Inscrivez-vous maintenant !

L'entretien du mois : Lionel Zanet, top Chef

Posté par BOULEGAN le 1/10/2012 3:30:00 (16308 lectures) Articles du même auteur

Ce professeur de technologie de Bourges, féru d'informatique, a su rassembler autour d'Internet la grande famille de la pétanque et lui donner la parole. Alors que boulistenaute vient de fêter ses dix ans, le Chef (comme l'appelle affectueusement toute l'équipe du site) est revenu pour nous sur cette belle aventure humaine.






L'entretien du mois

Lionel Zanet, top Chef

 

 

En quelques années, il a changé tout ce que nous percevions de notre jeu. Dans un milieu sportif souffrant d'un total déficit d'information, ce jeune professeur de technologie de Bourges, féru d'informatique, a su rassembler autour d'Internet la grande famille de la pétanque et lui donner la parole. Alors que boulistenaute s'apprête à fêter ses dix ans d'existence, le Chef (comme l'appelle affectueusement toute l'équipe du site) est revenu pour nous sur cette belle aventure humaine.



Lorsque tu as créé, en 2001, cherpétanque (qui allait devenir boulistenaute.com), imaginais-tu que ce petit portail deviendrait un jour le premier site d'information pétanque du web ?

Pour être franc, l'énorme potentiel dégagé par les débuts du Web, et notamment l'interactivité et la possibilité de partager l'information qu'il amenait, me le faisait espérer.

Curieusement, c'est l'échec de cherpetanque, que j'avais imaginé comme un média local, qui m'a fait prendre conscience qu'un site web n'avait aucune limite géographique, qu'il devait être forcément international. Les premières rencontres que j'ai faites sur boulistenaute (Jacpetanque le Hollandais, Lolo, le Parisien) m'ont conforté dans cette certitude.

Ensuite, la pénurie d'information qu'il y avait à l'époque autour de la pétanque a fait que le site a grandi très vite.


Ca ne s'est pas fait sans difficultés...

Non, bien sûr. Au début, je faisais tout moi-même, le rédactionnel, la mise en page, la maintenance, les photos. J'étais un joueur local, un amoureux de la pétanque comme il y en a beaucoup, mais qui manquait de connaissance du milieu, du circuit : c'était un handicap. Mais grâce au Web, j'ai pu m'entourer rapidement de gens qui connaissaient bien tout ça, et puis j'ai appris tellement de choses.


Il y a eu aussi tous les obstacles liés au développement d'Internet...

Oui, c'est marrant, parce qu'aujourd'hui, quand on parle avec des gens qui ont créé des portails à l'époque, on s 'aperçoit qu'on est tous passés par les mêmes galères. Le piratage du nom de domaine, les attaques de robots, les problèmes d'hébergement et les soucis financiers qui vont avec, les angoisses liées à la modération, les contraintes de développement. C'est vrai, il y eu tout çà.

 

 


 

Fin 2002, il y avait quelques dizaines de boulistenautes inscrits sur le site. Aujourd'hui, il y en a plus de quinze mille. Comment s'est effectué ce passage, d'une minuscule tribu à l'équivalent d'une petite ville ?

Dans les faits, ç'est arrivé de façon régulière, avec une progression, jusqu'en 2007, constamment exponentielle. Mais cette croissance, qui était celle d'un groupe humain, a amené son lot de problèmes à régler, de règles à établir, d'organisation à créer : je dois dire que j'ai beaucoup appris sur l'homme, durant toutes ces années.

Naturellement, et surtout je dirais, elle a aussi amené une multitude de belles rencontres, et notamment celles qui m'ont fait connaître l'équipe qui m'entoure aujourd'hui.

 

 

La presse, la télévision voient souvent Internet et la webtélé comme des menaces. Est-ce justifié, ou peut-on penser que le soleil brille pour tout le monde et que ces différents médias peuvent s'articuler harmonieusement ?

C'est possible que certains nous voient comme ça, mais je pense que ça n'a rien à voir, que les différents médias ne peuvent pas se comparer entre eux. Je n'imagine même pas que nous puissions faire concurrence aux très belles images que produit Sport+, avec des moyens bien supérieurs à ceux dont nous disposons. On peut parfaitement travailler en bonne intelligence, et c'est ce que nous faisons d'ailleurs : ça fait plus de dix ans que nous rendons compte de toutes les retransmissions de pétanque à la télé.

Idem pour la presse : on sait très bien, par exemple, que le Midi Libre est le premier partenaire du Mondial de Millau, et nous n'avons jamais tenté de leur faire de l'ombre. Nous nous sommes concertés il y a quelques années, et depuis nous travaillons ensemble sur le Mondial sans aucun problème.

 

 

Qu'est-ce que boulistenaute a changé dans la pétanque ?

Je pense que le plus important, c'est d'avoir rassemblé cette grande famille, et favorisé la communication entre toutes ces personnes. Les boulistenautes se connaissent, se rencontrent, partagent une masse d'informations : tout ça n'existait pas il y a dix ans. A l'époque, un passionné de pétanque disposait de quelques revues, de quelques résultats, mais rien de comparable à ce que propose aujourd'hui boulistenaute.

 


Quelles sont les relations du site avec la Fédération ?

Eh bien... D'abord, nous sommes tous des joueurs, donc j'estime que la Fédération, c'est notre fédération, et que ça sera toujours la nôtre.

Ensuite, c'est vrai qu'il m'est arrivé d'imaginer qu'elle soit plus impliquée dans ce qu'est boulistenaute, qu'il y ait un partenariat officiel entre les instances et un media qui fait beaucoup pour la promotion de ce jeu. Et puis en même temps... c'est peut-être mieux comme ça.

Ceci dit, la fédé, ce sont des hommes, que l'on rencontre fréquemment sur les évènements, avec qui on crée souvent des liens amicaux, qu'on conseille parfois, comme ça a été le cas récemment avec l'arrivée de la webtélé, mais ça, ce sont des relations individuelles.

La Fédé en tant qu'instance dirigeante, nous sommes en bons termes avec elle, c'est notre fédération, encore une fois, mais elle c'est elle et nous c'est nous.

 

 

 

Tu étais il y a dix ans un joueur local, tu le disais tout à l'heure, et puis le développement du site t'a conduit à côtoyer tous les plus grands joueurs. Quel est celui qui t'a le plus épaté durant ces années ?

Aucun en particulier. Moi, ce qui m'a épaté, c'est le fait qu'en tendant le micro à tous ces joueurs, on s'est aperçu qu'on recueillait des propos de sportifs passionnés. On vient de mettre à la une la finale du tête-à-tête de Millau : quand on entend les interviews de Grandet, de Fournié, c'est du bonheur, ces gens-là. Je crois qu'il y a encore plein de choses à faire dans cette direction.

 


Tu as découvert aussi tous les plus grands concours, les plus beaux sites de pétanque. Quelle est la compétition qui t'a le plus marqué ?

Pour moi, c'est évident : c'est la découverte du Mondial de Millau. C'était en 2005, un an avant la dernière de Damien, et c'était....incroyable. Moi, je suis marié avec le Mondial, maintenant. Je me dis que je suis obligé de prendre une semaine de vacances tous les ans pour y être.


Qu'est-ce qui te plaît tant là-bas ?

Tout. Je souhaite à tous ceux qui aiment la pétanque de pouvoir y aller un jour. C'est du 100% pétanque... Comment on dit pour les parfums ? Il y a le parfum, et puis il y a...


Le concentré ?

C'est ça. Le Mondial de Millau, c'est du concentré de pétanque, tout le temps.

 

 

Est-ce que la pétanque a changé depuis dix ans ?

Je ne sais pas. En tous cas, ce que j'ai découvert, c'est la diversité merveilleuse qu'elle offre. Je vois des gens qui sont contre les compétitions de clubs, contre telle ou telle forme de concours, contre ci, contre ça... Je crois, au contraire, que nous avons de la chance d'avoir autant de propositions, que chacun peut picorer la-dedans, trouver son bonheur. Ca foisonne, j'adore ça.

Et puis certaines choses n'ont heureusement pas changé, comme le côté inter-générationnel, le fait que ça reste très accessible aussi. Par contre, il faudrait que tous ceux qui travaillent pour la pétanque se réunissent et poussent ensemble : ce serait mieux.

 


Qu'est-ce que la pétanque va devenir, dans les années qui viennent, et qu'est-ce qu'on peut souhaiter pour elle ?

Je crois qu'il y a beaucoup de choses à faire au niveau des jeunes. Il faut faire un axe fort sur les écoles de pétanque, qui ne sont pas assez nombreuses, et se rapprocher plus du monde de l'éducation. Et ça ne concerne pas que la fédération : nous-mêmes, à boulistenaute, nous pourrions faire plus de choses en direction des jeunes.

 


Justement. Qu'est-ce que boulistenaute va devenir, dans les années qui viennent, et qu'est-ce qu'on peut souhaiter pour lui ?

Il y a encore pas mal de travail sur nos fondamentaux, notamment sur le partage de l'information. Le boulistenaute.com de demain devra être un media encore plus interactif : il y a encore beaucoup à faire.

Et puis Internet va encore évoluer : il faut que notre site continue à évoluer avec lui. Moi, dans cette aventure, mon plaisir, il est double. J'en éprouve à suivre ce qui se passe à la pétanque, mais j'en éprouve aussi à mettre en pratique tout ce que propose le Web : mon réel plaisir, il est là.

 


Le maître-mot, c'est çà ? Prendre du plaisir ?

Oui, bien sûr. Nous sommes des bénévoles, il faut garder ça. Prendre du plaisir à maîtriser les évolutions d'Internet, et les mettre à la disposition d'une population que nous serons amenés, j'espère, à rencontrer souvent.

 

 

Entretien réalisé par Pierre Fieux "BOULEGAN"

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article

  
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 4 »
Auteur Conversation
nono87
Posté le: 4/10/2012 19:08  Mis à jour: 4/10/2012 19:08
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 4/5/2006
De: 87 Haute Vienne - Limousin
Envois: 2899
 Re: Lionel Zanet, top Chef
bravo Lionel pour tout le travail effectué depuis 10 ans,et continue à être aussi efficace dans tous tes projets,
au plaisir
petanque
Posté le: 4/10/2012 18:29  Mis à jour: 4/10/2012 18:29
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 26/9/2002
De: 18 Cher - Bourges - Région Centre Bourges
Envois: 16620
 Re: Lionel Zanet, top Chef
Salut nono83,
je suis déjà revenu vers toi pour t'expliquer exactement ce qu'il serait possible de faire pour promouvoir le jeu provençal mais je n'ai jamais eu de vrai retour. Il ne suffit pas d’exhiber une discipline pour la servir l'ami
------------

Pour la promotion du sport pétanque O°O

La boutique 100% champions, vente de boules de pétanque : [BOUTIQUE]
Anonyme
Posté le: 4/10/2012 13:53  Mis à jour: 4/10/2012 14:06
 Re: Lionel Zanet, top Chef
Salut lionel et bon anniversaire.
J'espère que dans tes tuyaux le jeu provençal y tiendra une grande place, tout du moins celle qu'il mérite car dans ton interview très intéressante au demeurant pas une fois il a été cité.
Je rajouterais que lionel est un passionné de pétanque et de son site, il est aussi très abordable, à l'écoute de ses boulistenautes en répondant sans faille lorsque par exemple j'ai eu à l'interpeller par messagerie.
Merci pour tout lionel et bonne continuation avec ta formidable équipe.
petanque
Posté le: 4/10/2012 13:03  Mis à jour: 4/10/2012 13:05
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 26/9/2002
De: 18 Cher - Bourges - Région Centre Bourges
Envois: 16620
 Re: Lionel Zanet, top Chef
Remerciements pour tous vos témoignages de sympathie !

De grandes nouveautés sont dans les tuyaux, je suis certain que vous serez nombreux à apprécier la suite
------------

Pour la promotion du sport pétanque O°O

La boutique 100% champions, vente de boules de pétanque : [BOUTIQUE]
messyaa
Posté le: 2/10/2012 21:46  Mis à jour: 2/10/2012 21:46
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 1/10/2002
De: 13-Boûches du Rhône-PACA-Marseille
Envois: 87
 Re: Lionel Zanet, top Chef
Bel article de pierre dit boulegan sur Lionel dit Pétanque , Bon anniversaire Boulistenaute cela fait 10 ans que j'ai vu ce site, qui pour moi révolutionné déjà les autres et pour mes 10 ans et celui du site, tiens je me fais un petit cadeau, je m'adhère à nouveau!
Longue vie au site!!!

messyaa.
------------

1 point !? ho chui pas fanny!!!héhé
(1) 2 3 4 »
          174 utilisateur(s) en ligne plus...

  • Didier Le Masson, liberté, égalité, fraternité

    Mascotte de l'équipe boulistenaute et jeune retraité, le grand Mamasse profite de cette liberté pour aller à la rencontre, sur tous les terrains de France, de ses milliers d'amis.

  • Jean-Luc Robert, le lieutenant du roi

    Personnage haut en couleur longtemps indissociable du Roi Quint...

  • Stéphane Robineau, cap au Sud

    Entretien avec un champion qui est devenu sans faire de bruit, au fil d'un début de carrière constellé de grandes victoires, un des joueurs majeurs de la dernière décennie.

  • Damien Hureau, l'as de carreau

    A trente-six ans, l'Angevin est toujours l'un des meilleurs tireurs du monde. Après une saison 2013 étincelante, il est revenu avec boulistenaute.com sur son actualité récente et sur ses ...

  • Marco Foyot, le rêve américain

    A soixante ans passés, le môme de Meaux continue, année après année, à tisser sa légende. En automne dernier, celle-ci a emprunté les routes mythiques du pays de l&...

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !