Inscrivez-vous maintenant !

Histoires de boulistenautes : Souvenir de parties... Explosives !

Posté par PatGoch le 9/2/2013 14:10:00 (3806 lectures) Articles du même auteur

Il m'est arrivé à plusieurs reprises dans certaines régions de jouer des parties difficiles contre des adversaires difficiles et, comme je suis un joueur qui aime "ressentir" les passions, j'aime ces parties dont les joueurs sont des représentants actifs d'une pétanque chaude et animée. Souvenir de parties... Explosives !


 Gestion psychologique contre de rudes adversaires !
 
 Je m'explique, j'ai souvent rencontré des adversaires qui sifflent pendant que je tire, qui ont des tics incontrôlés des bras, des jambes, qui éternuent, qui se mouchent, qui ont de la démangeaison, qui traversent le jeu, qui se baissent pour se lasser leur chaussures, qui font tomber leur chiffon, bref qui n'ont pas la chance de pouvoir maitriser leur corps et leur cerveau pendant que le tireur tire, car c'est surtout pendant que le tireur tire que ça arrive...

Bizarre ces coincidences..!
Bien entendu au bout de 2 mènes de ces étranges "gesticulations" on se doit de réagir !

Mais l'une de ces parties me restera gravée à jamais.
 
 Galerie
Dernière mise à jour :  10/12/2005 13:15
La galerie de la pétanque ! (dessin de Piet van Koolwijk, soumis par jacpetanque)
 
 
Ces adversaires furent dans le haut du tableau, et cela dura même après la partie…

C'était au mois d'août 1979, j'étais parti en vacances dans les Landes avec les parents d'un copain de boules et de vie, Christian Conoir, mieux connu sur notre site sous le pseudo de "Bill35". A cette époque nous nous retrouvions le soir après notre travail, afin de s'entrainer ensemble, pour affûter notre équipe.

C'était donc une époque où l'entraînement quotidien aidant et l'insouciance de la vie car j'étais encore chez mes parents , faisaient que j'arrivais à maintenir un bon niveau de jeu.

Comme à notre habitude Christian et moi, participions à un beau concours officiel et nous tombâmes je ne sais plus à quel niveau contre une bonne équipe du coin.
Ils avaient environ 35 ans... nous avions moi 23 ans et Christian 20 ans.
J'ai compris par la suite qu'ils faisaient partie du très bon niveau...
Ils nous ont serré la main tout en nous souriant agréablement... en pensant sans doute (ils sont mignons, ces jeunots... ).
La partie débuta, et nous jouions mieux qu'eux , Christian pointant bien et moi tirant bien, avec en prime des carreaux.
Vous connaissez la "chanson" : Sea, sex and sun… C'était les vacances, le soleil, la mer, les landaises, bref le paradis !
Je jouais avec des Z COU 76 , 690, (dures)...
Au bout de 3 ou 4 mènes, nous menions largement à zéro, quand les paroles ont commencé à fuser... : facile de rester avec des boules fadées, elles sont marquées ? Elles sont bien faites, on voit rien... On vérifiait mes boules... on les secouait dans tous les sens, on les envoyait en l'air...
Malgré cela, je restais dans ma bulle, je tirais toujours pareil... comme un automate...
Il faut dire que je suis issu d'une famille nombreuse (italienne, sicilienne, et maltaise) où quand on entame une discussion, il vaut mieux avoir une voix puissante, et rester opiniâtre afin de se faire entendre...

Alors les paroles, les gestes, et les cris je suis né dedans... Et j'aime ça !
 
Mais revenons à nos agneaux !
 
Comme les mots de nos adversaires ne suffisaient pas à m'influencer, afin de me faire manquer,  ceux-ci furent appuyés par des gestes, et des postures... Une galerie se constitua en quelques minutes enflée d'amis et de famille des adversaires... puis de curieux attirés par des retentissements ...

On m'accompagnait au rond, un de chaque côté, (on avait peur que je trouve pas le chemin... 2 restaient à 50 cm de moi), le troisième, un larron de la galerie me braquait sur ma gauche à 1 mètre en me parlant... tu vas la louper celle-là !

Au moment où j'armais on traversait, on me touchait même l'épaule, donc je m'y reprenais à 2 ou 3 fois ... Mais c'est fou quand on se fait des challenges... je pensais, c'est bien continue... je tapais quand même et les carreaux sortaient... Je restais enfoncé dans mon univers ... Et je suis très opiniâtre.

Mais bien sûr je n'étais pas complètement idiot, et je me demandais jusqu'où cela irait...

Des grossièretés partaient de la galerie et des menaces fusaient... accompagnées de tricheur...

Là ce mot n'est pas passé....On peut me taxer, de filou, de renard, de chanteur, mais pas de "tricheur".

A ce qualificatif, j'ai donné mes boules à un copain du camping qui nous avait accompagné, et j'ai demandé dans la galerie : Qui a des 75 ou 76 en 690g...?
Personne ne bougea, mais un vieux monsieur s'avanca et me dit, je joue avec des 75, 710g, tu peux tirer avec ?
Je lui ai répondu sous l'effet de la colère : je vais essayer l'important c'est d'être droit... C'était des X COU très tendres... Aujourd'hui "TTT" !

Mes adversaires ont rapidement échangé un clin d'oeil malicieux, mais quelques instants plus tard, des rictus ont remplacé leurs sourires. En effet, les X s'écrasaient comme des melons bien mûrs sur les boules de nos adversaires... Il faut dire que jouant à l'époque en parallèle à la lyonnaise, avec des 96, 980 g je pouvais donc jongler avec des 75, 710 g !
Christian et moi, (étant tous deux d'un allant comique) évitions de les regarder de peur de rire  car ils étaient rouge de colère, nous avions peur qu'ils explosent... Nous avons continué dans notre lancée et avons gagné...

Certains spectateurs étaient contents que nous ayons gagné... et sont venus nous féliciter.
Car d'après leurs dires, ils étaient coutumiers du fait, étant mauvais perdants...


Ils nous ont suivi un peu la partie d'après, et l'un d'eux est venu s'excuser auprès de nous...

Inutile de dire que le soir venu, nous avons fêté cela dignement en se remémorant cette partie, et en se disant qu'ils ont eu une bonne leçon, qui j'espère les aura aidés par la suite !
J'ai sû quelques années après, que cette partie était remontée jusqu'à Paris car un des spectateurs qui s'en était fait l'écho m'avait reconnu plus tard dans un concours national.

Ah les jolies vacances... de ... pétanque, insouciance, jeunesse, soleil, et fiesta !

Moralité :  Ne jamais sous-estimer qui que ce soit, c'est une règle de respect, et d'humilité ! 

Format imprimable
Envoyer cet article à un ami
Créer un fichier PDF à partir de cet article

  
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
BRUNO19
Posté le: 10/2/2013 10:05  Mis à jour: 10/2/2013 10:05
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 16/7/2005
De: Bordeaux
Envois: 1022
 Re: Souvenir de parties... Explosives !
Superbe histoire qui bizarrement me rappelle celles connues il y a quelques année lorsque je jouais avec mon fils
------------

L'important dans la vie est de ne jamais désespérer...
Je n'ai pas pour habitude de parler de ce que j'ai déjà gagné mais de ce qu'il nous reste à gagner
periko
Posté le: 10/2/2013 9:57  Mis à jour: 10/2/2013 9:57
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 24/6/2006
De: Caen 14 Calvados - Basse Normandie
Envois: 1152
 Re: Souvenir de parties... Explosives !
Article sympa !!!!
Bien joué..
------------

on a toujours besoin de plus petit que soi ." pap13 "
          63 utilisateur(s) en ligne plus...

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !