Publicité

Mondial la Marseillaise à pétanque : 50ème Mondial la Marseillaise à pétanque : le sud en force

Posté par BOULEGAN le 7/7/2011 21:20:00 (9559 lectures) Articles du même auteur

50ème Mondial la Marseillaise à pétanque
LE SUD EN FORCE

Le Mondial est un concours qui ne ressemble à aucun autre, un ogre généreux ou féroce, qui fait rentrer dans la légende les exploits d'un jour de joueurs anonymes et balaie les champions comme des fétus de paille. Car ici comme ailleurs, il faut bien sûr dominer ses adversaires, mais il faut aussi composer avec la fatigue, la soif, la chaleur écrasante, les terrains et la pression si particulière qui provoque, au cours de plusieurs heures de jeu, coups de pompe et coups de folie. Dylan, Robineau, Quintais, Suchaud, Lacroix, Hureau, Lamour, Foyot, Miléi, Bekrar, Weibel, Bezandry, Demuth, Trembleau et bien d'autres grands noms l'ont encore éprouvé cette année : à la Marseillaise, on ne se mesure pas qu'à des hommes. Il faut composer avec ce concours géant, l'amadouer et parvenir à produire , dans le contexte si particulier des allées du parc Borély, du jeu de qualité durant neuf parties consécutives avant de voir s'écarter les portes du stade. Les grands favoris de cette cinquantième édition y ont échoué, alors que douze hommes du Sud, dont dix licenciés des Bouches-du-Rhône, y sont parvenus. Dominique Lacroix (vainqueur en 2003), Joseph Dubois (vainqueur en 2006), Gérard Garagnon (vainqueur en 1986 et ½ finaliste en 1993), « Chato » Cano (finaliste en 2002), Robert Bernardini (½ finaliste en 1991 et 1998), Marcel Guillem (1/2 finaliste en 1998) ont déjà vécu l'aventure, alors que six autres concurrents vont découvrir pour la première fois le carré du Vieux Port. Douze hommes pour un titre, comme chaque année, mais un dernier carré diablement excitant, en ceci qu'il est bien difficile de faire un pronostic sérieux avant le départ des demi-finales. Si pour les habitués du circuit, les équipes Lacroix et Garagnon peuvent paraître meilleures sur le papier, ce serait faire peu de cas de l'habitude des grosses parties et de la combativité des longuistes Ceyte et Bernardini et oublier que Fabrice Muller fut un temps le tireur de Richard et Jean-Yves Bettoni. Attention également à Hervé Caillol, qui est toujours l'un des meilleurs tireurs de Bouches-du-Rhône et rêve depuis longtemps, comme tout Marseillais, de brandir un jour la coupe du Mondial. Avant de voir s'achever cette journée sur l'image, une nouvelle fois, de trois hommes chavirant de bonheur dans la nuit marseillaise, souhaitons qu'elle écrive quelques belles pages, cette année encore, de la légende du plus grand concours du monde.

La Web TV direct

Le direct mènes par mènes sur lamarseillaise.fr 

Caillol, enfin !

Même si les faveurs du pronostic allaient plutôt aux hommes de Bernardini, et même si Fabrice Muller sortait un énorme début de partie au tir, il en fallait plus pour empêcher Hervé Caillol de réaliser son rêve. Le grand tireur marseillais, qui attend depuis vingt ans de pénétrer dans le carré du Vieux Port, a su patienter et attendre son heure. Celle-ci s'est présentée à la 10ème mène, avec une boule de match pourtant difficile qu'il a concrétisée par un superbe carreau. Une victoire inattendue, qui peut donner une finale indécise, même si l'énorme partie de Garagnon ce matin en fait toujours le favori.

Deuxième demi-finale 14h30 : Bernardini/Guillem, relire le mènes par mènes

 

 Interviews : Fabrice MULLER / Hervé CAILLOL

Le retour de Garagnon

Deuxième finale du Mondial, ce soir, pour Gérard Garagnon, énorme à l'appoint durant toute cette demi-finale, avec vingt-six boules sur trente jouées dans le bouchon. Chato Cano, malgré une énorme moyenne lui aussi (vingt-trois sur vingt-huit au tir), a fini par baisser pavillon devant l'adversité, en compagnie d'un Dominique Lacroix un peu en-dessous de ses possibilités et d'un Alain Zuccaro volontaire et tout heureux d'être convié à pareille fête. De quoi rêver, pour les vainqueurs, à une nouvelle victoire à offrir à leur ami Georges « Z'yeux bleus » Delys

Première demi-finale : Zuccaro/Garagnon, relire le mènes par mènes 5 à 13

 

 Interviews : Alain ZUCCARO / Gérard GARAGNON

Possibilité de revivre, en replay sur provence-alpes.france3.fr, les meilleurs moments du Mondial
Vidéo Replay :

L'actualité du mondial sur lamarseillaise.fr

Echanges&Réactions ::FORUM

Les boulistenautes bavardent en direct sur le ::CHAT

Signalez votre présence dans notre ::CALENDRIER


 

L'interview de Julien Etchanchu notre boulistenaute "Nesta"

Roland VILLALONGA : nous n'irons pas plus loin que 5000 équipes !

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          282 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !