Publicité

Histoire : Didier Choupay, le bombardier du Bourget

Posté par BOULEGAN le 27/3/2020 7:20:00 (30695 lectures) Articles du même auteur

Lorsqu'on évoque les plus grands tireurs de l'histoire de la pétanque, son nom vient immédiatement. Itinéraire d'une légende.



Didier Choupay, le bombardier du Bourget

 


Peu de champions se sont imposés aussi vite et aussi fort. Fin juin 1985, en deux journées de feu, il s'est hissé sur la cîme de la pétanque française. A l'époque, le jeune Francilien, licencié à Brie-Comte-Robert avec Alain Bideau et Patrick Lopeze, est encore inconnu dans l'Hexagone. C'est lors du championnat de France triplettes, qui se déroule cette année-là au Bourget, que Didier Choupay va démontrer toute l'étendue de son talent. Face à Macari-Ferret-Sigal et à ses autres adversaires de la première journée, c'est une pluie de carreaux qui va sortir de son bras à l'extraordinaire armé. Quasi-inconnu le matin, il va finir la journée du samedi avec le statut de grand favori. Un pronostic qu'il doit aussi à ses partenaires, qui l'ont secondé sans la moindre faille.

La journée du dimanche sera du même niveau. De mémoire d'aficionado, personne n'a jamais vu un tel niveau de tir fourni durant deux jours. Boule après boule, tir après tir, Choupay ne fait pratiquement rien d'autre que des carreaux, des reculs ou des palets. La demi-finale, disputée face à Déjean, Ferrand et Lagarde (les deux derniers seront eux-mêmes champions de France en 1991 et 2014), va démontrer également son exceptionnelle solidité. Devant des adversaires qui déploient toute leur intelligence et leur métier pour tenter de le déstabiliser, le phénomène francilien va maintenir son niveau de tir, encore et encore, jusqu'à la fin d'une partie extrêmement disputée. La finale, face aux Lozériens Monard (qui deviendra champion du monde sept ans plus tard avec Foyot et Fazzino), Gausi et Soulage, sera plus nette. Avec un Choupay à nouveau au sommet, les Franciliens se montrent irrésistibles. Le public du Bourget est bouche bée.

 

 

 

Il ne s'agit pas, bien sûr, d'un feu de paille. Qualifiés pour les championnats du monde, Choupay, Bideau et Lopèze vont aussi s'imposer d'emblée au niveau international. L'immense tireur de Seine-et-Marne commence à tisser sa légende.

 

 

 

Et il va l'associer bientôt à celle du maître de Montluçon. Aux côtés de Christian Fazzino et de son alter ego Daniel Voisin, il va signer un nombre impressionnant de victoires sur le circuit national, en formant avec eux l'une des plus grandes équipes de l'histoire de la pétanque. Fazzino, qui a dit souvent que Choupay était le plus grand tireur avec qui il ait joué, va conquérir avec lui, et Voisin, deux titres mondiaux en 1988 et 1989, et un troisième en 1998 avec Briand et Quintais.

 

 

 

Le tireur phénomène va bien sûr exceller en tête-à-tête. Pourtant, il ne parviendra jamais à endosser le maillot tricolore de la discipline, battu en finale par Coulomb et 1986 et par Kebbati en 1987.

Avec Alain Bideau, il va participer à l'aventure du Star Master's de Barbizon, un club élite créé par Claude Vallois en 1991 qui va rapidement regrouper la fine fleur de la pétanque francilienne. Les deux hommes vont à nouveau être champions de France en 1994 avec Marc Chagot. Mais le maillot en doublettes les fuit : ils vont disputer en 1991, 1994 et 1995 une demi-finale et deux quart de finale du championnat de France.

 

 

 

En 1994, c'est un nouveau titre mondial qui les attend, en compagnie de Michel Loy. C'est ce dernier qui va devenir, au fil du temps, le partenaire privilégié de Didier Choupay. Les deux immenses champions vont être de toutes les grandes compétitions pendant une dizaine d'années, en doublettes où ils vont disputer deux finales et trois demi-finales de championnat de France en 1997, 1998, 1999,  2000 et 2002, et en triplettes où ils vont successivement s'associer à Patrick Milcos (pour un titre national en 1996) et à Eric Sirot. Ils vont profondément marquer de leur empreinte la Comédie Pétanque, les Masters, l'Europétanque et la Coupe de France des clubs, qu'ils vont remporter avec Barbizon en 2007.

 

 

 

La prodigieuse adresse, et le tir reconnaissable entre mille de Didier Choupay l'ont fait rentrer dans la légende, mais le champion a fait preuve, également, de bien d'autres qualités. La fidélité notamment, puisqu'il jouera pour la Seine-et-Marne pendant près de trente ans. Un mental d'acier, qui lui permettra de maintenir son niveau de jeu dans les parties les plus éprouvantes. Le sérieux, qu'il a toujours mis dans sa préparation physique et la routine extrêmement minutieuse qu'il va développer au cours de ses grandes années de compétition. Des qualités qui lui ont permis de marquer son temps, comme en témoigne sa cinquième place lors de l'élection du joueur du siècle, organisée en 2000 à Millau, derrière Fazzino, Foyot, Quintais et Bébert de Cagnes. Et de figurer, à jamais, comme un joueur mythique et l'un des plus grands tireurs de l'histoire.

 

 

 

Sur le même sujet

Rétrospective pétanque 1985 (Triplette senior et minime) 

Lire l'article signé {boulophone} "De Bruce SPRINGSTEEN à Didier CHOUPAY

 

Lire aussi

Zvonko Radnic, un match face à Miléi  

René Coulomb, une légende varoise 

Romain Fournié, trente et une parties sans perdre 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
« 1 (2) 3 »
Auteur Conversation
jydroitier
Posté le: 21/3/2020 10:02  Mis à jour: 21/3/2020 10:07
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 2/10/2007
De: Bourg-Lès-Valence / Drôme / Région Auvergne-Rhône-Alpes
Envois: 591
 Didier Choupay, le bombardier du Bourget
C'est en effet les Lozériens qui furent finalistes au Championnat de France Triplettes du Bourget à savoir Daniel Monard, Michel Gausi et Max Soulages.
Merci à Pierre et Lionel 😉

Quant à Didier Choupay, il aura ébloui de sa très grande classe l'ensemble du milieu Bouliste.

Bon courage à tous durant cette drôle de période.

A +

Jean-Yves
------------

boulophone
Posté le: 20/3/2020 23:24  Mis à jour: 20/3/2020 23:24
CLUB des Supporters Boulistenaute.com
Inscrit le: 13/8/2011
De: TOULOUSE
Envois: 574
 Re: Didier Choupay, le bombardier du Bourget
A relire aussi l'article publié en novembre 2014 consacré au championnat de France au BOURGET et qui rendait hommage à Didier et qui s'intitulait :"De Bruce SPRINGSTEEN à Didier CHOUPAY".


http://www.boulistenaute.com/actualite-histoire-bruce-springsteen-didier-choupay-17777&keywords=SPRINGSTEEN
------------

Dans la vie, soit tu fais bien, soit tu fais rien.
Soit malin mais aussi plus malin que les malins.
BOULEGAN
Posté le: 20/3/2020 21:32  Mis à jour: 20/3/2020 21:32
Co-Webmaster
Inscrit le: 3/12/2002
De: 83 Var Région PACA Garéoult
Envois: 2658
 Re: Didier Choupay, le bombardier du Bourget
Merci cxcou de veiller au grain. Un mot qui avait malencontreusement sauté dans mon Dictionnaire, et me voilà pris en défaut. Merci pour l'info, et aussi pour ton excellente connaissance de notre histoire. Prends soin de toi et au plaisir de se rencontrer.
------------

Je n'ai pas dit que tu avais mal joué...J'ai dit on...on...ooon! (Gérard Banide).


Montrez votre attachement à un nouveau style de Média : [Devenir SUPPORTER]
cxcou
Posté le: 20/3/2020 20:38  Mis à jour: 20/3/2020 20:53
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 14/1/2003
De: Montigny le Bretonneux 78 Yvelines Île de France
Envois: 221
 Re: Didier Choupay, le bombardier du Bourget
Immense tireur en effet, le plus fort pour moi, avant l'arrivée de Dylan Rocher.
Son talent malheureusement ne lui a pas permis d'être champion de France ni tête à tête ni doublette.
La paire Didier Choupay/Michel Loy était injouable en Ile de France. Je crois qu'ils ont été 5 ou 6 fois champions doublette de la ligue Ile de France consécutivement, ligue ouverte à l'époque, regroupant aux alentours de 300 doublettes, avec évidemment toutes les meilleures formations présentes au départ.

Je me permet d'apporter quelques correctifs à l'article :
source "Rétrospective des Championnats de France à Pétanque de 1946 à 2007 par Christian Lagarde"
https://www.occitanquie.fr/occitanquie/retro-chpts-france-petanque/.

- Didier Choupay n'a jamais disputé de finale de championnat de France doublette avec Alain Bideau. Ils ont fait une 1/2 finale en 1994 à Saint-Avold, battus par Gras/Lesage les futurs champions.
- Didier Choupay/Michel Loy ont disputé 2 finales de championnat de France doublette consécutives, pour 2 défaites, en 1998 contre les frères Hureau et en 1999 contre Quintais/Robert.
Ils ont également perdu 3 fois en 1/2 finale, en 1997, 2000 et 2002.

En ces temps difficiles où il est impératif de rester chez soi, la lecture de cette rétrospective par Christian Lagarde va vous occuper un bon moment, et vous permettre d'enrichir vos connaissances.
Bonne lecture et merci "Troupleinfer" (les anciens comprendront .... )

Merci à Pierre Fieux pour les articles qu'il nous propose depuis quelques jours
Josgio
Posté le: 20/3/2020 19:13  Mis à jour: 20/3/2020 19:13
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 16/7/2013
De:
Envois: 414
 Re: Didier Choupay, le bombardier du Bourget
Bonsoir, je suis tout à fait d'accord avec toi flon, quel joueur,
« 1 (2) 3 »
          120 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !