Quantcast
Publicité

Livres et multimédias pétanque : Romain Potocki, à hauteur d'homme

Posté par BOULEGAN le 22/3/2021 13:30:00 (3743 lectures) Articles du même auteur

Après la diffusion sur France2 du très beau film « Il était une foi dans l'Ouest... de l'Afrique », nous sommes allés à la rencontre de son réalisateur...



Romain Potocki, à hauteur d'homme

 


Après la diffusion télévisée du très beau film « Il était une foi dans l'Ouest... de l'Afrique » (Sur le site France.tv - Sur votre TV REPLAY France 2), qui raconte l'organisation d'un tournoi de pétanque sur la place Attaké, au Bénin, nous sommes allés à la rencontre de son réalisateur Romain Potocki.


Votre film vient d'être diffusé après deux ans de préparation, de prise d'images et de montage. Comment est-il né ?

C'est un ami béninois, qui est né à Porto Novo et qui y est retourné en 2015, qui m'a parlé de cette place où on joue à la pétanque, et qui s'est aperçu que c'était un moyen de réunir toutes les religions, toutes les ethnies et toutes les langues qu'on rencontre sur un lieu qui fait quelques centaines de mètres carrés. Et moi, dans tous mes documentaires, je parle de ce qu'on appelle le vivre-ensemble, une notion qui est assez mise à mal par les temps qui courent. Du coup, il est venu me voir et m'a dit qu'il fallait que je fasse un film là-bas.

 


On ne voit pas de masques, on voit des gens qui se rassemblent, et cela amène aux images une émotion supplémentaire car on voit bien qu'il s'agit du monde d'avant. Je suppose que vous avez filmé en amont de la crise sanitaire ?

Juste avant. J'étais au Bénin en janvier 2020. On entendait parler d'un mystérieux virus qui sévissait en Chine, mais on ne s'en préoccupait pas trop.


Vous dites du personnage central du film, Simon Adekon Adjovi, que tout le monde appelle affectueusement Néné, que c'est quelqu'un qui vous a ouvert le cœur. Parlez-moi de lui.

C'est quelqu'un comme on n'en trouve plus aujourd'hui qu'au sud de l'Équateur. Les gens âgés, là-bas, ne sont pas remisés dans un EHPAD. Ils vivent au milieu de tout le monde, des autres, des enfants. Ils sont extrêmement entourés, beaucoup de gens passent les voir.

En Afrique, des vieux, il n'y en a pas énormément, parce que l'espérance de vie n’est pas la même qu'ici, et on leur accorde énormément de respect. Ce sont des gens qui tiennent ensemble des quartiers comme celui qu'on voit dans le film. Ils ont une vraie sagesse, une parole écoutée, et qui ont du coup une humanité assez formidable. J'ai passé avec lui des moments fabuleux.

 


Vous montrez que sur cette place, il y a plusieurs religions qui vivent côte à côte, et même au sein d'une même famille, et que c'est une cohabitation paisible. On pourrait dire de ce film qu'il est une ode à la laïcité, ou au vivre-ensemble ?

Les deux. La laïcité, en France, on en a une image restrictive parce qu'on est plutôt un pays sécularisé, mais en Afrique, il n'y a personne qui ne croit pas. On ne peut pas se déclarer athée, tout le monde a une religion. On prononce le mot Dieu dans toutes les phrases. Ça peut être des catholiques, des musulmans, des évangélistes ou des animistes : Monsieur Adjovi, il était à la fois chrétien et le gardien du temple vaudou de la place, qui est à dix mètres de la mosquée. Et entre les deux, il y a la boutique des petits tailleurs qui eux, croient dans le Christianisme céleste qui réunit un Béninois sur douze. Si on fait ça en France, pas sûr que ça se passe aussi bien.

Là-bas, Adjovi se réveillait au son de la première prière de la mosquée, et ne s'en trouvait pas plus mal. Comme quelqu'un qui en France n’est pas chrétien et est réveillé par la cloche de l'église qui sonne l'angélus, et qui n'en fait pas tout un foin.

 


On voit en effet une communauté qui semble vivre en harmonie. Est-ce que la pétanque est une des choses qui y participe ?

Plus que ça. La pétanque, c'est le ciment de ce vivre-ensemble, et c'est pour cela que je voulais faire ce film. Mais c'est aussi le ciment du vivre-ensemble en France : quand vous jouez aux boules, vous ne demandez pas aux autres gars leurs papiers d'identité, ni s'ils vont à l'église ou à la mosquée le week-end. On s'en fout, du moment qu'il savent rire, bien vivre. Votre partenaire, vous allez juste regarder si c'est un pointeur, un tireur, lui faire raconter une partie qu'il a jouée. Toutes ces choses partagées, elles créent du lien. Et quand on va boire un coup à la fin de la partie, peu importe si on boit du vin et l'autre du thé. L'important, c'est de partager ces moments.
Et ce n'est pas moi qui le dit. J'ai un nombre incalculable d'amis, ou de boulistes que je ne connaissais pas, qui m'ont appelé pour me dire : « Merci, tu racontes une pratique que nous, on vit au quotidien et dont on ne parle pas assez. » Le terrain de boules est un espace de convivialité partagée où l'on tisse le fil du vivre-ensemble, et où les générations se côtoient. C'est ce qu'on voit dans le film.

 


Vous dites que le film, c'est l'histoire d'une licorne, c'est-à-dire l'histoire de quelque chose qui n'existe pas, ou qui n'existe plus. Du coup, ce que vous transmettez, c'est de l'espoir ou de la nostalgie ?

De l'espoir. C'est un film très optimiste. Dans tous mes films, je tente de voir ce qui est beau dans ce monde, et ce monde regorge de beauté. Je suis quelqu'un qui se fait des amis partout où il va, parce quand on veut se faire des amis, on s'en fait très facilement. En fait, la seule chose qui me rend parfois un peu pessimiste, c’est lorsque je me demande si dans le monde d'aujourd'hui, on a encore envie de se faire des amis ou si on préfère rester tout seul. Mais quand vous descendez sur un terrain de boules, vous avez envie de vous faire des amis.

 


Vous connaissiez déjà la pétanque, ou bien vous l'avez découverte en tournant ce film ?

Je la connaissais, bien sûr. C'est quand même quelque chose qui fait partie de notre patrimoine. L'été quand on fait l'apéro avec les copains, où qu'on soit, il y a des boules dans le coffre ou dans la maison. Mais bon, je n'étais pas du tout un spécialiste, et aujourd'hui, après deux ans à travailler sur ce documentaire, j'en sais beaucoup plus. Par exemple, je sais que les championnats du monde auront lieu l'an prochain au Bénin, et qu'il y a quelques années, les Béninois ont battu les Français en demi-finale.

Bon, ça n'a pas amélioré mon niveau pour autant (rires). Mais j'ai appris à saisir toutes les subtilités de la stratégie, comment on met la pression sur l'adversaire, bref, toute la panoplie qui fait que ce sport peut devenir un art que je ne connaissais pas, et que j'ai appris à aimer.

 



Entretien réalisé par Pierre Fieux

 

 


Note: 9.00 (1 vote) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
BOULEGAN
Posté le: 23/3/2021 8:36  Mis à jour: 23/3/2021 8:36
Co-Webmaster
Inscrit le: 3/12/2002
De: 83 Var Région PACA Garéoult
Envois: 2774
 Re: Romain Potocki, à hauteur d'homme
En effet, on peut le retrouver en replay sur France2 (onglet Documentaires)ou en cliquant sur le lien en début d'article.
------------

Je n'ai pas dit que tu avais mal joué...J'ai dit on...on...ooon! (Gérard Banide).


Montrez votre attachement à un nouveau style de Média : [Devenir SUPPORTER]
alainburg
Posté le: 23/3/2021 8:13  Mis à jour: 23/3/2021 8:14
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 21/5/2007
De: RENNES - 35 Ille et Vilaine - Bretagne
Envois: 1576
 Re: Romain Potocki, à hauteur d'homme
Je les regardés ce film sur france 2 ,
pas mal , vous pouvez sans doute le regarder en replay.
boulovales
Posté le: 22/3/2021 18:26  Mis à jour: 22/3/2021 18:31
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 17/8/2007
De: Saint-Hilaire de Riez - 85 Vendée - Pays de Loire
Envois: 499
 Re: Romain Potocki, à hauteur d'homme
Merci Pierre pour cet entretien plein d'humanité, qui me donne vraiment envie de voir ce film que je n'ai pas vu.
          135 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !