Publicité

Livres et multimédias pétanque : Une belle prose : La pétanque un jeu, et peut-être un peu plus !

Posté par petanque le 20/1/2003 12:20:13 (2655 lectures) Articles du même auteur
Livres et multimédias pétanque

Un humble cochonnet, léger, aérien, parfois ironique et soudain capricieux, indomptable, inerte.Pourquoi est-il allé se nicher ici, à contre pente près des gravillons et du sable ? En fait, il est libre le cochonnet...

Et le geste du joueur ne peut totalement dompter sa course, quoique... la boule c'est différent, blottie au creux de la main, d'abord froide et puis doucement cajolée, caressée, réchauffée elle prend vie, et devient désormais palpable, presque malléable . Bref elle vit.Sa route est d'abord conditionnée par l'?il, qui photographie, évalue, estime, épie.Informations transmises au cerveau, renvoyées vers le programme articulé du membre, quelle intensité faut-il donner au geste, quelle ampleur au mouvement du bras, quel frein ou quel élan au moment du lâcher, et puis quel effet final lors de l'ultime impulsion, lorsqu'il y a séparation de corps entre la paume de la main et la masse métallique ?Et, autre fait remarquable, chaque lancer est unique.L'agressif tireur délivrera une énergie obsessionnelle intensité et précision, ce sera le seul à ignorer le cochonnet pour choisir autre cible qui dérange, excite et énerve.Le pointeur à besoin du temps de l'analyse.Le geste est moins brusque, délié, calculé, sans agressivité. Parfois le bras s'allonge démesurément comme s'il voulait déposer sa boule à l'endroit choisi.A contrec?ur, il la lâche.Alors commence le long cheminement vers le but, interminables secondes, la sphère, gonflée d'information, s'anime, retombe, hésite, chemine et ralentit enfin sa course...Elle semble sur le fil de sa trajectoire, comme aimantée. Défiant les lois de la physique, c'est l'attirance du fer vers le bois...Puis vient le temps de la réflexion, nouveaux calculs, autres analyses, c'est chaque fois différent, l'enjeu n'est plus le même, la route présente de nouvelles embûches.Et pendant tout ce temps, l'autre monde n'existe plus, on se met entre parenthèses, jusqu'au fatidique 13. Bonheur selon les uns, revanche pour les autres. La pétanque est une prison consentie le temps du défi.C'est surtout une délivrance, une permission de sortie hors de la réalité quotidienne.

Programme du National Féminin de Salbris - édition 2000. Signé par le maire Jean-Pierre Albertini.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          335 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !