Publicité

Les champions : Phusa-Ad, le maître de Bangkok

Posté par BOULEGAN le 9/9/2020 17:40:00 (4572 lectures) Articles du même auteur

En Europe et dans le reste du monde, le joueur thaïlandais est une légende unanimement respectée.



Phusa-Ad, le maître de Bangkok

 

 


En Europe et dans le reste du monde, ce joueur impassible est une légende unanimement respectée. Présent depuis vingt ans lors des grandes échéances internationales sous les couleurs thaïlandaises, Thaloengkiat Phusa-Ad est l'un des plus grands joueurs de pétanque qu'ait connu l'ancien royaume du Siam. Deux fois champion du monde de tir, plusieurs fois présent dans le dernier carré du championnat du monde par équipes, finaliste des Masters de pétanque, il nous a accordé un bel entretien rendu possible grâce à l'aide précieuse de Mme Suphonnarth Lamlert.


En France, même si beaucoup de passionnés de pétanque suivent avec beaucoup d'intérêt Kondo Sangkaew ou Jack Sriboonpeng, vous êtes le joueur emblématique de la pétanque thaïlandaise. Est-ce que c'est aussi comme ça qu'on vous voit dans votre pays ?

En Thaïlande, les gens me connaîssent, bien sûr, mais aujourd’hui, la jeune génération aime bien Kondo et Jack.

 

Photo Jac Verheul 


On vous a découvert lors du championnat du monde 2002, mais on ne sait rien, chez nous, de vos débuts. Comment a commencé la pétanque pour vous, et quel a été le trajet qui vous a amené jusqu'à l'équipe nationale ?

J'ai commencé à jouer à la pétanque avec mon père. Au début, c'était pour m'amuser, mais après quelques temps je l'ai fait avec plus de sérieux, et j'ai commencé à rêver de jouer pour la sélection sportive nationale. J'étais jeune mais je gagnais déjà contre les adultes. A vingt-cinq ans, j’ai passé avec succès les sélections pour l'équipe nationale, et j'y suis resté.

 

Photo Jac Verheul 


Vous avez été, durant plus de vingt ans, l'un des challengers les plus coriaces des grands joueurs internationaux, et notamment des Français. Quel est, à votre avis, le plus grand joueur de ces vingt dernières années, celui qui a représenté pour vous l'adversaire le plus redoutable ?

L'équipe de France est une équipe qui a un niveau très élevé. La France a des joueurs trés forts comme Quintais, Suchaud et Lacroix. Et maintenant il y a le jeune Dylan qui a été ajouté dans son équipe. Ça la rend encore plus forte.

 


Vous avez été champion du monde de tir en 2005 et 2006. Parlez-moi de ces deux titres, comment vous êtes arrivé à les obtenir et ce que vous avez éprouvé, notamment lors du premier à Bruxelles.

J'ai peut-être eu de la chance (rires). Mais avant chaque compétition, je me prépare et je m'entraîne très dur pour être plus fort.

Durant tous les compétitions auxquelles j'ai participé, j’ai toujours essayé d’être au mieux de mes capacités. C'est valable aussi pour le mental : lorsque je suis parti à la conquête de ces deux titres, j'avais fait en sorte de ne m'attendre à rien, de façon à atténuer la pression.

 

Photo Jac Verheul


Pardonnez-moi, mais je vais vous parler à présent de ce qui est certainement l'un de vos plus mauvais souvenirs : la demi-finale France-Thaïlande, en 2002 à Grenoble, ou vous vous inclinez 13-12 après une mène totalement folle. Je ne vais pas vous demander ce que vous avez éprouvé lors de cette fin de partie, car je le devine, mais je voudrais savoir ce qu'il reste aujourd'hui de ce moment, et le conseil que vous donneriez à de jeunes joueurs aujourd'hui s'ils se retrouvaient dans la même situation.

La demi-finale où mon équipe a quatre boules, alors que la France n'a plus qu'une boule... elle est encore présente dans ma tête. Je pensais que si je gagnais ce match, j'allais peut-être remporter le championnat du monde. Mais pour cette compétition-là, je dois admettre que j'étais très très jeune et inexpérimenté, incapable de contrôler mon état mental.

J'en parle encore souvent, pour enseigner à mes juniors tout ce que la pétanque permet de réussir et de surmonter, pour peu que l'on contrôle son état mental et émotionnel.


Vous avez effectué plusieurs tournées en France. On a eu le plaisir de vous voir au Mondial de Millau, à la Marseillaise et dans beaucoup de grands nationaux français. Quel est celui qui vous a le plus marqué, et pourquoi ?

J'ai été impressionné par chaque concours que j'ai fait en France. Les Français ont toujours très bien accueilli l'équipe thaïlandaise, même si nous n'avons pas pu communiquer entre nous. Mais le concours qui est le plus vif dans ma mémoire, c'est celui que nous avons fait en 2009 dans la ville de Firminy, et que mon équipe a gagné.

Une autre de mes compétitions préférées, c'est Nice, avec de très beaux terrains près de la plage.

 


La Thaïlande est, par son nombre de licenciés, le deuxième pays de la pétanque, mais nous connaissons assez mal, en Europe, les réalités de ce jeu chez vous. Est-ce qu'il progresse, en qualité, en quantité, et est-ce qu'il faut s'attendre à découvrir bientôt, en dehors de Sangkaew et de Sriboonpeng, d'autres jeunes joueurs de classe internationale ?

Dans mon pays, il y a de nombreux joueurs de haut niveau partout, dans presque toutes les régions du Thaïlande. Il y a, en particulier, beaucoup de jeunes Thaïlandais qui sont capables de jouer contre les adultes. Certains vont se faire connaître, mais pour cela il faudra qu'ils aient la chance de pouvoir montrer leur talent au niveau national.

 


Ce qui caractérise aussi votre pays, c'est aussi le très haut niveau de ses joueuses. Est-ce que vous suivez leurs résultats, ainsi que l'évolution de la pétanque féminine en Thaïlande ?

Bien sûr. Les athlètes féminines thaïlandaises, ce sont les meilleures, les numéros un dans le monde. On connaît les quatre championnes du monde, mais il y a aussi chez nous de nombreuses athlètes de très haut niveau, qui peuvent elles aussi évoluer au niveau international.


La Thaïlande semble toujours être la locomotive de la pétanque en Asie, mais on voit arriver d'autres pays à haut niveau de jeu. En dehors du Cambodge ou du Laos, est-ce qu'il faut s'attendre à voir émerger, en Asie, d'autres nations capables d'atteindre le top niveau mondial ?

Le développement de la pétanque dans tous les pays d'Asie du Sud-Est est très important. Le Laos, le Cambodge sont forts, mais d'autres aussi sont très forts, peut-être aussi forts qu'eux et que la Thaïlande. Mais ils n'ont peut-être pas eu la chance de briller dans les compétitions internationales, c’est pourquoi les autres pays ne les connaissent pas. Les Sea Games, par exemple, se jouent à de très hauts niveaux, et il est toujours très difficile de les gagner, de même qu'il est très difficile d'être champion d'Asie.

 


Il y a eu beaucoup de joueurs thaïlandais qui ont marqué les esprits ici. Est-ce que vous pouvez nous donner des nouvelles de Piachan (finaliste des championnats du monde en 2012, finaliste des Masters de pétanque en 2009, NDLR), Mek Phayap ou Yuang Thita Suthisut (demi-finalistes des championnats du monde en 2002, NDLR) ?

Piachan joue beaucoup dans les Open, dans toute la Thaïlande. Mek Phayap travaille beaucoup et joue rarement, et Yuang Thita Suthisut se consacre entièrement à sa famille et devrait bientôt arrêter de jouer.

 

 

Entretien réalisé par Pierre Fieux

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
AVECESAR
Posté le: 10/9/2020 18:52  Mis à jour: 10/9/2020 18:52
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 3/1/2014
De:
Envois: 182
 Re: Phusa-Ad, le maître de Bangkok
Très grand joueur qui aurait largement mérité d'être champion du monde triplette. Malheureusement le destin en a voulu autrement. pour moi il est un des meilleurs joueurs de Thaïlande.
regis84
Posté le: 10/9/2020 12:39  Mis à jour: 10/9/2020 12:39
Co-Webmaster
Inscrit le: 12/2/2003
De: Avignon - 84 Vaucluse - PACA
Envois: 4600
 Re: Phusa-Ad, le maître de Bangkok
Prénom Thaleungkiat & non Taleongkat

Régis
          153 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !