Publicité

Mondial la Marseillaise à pétanque : Michel MONTANA : Le Mondial est avant tout une fête

Posté par BOULEGAN le 23/5/2009 8:00:00 (9382 lectures) Articles du même auteur

48ème Mondial la Marseillaise à pétanque

MICHEL MONTANA : LE MONDIAL EST AVANT TOUT UNE FETE

Depuis plusieurs dizaines d'années, il est le coeur et l'âme du plus grand concours du monde. Souriant et affable, Michel Montana nous a accordé une longue interview dans son bureau du journal La Marseillaise, pour nous parler de cette immense compétition qu'il prépare, avec son équipe, tout au long de l'année : le Mondial la Marseillaise à pétanque. Entretien.



Le Mondial commence dans un mois et demi. Vous êtes prêts?

Absolument. Fin prêts, pas encore, mais prêts, oui...

On s'attend à retrouver tout ce qui fait la spécificité du Mondial, les allées du parc Borély, la finale sur le Vieux Port. Tout ceci n'a pas changé, je suppose ?

Non, bien sûr. La finale aura lieu sur le Vieux port, devant la Mairie, comme chaque année, et nous ferons le maximum pour que le Mondial ait à nouveau l'éclat que tout le monde attend.

 

 

Qu'est-ce qu'on peut attendre de l'édition 2009 ? Y a-t-il des nouveautés ?

Cette année, nous serions heureux d'atteindre le nombre de treize mille joueurs au départ, ce qui ne ferait que vingt-six de plus que l'an passé. Ceci dit, le concours est déjà énorme, avec des joueurs qui viennent de quatre-vingt sept départements français et d'un grand nombre de pays : l'an dernier, les Chinois étaient là, et cette année, nous attendons pour la première fois des joueurs brésiliens.

Toujours l'envie, donc de battre des records de participation ?

Ça fait toujours plaisir, mais battre des records pour battre des records, ça ne veut pas dire grand chose. Nous sommes déjà très haut, et à l'heure où l'on voit beaucoup de concours peiner à atteindre les chiffres qu'ils faisaient il y a deux ou trois ans, rester au même niveau est déjà très bien.

Le concours existe depuis quarante-huit ans, avec un succès qui ne s'est jamais démenti. Quels sont les secrets de cette longévité unique ?

Un autre concours dure depuis plus longtemps, c'est le Provençal: vous voyez, je rend à César ce qui est à César. En ce qui nous concerne, je pense que ce succès est du à la ténacité et au dévouement dont nous avons toujours fait preuve ici, au journal La Marseillaise : voyez-vous, pendant quarante-huit ans, le Mondial ne s'est jamais arrêté, même en 1968. Il a toujours continué sa route, ce qui prouve à quel point un grand nombre de gens étaient attachés à cette manifestation.

Je suppose qu'il faut une très grosse équipe pour faire fonctionner un tel évènement ?

Le Mondial est une association, dont j'ai l'honneur d'être le président et qui est dirigée par un comité de direction composé de six ou sept membres, et nous avons plus de trois cent cinquante personnes qui se dévouent au fonctionnement du concours.

Vous-même participez au Mondial depuis sa création ?

Oui, nous l'avons créé à la demande de Paul Ricard, qui était un homme très attaché à la Provence, à la Méditerranée, qui était un homme qui aimait les gens : vous savez, quand on aime les gens, on fait de grandes choses. Mais c'était difficile: il y a cinquante ans, la pétanque, c'était une rigolade. On jouait sur les places, au bord des plages, çà n'était absolument pas un sport. C'était beaucoup moins considéré que la lyonnaise ou le jeu provençal, loin s'en faut. Je pense qu'à travers le concours et la médiatisation qu'il a connu, nous avons fait gagner du galon à la pétanque. Lorsqu'Yves Mourousi est venu trois années de file faire le journal de TF1 en direct du parc Borély, quelque chose a changé: je pense que nous avons apporté beaucoup à un jeu qui était très méconnu et dont personne ne pensait qu'il puisse être un sport. Aujourd'hui, beaucoup de personnes voient la pétanque comme un grand sport, et je pense pour ma part qu'elle ira un jour aux Jeux Olympiques, et qu'elle le mérite.

 

 

Avec ce recul, donc, sur l'histoire du Mondial, quels sont selon vous les champions qui l'ont le plus marqué de leur empreinte ?

Il y en a eu beaucoup. Foyot, bien sûr, et Quintais, ont beaucoup marqué les esprits, mais je pense aussi à Bébert Pisapia, qui détient toujours le record de victoires, à Kokoyan, un joueur droit, un beau joueur, et au Blond, à Magnani, et à bien d'autres. Mais j'y pense avec tristesse, car il sont un certain nombre à ne plus être parmi nous. Et puis il y a aujourd'hui une jeunesse qui arrive, qui est exceptionnelle, et qui nous promet de beaux jours.

Le record d'Albert Pisapia tient toujours, vous l'avez dit. Pensez-vous qu'il sera battu un jour ?

Ce sera difficile. Mais Foyot a gagné six fois, et Quintais en est capable: il revient cette année avec une équipe très forte. En fait, nous pensons que tous les champions seront là cette année : nous avons la chance, en 2009, de n'avoir aucun gros évènement sur nos dates pour nous faire concurrence...

Ceci dit, il ne suffit pas d'être un champion : au Mondial, tout le monde a sa chance.

Votre concours a quelques spécificités : par exemple, les parties sont nettement séparées les unes des autres, contrairement aux autres grands concours ou les phases finales se déroulent côte à côte dans des carrés d'honneur. Pensez-vous que vous donnez un exemple à suivre ?

D'une part, c'est très pratique pour les retransmissions télévisées. D'autre part, comme je vous l'ai dit tout à l'heure, nous avons toujours essayé de présenter la pétanque comme un sport, et de lui faire acquérir une véritable reconnaissance : ce genre de choses y contribue, et lui donne de l'éclat.

Vous dirigez, on l'a dit, une manifestation très largement internationale. J'aurais aimé avoir votre avis, précisément, sur l'internationalisation de ce jeu et la montée en puissance de certains pays.

Il y a près de quatre-vingt pays qui jouent à la pétanque, et je pense que nous avons, pour une grande part, contribué à rendre la pétanque internationale. La plus grande chaîne de télévision chinoise, qui est regardée par 250 millions de téléspectateurs, est venue il y a deux ans faire une émission durant le Mondial. Je connais une ville chinoise de 80 000 habitants où l'on joue à la pétanque comme à Marseille, au bord de l'eau. Beaucoup de pays ont énormément progressé.

Vous parliez de l'Asie; pensez-vous que c'est un continent où la pétanque va particulièrement se développer ?

Il y a déjà la Chine, je l'ai dit, et aussi la Thaïlande, qui est un cas un peu particulier puisque le jeu a été importé par la famille royale, qui aimait y jouer et qui l'y a implantée. C'est déjà un grand pays de pétanque. Mais il faut aussi s'intéresser au Brésil : on parle beaucoup du footballeur Paulo Cesar (qui a joué à l'OM et est un des amis du Mondial) pour prendre la tête de la fédération brésilienne.

Revenons au Mondial. C'est un grand concours, mais aussi un grand rassemblement populaire, avec le concours d'un grand nombre d'artistes. Ce sera également le cas, je suppose, cette année ?

Bien sûr, beaucoup de chanteurs, de comédiens, de peintres, de sculpteurs, de gens de cinéma et de télévision nous font depuis longtemps le plaisir d'être là le dimanche. Certains, comme Robert Castel ou Daniel Russo (qui vient de jouer Bérégovoy) sont là chaque année. Vous savez, le Mondial est aussi une grande fête et c'est très important pour nous.


Vidéo France3.fr : http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoafMrz9.html 
L'article de présentation sur France3.fr : http://mediterranee.france3.fr/info/54306554-fr.php 
Conférence de presse : http://www.boulistenaute.com/actualite-mondial-marseillaise-petanque-conference-presse-sur-mondial-marseillaise-10042 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          272 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !