Publicité

Livres et multimédias pétanque : Pétanque : La partie de boules sur le tramway

Posté par jacpetanque le 18/2/2014 18:50:00 (106055 lectures) Articles du même auteur


Depuis toujours la partie de boules qui immobilise un tram sur son chemin a inspiré une pléiade d'artistes : des écrivains, des peintres, des dessinateurs et même des cinéastes. A l'origine de ces imaginations artistiques, un petit mystère s'est révélé…


::Lire la vidéo...

Lire la suite...



LE MYSTERE DE LA PARTIE DE BOULES

SUR LE TRAMWAY

 

Chaque joueur de boules qui se respecte lui-même doit connaître la fameuse scène de la partie bloquant le tram dans le film Fanny, écrit par Marcel Pagnol et mis en scène par Marc Allégret en 1932. Sans aucun doute, elle a contribué à l'immense  popularité de la pétanque, née vingt-cinq ans plus tôt à La Ciotat, même s'il s'agissait d'une partie de jeu provençal ! De surcroît, cette scène a inspiré nombreux peintres et dessinateurs, particulièrement dans le domaine de la carte postale humoristique.

Photo de plateau du film Fanny

Aquarelle d'après la photo de plateau du film Fanny

Ce qui est beaucoup moins connu, c'est qu'un roman intitulé Pétanque de Toulon voyait le jour la même année que le film de Marcel Pagnol. L'auteur de ce roman était Henri Raymond, et ce qui est fort étonnant, c'est qu'on trouve dans son livre la même scène, dans laquelle un tram est arrêté par une partie de boules ! Le chapitre est même pourvu d'une illustration de la main du célèbre dessinateur/écrivain - et héros ultérieur du maquis ! - Jean Bruller, dit Vercors (1902-1991).

 

Le tramway du Mourillon

Le dessin de Jean Bruller dans le livre d'Henri Raymond

Le livre d'Henri Raymond traite de la venue prochaine du Sultan de Zanzibar. Le Sultan n'arrivera jamais, mais tout Toulon est en émoi, tout comme le personnage principal du roman, Pétanque Titin. Notre brave Pétanque, qui est marchand et fabricant de malles sur la place Puget, en plein centre de Toulon, a une belle petite nièce qui s'appelle Loulou. Loulou a depuis son enfance un petit ami, Rastouin. Les deux amoureux se retrouvent tous les jours sur les rochers du littoral et elle part à nouveau le rejoindre, sous le grand soleil éclatant. Sur la place de la Liberté, elle prend le tram qui doit la conduire à la plage du Mourillon. Suivons par quelques extraits du livre d'Henri Raymond notre brave Loulou sur son chemin vers son ami :

Le tram du Mourillon démarrait dans un effroya­ble grincement de toutes ses roues lorsque Loulou sauta sur le marchepied.
Marius la saisit à la taille bien que ce fût tout à fait inutile et l'aida à monter :
– Tu ne sais pas, petite, que c'est défendu de prendre le tram en plein vol ?
– Merci, Monsieur Marius, vous êtes bien gentil.
- Ah! vaï, gentil !... Gentil n'a qu'un œil.
Il eut un haussement d'épaules à l'adresse des occupants de la plate-forme pour bien montrer que lui, Marius, en avait deux et il ajouta :
– Ah ! cette jeunesse...
(...)
Le tram serpentait maintenant le long du littoral sous les bouquets de palmes et, à chaque tournant, le paysage magnifique prenait un aspect nouveau.
(...)
Devant les bains Sainte-Hélène, un nouvel arrêt brusque ; les freins bloqués d'un seul coup ; un enfant qui dormait sur les genoux de sa mère se mit à hurler. Cette fois, c'était sérieux. Mariu

 

Carte postale vers 1930 du tramway Toulon-Mourillon.
Au deuxième plan une partie de boules !

s, inquiet, se précipita vers l'avant.
Arrivé près du watman, il leva les bras au ciel :
– Eh! pardi. Tu ne pouvais tout de même pas les écraser, ceux-là.
Ceux-là, c'étaient tout simplement des joueurs de boules et ce jeu est sacré dans le pays.
Il y avait justement, en face les bains, un mer­veilleux emplacement, privé de ces mauvais cailloux qui font dévier les boules ; un sol résistant et élasti­que, bien ombragé et, pour  comble de bonheur, le Touring-Club avait installé, à proximité, un banc d'où l'on avait sur la mer une vue admirable.
Le seul inconvénient, c'est que la voie du tram traversait ce terrain. Mais c'était peu de chose ; quand la partie était en train, le tram s'arrêtait. Voilà tout !
Précisément, le grand Justin, de la grosse chau­dronnerie, un joueur fameux, allait pointer. La galerie, accroupie, était haletante ; l'arbitre, un vieux de l'arsenal, tenait la paille pour mesurer les écarts.
Marius et le watman descendirent; il ne fallait pas manquer un si beau coup.
Justin, avant de jouer, alla « chasper ». On chaspe le terrain avec la boule pour choisir le point précis que l'on doit atteindre et qui décidera de la victoire. D'une main attendrie et passionnée, on chaspe le sol comme on chaspe une femme : – c'est la même expression, – avec la même douceur, la même expé­rience, la même autorité.
Justin revint prendre sa place; en équilibre sur un pied, la main droite à hauteur de l'œil, il visa longuement; le coup allait partir; toutes les têtes se penchaient. Non ! Ce n'était que de la mise en scène et Justin alla chasper de nouveau. Enfin, il se décida; précis, il lança sa boule et ce fut autour de lui un murmure d'admiration ; le vieux se courba lentement; le doute n'était plus permis : d'un coup, Justin venait de gagner la partie.
– Dommage, dit Marius, on était bien ici.
Enfin, comme tout arrive, on finit par atteindre le terminus.
 

Un tram peut se cacher derrière un autre

 

Affiche du film Fanny, dessiné par Albert Dubout en 1950

Voilà, on commence à arriver au mystère. A qui appartient la paternité de la séquence hilarante de la partie de boules sur le tramway ? Au célèbre Marcel Pagnol, ou à son beaucoup moins connu confrère Henri Raymond ? Pagnol a écrit le scénario de son film d'après sa pièce de théâtre Fanny, qui date de 1930 et est montée en 1931. Ce qui est sûre, c'est que la scène du tramway n'existe pas dans la pièce originale. Pagnol et Allégret, en réalisant leur film, y ont ajouté plusieurs courtes scènes, dont celle de la partie de boules sur le tramway de Redon.
Voici quelques faits historiques. Le tournage du film Fanny a eu lieu aux mois de juin et juillet de l'année 1932 et le film est sorti en salle – à Paris – au mois de novembre de la même année. Le roman d'Henri Raymond est achevé d'imprimer le 10 juin 1932, également à Paris.
Bien qu'il n'existe pas d'indication que Pagnol et Raymond se connaissaient personnellement à l'époque, il est bien possible que le premier (ou son réalisateur) ait lu le roman du second et se soit inspiré par l'idée du roman de Raymond lors du tournage du film. Mais peut-être y a-t-il une autre possibilité.

 

Des grands seigneurs

Dans son livre 1907 après Jésus Christ, la pétanque le journaliste Alain Gex, parlant de la scène légendaire du film de Pagnol, nous met sur la piste : 'Dans le Midi, les tramways sont toujours grands seigneurs. Là où un badaud tête en l'air ou un cycliste peu scrupuleux récoltent sa colère, la sacro-sainte partie de pétanque recueille sa complaisance.'
Quelques lignes plus bas, l'auteur se réfère à une autre partie, rapportée dans Le Grand Livre de la Pétanque d'Albert Mathieu, l'ancien chef de Canal+. Voilà ce qu'il nous raconte : 'Roger-Louis Bianchini, du Nice-Matin, raconte une partie de boules mémorable qui se déroula en face de l'Observatoire de la Marine, à Toulon. À un moment donné, le bouchon s'envola et chuta en plein milieu du boulevard. Les deux équipes, sans hésiter, investirent la chaussée afin de poursuivre la partie. Le public, fort nombreux, suivit également. Le tramway surgit. Les passagers immobilisés protestèrent. C'est alors qu'un joueur nommé Émile Magoja, dit la «Gounelle», prit à témoin les passagers en levant les bras au ciel et leur lança : "Ho, vous ne voudriez pas, tout de même, que nous jouions sur les nuages pour vous faire plaisir ! Les ceusses pressés, ils n'ont qu'à descendre à pied !"

 

Partie intégrante de la vie

On y est. Ou plutôt, presque. Grâce à ces témoins, il semble bien probable que tant Marcel Pagnol, tant Henri Raymond se soient inspirés du même incident – ou de plusieurs ! – qui se serait réellement déroulé à Toulon, Marseille, ou n'importe quelle autre ville du Midi où roulait le tram. Une opinion partagée par Nicolas Pagnol, le petit-fils du célèbre écrivain et cinéaste, actuellement directeur-général de la Compagnie Méditerranéenne de Films à Boulogne-Billancourt : 'Concernant la paternité de la séquence de la partie de boules, nous ne savons trop répondre. Nous pensons que ce genre de situation ­­­– une partie de boules sur le chemin d’un tramway – a dû se produire plusieurs fois dans le Sud de la France. Il s’agit là plutôt d’une évocation de l’importance du jeu de boules – on arrête le tramway pour un simple jeu – que d'un récit historique d’un évènement.'

Bien que le mystère de la partie de boules dans le film de Marcel Pagnol et le roman d'Henri Raymond ne semble jamais devoir être résolu entièrement, les explications des témoins sont assez plausibles. Les deux oeuvres d'art, le film Fanny comme le roman Pétanque de Toulon, sont le reflet d'une époque où le jeu de boules, pétanque ou jeu provençal, faisait partie intégrante d'une société beaucoup moins pressée que la notre. Tant pis pour nous...

 


Fresque de Grégory Gondard à l'occasion de l'inauguration en 2007
du boulodrome du Groupe Amical Boulomanes Doria
à Marseille

 Le grand retour

Toutefois, l'histoire n'est pas encore finie. Au début du vingtième siècle, des trams circulaient dans environ quatre-vingt villes françaises. Après la Seconde Guerre Mondiale, la plupart avaient disparu. Mais ce qu'on voit depuis quelques dizaines d'années, dans une période où les centres-ville sont bouchés en permanence, c'est un renouveau sans précédent du tramway en France. Dans une quinzaine de villes, ils existent toujours ou y sont revenus. A Toulon par exemple, où il avait disparu en 1955, le nouveau tramway est en projet, et l'inauguration est prévue pour 2011. A Nice, où le tram a arrêté de rouler en 1953, la ligne 1 du tramway Nice Côte d’Azur a été inaugurée le 24 novembre 2007 sur la place Masséna dans une ambiance de liesse.
Le dernier tram à Marseille à fait halte pour la dernière fois à la Canebière en 1995 et seulement une petite ligne d'environ 3 km – la ligne 68 – est demeurée jusqu'à 2004. Il a fait son grand retour dans la ville phocéenne au cours de l'été 2007. Et de plus, quelques mois plus tard, début octobre, le maire des 4ème et 5ème arrondissements a inauguré au boulodrome du Groupe Amical Boulomanes Doria – à quelques pas d'un nouveau station de tram – une fresque d'une hauteur de trois mètres avec la partie de boules sur le tramway du film de Marcel Pagnol, réalisée par l'artiste Grégory Gondard ! La boucle est bouclée, et les anciens temps reviennent. A quand un nouvel arrêt d'un tram, pour un bouchon involontairement sorti du jeu ? 

Jac Verheul "jacpetanque"

L'auteur remercie la Compagnie Méditerranéenne de Films et son directeur général Nicolas Pagnol, petit-fils de Marcel Pagnol, pour l'autorisation de publier les images du film Fanny. Voir aussi : site officiel de Marcel Pagnol.

Voir la fameuse scène du film Fanny (1 minute 50) sur : YouTube.

 

Bibliographie/filmographie :

- Fanny, pièce de théâtre de Marcel Pagnol, 1930.
- Pétanque de Toulon d'Henri Raymond, Paul Hartmann Éditeur, juin 1932.
- Fanny, film de Marcel Pagnol (scénario) et Marc Allégret (mise en scène), novembre 1932.
- Le Grand Livre de la Pétanque d'Albert Mathieu, Canal+ Éditions, 1997.
- 1907 après Jésus Christ, la pétanque d'Alain Gex, Éditions Jacob-Duvernet, 2007.

 

Dialoque de la scène de la partie de boules sur le tramway
du film Fanny de Marcel Pagnol

 

Le tramway klaxonne.
César : Ohhh! Eh, une minute, quoi, je mesure !
Un passager à l‘accent pointu : Qu’est-ce que c’est que cette plaisanterie ?
Escartefigue : Pardon ! C’est pas une plaisanterie: c’est une partie de boules !
César (en mesurant) : Aie, aie, aie! Mon pauvre Panisse… (A Escartefigue) Il est à moi !

Escartefigue : Alors, je tire !
Le passager à l‘accent pointu : C’est que je suis pressé, moi!
Le chauffeur du ferry-boat : Silence! Vous voyez pas que vous risquez de troubler le tireur ?
Escartefigue tire et frappe.
César : Oh, qué cocu, mon ami!
Mr Brun (à Escartefigue) : Bravo, capitaine !
Escartefigue : Et à vingt-cinq mètres, encore !
Le chauffeur du ferry-boat : Capitaine, je vous félicite, et je vous respecte !
César : Oui, oui, c’est ça ! Respecte le tricheur, va ! Il a enlevé ma boule parce qu’il a fait quatre pas, en tirant !
Escartefigue: Moi, j’ai fait quatre pas ?
César : Oui, Monsieur, tu as fait quatre pas, oui Monsieur ! Et même cinq, peut-être !

Panisse: Bon, alors, voyons, César ! Mais moi, je te jure que…
César : Et moi, je te jure que je fous le camp ! Eh bé, elle est jolie, votre journée de cabanon : ça commence par une volerie, et ça va finir par un empoisonnement dans une guérite !
Escartefigue : César !
César : Quoi, César ? Je l’ai vue, la bouillabaisse que prépare ta femme, j’en donnerais pas à manger à mon chien ! Et encore, j’ai pas de chien, alors !
Escartefigue : Ohh !
César : Ohh, oh, oh !
La baudroie, c’est du fiellas, et tes rascasses, elles ont pas nagé depuis les derniers Jeux Olympiques!
Escartefigue : Oui ?
César : Oui, Monsieur ! Et puis, je l’ai vue, remplir la marmite avec l’eau potable de ton bassin, y a des têtards gros comme des clous de girofle. Eh bien, qui est-ce qui a quelque chose à répondre ? Où il est le menteur qui va parler ?
Panisse (à Mr Brun qui veut intervenir) : Eh, ne dites rien Monsieur Brun, ça ne sert à rien…
César : Ah, oui, ne dites rien ! (au chauffeur) Donne-moi l’ombrelle !
Le chauffeur: Allez, vaï…
César (furieux) : Donne-moi mon ombrelle, toi !
Il saisit l’ombrelle qui se casse.
César : Couquin de sort, eï rompu l’ombrelle ! Ohhh !
Il saute dans le tramway qui s’en va en finissant de casser le parapluie sur la tête du pauvre chauffeur.

Transcription effectuée par Pierre Fieux "BOULEGAN"

 

 

Encore quelques cartes postales sur le même thème :

Et comme cerise sur le gâteau, une image de la bande dessinée Le tour de Gaule d'Astérix (1965) :

Quelques nouvelles cartes postales, trouvées
sur la 
boutique officiel de Marcel Pagnol :

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 4 ... 6 »
Auteur Conversation
jacpetanque
Posté le: 27/6/2017 15:59  Mis à jour: 27/6/2017 16:02
Co-Webmaster
Inscrit le: 15/10/2002
De: Pays-Bas - Hilversum
Envois: 18895
 Re: Pétanque : La partie de boules sur le tramway
Tout à fait génial, cette vidéo. Merci chef ! Par contre, le tireur est un petit tricheur : Il n'a pas fait les trois pas !!! Voir le film original ! LOL

Et je profite de l'occasion de rendre un salut à mon ami belge/américain Philippe Boets !
------------

Sans les mots, les boules ne seraient qu'un jeu.
Avec eux, elles deviennent un humanisme.
(Yvan Audouard - Le noble jeu provençal, 1997)
petanque
Posté le: 26/6/2017 11:50  Mis à jour: 26/6/2017 11:50
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 26/9/2002
De: 18 Cher - Bourges - Région Centre Bourges
Envois: 31252
 Re: Pétanque : La partie de boules sur le tramway
Je crois que jacpetanque devrait apprcier cette nouvelle publication !

Une vidéo pour Amelia

Un tramway bloqué au large de la Floride par une partie de pétanque : une scène que Marcel Pagnol n'aurait jamais imaginée.

http://www.boulistenaute.com/actualite-la-petanque-aux-usa-video-pour-amelia-19409
------------

Pour la promotion du sport pétanque O°O

La boutique 100% Passion Pétanque, vente de boules de pétanque : [BOUTIQUE]
jacpetanque
Posté le: 18/2/2014 21:03  Mis à jour: 18/2/2014 21:03
Co-Webmaster
Inscrit le: 15/10/2002
De: Pays-Bas - Hilversum
Envois: 18895
 Re: Pétanque : La partie de boules sur le tramway
Ce weekend j'ai fait un nouvelle trouvaille : une ancienne photo d'un partie de boules au Mourillon. Au deuxième plan on voit bien les caténaires de tramway... Notre chef "petanque" était si sympa de faire remonter mon article. Un grand merci à vous tous pour vos compliments !
------------

Sans les mots, les boules ne seraient qu'un jeu.
Avec eux, elles deviennent un humanisme.
(Yvan Audouard - Le noble jeu provençal, 1997)
Capri
Posté le: 18/2/2014 19:48  Mis à jour: 18/2/2014 19:48
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 7/7/2005
De: Belgique (Seraing)
Envois: 5576
 Re: Pétanque : La partie de boules sur le tramway
Superbe,beau reportage.
philippe06
Posté le: 18/2/2014 19:21  Mis à jour: 18/2/2014 19:21
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 7/6/2009
De:
Envois: 33
 Re: Pétanque : La partie de boules sur le tramway
Excellent boulot!...et à tous les points de vue! Magnifique!
On en redemande.
Encore bravo
Philippe 06
(1) 2 3 4 ... 6 »
  
          121 utilisateur(s) en ligne plus...


SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !