Publicité

Mondial la Marseillaise à pétanque : PassoRonny raconte le Mondial la Marseillaise à pétanque 2013

Posté par PassoRonny le 12/7/2013 9:40:00 (5578 lectures) Articles du même auteur

       Départ de cette 52ème édition de la Marseillaise en ce dimanche 7 Juillet 2013 pour tous ces champions ! Avec un plateau exceptionnel cette année, Loy, Rocher, Quintais, Weibel, Durk, Passo, Savin, Molinas... Les meilleurs sont présents pour remporter la couronne sur le Vieux Port ce Jeudi 11 Juillet !



Rocher-Robineau-Dubois
pour une 3ème couronne

   1ère journée le 07/07, jouée sur plus d'une vingtaine de sites autour du Parc Borély ! Journée 'de mise en route' pour les grosses équipes mais qui devront se méfier des coups de chaleur et des équipes marseillaises bien enclins à battre leurs idoles ! 3 parties à jouer donc et déjà une belle partie d'entrée avec la victoire de Bénefissa sur Kerfah à la 1ère. Weibel gagne à 12 également à la première. Pour ses copains belges Lozano et Hemon, l'aventure s'arrête déjà après une partie de faible niveau. Mais pour les autres, l'aventure va continuer pour tous les principaux favoris ! On notera cependant qu'on a bien failli assister au premier coup de tonnerre au Parc Chanot à la 2ème partie lorsque Passo-Marco et Bezandry étaient menés 9-12 avec 2 boules de gagne au tireur adverse pour mettre le treizième.. puis une mène plus tard sans un magnifique tir au but de Marco Foyot! Finalement, après une victoire 13-12, Passo peut toujours rêver d'une première étoile ici à Marseille !


 2ème journée le 08/07, souvent la journée la plus difficile pour les favoris avec 3 voir 4 parties (pour ceux qui disputeront les cadrages) à jouer dans les allées de Borély où tout est permis pour les outsiders ! En effet, les grands joueurs sont souvent obligés à faire face à des adversaires sur-motivés par l’événement. Le matin, je regarde la partie à Passo-Foyot-Bezandry qui jouent contre une partie moyenne, et je sens un Bezandry vraiment pas à l'aise avec les 2 monstres, Marco lui lançant un 'Tu te rends comptes que tu ne t'es encore jamais doublé depuis hier ? Si à l'époque où je jouais avec Kokoyan, Melis..j'aurais tirer comme ça, ils m'auraient vite dégager du tir' , après ça, Bezandry passera milieu et même pointeur une mène pour gagner facilement mais sans convaincre.

Je m'arrête sur un beau choc après entre les finalistes malgaches de l'an dernier et Massoutier, belle partie avec les malgaches toujours aussi affûtés, et un bon Massoutier, les malgaches s'imposeront à 10 en étant chanceux sur 2 tirs les 2 dernières mènes, les finalistes 2012 sont toujours présents.

Une autre belle partie entre Castano et Garagnon, la partie est accroché dans une ambiance bon enfant, ça joue bien des 2 côtés avec un très bon Bauer et on se retrouve à 9-8 pour Garagnon, ils font alors une mauvaise mène, Hovaguimian décide de casser des points et tombe sur le but à...19m95 au bord de la murette, Hovaguimian ne joue pas sa boule et l'équipe Garagnon n'a plus qu'à ajouter les 4pts de la victoire.

Je tombe également sur la partie à Vilfroy qui se retrouve avec une boule tapé gagné manqué perdu et c'est...sauter au fil! Encore une belle équipe en moins !

Je vois également Weibel dans les allées contre une bonne équipe, j'entends un reporter France 3 qui leur dit qu'ils devaient jouer sur France 3, mais Weibel et l'adversaire ne sont pas d'accord ayant déjà débutés... Décision qui ne sera pas bénéfique à Weibel qui s'inclinera 13-6.


Puis quelques parties de cadrages pour tomber à 256 équipes, partie de cadrage que Bartoli passera contre Zacarias à 9 sans faire une grosse impression.


L'heure des 128ème de Finale, 'Dylan Rocher fait le 1000' avec un 100% et s'impose facilement 13-4 et se qualifie pour les 64ème. Pour Quintais par contre, cette 5ème partie lui sera fatale, face à des jeunes varois qui seront arrivés à faire un peu disjoncter Quintais avec leur tir de rafle tout au long de la partie notamment grâce à un tir au but chanceux à la 1ère mène décisif parla suite, malgré un bon Suchaud, Quintais s'essayera à la rafle, mais sans succès. Défaite logique 13-10 et première sensation dans ce Mondial! Et ce n'est que le début! En effet, je regarde la partie Loy contre Liéballe, je vois Loy tirer, je demande le score et on me répond qu'ils sont malmenés, Loy ne pointant pas très bien, Cortes passant à travers, seul Riton essaye de tenir la partie, mais malgré une bonne partie de Loy au tir avec un 8/9, et un Lacroix tenant son rang, Cortes ne rentrant jamais dans la partie trop inconstant au tir face à une équipe jouant le plein, score sans appel 13-4. Retour perdant pour Loy! Mais on le reverra! Je vois ensuite l'équipe de Bruno Rocher-Savin et Puccinelli baisser les armes 13-12 contre une nouvelle équipe de marseille profitant eux aussi des jeux du Borély, encore un échec pour ce dernier qui vise sa 1ère Marseillaise depuis un moment... De l’aveu de Bruno, ils seront passés un peu à côté de leur partie, et encore un favori en moins.


Puis vient LE sommet de cette journée, Passo contre une partie de marseillais emmenés par 2 jeunes et un vieux briscard, je m'assois tranquillement avec JP Daudet qui me dit qu'ils sont 4-3 puis 4 à 5, alors qu'on joue déjà depuis plus d'une heure, il m'avoue que Bezandry et Marco ratent un peu leur début de partie, heureusement, Passo rattrape et ça joue moyen pour le moment en face. A partir de là, Marco va se mettre en ligne au point, Passo va prend le tir à 'Masaka' et va faire du 100% mais Masaka semblant toujours aussi mal à l'aise au milieu, dans une folle ambiance acquis à la cause des marseillais, dont le tireur réalisera une partie énorme de rafle en faisant beaucoup de cinéma à chaque boule tirée, Marco sollicitant le public à sa cause, car mené 4-10 puis 7-12, Marco tapera même de rafle la boule du 13ème à 16m, pour revenir encore dans la partie à 10-12, venant cette dernière mène incroyable...But à 6m20, Marco engage 80 devant, le pointeur le gagne à 40 à gauche, palet à 3m de Passo, puis le pointeur le perd 1m20 long, ils décident alors de casser des Pts,le tireur frappe mais se noie, Marco reprend à 20, le tireur re frappe mais encore une fois il ne fait pas passer! 'Masaka' reprend 50 devant, le milieu s'élance à la rafle..et y tape mais lui aussi noie sa boule! Que faire? Passo est sûr de son coup, il regarde Marco et lui fait bien comprendre qu'il a pris sa décision...jouer la gagne! La boule à tirer est 1m20 derrière, Passo s'élance et fait carreau sec! On se parle avec JP et on se dit 'mon dieu la pression pour Masaka'! Le pointeur le gagne 1m10 sur la gauche, tapé gagné, manqué perdu! Masaka prend son temps après + de 3h30de partie en haut du Parc Borély sur le terrain 69, va t-il se montrer enfin au niveau avec les 2 monstres? Cette boule va donner la réponse...NON! Pas droit et sautée..et les marseillais exultent! Encore une fois, les 2 monstres se seront montrés implacables dans les moments chauds, mais encore une fois, Bezandry 'Masaka' aura fait le trou dans cette partie, pas le niveau? Trop de pression? Ou trop de pression à supporter de jouer avec Marco et Passo, en tout cas c'est une nouvelle belle occasion qui s'échappe pour Passo, quelle déception!...


Je quitte cette partie et je tombe sur des 6ème partie. En premier sur les finalistes 2012 contre Bénéfissa, j’apprends qu'ils sont 12-5 devant, sur cette mène, Poirier en jète 2 'à bâbord' , les malgaches décident de casser des Pts et font 4 reculs, Bénefissa tire au but pour la grosse mène...et le frappe de rafle, 12-10, la mène d'après, un beau point de Moldt puis Poirier s'égare à la 1ère avant de le perdre quasiment collée l'obligeant à un tir difficile, ils vont jouer toutes leurs boules sur la 1ère, l'équipe Bénefissa ajoutera alors facilement, et fin de parcours pour Poirier et ses copains malgaches ( très talentueux! ). Je vois également la fin de partie de Delforges, télévisés un peu plus tôt dans la journée, ils avaient gagnés mais ne s'étaient pas montrés à leur avantage, encore une fois, ils seront en difficultés et vont s'incliner 13-3 sur une dernière incroyable au point des adversaires qui vont rentrer 3 fois dans un mouchoir. Et les favoris se font de moins en moins nombreux. Molinas se qualifie par la suite alors que les équipes héraultaises comme Triaki, Sanchez Manuel avec Lakhal ou encore la famille Schroll continuent dé dérouler jusqu'alors. La route s'arrête par contre pour Hureau.C avec Lelons contre la famille Reyes. Enfin, les tombeurs de Foyot exténuer après leur partie interminable passeront au travers en 64ème contre la belle équipe gardoise Colomina-Horjak-Chapelier.


Bel écrémage de favoris en ce lundi, Quintais, Lacroix, Puccinelli et Foyot ne sont plus là, Dylan Rocher s'affirme ainsi comme principal favori.



3ème journée ce 09/07, après l'hécatombe de lundi, il reste cependant de bien belles équipes comme Dylan évidemment, Molinas, Triaki, Lakhal, Durk, Nguyen, Cargoles, Sarnelli ou la famille Schroll entre autres!


Déjà les 32ème Finales, et plus que 64 équipes sur les 3420 équipes du départ pouvant encore rêver du graal. Dylan Rocher en premier lieu pour un 3ème titre! En tout cas, la partie du matin est aisée, ça joue bien et la démonstration continue, nouveau tour facile 13-4 sur Espolet. Dans le choc entre marseillais, emmenés par un bon Laurent Diot, Castellan s'en sortira contre Rayne et Gayraud 13-9 après une belle bataille et un tir au but de Rayne mais ces derniers finiront mal la partie.

Je m'arrête sur la partie de mes amis gardois Louis, Lapitz et Vandicke qui affrontent 'le prince de Marseille' Bartoli, partie à sens unique, les premiers joueront toutes leurs boules alors que l'équipe Bartoli passera à côté de son sujet, résultat 13-4! Et une nouvelle occasion qui s'envole pour Bartoli!

Beau choc également entre Molinas et l'équipe Liéballe (tombeurs de Lacroix) où les premiers cités s'imposent sur la fil 13-12.

Je m'arrête également sur la partie du très bon Demetter qui a l'air en forme, et même si Sarnelli n'a pas l'air dans le coup, ils gagnent 13-12 leur 32ème de Finale sur Bernardini.

Belle partie également entre Lakhal et les monégasques emmenés par le jeune Lucchesi, très gros tir de Sanchez bien suppléé par Lakhal dans cette partie, et malgré la bonne résistance des monégasques, ces derniers seront pénalisés par l'appoint, 13-6. Juste à côté, les Schroll continuent leur entreprise de démolition 13-7 contre Parigi.

Triaki et André Laborde associés à Horace continuent également leur course en disposant de Debard 13-5 en clôturant une partie par 4 patinettes !

Les 2 équipes malgaches continuent également leur course et joueront les 16ème.

Pour les équipes marseillaises, il reste Guillem récent vainqueur qui sort Scultore à 11. Santiago également qui dispose de Calderoni à 5. L'équipe de vieux briscards Campant déjà contente d'arriver jusque là de leur aveu, qui gagne à 11 sur Cortez. Puis l'excellent N'Guyen qui s'impose sévèrement sur Bénéfissa 13-0 avec un gros tir de 'chinois' alors que l'équipe Bénéfissa sera passé au travers.



Après midi ensoleillé pour les 16ème de Finale: Les Corses se qualifient pour les 8ème en battant Jacquet 13-11, ultime chance corse en 8ème.

Mes amis gardois Louis 'doublegg', Lapitz 'reboussier' continuent leur magnifique parcours en disposant de Cano 13-7 après une nouvelle belle partie au point comme au tir.

Brocca 'le fils de son père' peut également rêver de remporter sa première marseillaise.


Je regarde aussi le choc entre Durk et les Schroll, les Schroll mènent 8-6, ça tire bien et ça pointe moyennement des 2 côtés, sur la mène qui se joue à 9m, les Schroll sont 3 boules à une et le point à 80 pour Cano, ils prennent l'option tir et David impressionnant depuis dimanche manque double, Peter gagne le point et Cano fait carreau. 8-8 et une belle occasion passée, puis la mène suivante à 9m Usai engage à 70, le pointeur en jète 2 et Peter une, David envoie alors le but aux planches. Mène d'après, après un point 'batard' de Usai, le pointeur en jète encore 2, les Schroll s'énervent et ne le rattrapent que trop peu, encore 4Pts et 12-8, mène suivante à 10m 2 jolis points d'Usai et palets de Schroll, puis après un déplacement de but chanceux de Schroll à 13m, Durk a tapé gagné..mais il manquera à la rafle. Dernière mène et encore une fois le pointeur Esposito s'égare, Schroll manque puis ils selancent au but une fois chacun, David le saute au fil et Peter juste pas droit, serrage de main, 13-9 pour Durk qui glane son billet pour les 8ème.

A côté des Schroll belle galerie pour voir un des 'enfants du pays' Castellan qui affrontent la fratrie malgaches, 3 jeunes méconnus mais non moins talentueux! Dans cette partie, les malgaches vont étaler leur supériorité tout au long de la partie, le tireur Diot passera au travers de son sujet et malgré un joli tir au but de Castellan, malgré une gentille tentative de déstabilisation du pointeur sur les malgaches, ces derniers étaient bien plus solides et plus fort sur la partie, 13-8.


Pour Sanchez, Lakhal et Laborde que j'ai vu très bon le matin, l'aventure continue, 13-7 sur Guidoni. Pour Triaki, mené 8-9 par Reyes, une belle dernière mène des héraultais qui finissent sur un magnifique appoint de Triaki.

Le parcours continue également tranquillement pour Molinas, Sarnelli ou Courtois.


Puis une des parties de ces 16ème entre Dylan et Caillol, partie télévisée et niveau de jeu énorme, malgré un excellent Caillol, Dylan et ses potes jouent très bien avec un Vigo qui 'met la table' devant, ils se détachent 4-1 et après un carreau de Dylan, ça aurait même pu être une boule de 8-1 pour 'Roby' mais Marais avait enbouchonné sollicitant un déplacement de but et Roby à pointer à 12m, il le fera bon et Santiago frappera magnifiquement la boule. 4-2 et premier tournant de partie. Par la suite, Caillol continue son presque sans faute et Marais reprend du poil de la bête, ce qui leur permet de repasser à 7-5 devant sous un public conquis! Puis vient cette mène et le seçond tournant de cette partie, où Dylan frappe sa 1ère puis Caillol réalise un superbe carreau avant de faire un trou puis un autre de Santiago et un bel appoint de Santiago, l'opportunité s'offre à Roby de jouer le but, mais il passe à côté! C'est donc à Dylan, lui le bombardier reconnu de tenter le coup et là, coup de maître, il joue à la perfection et fait 5Pts, lui qui 2 mènes avant en avait déjà joués 2 à la perfection. 10-7 et gros coup sur la tête de Caillol qui ne s'en remettra pas la mène suivante, 13-7 et Dylan est en 8ème!


Ce fut une des parties de ces 16ème car la partie entre Cargoles et les malgaches ( disputant les Masters 2013 ) en fut également une magnifique! J'arrive à 6-6 et on me dit que ça fait gros jeu des 2 côtés mais les malgaches ne sont pas vernis, à 6-6, le milieu malgache tire pour 2 à 10 pas, enfonce la boule et..déplacement de but et en perd 4! 6 à 10 puis 6-11 et 7-11, sur cette mène, Cargoles perd enfin 2 boules, le malgache ont 4 boules de marque et la place pour ajouter, mais Lucchesi en embouchonné à sa dernière, le tireur va au rond, fait patiner la boule 3 seçondes et le boule finit en bord de trottoir dans une boule à Cargoles à 30cm du but à 18m. Le milieu regagne le point et marque 1 point, incroyable!

La mène d'après, après un déplacement de but encore une fois à 13m tout près du trottoir, le malgache en fait très bonà 15cm derrière que Galleau perd à 2 reprises, mais Cargoles, à l'aide de la bordure, réalise un exceptionnel devant de boule sur lequel les malgaches joueront toutes leurs boules au point! Ils ne finiront pas là mais la mène suivante, mène encore mal embarqué mais où Cargoles va réaliser un nouveau devant de boule à 9 pas, avec 4 boules, le malgache prenant l'option du tir de rafle, la 1ère passant tout près, la 2ème il le chiqua pour l'envoyer à 30 cm de la boule à Galleau..le milieu gagnera le point une 1ère fois, annihilé par une belle frappe d'un très bon Lucchesi, mais pas une seçonde fois, 12 et 1 qui font 13! On applaudira l'attitude exemplaire des malgaches, exceptionnel de sérénité, de calme et de fair play, comme beaucoup de nos joueurs de haut niveau devraient s'inspirer. Bravo à eux!


Pour les derniers représentants des 8ème, on retrouvera Mille, Santiago, Riffi ainsi que les vieux briscards marseillais de Campant qui seront les derniers qualifiés de cette journée en battant les Corses de Lucchini 13-10.



4ème journée ce 10 Juillet et la fatigue commence à se faire ressentir pour beaucoup! La chaleur, la pression et les tonnes de boules jetées ( déjà 8 voir 9 parties pour certains ) depuis dimanche, difficile de garder le rythme pour tous ces champions!

Difficile pour beaucoup mais apparemment pas trop pour Dylan opposé à René Brocca qui rêvait d'arpenter le vieux port, c'est sur un score sans appel de 13-1 face à une toujours aussi impressionnante équipe de Rocher que son rêve prendra fin. La marche était beaucoup trop haute pour lui et ses coéquipiers.


Dans le 8ème opposant Courtois à Mille, on a assisté à une belle partie avec un Courtois des grands jours dans ces allées qu'il affectionne, bien accompagné par un toujours très bon N'Guyen, l'équipe Mille résistera bien remontant un handicap de 11-3 à 11-9 mais devra baisser pavillon sur la mène suivante, 13-9.


Troisième 8ème entre le toujours solide Cargoles et ses copains monégasques et les jeunes emmenés par Santiago, le meilleur départ est pour les premiers cités qui se détacheront vite dans la partie, avant de voir une belle révolte de Santiago menant même jusqu'à 11-10 réalisant le plein en tir et de coup! Obligeant même Lucchesi et Cargoles s'exercer à la rafle, Lucchesi tapera même le but de rafle pour ne pas perdre! Mais sur la dernière mène, le jeune manquera double à la rafle après un mauvais appoint de son pointeur, le milieu manquera également double au but! Cargoles aura donc le dernier mot, à l'expérience, 13-11.


Dans un autre 8ème entre mes collègues gardois toujours présents et hauteur d'un parcours remarquable jusque là, le début de partie est difficile, 2-6, ils ratent ensuite une belle mène au tir après 4 trous des corses, mais ils se remettent bien dans la partie et le niveau de jeu devient remarquable jusqu'au bout, les 2 tireurs se rendant coup pour coup, ça pointe bien des 2 côtés, les gardois menés 7-12 reviennent à 12 en ayant raté la gagne, puis un tir au but du Corse avec une seule boule fait lever la foule nombreuse, puis c'est Vandycke qui tape au but plein bois à sa dernière dans une fin de partie de haut niveau! La dernière mène, après un nouveau joli tir du tireur corse sur un beau point de Lapitz, le but se déplace à 11m dans un gros sablé ( fuite d'eau le matin dans ce jeu et rajout de sable... ) et le premier à l'avoir fait bon est le tireur gardois Louis, obligeant le milieu à un tir délicat, lui qui venait de taper ses dernières boules..à la rafle.. la 1ère il tombe sur une boule devant de Vandycke avant de manquer à la rafle sa 2nde, le pointeur se tentant au tir de rafle mais sans succès! Remarquable exploit des gardois qui valident leur billet pour les ¼, eux qui font l'Aller/Retour de Nîmes depuis dimanche ( et oui pardi ils ne pensaient même pas passer le dimanche! ), ils sont à un pas du Vieux Port!


Dans le 8ème juste à côté, je suis un habitué Triaki avec Laborde et Horace face à la surprise Campant qui font leur jeu tranquille pour le moment, discret mais solide, cette équipe continue à l'être dans cette partie prenant les devant 10-4, mais le niveau de jeu reste moyen, en face, le réveil a l'air difficile, alors Triaki prend le tir et essaye de réveiller ses troupes, leur permettant de revenir à 10-10, mais plus par la défaillance de ses adversaires qu'un véritable sursaut d'orgueil, puis cette dernière mène avec un nouveau trou double de Laborde, et un palet du tireur marseillais, ces derniers se retrouvent avec 4 boules en main, mais un devant de boule à la dernière de Triaki, le tireur décide de tirer d'abord dans le doublé sur la droite, il tombe sur la tête de ses 2 boules et croise dans le devant de boule à Triaki, le jeu est dégagé et grâce à ce dernier tir chanceux, frustrant par la même occasion Laborde, les 3 derniers ajouts propulsent les marseillais en ¼! On regrettera cependant la partie ratée des troupes à Triaki, équipe capable de rivaliser avec tout le monde à son réel niveau et dont la personnalité de Triaki, joueur jamais aussi fort que dans des chaudes ambiances, est toujours plaisante à suivre dans des parties de haut niveau! 13-10 et les surprenants marseillais se donnent le droit d'affronter les tenants du titre! Bien mérité pour cette courageuse équipe qui joue sur ses valeurs!


Antépénultième 8ème de Finale entre les malgaches et Riffi, je m'arrête quelques mènes pour regarder ces malgaches que j'avais découvert contre Castellan, et force est de constater qu'ils ont eux aussi beaucoup de talent, les 3 joueurs sont capables de tirer, ils restent assez limités tactiquement et au point, mais ça reste solide, et après un début poussif, et grâce à un joli jeu offensif, ils s'imposent sans soucis 13-6!


L'avant dernier 8ème entre Molinas et Sarnelli nous laisse penser à une partie accrochée de bon niveau entre ces 2 belles équipes. Le début de partie est d'assez bonne facture et c'est équilibré et on assiste comme prévu à une partie équilibrée, jusqu'à 7-6 pour Molinas, mais par la suite, Sarnelli passant un peu au travers de sa partie, Demetter ne couvrira pas toutes les brêches et dans une dernière mène où il fut abandonné par ses partenaires, il ne tentera même pas un tir au but essayant de gagner le point mais la partie se finira par une frappe de Ben et un bel appoint d'un Perrin impérial.


Enfin dernier 8ème télévisé entre Durk et Sanchez, 2 équipes faciles jusqu'ici, le début de partie est à l'avantage de Durk qui fait la différence au tir par ses carreaux alors 'Chopi' ne réalise pas son tir habituel, Usai prend également le dessus au point, par la suite la duel s'équilibre à tous les postes et c'est logiquement que Sanchez recolle 6-9 puis 6-10 après 4 frappes de l'équipe Durk, la mène suivante constitue un tournant avec un coup très chanceux d'Usai sur une boule perdue qui fait tourner la mène faisant monter Durk à 11 puis un contre malheureux de Durk pour la gagne suivi d'un nouveau contre au but la mène d'après, qui retardera l'échéance juste quelque temps, Durk s'imposant logiquement, l'équipe ayant été un ton au dessus à tous les postes, 13-6.


Pause apéro et ça repart pour les ¼ de Finale:


1ère opposition entre Dylan et la surprise marseillaise Campant, le début de partie est comme prévu à l'avantage de Rocher qui mène 6-1 en 3 mènes alors que Dylan a déjà pointé 5 boules dont 4 avec réussite, puis grâce à de belles frappes du tireur marseillais répondant au bel appoint de 'Roby' rattrapant un 'Vigo' un peu approximatif et les marseillais recollent 2 mènes plus tard à 6-3, puis la machine se met en route et 2 mènes plus tard et sur une dernière mène avec 5 cadrés de l'équipe Rocher et le billet validé pour les ½. 13-3. Mais bravo à la surprise de cette équipe de Marseille!


Seçond ¼ de Finale entre les surprenants gardois de Lapitz et Cargoles. Début de partie ratée par les gardois qui se retrouvent 0-8 en 4 mènes, puis un joli sursaut avec 2 belles mènes de 4 et de 3 avec une mène de 3pts également pour Cargoles entre temps et le score est de 7-10, le niveau n'est pas exceptionnel, sûrement la fatigue, et après 2 mènes de gagne ratées au point par Cargoles, à 7-12, alors que l'équipe Lapitz a 3Pts à terre et que Cargoles a une nouvelle fois laissé échapper la gagne, c'est Lucchesi qui mettra enfin le treizième! 13-7 et on félicite bien les gardois!


L'avant dernier ¼ télévisé entre N'guyen et les jeunes malgaches. N'Guyen l'homme en forme du moment rentre idéalement dans la partie, il fait 'le 1000' et grâce à un précieux Courtois, les marseillais se détachent vite 8-1, puis un court sursaut des malgaches qu'on croit rentrer dans la partie, 8-5, mais les malgaches ne trouveront pas la bonne carburation alternant tous les postes mais sans succès, montrant ainsi leurs limites tactiques à ce niveau, score 13-5. Mais on applaudira leur parcours et leur correction, impressionnant de sérénité!


Enfin dernier ¼ sûrement le plus beau sur le papier entre Molinas et Durk, début de partie décousue entre les 2 équipes avec 4pts pour chacune aux 2 premières mènes profitant chacune des défaillances respectives, 7-4 pour les Molinas qui jouent bien, mais Ben va rater sa fin de partie et malgré un bon Perrin, Mamour ne colmatera les brêches qu'une boule sur 2 en général laissant Durk sur une dernière jolie frappe à la sautée valider ainsi son billet pour les ½ dans cette partie décevante dans son ensemble. 13-7.


Journée terminée et les grands favoris déjà 2 fois vainqueurs ici et tenants du titre continuent leur promenade de santé...qui donc pour les arrêter au Vieux Port? 3 équipes, Durk, Nguyen et Cargoles vont s'y exercer.



Jeudi 11 Juillet, et les tenants du titre grandissimes favoris de cette 1ère ½ Finale les opposant à Durk-Usai-Cano. Ces derniers auteurs d'un superbe parcours, sûrement le plus dur, ayant éliminé successivement Schroll, Sanchez et Molinas! Mais face à eux, les tenants faciles depuis le début de la compétition. Le début de partie est décisif, et 'Vigo' met la table à ses canoniers, cela fait vite la différence et le score s'envole vite, Mason Durk passe également au travers, lui qui faisait un grand mondial jusque là! Cano est à la peine également. En face, les 3 joueurs jouent à leur meilleur niveau et c'est inévitablement qu'on se dirige vers un score sans appel de 13-1. On se posera la question après du pourquoi du comment l'équipe Durk a t-elle pu être aussi absente de cette ½ Finale? Pression? Liquéfiée par l'enjeu? Ambiance du Vieux Port? 'Syndrome Rocher'? Ou alors Rocher était tout simplement trop fort? En tout cas, l'équipe Rocher n'aura pas eu à forcer son talent, 'Vigo' se contentant de mettre la table à ses bombardiers qui auront bien terminer le travail.


Seçonde ½ Finale entre Cargoles et Courtois. On espère là une partie à suspense mais là aussi, nous allons avoir droit à une partie à sens unique à l'avantage de Cargoles. Faute à un Courtois, pourtant impérial dans les allées de Borély, ne trouvant pas le chemin du but, alors que 'N'guyen' lui aussi un des grands bonhommes de ce Mondial est passé totalement au travers de sa ½ Finale ainsi que Bessekri tout aussi paralysé par l'enjeu que ses coéquipiers. L'équipe Cargoles se contentant de faire son jeu, et victoire 13-3 après une nouvelle ½ décevante! Sûrement un manque d'expérience pour cette équipe marseillaise qui aurait tellement aimé bien faire devant ses supporters...



En attendant place à la Finale Féminines, Corinne Mattei - Morgane Hautemayou - Amandine Fossat battenat Tracy Aballache - Sandra Lopez-Fragoso - Sandy Mayaudon 13 – 4 .


L'équipe emmenée par une bonne Abbalache mais abandonnée malheureusement par ses coéquipières sera passé au travers de sa Finale d'où le score sans appel. Avant cette Finale, on avait assisté à une hécatombe avec la rapide élimination des tenantes du titre, des championnes du Monde contre Foyot, de Papon contre Aubriot et enfin de Maillard contre Abbalache.



Puis vient la Finale Jeunes où on attendait le jeune Tyson Molinas meilleur jeune du moment associé au petit Dubois, c'est des homonymes Molinas-Dubois-Gorgone quis'imposent 13-10 face à Fouillat-Martin-Poizat au terme d'une belle finale pour ces jeunes pépites de la pétanque. Dans ce Mondial, on regrettera le faible engouement des jeunes, symbole que la pétanque se perd chez les jeunes...



Enfin le moment de cette Finale entre les tenants attendus et l'équipe un peu moins attendue Cargoles-Galleau-Lucchesi. L'entame de partie est décisive pour Cargoles et les siens mais dans la 1ère mène, déjà un trou double de Lucchesi et 3 beaux rajouts de Roby et Rocher et déjà 4-0. Mène suivante et Lucchesi se reprend avec 2 carreaux mais un seçond 'malheureux' dans le but et après une nouvelle frappe de Dylan, l'équipe Rocher a 2 voir 3Pts, Roby après avoir fait carreau à sa 1ère se retrouve avec un tir ultra important et...reste court et pas droit! 4-1. La suite de la partie sera à sens uniquee, emmené encore une fois par un très bon Vigo et un Dylan égal à lui même malgré un trou double rarissime à l'avant dernière mène, et un Roby très précis au point tel un métronome, Cargoles tentera 2 tirs au but la dernière mène mais en vain, 6pts pour finir et victoire 13-2 de Rocher-Dubois-Robineau qui remportent leur 3ème couronne. Sûrement la plus facile à glaner.



En bref ce Mondial :


  • - 3ème étoile pour Dylan avec Robineau et Dubois, à seulement 21 ans, on va bientôt l'appeler 'Le petit Prince de Marseille' le jeune sarthois.

  • - 4320 équipes en sénior, si ce score est exceptionnel,on regrettera le faible engouement chez les jeunes avec une perte en terme d'équipes inscrites d'année en année.

  • - Pour Bartoli, Puccinelli et Passo, ce n'est toujours pas la bonne année!

  • - Le retour de Loy au Borély 21 ans après, son parcours s'est brutalement arrêté lundi matin contre Liéballe.

  • - Les dotations, toujours aussi faibles compte tenu de la débauche d'énergie et des frais que doivent endurer les joueurs pendant 5 jours, si la pétanque veut devenir un Sport, faudrait déjà que ses principaux champions puissent en vivre, et on en est loin.

  • - Les tarifs Buvettes, on est sur l'argent, on y reste, 3€ la canette, 2€ l'eau... de qui se moque t-on? A part les glaces à l'eau à 2€ et sa charmante serveuse, les joueurs et spectateurs ne sont pas respectés!

  • - LA Stat, 120/128, c'est quoi? Tout simplement le nombre de boules touchées de Dylan Rocher (ndlr: merci au statisticien ) .

  • - Les cadres de jeux, bien sûr les allées qui nous réservent tant de surprises avec les défaites de Quintais et Foyot contre des 'rafleurs', ainsi est le charme de la Marseillaise, mais les terrains emménagés par France 3 sont t-ils propices au spectacle? Sur les 2 jeux, et de toutes les parties joués, on a rarement eu de belles parties, dommage pour téléspectateurs.

  • - Lauclair, ah Lauclair, l'indétrônable, il nous en aura gratifié quelques unes de marrantes encore cette édition le Daniel, mais à force, on commence à s'y faire, et on le remerciera pour sa contribution pour les nombreuses diffusions de cette Marseillaise!

- Qui pour succéder à Rocher-Dubois-Robineau? Au vue de son parcours ensemble depuis 4 ans, cette équipe s'affirme comme une véritable Dream Team, réponse en 2014!

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
tiger
Posté le: 17/7/2013 23:11  Mis à jour: 17/7/2013 23:11
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 25/11/2005
De: CHUSCLAN - 30 Gard Languedoc-Roussillon
Envois: 2770
 Re: PassoRonny raconte le Mondial la Marseillaise à pétan...
Bravo Florian, comme d'ab, c'est super.
------------

PORTRAIT N°18 Hector MILESI "tiger".
http://www.boulistenaute.com/actualite-portraits-interviews-portrait-18-milesi-hector-tiger-4765

[img]http://www.boulistenaute.com/uploads/img4fcfc74062f8b.gif[/i
MO31
Posté le: 17/7/2013 21:27  Mis à jour: 17/7/2013 21:27
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 14/10/2004
De: TOULOUSE 31 HAUTE-GARONNE MIDI-PYRENEES
Envois: 273
 Re: PassoRonny raconte le Mondial la Marseillaise à pétan...
un monstre ce passoronny , pas besoin de regarder les parties , bravo pour ce reportage écrit , beaucoup de talent
Boulkiroul
Posté le: 13/7/2013 19:41  Mis à jour: 13/7/2013 19:41
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 24/2/2012
De:
Envois: 1046
 Re: PassoRonny raconte le Mondial la Marseillaise à pétan...
Bonjour PassoRonny ,

Encore un excellent "papier" d'un passionné qui sait bien faire vivre sa passion...
On va commencer à les collectionner pour avoir , année après année , les détails les plus savoureux des grands rendez-vous pétanquistes.
Si tu continues ainsi , de même qu'il y a " L'année du Football " , du "Rugby" , du "Cyclisme " ou du " Tennis" ,
je pense que nous aurons bientôt " L'Année de la Pétanque " par PassoRonny...

  
          132 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !