu'à Troyes ! Et tu me croiras si tu veux : la boule que j'ai eue à tirer pour sauver la tôle, aujourd'hui, treize ans après,  je la revois encore !
Yves en plongée


Pratiques tu un autre sport ? Hé, hé ! Quand je t'ai dit que j'avais plongé, ce n'était pas des blagues ! Je ne pensais pas qu'on pouvait descendre plus bas : et bien si !

A peu près en même temps que je franchissais le pas de Co-web master auprès de toi, je me suis mis à la plongée sous marine et la pétanque est devenue... mon autre sport !

Du reste, pour rigoler, nous avons fait une partie de boules avec les plongeurs, il n'y a pas si longtemps et j'ai encore trouvé le moyen de perdre !


Autres  commentaires :
Oui... On nous fait beaucoup de procès d'intentions à Boulistenaute alors que les choses sont beaucoup plus simples que ça : nous, ce qu'on veut, c'est faire connaître une discipline qu'on aime et on le fait pour le fun : voilà.

Le plus bel exemple est évidemment une certaine galerie de portraits qui ne cesse de s'enrichir de personnages truculents, hé, hé, hé !

Les journalistes le disent : il y a un métier de journaliste comme il y a un métier de chirurgien. Même si certains d'entre nous ont de réelles compétences,  nous ne sommes pas des gens de métier. Même si le site arrive au maximum de ce qu’il peut faire sous cette forme et que les coûts de fonctionnement vont certainement nous amener à évoluer, nous sommes des « amateurs » au sens noble du terme : des gens qui « aiment ».

Ça se sent dans les rencontres « boulistenautes » et ces grandes mêlées où la seule chose à gagner est la rencontre autour de valeurs partagées. J'y ai vu du très beau jeu juste pour le plaisir d'échanger autour d'une pratique commune. Super !

Certes, depuis que j'y « travaille », à Boulistenaute, j'y interviens beaucoup moins. La gestion quotidienne des petites annonces, la correction et validation d'articles, un peu de modération, la publication des photos, les discussions au sein de l'équipe, les reportages (et un portrait sur 500) occupent le temps que je peux vous consacrer. On ne peut pas être en salle des machines et sur le pont, en cuisine et au service, au four et au moulin.

Mais, bon, côtoyer les gens de «l'équipe» et être avec eux au quotidien est un privilège rare. Je les remercie pour leur accueil et je suis heureux d'être avec eux.

En un peu plus d'un an, pour moi, de mise en commun de nos efforts, nous avons partagé de sacrés beaux moments. Nous espérons qu'ils auront touché les boulistenautes également parce que... c'est quand même un peu ça le but !

Oui, Mamasse, nous sommes bien sur la même longueur d'onde.

Pour faire simple : pourvu que ça dure !

Bonne saison à tous, à toi aussi Mamasse!

Remerciements à

 «conochet»,  Ginette,
 Myriam et ses parents,
 Phildu,  "jacpetanque"
ainsi qu'au « merveilleux et reconnu « fgillot »,
grand pétanqueur et passionné dans l'âme ! » [fin de citation]

La prière à Mamasse




 (

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article

  
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 4 ... 11 »
Auteur Conversation
cocogigi
Posté le: 8/10/2013 12:17  Mis à jour: 8/10/2013 12:17
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 18/3/2009
De: Ile de France
Envois: 4
 Re: PORTRAIT N°500 CLEMENT Yves "yves"
Je suis impressionnée par toutes ces vérités qui fusent en toute simplicité (tu vois ..tu sais aussi faire simple)
Il est chaleureux ce portrait , il est émouvant et tellement sincère ...Yves qui se livre entièrement, COMME DANS SA MUSIQUE ...merci Mamasse d' avoir réussi ce splendide portrait .. Merci Yves d'avoir su répondre avec humour , fantaisie.. Merci pour cette " véritable confession" et surtout FELICITATIONS " d'avoir su te livrer complètement ..ce que ça peut faire la passion !!
Continue ainsi ..BRAVO !!!
cocogigi (Colette-Ginette)
fgillot
Posté le: 14/9/2012 14:28  Mis à jour: 14/9/2012 14:28
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 9/1/2004
De: 30 La Calmette Gard
Envois: 1773
 Re: PORTRAIT N°500 CLEMENT Yves "yves"
Salut Yves
je suis retombé sur ton portrait en faisant des recherches sur le site.
Je me suis encore régalé à le lire.

Je te dis surement à bientot.

amicalement
fred

PS: Willy Boulard est dans le Gard et c'est un trés bon copain.
------------

Une action implique une réaction

Mon portrait"fgillot"
damdam02
Posté le: 8/8/2012 15:56  Mis à jour: 8/8/2012 15:56
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 11/4/2005
De: 02 Aisne - Picardie
Envois: 305
 Re: PORTRAIT N°500 CLEMENT Yves "yves"
Félicitation à vous pour ce ptit bout.
petanque
Posté le: 8/8/2012 15:36  Mis à jour: 8/8/2012 15:36
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 26/9/2002
De: 18 Cher - Bourges - Région Centre Bourges
Envois: 17510
 Re: PORTRAIT N°500 CLEMENT Yves "yves"
Et le chapeau pour la mêlée on fait comment nous Profitez bien du petit Guillaume, bisous à vous trois et au plaisir de pouvoir partager encore quelques moments avec toi sur les terrains de pétanque. Je sais que cela sera de plus en plus rare
------------

Pour la promotion du sport pétanque O°O

La boutique 100% champions, vente de boules de pétanque : [BOUTIQUE]
Menucourt
Posté le: 8/8/2012 12:15  Mis à jour: 8/8/2012 12:15
Co-Webmaster
Inscrit le: 8/11/2002
De: Menucourt Val D'Oise (95) Ile De France
Envois: 3961
 Re: PORTRAIT N°500 CLEMENT Yves "yves"
Toujours un régal de lire ton portrait Yves , à la veille de Millau vous allez nous manquer toi & Myriam.
Mais Millau c'est tous les ans , un petit Clément c'est moins fréquent , alors profitez de votre petit Guillaume et l'an prochain il aura sa place sous le barnum de la mêlée boulistenaute avec papa , maman.

Bises à vous 3 et à la semaine prochaine inévitablement au téléphone ou dans les forums de Millau.
(1) 2 3 4 ... 11 »
          56 utilisateur(s) en ligne plus...

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !