Publicité

Editorial bouliste : Trajectoire

Posté par BOULEGAN le 19/5/2020 13:00:00 (4028 lectures) Articles du même auteur

Après plus de quinze ans passés à photographier des concours de pétanque, Pierre Fieux partage avec vous ses photos préférées. A voir, à lire et à   écouter !




Trajectoire

 

 

 

   Version Vidéo/Audio avec sous-titres toutes langues !

 

(Pensez à vous abonner à notre Chaîne Youtube, pour recevoir des alertes)  


Lorsqu'elle est née, il y a bien longtemps à la Ciotat, la pétanque était une belle sauvageonne provençale, éprise de grand air et de liberté. Avec ses cheveux dans le vent, ses espadrilles et ses yeux pleins de malice, elle était follement séduisante. Et tous ceux qui croisaient son chemin en tombaient amoureux. Voilà comment, grâce aux vacanciers qui l'avaient rencontré au bord de la Méditerranée, elle a conquis toutes les régions de France, et comment on a commencé à pratiquer ce nouveau jeu de boules dans tous les villages de l'Hexagone.

 

 

Là-haut, dans le Nord, on l'aimait, la pétanque. Mais quand même. On voulait qu'elle soit mieux coiffée. Mieux habillée. Mieux élevée. Elle qui aimait tant se promener, tourner sans fin autour des platanes, on l'a encadrée. Treize mètres sur trois. Et c'est tout.

Elle qui aimait tant galéjer, prendre son temps, on lui a accordé une minute pour jouer. Pas une seconde de plus. Ou bien on remet les boules dans le carton. Rouge.

 

 

Mais la pétanque est bonne fille. Elle a accepté tout ce que, avec l'accent pointu, on lui demandait. Elle joue plus vite et ne mord plus le rond. Elle a troqué ses espadrilles pour des tennis, sa jupe à fleurs pour un jogging, et elle a continué à conquérir le monde. L'Europe d'abord, puis l'Afrique, et enfin l'Asie où, des camps d'entraînement de Thaïlande aux terrains de Phnom Penh ou de Kuala Lumpur, elle a trouvé un continent d'adoption.

 

 

Aujourd'hui, c'est dans plus de cent pays que l'on voit rouler les petites boules d'acier. Chacune de ces contrées où la pétanque à fait souche a apporté son style, ses couleurs et sa culture, et a enrichi, à chaque fois, le petit jeu provençal. Mais certains jours où le mistral souffle sur la Camargue, la vieille dame de la Ciotat, qui a maintenant des cheveux blancs et de bonnes manières, se met à rêver. Et se souvient alors de ses premières parties, il y a bien longtemps, avec Jules le Noir.

 

 

 

A LIRE, A VOIR, OU A ÉCOUTER AUSSI

Dans la galerie

Parfum de femme

Le son de la pétanque

Libre arbitre

Seuls dans le rond

La victoire en chapeau melon

Ombres portées

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
Capri
Posté le: 20/5/2020 8:52  Mis à jour: 20/5/2020 8:52
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 7/7/2005
De: Belgique (Seraing)
Envois: 6031
 Re: Trajectoire
Bonjour et merci pour les photos.

Bonne journée.
  
          206 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !