Publicité

Mondial la Marseillaise à pétanque : Mondial, top départ

Posté par BOULEGAN le 5/7/2015 5:00:00 (17039 lectures) Articles du même auteur

Avec 4160 équipes au départ, le Mondial la Marseillaise reste, plus que jamais, le plus grand concours de boules du monde. Départ ce matin à 9h30.


54ème Mondial la Marseillaise à pétanque

Mondial, top départ

Montagne escarpée, méga-fête, rêve de gloire ou plus simplement beau dimanche dans un parc ensoleillé, chacun, pour peu qu'il ait fait un jour le pèlerinage de Borély, a dans un coin de la tête son image du Mondial. Et souvent... y revient.

Pour preuve, le succès du concours géant qui, baisse des licenciés ou pas, crise ou pas, voit monter le nombre de ses engagés inflexiblement depuis plus de cinquante ans. Cette année, ce sont 12480 joueurs qui vont se presser ce matin aux grilles du parc. Liesse populaire, organisation au cordeau, people fidèles au poste, soleil de plomb, le gigantesque tournoi continue de fasciner et d'attirer, année après année, les pratiquants du monde entier.

Au milieu de tous ces qualificatifs, il y a, bien sûr, quelques bémols. Malgré 150 000 euros de prix et cinq jours de compétition, les dotations des dernières parties restent désespérément modestes : est-ce pour cela que Quintais, Suchaud, Robineau, Fournié, Radnic, Fazzino, Phalippot, Morillon, Gire, Delforge ou Olmos ont choisi de se rendre à Mende ce week-end ? Difficile à dire, même si les sirènes du circuit PPF ont dû jouer un rôle dans leur décision. Dylan Rocher sera lui aussi dans la Lozère, privé de Marseillaise, comme l'an dernier, par fidélité à son sponsor KTK.

Autre ombre au tableau ces dernières années, la composition (très favorable aux grands envoyeurs et aux grands tireurs) des terrains des carrés France Télévision. Au sein d'un concours qui a largement bâti son succès sur la structure roulante des allées de Borély, le bac à sable (pour reprendre une appellation largement répandue sur le circuit) faisait tache et réduisait souvent, face aux vedettes du concours, les équipes moins huppées à un rôle de victime désignée. Il semblerait que l'organisation en ait tenu compte cette année et soit revenue au même revêtement que dans le reste du Parc.

Mais ces deux seuls points noirs, face à autant de surfaces inondées de lumière, ne sauraient troubler la sérénité les organisateurs du concours. Michel Montana, toujours aux commandes de l'énorme vaisseau, s'estimait comblé à l'annonce du chiffre définitif des inscrits. Avec 150 joueurs de plus que l'an passé et après quelques mois difficiles pour le journal la Marseillaise, le récent ambassadeur de la ville de Marseille savoure le moment. Car le concours dont il est devenu, depuis 1962, l'emblème, sera cette année encore diablement excitant : l'absence de Dylan et de Quintais, vainqueurs ici à de multiples reprises, a ouvert des brèches dans le tableau. Un état de fait qui n'est pas pour déplaire à Marco Foyot, toujours à la poursuite d'une septième étoile : inscrit en compagnie de Gino Debard et de Christian Lapeyre, il faudra bien sûr compter avec lui. Idem pour Gilles Gayraud, associé à José Amaya et Jean-Do Giustiniani, pour Vigo Dubois, présent aux côtés de Puccinelli et Tyson Molinas ou pour Henri Lacroix, à l’affût d'une quatrième finale. Durk-Savin-Usaï, Bekrar-Hoffman-Reinard, Weibel-Renaud-Rochette et Dominique Lacroix-Duculty-Laurent viennent aussi à Marseille avec des ambitions intactes.

Quant aux Marseillais, ils rêvent bien sûr tous de gagner ce concours, mais certains rêvent plus fort que d'autres : les tenants de Garagnon bien sûr, présents deux fois sur le Vieux Port ces quatre dernières années, Hervé Caillol associé aux deux franciliens Diot et Gross, Courtois-N'Guyen-Kerfah, Mille-Foucou-Moldt, Benefissa-Dubois-Kerdjou ou le grand Eric Bartoli, toujours à la recherche de son Graal. Autres équipes à suivre de près : Moraldo et Azir, associés au jeune talent lyonnais Steven Chapeland ainsi que Bambino Blanc, Perret et Azzopardi. Les stars malgaches seront là : Tonnerre et Nanou chemineront sous la conduite de Max Poncet, ainsi que Thierry Bezandry, associé aux demi-finalistes 2014, Michel Hatchadourian et Alexandre Laurenti, inscrits in extremis sous le numéro 4160. Mais on sait depuis La Fontaine que rien ne sert de courir, il faut partir à point. Alors... Bonne Marseillaise à eux, et bon Mondial à tous !

Webtélé France 3 Provence-Alpes

En direct du terrain central du dimanche 5 au jeudi 9 juillet 2015.

Programme :

Dimanche 5 juillet : à 10h40, 15h et vers 17h30
Lundi 6 juillet : 10h20 et 14h45
Mardi 7 juillet : 10h20 et 14h45
Mercredi 8 juillet : 10h20 et 14h30
Jeudi 9 juillet : ​
10h30 : La première demi-finale des hommes
14h30 : La deuxième demi-finale des hommes
17h : La finale des femmes
19h : La finale des jeunes
21h : La finale des hommes

Les boulistenautes en parlent et partagent dans ce ::FORUM

L'actualité du Mondial avec le Journal la Marseillaise et France 3 Provence-Alpes, lire en bas de notre rubrique "Mondial la Marseillaise à pétanque" : AILLEURS

Archives

Edition 2014 : Le retour de Garagnon (Interviews, replays)

Edition 2013 : Incroyable Dylan ! (Vidéos)

Edition 2012 :Des vainqueurs très au point (Vidéo)

2011 : 50ème Mondial, Caillol au Finish

2010 : Dylan conquiert Marseille

2009 : Une soirée entre amis

2008 : Une finale à l’ancienne

2007 : Robineau roi du Vieux Port

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
mario-il-nino
Posté le: 6/7/2015 10:34  Mis à jour: 6/7/2015 10:34
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 26/7/2011
De: 83 la seyne sur mer
Envois: 3097
 Mondial, top départ
Gairaud vient de gagner la 4
  
          239 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !