Publicité

Les champions : Philippe Suchaud, d'hier à aujourd'hui

Posté par petanque le 7/4/2014 7:00:00 (12044 lectures) Articles du même auteur

Un passionné vous livre son entretien avec Philippe SUCHAUD. "Vous présenter Philippe serait bien inutile, tous les passionnés connaissent le parcours, les résultats, le palmarès de ce joueur hors normes de notre sport. Mais le connaissent-ils vraiment en fait..."


Philippe Suchaud, d'hier à aujourd'hui

 

Mondial des Volcans 2013

Philippe Suchaud en 1/8 de finale face à Lilian Judon, William
Dauphant et Tracy Abalache lors du Mondial des Volcans
triplette mixte, le 1 août 2013 à Clermont-Ferrand.
(photo "jacpetanque")

 

C'est au détour d'une manifestation sportive que j'ai eu le plaisir de revoir Philippe : au moins 15 à 20 ans que je ne l'avais revu en vrai... Et pourtant, moi l'anonyme, l'adversaire des premiers jours sur les terrains de l'Allier, je ne reste pas un inconnu pour lui. Je m'approche tranquillement, il termine sa discussion, on se salue et la conversation démarre aussitôt... Une quinzaine d'années plus tard, des dizaines de titres mondiaux et nationaux en poche, des centaines de concours remportés et pourtant il n'a pas changé, toujours aussi simple... Comment vas-tu depuis toutes ces années, la famille, le travail, tout y passe.... puis je suis trop curieux peut-être et je ne peux pas m'empêcher de lui poser des questions alors je me lance...

 
Philippe, tu te rappelles un peu de ces premières années sur ces terrains de l'Allier, la concurrence était rude à l'époque, il fallait en découdre.  L'Allier possédait des joueurs de qualité : Fazzino, Voisin, Amblard, Hernandez, Rypen, Popineau, Dreure, Hombreux, Perrin, De Macédo... Avec le recul tu penses que le niveau était déja élevé ?

 

Perpignan 2003
Christian Fazino, Philippe Suchaud et Daniel Voisin "dany87" face à Bruno Le Boursicaud
"niglo", Bruno Rocher "daddy" et Julien Lamour "jul72" lors du 1/16 finale du championnat
de France triplette, juin 2003 à Perpignan. (soumis par Joël BENAZECH)


Oui très élevé car presque tous ces joueurs sont devenus champions de France ou ont réussi des performances nationales, et se qualifier à cette époque était déjà très compliqué. Aujourd’hui beaucoup sont partis dans d’autres régions et je pense qu’il est plus facile maintenant d’accéder à un France dans l’Allier même si il y a toujours l’obstacle Mr Fazzino, et quel obstacle !

 

Mondial triplette
Finale du Mondial triplette 2010 entre Henri Lacroix, Bruno Le Boursicaud et Philippe
Suchaud (équipe de France) et Raphael Rypen, Vincent Demuth et Eric Dasnias.
(photo "jacpetanque")



Dans ces années, il y avait une vraie continuité dans les équipes, toi par exemple avec Falcon, Christian et Daniel, Jean-Philippe et Raphaël... C'était au delà de l'aspect sportif, une question de complicité, d'entente. Est-ce qu'à tes débuts cela t'a aidé justement d'avoir à tes côtés un "amis ou copain" plutôt qu'un simple "partenaire" pour commencer à monter en puissance ?

C’est  vrai et je le pense toujours. S'il n'y a pas de complicité avec ses partenaires, il est difficile de durer dans le temps pour enchaîner des résultats. Tout comme un couple d’ailleurs… la cohésion  est primordiale.


Je me souviens d'une rencontre en championnat  d'Allier entre toi et Emilien contre Christian et Daniel à Moulins, sur un terrain accidenté, sous la pluie... Ce jour là je me suis dis, "quel talent, il va faire mal..." et pourtant je connaissais déjà le phénomène. Toi, tu te rappelles de joueurs comme cela qui, par leurs adresse par exemple, t'ont marqué dans ces années même si aujourd'hui ils n'ont peut-être pas eu la carrière espérée ?
 
Pour moi le seul joueur qui m’a réellement marqué c’est Adamo de Marseille. Il enfilait les carreaux comme un collier de perles… je n’ai jamais vu un joueur se reprendre autant de fois et tomber plein fer comme il le faisait. Un phénomène qui fut éphémère mais surdoué.
 
Il y avait dans ces années, une vraie rivalité tout de même, pendant les parties, ça chantait, balayait, chipotait... aujourd'hui, avec l'évolution du jeu et du règlement, c'est moins possible. Il y a des parties comme cela dont tu te souviens ? Toi qui dégage beaucoup de sérénité, de calme, cela te dérangeait ?
 
Je suis je pense calme et discret et il est vrai que j’aime jouer décontracté et j’admets qu’aujourd'hui si nous voulons devenir un sport olympique il faut remettre des règles et bien sur (se chambrer) n’est plus possible car cela apporte des fins de parties tendues et ce n’est pas en adéquation avec les valeurs de l’olympisme.

Il m’est arrivé d’avoir des parties compliquées mais ce fut plus de l’intimidation pour nous faire déjouer, on a su résister mais que ce fut difficile…

Après l'Allier, tu as commençais à gagner un peu partout, toute la France de la pétanque a vu Philippe Suchaud passer et gagner et pourtant pas forcément avec que des grands à ses côtés. Si j'ai bon souvenir, tu as dû remporter un national du côté de Toulouse avec les "Guillaume" (Mary et Civade). Tu crois qu'aujourd'hui cela reste possible de jouer entre amis et remporter ainsi des nationaux ? C'est quand même de bons souvenirs avec le temps ?


Bien sur qu’il est encore possible de gagner avec des copains. Je me répète, mais quand tu es soudé et complice, tu connais ta valeur et celle de ton partenaire, tout est une question de confiance et tout est possible.

Pour ma part j’ai débuté avec Falcon et Friaud avec qui tout a commencé en gagnant à Château-Chinon et 15 jours après nous étions finalistes à Vichy, le fait d’avoir gagné nous a soudés. Puis j’ai joué avec Perrin et Pintado avec qui nous avons gagné beaucoup de nationaux et ce fut ensuite à la demande de Daniel Voisin que j’ai rejoint deux montres des boules... Fazzino et Voisin mais à chaque fois il y a de l’amitié à la base, c’est important !

Philippe, Christian et Daniel !! Une sacrée équipe tout de même... !!! Le début de la célébrité, de la reconnaissance et récompense nationale. C'était pas trop dur de se lancer à leurs côtés
?

 Christian Fazzino à Millau. (photo "jacpetanque")


Les premiers concours tout allait bien, ensuite quand tu joues moins bien ça devient plus compliqué car Christian est très exigeant et donc te lance beaucoup de petites réflexions qu’il faut apprendre à gérer.

Aujourd'hui ce cap est loin derrière moi mais ceci m’a permis de me construire et d’avancer, la motivation c’est quelque chose qui me manque quelquefois… une petite « engeulade » ne fait pas de mal pour booster une équipe.

Quand je vois ton parcours, tu as en fait très peu changé de partenaires, la fidélité, c'est nécessaire pour toi pour durer ? N'est-ce pas le mal pour beaucoup justement, de changer sans arrêt de club, de partenaires ?"

 

Finale Four des Masters de Pétanque à Monaco, 5 et 6 septembre
Les vainqueurs de l'édition 2013 des Masters de Pétanque : Philippe SUCHAUD, Philippe
QUINTAIS "DUCPH", Damien HUREAU "schwarzy" et Christian FAZZINO.

 

J’ai joué 10 ans avec Christian Fazzino et Daniel Voisin, 20 ans avec Philippe Quintais… pour moi je le conçois comme ça, être soudé aide à gagner, changer de club oui bien sur mais tout dépend les conditions et avec qui tu joues. Pour moi, l’amitié prime. Il faut prendre du plaisir à jouer si tel n’est pas le cas je ne vois pas l’intérêt de changer de club sauf bien sur et cela rentre en ligne de compte : contrat financier important car dans ce sport il est difficile de gagner beaucoup d’argent alors si l’on vous propose un peu, autant en profiter mais sans oublier et il va de soi de faire le maximum pour son club avec un maximum de résultats en juste retour.

 

Justement tu as des regrets sur tes choix de carrière ? Et pourquoi ?

Aucun regret !!! Si demain c’était à refaire je repars. J’ai quand même arrêté le métier de cuisinier pour pouvoir jouer à la pétanque cela m’a donné raison par la suite avec bien sur beaucoup de sacrifices (famille) mais les résultats sont là et j’en suis très fier. J'ai eu la chance d’avoir une entreprise qui a joué le jeu avec moi (Socopa) et je la remercie et tout ça je l’ai fait mais peut-être que si je n’avais pas perdu mon père très jeune, rien ne serait arrivé.

 
Si je te dis "Dream team", tu vois de qui je veux parler. Vous avez fait et faites toujours rêver. Vous avez tout gagné, partout, un trio incroyable. Pourtant, aujourd'hui tu ne peux pas vivre "que" de la pétanque malgré cela, qu'est-ce qui manque justement à ce sport pour être enfin reconnu ? Suivi ? Et qu'il soit une bonne fois pour toute un sport de haut niveau ? C'est son passé de pétanque de plage, en famille, du dimanche qui reste trop ancré ou est-ce qu'il ne faut pas que l'on fasse comme dans tous ces sports de haut niveau, des divisions bien établies et bien structurées pour enfin avancer ?

 



Philippe Suchaud, Henri Lacroix et
Philippe Quintais "DUCPH", c
hampions de France
triplette 2010 à Nice. (photo "jacpetanque")
 

Maintenant la seule chose manquante ce sont les Jeux Olympiques, je pense que cela en plus nous aiderait à devenir professionnels. Si demain nous avions plus d’images TV, les sponsors viendraient. Il faut créer d’autres évènements autour de la pétanque. Faire de la pub télé nous aiderait à promouvoir la pétanque. Peut être créer un championnat de France entre villes comme le foot, avec des clubs en première et deuxième division, avec des gens qui investiraient pour avoir leur pub sur les maillots des joueurs et bien sur la retransmission sur une chaine publique…

Mais comment tu fais pour à la fois être parvenu à ce niveau et surtout y rester depuis plus de 15 ans ? C'est la passion qui t'anime, qui te pousse à toujours aller plus loin, plus haut ?

Ah la passion... oui… c’est évident. Mais encore et toujours l’amitié, les moments que l’on passe avant, pendant et après une compétition et surtout d’avoir su garder la tête sur les épaules. Le travail et ma famille, c’est ce qui me donne cette force et cet équilibre qu’il faut pour être bien les week-end.

Philippe, on va te voir j'espère encore longtemps ? Tu vas continuer à nous régaler sur les terrains ?

J'avais décidé de ralentir à 40 ans mais aujourd'hui j’ai toujours des maillots à défendre alors continuons un peu tant que la santé le permet. Peut être lorsque je ne serai plus en équipe de France je ralentirai mais ça c’est peut-être…

Avant de partir, juste une dernière s'il te plaît. Si tu devais donner un jour un conseil à un gosse d'une dizaine d'année qui te demande : dis Monsieur, pourquoi tu tapes tout et pas moi ? Comment tu fais ?...  Que lui dirais-tu aujourd'hui ?


Amuses toi, entraines toi aussi souvent que tu as envie, restes cool, cela te permettra de mieux gérer la pression de certaines parties. Manquer une boule c’est pas grave ce qui est important, c’est de jouer la bonne, celle qui te fait gagner… Ne t’inquiète pas si tu es fort, tu seras repéré et ce sera à toi de faire les bons choix… Bon courage à toi…

Je tiens à remercier un homme qui s’occupe vraiment bien de ma carrière, MR PHILIPPE QUINTAIS qui, sans lui, n’aurait pas été aussi belle… encore merci et vive la pétanque !

Un autre remerciement à mon oncle qui a su me mettre dans le droit chemin en me donnant un travail et a assez cru en moi pour m’avoir laissé pratiquer ma passion.

Et bien sur pour terminer un grand merci à ma femme et à mes enfants ainsi que ma maman que j’adore.

A bientôt sur les terrains…

 

 
Philippe Quintais "DUCPH", Philippe Pécoul et Philippe Suchaud, les vainqueurs du 48ème
Mondial La Marseillaise 2009. (photo "jacpetanque")
 
Voilà, c'est Philippe, il m'a répondu aussi simplement que cela, sans détours, avec le sourire... On dit que l'on ne se souvient de l'importance des gens que lorsqu'ils sont passés. Ce soir, je vais rentrer chez moi, et me dire... "tu viens de passer un instant magique, avec un joueur que tu admires depuis si longtemps, que tu as connu à ses débuts, qui survole le monde de la pétanque... un moment inoubliable ! Merci Philippe... et surtout continue ainsi... et au fait, pourquoi tu m'as jamais laissé te battre...

 

 

Article réalisé par un passionné {OM13 }
Photos de la communauté des boulistenautes

 

A lire :

L'entretien du mois : Philippe Suchaud, la force tranquille

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
PatGoch
Posté le: 11/4/2014 12:12  Mis à jour: 11/4/2014 12:12
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 12/6/2005
De: 35
Envois: 4162
 Re: Philippe Suchaud, d'hier à aujourd'hui
Philippe fait partie avec le grand Didier Choupay ( trop rare dans les compéts) des grands tireurs depuis 3 décennies....
* Ses débuts avec Daniel Voisin et Christian Fazzino l'ont façonné ..............
* Son aventure au duc de nice ( avec l'autre Philippe et Henri ) avec les 3 titres consécutifs marquera à jamais la pétanque......
et la route est encore belle avec toujours l'un des piliers le même partenaire mister Quintais !
Xavier17
Posté le: 7/4/2014 20:40  Mis à jour: 7/4/2014 20:45
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 15/10/2008
De: 06 Alpes Maritimes - PACA
Envois: 994
En ligne !
 Re: Philippe Suchaud, d'hier à aujourd'hui
Superbe entretien "OM13" en tout simplicité, à l'image de l'homme et ce GRAND Champion.
Modeste et si humble qui est Philippe SUCHAUD.
Difficile de trouver un adjectif en particulier pour le définir, il peut tous aisément les avoirs....


Le 20/04/2012 je fêtait au DUC mon anniversaire avec mes potes de club et sa présence ce jour là, malgrés une veille de qualif doublette ou il jouait avec Dylan ROCHER restera pour moi un très beau souvenir parmis tant d'autres en mémoire...
Je ne le remercierai jamais assez pour se cadeau ! ^^

Souvenir de ce moment => https://scontent-b-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/t31.0-8/477881_379948615383552_2087034991_o.jpg
Capri
Posté le: 7/4/2014 13:47  Mis à jour: 7/4/2014 13:47
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 7/7/2005
De: Belgique (Seraing)
Envois: 6305
 Re: Philippe Suchaud, d'hier à aujourd'hui
Superbe article et belles photos,un grand Monsieur de la pétanque,la grande classe,tireur de la Dream-Team,c'est tout dire.
Bravo.
picot77
Posté le: 7/4/2014 8:34  Mis à jour: 7/4/2014 8:34
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 23/12/2006
De: Ponthierry - 77 Seine et Marne - Île de France
Envois: 5749
 Re: Philippe Suchaud, d'hier à aujourd'hui
BEL ARTICLE
sur un des meilleurs tireurs FRANCAIS
et qui grâce a son talent a joué et joue avec les icones de notre sport
------------

Assis dans un siège! derrière les ficelles!
C'est facile la pétanque
picot77
PORTRAIT N° 332 Patrick DEL TOSO "picot77".
http://www.boulistenaute.com/actualite-portraits-interviews-portrait-332-del-toso-patrick-picot77-8033
          231 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque Twitch pétanque Apple Podcasts Pétanque Spotify Pétanque Deezer Pétanque
Pétanque sur Apple Store Application Mobile
Pétanque sur Google PLAY Application Mobile

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !