Publicité

Histoire : René Coulomb, une légende varoise

Posté par BOULEGAN le 18/3/2020 19:00:00 (9707 lectures) Articles du même auteur

En matière de pétanque, le Var est terre de légendes. Bien avant Henri Lacroix et Dylan Rocher, la fierté de Draguignan reposait sur un autre grand nom.



René Coulomb, une légende varoise

 


En matière de pétanque, le Var est terre de légendes. Beaucoup de ses joueurs sont devenus, au fil de la belle histoire de notre jeu, de véritables icônes. Bien avant Henri Lacroix et Dylan Rocher, la fierté de Draguignan reposait sur un autre grand nom.

René Coulomb commence à faire rouler ses premières boules au milieu des années soixante. Très vite, Piou, comme on le surnomme affectueusement dans la cité du Dragon,  écume les concours du département et de la région, avant de conquérir son premier titre, en devenant en 1979 champion de France ASPTT. Mais le pays tout entier le découvre l'année suivante : en s'emparant du maillot tricolore en tête-à-tête face au Vauclusien André Lacas (qui le gagnera lui-même cinq ans plus tard), il s'affirme comme l'un des joueurs majeurs de sa génération. D'autant qu'il va doubler la mise en 1981, en disposant en finale de l'Azuréen Dominique Aquilino.

 

 

Commencent alors des années dorées, au cours desquelles le roi René, comme on l'appelle alors, se hisse à la hauteur de Christian Fazzino ou de Marco Foyot (qui a fait part à maintes reprises de l'admiration qu'il lui porte) et s'illustre dans la plupart des classiques du circuit français.

En 1986, alors que, malade, il dispute un nouveau championnat de France individuel à Albi, il gagne dans la douleur la plupart de ses rencontres avant d'affronter en finale un Didier Choupay au sommet de son art. C'est pourtant le Varois qui l'emporte, ajoutant ainsi un troisième titre à son palmarès.

C'est le Mondial de Millau qu'il va ensuite marquer de son empreinte, en le remportant en 1987 avec Yves Carzoli face à Foyot et Gally, et en atteignant la finale en 1989 en compagnie de Carzoli et Jean-Luc Robert, face à Agueni, Garagnon et Chaldjian.

 

 

 

Mais au-delà de sa classe éblouissante, ce qui a marqué tous ceux qui l'ont vu jouer dans ces années-là était, sans aucun doute, la bonne humeur et l'intelligence de jeu du champion varois. Extrêmement malin et lucide, il savait jouer avec le public et le mettre dans sa poche en un tournemain. C’est ainsi qu’apostrophé par un spectateur lors d’un championnat de France au moment de tirer une boule capitale, il va vers la tribune, plaisante avec le perturbateur et revient tranquillement dans le rond effectuer le carreau qu’il vient de lui promettre. Battu par le futur finaliste Le Boulanger en quart de finale du championnat en 1982, il commente simplement : Le Boulanger m'a roulé dans la farine...

 

 

Amoureux de la fête et de l’amitié, il est au premier rang du public pour voir ses amis Max Oddoux et Max Poncet remporter le Mondial la Marseillaise en 2001, avant d'aller fêter ça avec eux. Cet amour de la fête et son sens de l'amitié lui a sans doute coûté de plus belles lignes sur son palmarès, mais aujourd'hui encore, sourire aux lèvres et joie de vivre à la boutonnière, il ne le regrette pas une seconde. Il est ainsi, René Coulomb, et c'est comme ça qu'on l'aime.

Note: 9.00 (1 vote) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 »
Auteur Conversation
jydroitier
Posté le: 20/3/2020 21:00  Mis à jour: 21/3/2020 13:19
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 2/10/2007
De: Bourg-Lès-Valence / Drôme / Région Auvergne-Rhône-Alpes
Envois: 586
 René Coulomb, une légende varoise
Lors des premières éditions de l'International de Ruoms, j'ai eu l'occasion de voir évoluer Monsieur Coulomb. Un des gestes que j'ai gardé en mémoire, c'était notamment sa capacité au point dans des mènes difficiles à remettre dans le jeu des boules précisément hors-jeu de son pointeur. En effet, avec un bras gauche magique et une prise de risque maximale je l'ai vu plusieurs fois réussir ce coup qui n'appartient qu'aux très grands. Ce jour-là, j'ai pu mesurer toute l'étendue de la classe de ce joueur.
------------

PatGoch
Posté le: 19/3/2020 16:31  Mis à jour: 19/3/2020 16:31
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 12/6/2005
De: 35
Envois: 4159
 Re: René Coulomb, une légende varoise
Ce René que j'avais vu jouer dans son var natal,'années 79 ou 80 ) avait tous les talents des grands joueurs, l'adresse, le coeur, le ventre le mental, et en + (la rigolade et l'humilité.,) ce qui est très rare , ne pas sembler être concentré parler avec tous ceux qui veulent l'écouter, partenaires, adversaires ou publics;; et faire des tirs ou des points opportuns c'est pas donné à tout le monde !
Surtout de nos jours ou la moindre parole peut vous distribuer des cartons ....Bref Ce René aurait pu avoir un palmarès bien plus épais, mais est ce que cela il le voulait ?
J'espère René que vous vous portez bien ! Cordialement un ancien jeune joueur avec qui vous aviez eu la gentillesse de partager une heure de votre temps .
guy34
Posté le: 19/3/2020 16:06  Mis à jour: 19/3/2020 16:06
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 1/7/2007
De: 34 Hérault - Languedoc-Roussillon
Envois: 450
 Re: René Coulomb, une légende varoise
moi je l'ai vu jouer au boulodrome couvert de chambery(73)deux jeu à coté du miens.quel tireur de rafle,j'ai jamais revu quelqu'un faire autant de carreaux.il y avait aussi ce jour là, BROCCA et CAPPO qui jouaient dans les années 80.


morral
Posté le: 19/3/2020 15:46  Mis à jour: 19/3/2020 15:46
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 28/3/2004
De: Meaux - 77 Seine et Marne - Île de France
Envois: 1447
 Re: René Coulomb, une légende varoise
Bonjour à tous

J'étais présent en 1986 où j'ai suivi Didier Choupay mon ami pendant 2 jours.
En finale Didier a fait un carton! 25 boules tirées sur 27.

Et Monsieur Coulomb a gagné!!!

Il courrait au rond et lançait sa boule sans application car il savait que DIDIER allait tirer.

Mais il a fait des coups incroyables!!! Des devants de boule en pagaie!!!

Je revois encore la dernière mène.

Coulomb pointe à un mètre.

Didier tire et fait palet à 2m mais sort du terrain et la boule de Coulomb est en fond de cadre mais bonne.

Didier pointe deux fois et se prend 2 carreaux!!!
flon75
Posté le: 19/3/2020 12:12  Mis à jour: 19/3/2020 12:12
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 30/3/2009
De: 85 - CHALLANS - VENDEE
Envois: 513
 Re: René Coulomb, une légende varoise
Bonjour,
Effectivement sacré joueur des années 80 de la trempe des Gouges,Marco-Marigot, Lagarde, Bébert de Cagnes, Passo, Capeau, Brocca, Choupay, Olmos, Crenn(Finistère) etc...
je l'ai vu en 1981 à PAU (j'étais qualifié en doublettes): gagner 2 fois de suite le t à t France c'est exceptionnel.
Une légende des boules.
------------

en 1977 j'ai battu Bébert de Cagnes et Tini les champions de France 1976 lors de la tournée France Inter à Perros-Guirec

PORTRAIT N°838 Jean-Marc BIZE "flon75"
http://www.boulistenaute.com/actualite-
(1) 2 »
  
          244 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !