Publicité

PACA : Robineau s'abonne à Orange

Posté par BOULEGAN le 29/10/2017 18:30:00 (10162 lectures) Articles du même auteur

C'est un fantastique doublé qu'ont signé ce soir, devant le nombreux public du Supranational d'Orange, Robineau, Sarrio et Andrantseheno après avoir développé durant deux jours un jeu absolument magistral. 


6ème Supranational à pétanque d'Orange

Robineau s'abonne à Orange

 

C'est un fantastique doublé qu'ont signé ce soir, devant le nombreux public du Supranational d'Orange, SarrioRobineau et Andrantseheno après avoir développé durant deux jours un jeu absolument magistral. Aligner deux victoires consécutives dans un des concours les plus convoités de la saison reste une performance exceptionnelle, mais qui n'étonne pourtant qu'à moitié, de la part de trois joueurs qui ont signé en 2017 une saison étincelante.
 
 
 
Il fallait néanmoins, au départ du concours hier matin, affronter à la fois un mistral des grands jours et des dizaines d'adversaires venus chercher, au cœur du Vaucluse, quelques précieux points dans la course aux Masters et à la grande finale PPF. Une course aux points qui devait rapidement se révéler infructueuse pour Foyot, victime de Garcia, pour Mallet et Michel qui s'inclinaient tour à tour devant Rocher, et pour Rousseau, Rayne, Bertoux, Rypen, Molinas, Mandimby et bien d'autres.
 
 
 
A la reprise des huitièmes, ce matin, il restait encore beaucoup de prétendants. C'était tout d'abord Fazzino qui chutait lourdement face  Robineau, avant que Dylan ne finisse par sincliner, dans une partie pourtant riche en occasions de conclure, face à Ziegler

 
Zeboudj
 
En quart, c'était au tour de Malbec, Fournié et Schroll de voir leurs espoirs s'envoler devant un grand Benji Renaud tandis que Bezandry, N'Diaye et Hervo perdaient pied face à Ziegler. Alors que Robineau disposait de Jaccobi, la lutte restait longtemps incertaine entre les Vitrollais Zeboudj, Navaro et Kanès et les Varois de Dalmasso. C'était finalement ceux-ci qui passaient contre toute attente, après que leurs adversaires aient vendangé deux très grosses mènes de gagne.
 
 
 
Robineau/Dalmasso et Renaud/Ziegler, on se prenait à rêver de la finale idéale. C'est ce qui se produisait, après un match où Caillot, Dalmasso et Chassigneux ne parvenaient pas à endiguer l'énorme volume de jeu des tenants du titre et s'inclinaient après avoir encaissé deux mènes de six points. Dans l'autre partie, Renaud finissait par vaincre, face à une formation Ziegler/Prudhomme/Winter plus que convaincante.
 
 
 
Chez les filles on s'attendait, après une demi-finale bien négociée face  Estève et Viens, à la victoire des championnes de France Escoda et Chapus. C'était pourtant, à la grande joie du public d'Orange, les locales Debard et Molinés  qui s'imposaient largement.
 

Robineau, Sarrio, Andriantseheno contre Renaud, Montoro et Puccinelli, la finale était idéale. Elle tournait pourtant rapidement à l'avantage des premiers. Le champion malgache, grâce à un appoint énorme, donnait boule après boule l'avantage à ses canonniers et ses adversaires peinaient à rester dans le match. Les mènes se succédaient, l'écart se creusait et seul Puccinelli parvenait à garder son équipe, notamment grâce à une magistrale annulation, la tête hors de l'eau. Mais l'écart se creusait encore, et Andriantseheno se retrouvait bientôt avec un tir à la gagne. Manqué, l'horloge malgache se déréglait alors un peu et Montoro parvenait à peser enfin sur la partie. Lui et ses partenaires commençaient à engranger quelques points et à réduire, peu à peu l'écart, mais que c'était difficile…

Il fallait encore une annulation signée Puccinelli, une gagne au point vendangée par Sarrio et un nouveau, et fantastique, tir au but à plus de onze mètres du tireur de Salon pour que l'espoir renaisse dans la maison Puccinelli. Et c'est alors, contre toute attente, que le héros du match tenait enfin la boule de retour (quatre au carreau et manqué perdu) qu'il manquait à son tour. Une petite erreur, mais une grande partie pour six joueurs qui ont honoré, par leur talent et leur soif de vaincre, la belle organisation mise en place par Françoise Alignan et toute l'équipe de ce beau Supranational d'Orange. De quoi dire, à la mode du pays et avec une furieuse envie de revenir goûter à ce beau week-end vauclusien : A l'an que ven (A l'année prochaine)!.

 

 

 Nombreuses parties

à revoir

Prochainement !

Ne manquez pas la "Seconde Chance" ce mercredi : L'occasion de revoir toutes les parties filmées par notre WebTV sur une journée dans les conditions du direct ! 

 

Quelques belles photos

 Supranational à pétanque d'Orange 2017 avec WebTV -  2   Supranational à pétanque d'Orange 2017 avec WebTV -  5   Supranational à pétanque d'Orange 2017 avec WebTV -  10

::ALBUM

Les boulistenautes en parlent dans ce ::FORUM 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          392 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !