Inscrivez-vous maintenant !

L'entretien du mois : Philippe SUCHAUD semi-pro !

Posté par petanque le 23/3/2017 13:30:00 (11198 lectures) Articles du même auteur

Entretien avec un grand champion qui revient avec nous sur sa semaine au Trophée l’Équipe, sur les Championnats du Monde à venir et sur sa carrière sportive.


 

Trophée l'Équipe 2017 à Tours, doublettes hommes
Photo de Pascal Delfosse {Calou37} 
 
 
Boulistenaute.com : Bonjour Philippe, alors ce Trophée l'Équipe, si on commençait par parler de la journée du mardi avec les doublettes ?

Philippe SUCHAUD : On a mal démarré avec Henri pour nous incliner logiquement à la première contre Madagascar 13 à 12, notre jeu n'était pas en place, mais bon, il fallait bien tirer sur ce terrain sinon impossible de s'en sortir. On s'est dit, on va essayer de passer cette poule et ce fut dur, puisque nous nous imposons à 11 en barrage face aux Italiens de Rizzi. En demi-finale on tombe contre la Thaïlande. 5 à 2, on joue bien et puis voilà, ils font 3 carreaux moi je fais deux pas passés et c'est la sanction : 6 points. Ca les a relancé, la mène suivante on en reprend 4, 10 points en deux mènes. On s'est retrouvé 5 à 12, on a succombé [rires]. La petite finale pour la 3ème place on se retrouve face à France 2 de Damien HUREAU et Michel LOY. On était 5 à 11 derrière et on arrive à gagner, ça fait plaisir.

Boulistenaute : Pourquoi, il y a de la concurrence dans ce groupe France ?

Philippe SUCHAUD : Non, non, on s'apprécie tous, c'est juste le plaisir de remonter une partie mal engagée !
 
Demi-finale chpt. d'Europe 2009 

Boulistenaute : Quelques mots sur le retour de Philippe en équipe de France ?

Philippe : Moi, ça me fait plaisir évidemment ! Il avait déjà essayé de faire un premier retour en 2009 mais cela n'avait pas marché. Philippe n'aura jamais accepté cette décision surprise prise lors du Championnat d'Europe à Nice qui obligea alors les deux équipes de France à se rencontrer en demi-finale ! Il méritait vraiment de rejoindre le groupe, surtout avec le jeu qu'il fait, il n'y a pas photo !
 

Boulistenaute : Alors, ces Championnats du Monde, que s'est t'il passé ?

Philippe : Ca fait 20 ans que je fais les Championnats du Monde, le Bénin on n'avait jamais perdu contre eux ! Maintenant, c'est vrai que sur une partie, ça peut arriver et c'est arrivé sur un terrain super compliqué. Le tireur a fait un jeu exceptionnel. Après à l'appoint c'était un jeu de chance, il n'y avait pas de données. La preuve la partie suivante, ils n'ont pas fait le même jeu, au point c'était un truc de fous ! L'erreur que nous avons fait, c'est de ne pas avoir fait rentrer Bruno, Alain l'a reconnu. Nous avions remarqué que Dylan n'était pas bien, mais ce n'est pas aux joueurs de piloter d'éventuels changements. Oui, Dylan pouvait dire "Je ne me sens pas bien", mais pour lui, rien n'était fait et ça pouvait passer comme ça. 

Boulistenaute : Mince, ils sont nombreux les boulistenautes à penser que ce sont les joueurs qui décident !

Philippe : Non, non, c'est un vrai truc d'équipe. On a vraiment pas été bons au niveau du coaching, au niveau de la communication générale en fait ! Si Bruno joue, c'est vraiment différent. Dylan ce n'est pas son rôle d'être milieu, je l'avais dit au démarrage. Dans ce terrain super compliqué à gérer avec Dylan qui n'avait pas trouvé la cadence au tir il fallait que Bruno pointe, qu'Henri soit milieu et que je tire avec Dylan en remplaçant. Facile à dire me direz-vous après coup, mais une chose est sûre, cela nous aura servi de leçon à tous ! Et parce qu’il faut toujours positiver "c'est bien pour la pétanque" car cela aura mis en lumière d'autres nations.

 
 
Boulistenaute : Revenons à ce Trophée l'Equipe et à cette journée des triplettes ?

Philippe : Pour la première partie, on n’en parle pas [rires]. France 2 (HUREAU/LOY/ROCHER) n'a fait que des piles et moi je n'ai pas bien tiré, je ne faisais pas passer, il n'y a rien à dire ils ont fait 100%. Madagascar en barrage, partie blanche, ils n'ont pas joué mais fanny pour nous cette fois. Après, cette incroyable demi-finale contre la Thaïlande ! 2 à 11 et là le tireur a craqué un peu...
 

Boulistenaute : Tu avais craqué avant non ? On t'a vu manquer deux boules à la suite... Alors, ce n'est plus Ghali avec sa chanson "Tire la Boule !" ? "Si sa première est un trou, sa deuxième est un carreau !" ?

Philippe : J'ai crocheté ! Mais en réalité mes coéquipiers ne le savent sûrement pas, je me suis un peu énervé, je me suis crispé. En fait, la mène d'avant, on aurait pu tirer bien avant et on décide de pointer, on pointe, on pointe... A la dernière Philippe dit "bien prêt" à Henri, moi je dis non, il faut essayer de la mettre à 40 ou 50 qu'on puisse reprendre le point. On est alors à 0/4, il est grand temps de marquer. Il dit à Henri "Viens dans le bouchon, on ne sait pas !", sur ce terrain les bouchons ! Et là, Henri fait bouchon et on se prend « pile » ! 3 points à terre pour la Thaïlande et une boule en main ! Si on fait carreau on marque, si on frappe, deux pour la Thaïlande et si on manque on en perd trois ! Quand même ! Moi, je suis d'avis de pointer (Et vous ?) pour en couper au maximum et pourquoi pas faire la reprise. Ils étaient d'accord pour tirer et chez nous lorsqu'il y a 2 contre 1, c'est la majorité qui l'emporte. La boule est frappée, mais on ne marque toujours pas avec pourtant la boule d'avance et ça joue bien en face. J'étais vraiment énervé en moi, je n'avais pas encore digéré cette mène, je me suis pas relâché, j'ai très mal tiré ces deux boules dans la mène suivante !

Boulistenaute : Et pourtant cette partie se retourne, vous êtes à la bataille ?

Philippe : Après, il y a ce manqué perdu et je fais carreau, ça m'a remis dans la partie. Je suis déçu d'avoir loupé cette dernière mène, au moins frapper cette première boule "sauté au fil", pourtant j'avais retrouvé de la ligne. Après, eux ont fait que des carreaux, sur les deux dernières mènes que des piles, c'est incroyable ! Mais c'était vraiment bien, cela nous a remis dans une ambiance de grands rendez-vous.

Boulistenaute : Et cette avant dernière mène, on mesure le 13ème ?

Philippe : Oui on a 11, Philippe rentre le 12ème et on mesure le 13ème ! Et là, on nous annonce le point nul. Je pense vraiment que l'arbitre devait y accorder plus d'attention, TAC et TAC, il regarde très vite et annonce le point nul.

Boulistenaute : Difficile de se remettre dans la partie ensuite ?

Philippe : Non non, la décision arbitrale est actée, on est bien sur du 12 à 12. Après, on a envoyé un petit peu trop loin sans le vouloir et il nous fait carreau d'entrée et moi je n'ai pas rendu... Il faut alors jouer du boule à boule et à ce jeu, ils ont gagné ! Bravo à eux, c'est vraiment une belle équipe toujours correcte que nous connaissons bien.
 
Trophée l'Équipe 2017 à Tours, triplettes hommes
Envoyé par Pascal Delfosse {Calou37} 

Boulistenaute : Philippe QUINTAIS nous disait avoir perdu son Philippe cette année. Tu es où pour cette saison ?

Philippe : Une proposition d'Oléron n'est jamais venue, du coup j'ai étudié plusieurs belles opportunités pour finalement signer à Saint-Alyre-d'Arlanc un Club du Puy-de-Dôme. J'ai fait le choix de la proximité car j'ai déjà bien bourlingué plus jeune. De toute façon, difficile de jouer avec Philippe dans le cas d'une mutation sur un même Club ! Je devrai faire équipe avec Dominique USAI et Maison DURK, le mixte avec Angélique COLOMBET. Claudy WEIBEL vient aussi de rejoindre ce groupe.

Boulistenaute : On te retrouve à Gand en Belgique du 13 au 16 avril pour disputer les Championnats du Monde ?

Philippe : Et oui, dans quelques semaines avec Henri et le mixte avec Angélique. Ce qui est vraiment embêtant, c'est qu'en ce moment, je ne joue pas trop. Pas simple car il n'y a rien par chez nous. L'hiver, je joue une fois par mois. Mais je vais essayer de m'entrainer pour être au rendez-vous !
 
 
Boulistenaute : Avec possibilité de voir deux titres de plus dans ton palmarès, ça commence à compter ?

Philippe : Rien n’est fait [rires]. Je rejoins un peu Philippe QUINTAIS dans son entretien récent sur boulistenaute (Lire "Philippe Quintais « I’ll be back »"). La triplette reste l'épreuve reine et il ne faut pas multiplier les titres au risque de voir des Palmarès sans trop de significations.

Boulistenaute : Cela ne veut pas dire que tu n'aimes pas le doublette, le tête-à-tête... ?

Philippe : Non non, je parle là de Palmarès et de reconnaissance la plus réelle possible. Moi, j'ai toujours adoré la doublette, le tête-à-tête non, ce n’est pas trop mon truc. Pour Gand, je pensais vraiment que Dylan serait appelé. Sa méforme aux Championnats du Monde lui aura sûrement couté la place. J'espère vraiment faire un bon résultat, en fait, je suis dans les plus anciens, j'ai encore celui là, peut être un triplette dans deux ans mais après il sera temps d'installer des jeunes on ne va pas durer éternellement !

Boulistenaute : Lorsqu'on voit l'état de forme de Christian FAZZINO, difficile de dire que tu arrives en fin de carrière ?

Philippe : Oui, il est encore en pleine bourre. Mais Christian, il joue tous les jours, il s'entraine tous les jours !

Boulistenaute : Tu assumes parfaitement le fait de te considérer comme un joueur semi-pro ?

Philippe : Oui, j'ai réussi à installer un équilibre entre mon travail à l'abattoir et ma carrière sportive. Ma société me l'a permis et il y eu un bon accompagnement par la DTN après mes premiers titres mondiaux. Moi, aujourd'hui, je fais moitié travail, moitié pétanque et un peu de bricolage lorsque je trouve du temps, j’adore ça !

Boulistenaute : Et au boulot, ils en pensent quoi tes collègues de cette exposition médiatique de plus en plus forte ?

Philippe : Ils me suivent tous, il y a une réelle reconnaissance. Dès que des gens visitent la société, les patrons viennent vers moi, une sorte de star de la boîte ! C'est qu'on est une grosse société, plus de 600.
 
Entretien réalisé par Lionel ZANET {petanque}  
 
Envoyé par Pascal Delfosse {Calou37} 
 
 
A lire

 

 Le [PORTRAIT
de 

Philippe Suchaud 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
Menucourt
Posté le: 24/3/2017 8:46  Mis à jour: 24/3/2017 8:46
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 8/11/2002
De: Menucourt Val D'Oise (95) Ile De France
Envois: 5056
 Philippe SUCHAUD semi-pro !
Philippe Suchaud est un immense champion mais comme il le dit "c'est embêtant je joue peu en ce moment avant ces championnats du monde". C'est comme si Deschamps selectionnait un remplacant en club sous pretexte qu'il a fait une superbe carriere. Personne ne parle de la non sélection de Dylan qui est avec Henri Lacroix incontestable en équipe de France , si on lui fait payer Madagascar c'est injuste car c bien rappelé par Philippe Suchaud, le seul responsable d'avoir fait jouer Dylan milieu c'est Alain Bid'eau. Ce post est peut-être inopportun dans un article consacré à Philippe Suchaud car moi aussi je suis fan de ce joueur , je ne réagis qu'à ces propos sur une sélection en Avril d'un joueur qui n'a quasiment pas joué en 2017.
fredo071
Posté le: 20/3/2017 21:55  Mis à jour: 20/3/2017 21:55
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 1/4/2005
De: OUROUX SUR SAONE - 71 Saône et Loire - Bourgogne
Envois: 202
 Re: Philippe SUCHAUD semi-pro !
un mr phiphi un mec simple felicitation
yanlau
Posté le: 20/3/2017 20:57  Mis à jour: 20/3/2017 20:57
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 10/8/2007
De: CANADA
Envois: 33
 Re: Philippe SUCHAUD semi-pro !
Suchaud une autre légende de la pétanque.
cancan11
Posté le: 20/3/2017 20:29  Mis à jour: 20/3/2017 20:29
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 24/6/2007
De: 11 Aude - Languedoc-Roussillon
Envois: 1570
 Re: Philippe SUCHAUD semi-pro !
Un champion qui passe les années , avec toujours la motivation malgré son immense palmarès , un monsieur des boules.
bouda
Posté le: 20/3/2017 19:53  Mis à jour: 20/3/2017 19:53
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 15/1/2006
De: 11 Aude - Languedoc-Roussillon
Envois: 3624
 Philippe SUCHAUD semi-pro !
Un grand Mr tous simplement....
------------

PORTRAIT N° 285 Frédéric MARTINEZ "bouda".
http://www.boulistenaute.com/actualite-portrait-285-martinez-frederic-bouda-7102
  
          292 utilisateur(s) en ligne plus...

  • Philippe SUCHAUD semi-pro !

    Entretien avec un grand champion qui revient avec nous sur sa semaine au Trophée l’Équipe, sur les Championnats du Monde à venir et sur sa carrière sportive.

  • Philippe Quintais « I’ll be back »

    Entretien avec Philippe Quintais suite à l'annonce de son retour en équipe de France. Il nous parle aussi de son nouveau Club "Oléron Pétanque Elite".

  • Romain Fournié : mon premier maillot !

    Rencontre avec un champion qui revient avec nous sur le formidable exploit réalisé il y a quelques semaines à Montauban, avec ses partenaires Ludovic Montoro...

  • Claudy Weibel, roi de carreaux

    Au terme d'une saison superbe qui l'a vu conquérir un titre mondial et de nouveaux Masters, le champion belge s'est confié à boulistenaute.com.

  • Thierry Bezandry, horizon France

    En France depuis 2008, la star de la pétanque malgache a imposé sur le circuit français, outre sa gentillesse et sa joie de vivre, son immense classe de tireur. Interview.

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque
Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !