Inscrivez-vous maintenant !

L'entretien du mois : Dylan Rocher, l'envol de l'aigle

Posté par BOULEGAN le 2/9/2012 23:00:00 (14976 lectures) Articles du même auteur

Enfant prodige de la pétanque, le sociétaire du DUC gravit une à une les marches qui mènent au sommet. Avant de disputer, au sein de l'équipe de France, la finale des Masters et le championnat du monde, il s'est confié à boulistenaute.com. 

L'entretien du mois

Dylan Rocher, l'envol de l'aigle

 

 

 

 

Depuis ses débuts dans le haut niveau, l'enfant prodige de la pétanque gravit une à une les marches qui mènent au sommet. Empochant en un peu plus de deux ans deux Marseillaises, deux maillots tricolores, deux titres à Millau et une édition des Masters de pétanque, celui qui est à présent l'un des meilleurs tireurs du monde atteint peu à peu la plupart de ses objectifs, tout en réalisant en permanence le plus important d'entre eux : garder la tête sur les épaules. Entretien avec un jeune homme bien élevé.

 

 

Tu reviens des USA, où tu es allé disputer un tournoi à New-York. Qu'est-ce que ça fait de jouer à la pétanque devant des gratte-ciels ?

C'était magique. Si on m'avait dit, quand j'avais dix ou onze ans, que je jouerais un jour à la pétanque dans un parc de Brooklyn, je ne l'aurais pas cru. Je voudais d'ailleurs remercier Claude Valois et le Star Master's, qui ont patronné le projet, ainsi que Xavier Thibaud et Jean-Pierre Subrenat, qui nous ont super-bien accueillis. Avec ma copine, on en a profité pour visiter New-York, faire un tour en hélicoptère : c'était un super-voyage.

 

Nous sommes au deux-tiers de la saison, et tu as déjà accumulé beaucoup de résultats exceptionnels. Quelle est l'image de 2012 qui te vient à l'esprit en premier, quand tu jettes un coup d'oeil dans le rétroviseur ?

La Marseillaise. Et les titres dans les Alpes-Maritimes, pour ma première saison là-bas. Des déceptions aussi, avec les défaites aux championnats de France avec Philippe Suchaud : on aurait bien aimé ramener un maillot.

 

 

Mais ce maillot, tu l'as ramené au bout du compte ?

Oui. Le mixte, c'était vraiment bien, avec un premier titre pour Christine Saunier, j'étais content. Un titre tous les ans, c'est un bon objectif, non ?

 

 

Tu vas disputer les prochains championnats du monde en compagnie d'Henri Lacroix, Philippe Suchaud et Bruno Le Boursicaud, après que la DTN ait testé, notamment lors des étapes des Masters, toutes les formations possibles. A ton avis, comment va s'effectuer le coaching lors de ces championnats du monde ?

Henri sera le pilier. Ensuite, je pense qu'on va tourner, essayer plusieurs choses économiser un peu Bruno qui va faire le concours de tir. Ensuite, ce sera en fonction de la forme de chacun, je suppose.

 

 

Est-ce qu'il y a des choses que tu redoutes, ou au contraire qui t'excitent particulièrement à l'approche de cette échéance ?

Ce qui m'excite, c'est de jouer devant autant de monde. Le Palais des Sports est très grand, et je crois qu'il est déjà presque plein. J'aime quand c'est plein, qu'il y a une grosse ambiance.


Ceux qui suivent le circuit des nationaux te connaissent depuis longtemps, puisque les Varois, notamment, se rappellent t'avoir vu gagner aux Arcs en tête-à-tête alors que tu avais à peine onze ans. Quand tu repenses à ces débuts extrêmement précoces, est-ce que tu as l'impression d'avoir brûlé les étapes, ou est-ce qu'au contraire tu penses avoir suivi un chemin progressif et logique ?

Je trouve que ça a été assez progressif. J'ai d'abord joué avec mon père, puis beaucoup en juniors, dans une bonne ambiance de copains, Perret, Coutanson : d'ailleurs, j'ai la chance d'être toujours dans le groupe Espoirs, où je peux en retrouver certains. En fait, voilà, ça s'est déroulé de façon assez logique.

 

 


 

Le rôle de ta famille, de tes parents, dans tout çà, c'était important, je suppose ?

Bien sûr. Mon père m'a appris à jouer, mais aussi à me comporter : c'est quelqu'un qui est droit dans le milieu de la pétanque. La famille, quand on est un jeune joueur, ça compte en effet.

 

 

Un mot sur tes frères, Mendy et Gueven. Est-ce que tu penses qu'on te verra un jour faire équipe avec eux ?

 C'est un rêve, en quelque sorte. Nous avons des caractères assez différents, mais je pense qu'un jour, nous essaierons de voir ce que ça donne. Si ça marche, ça serait génial, et sinon, nous ferons toujours quelques concours par an ensemble.


Tu es en couple avec Lucie Rousseaux, qui est elle-même une bonne joueuse. Est-ce que çà, le fait de vivre avec quelqu'un qui aime la pétanque et la pratique, çà contribue à ton équilibre, est-ce que çà t'aide ?

Oui, c'est vrai que c'est bien d'être avec quelqu'un qui aime ça. Mais ce qui m'aide surtout, c'est qu'elle ne se prend pas la tête avec la pétanque. Elle peut rester plusieurs mois sans jouer, a d'autres centres d'intérêts : c'est bien, je trouve.

 


A vingt ans à peine, tu a déjà gagné beaucoup de choses. Quel est la compétition (à part bien sûr le championnat du monde) que tu rêves à présent de remporter ?

J'aimerais bien être champion de France tête-à-tête. C'est une formule que j'aime bien pratiquer, et ce serait pas mal.

 


Quel est le joueur que tu as considéré, ou que tu considères encore, comme un modèle à suivre ?

Philippe Quintais. Et puis mon père bien sûr. Damien Hureau, aussi. Ce que j'aime chez Damien, comme chez Stéphane Robineau, c'est qu'on partage de bons moments de pétanque, mais aussi plein de bons moments en dehors : ils ne se prennent pas la tête, on rit ensemble, c'est important aussi de vivre ça.

 

 

Entretien réalisé par Pierre Fieux "BOULEGAN"

 

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article

  
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
petanque
Posté le: 3/11/2012 9:36  Mis à jour: 3/11/2012 9:36
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 26/9/2002
De: 18 Cher - Bourges - Région Centre Bourges
Envois: 17123
 Re: Dylan Rocher, l'envol de l'aigle
En général nous essayons de mettre qui est le photographe oui, étonnant de boulegan

Quelle est la photo en question ?
------------

Pour la promotion du sport pétanque O°O

La boutique 100% champions, vente de boules de pétanque : [BOUTIQUE]
mikado
Posté le: 3/11/2012 7:57  Mis à jour: 3/11/2012 7:57
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 4/3/2009
De: Saint-Affrique Aveyron
Envois: 32
 Re: Dylan Rocher, l'envol de l'aigle
Cela serait bien quand même de signer les photos de (bernard Cabanel MIKADO) non? les photos sont souvent prises dans son album...
will35
Posté le: 29/9/2012 22:39  Mis à jour: 29/9/2012 22:39
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 30/5/2010
De: la bouexiere
Envois: 165
 Re: Dylan Rocher, l'envol de l'aigle
tu parle comme un livre mon petit herve parcontre je suis completement d accord avec toi pour une fois
PatGoch
Posté le: 4/9/2012 17:03  Mis à jour: 5/9/2012 8:28
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 12/6/2005
De: 35
Envois: 3734
 Re: Dylan Rocher, l'envol de l'aigle
Comme je l'avais prédit il y a 8 ans, un très grand champion est en train d'ouvrir ses ailes pour aller se poser sur le toit du Monde .
Lorsque je l'ai vu en partie aux côtés du grand champion qui n'est autre que son " daddy ", certaines choses crèvent l'Ecran..........comme dit très justement ce proverbe : La valeur n'attend pas le nombre des années.....car l'Adresse , ce don dans l'Inné ne s'acquiert pas ! tout au plus on peut travailler et s'entrainer pour être meilleur....Mais le don on l'a ou on l'a pas !
C'est ce bagage principal de Dylan + son sérieux qui font de lui ce qu'il EST et qu'il SERA.........
tout comme Christian Fazzino et Quintais .........BRAVO DYLAN ET BONNE ROUTE
          85 utilisateur(s) en ligne plus...

  • David le Dantec, trajectoire idéale

    Ingénieur télécom, père de deux enfants, en couple avec la championne Nancy Barzin, le double champion du monde a toujours fait passer sa carrière bouliste après sa vie professionnelle et fa...

  • Didier Le Masson, liberté, égalité, fraternité

    Mascotte de l'équipe boulistenaute et jeune retraité, le grand Mamasse profite de cette liberté pour aller à la rencontre, sur tous les terrains de France, de ses milliers d'amis.

  • Jean-Luc Robert, le lieutenant du roi

    Personnage haut en couleur longtemps indissociable du Roi Quint...

  • Stéphane Robineau, cap au Sud

    Entretien avec un champion qui est devenu sans faire de bruit, au fil d'un début de carrière constellé de grandes victoires, un des joueurs majeurs de la dernière décennie.

  • Damien Hureau, l'as de carreau

    A trente-six ans, l'Angevin est toujours l'un des meilleurs tireurs du monde. Après une saison 2013 étincelante, il est revenu avec boulistenaute.com sur son actualité récente et sur ses ...

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !