Publicité

Dirigeants : Les candidats répondent à Bonutti

Posté par BOULEGAN le 17/3/2021 16:50:00 (10311 lectures) Articles du même auteur

A la suite du mail que leur avait envoyé le Collectif des organisateurs de manifestations de Pétanque et de Jeu provençal, Joseph Cantarelli et Michel Le Bot ont apporté des réponses à son président...



Les candidats répondent à Bonutti

 

Joseph CANTARELLI - Gilles BONUTTI - Michel LE BOT 


Après le mail adressé la semaine dernière à Joseph Cantarelli et Michel Le Bot par le Collectif des organisateurs de manifestations de Pétanque et de Jeu provençal, les deux candidats à la présidence de la Fédération française ont répondu aux questions qui leur avaient été posées par Gilles Bonutti.


Le Collectif : Vous conviendrez que les superpositions de compétitions sur les mêmes dates posent d’énormes problèmes. Comptez-vous régler cette situation et si oui comment ?

Joseph Cantarelli : Par la revue des conditions d’inscriptions au calendrier des nationaux et leurs niveaux. En instaurant aussi une diffusion en ligne de l’évolution du calendrier et en organisant des visioconférences dans les cas de conflits préalables à l’acceptation définitive du calendrier des nationaux.

Michel Le Bot : Il est évident que cette problématique nous pose souci puisqu’elle instaure une concurrence entre des événements fédéraux qui parfois se déroulent dans un périmètre restreint au regard du territoire national. Il faut souligner aussi que parfois, ces compétitions sont positionnées sur des dates « ancestrales » quasiment retenues d’une année sur l’autre et donc l’introduction de nouvelles compétitions devient plus complexe sauf à penser que celles-ci se dérouleraient hors périodes « attrayantes ». Un mécanisme de régulation est donc indispensable, des règles et des critères opposables sont à définir.

Pistes de réflexion :

- Quelles règles et critères doit-on retenir pour réguler et apporter une réponse fédérale lors d’un litige.

- On pourrait imaginer que vous soyez associé à la médiation lorsque deux compétitions (voir plus) sont en concurrence et que les organisateurs appartiennent à votre collectif. Ainsi, dans certaines situations, votre avis, comme celui des CD et CR serait une aide à la décision fédérale.

- Repenser le calendrier Fédéral (championnats, coupe, etc…) afin de dégager des créneaux vierges de toutes compétitions fédérales. 


Le Collectif : A ce jour, la FFPJP souhaite un brassage géographique des délégués et des arbitres plutôt que de choisir avec des compétences égales les représentants les plus proches. Êtes-vous d’accord pour que la FFPJP prenne en charge les frais de déplacement induits ?

Joseph Cantarelli : La désignation des arbitres doit rester de configuration nationale. La prise en charge de leurs frais de déplacements est envisageable mais conditionnée aux frais d’inscriptions des nationaux au calendrier et des équipes. Aucun engagement de la seule fédération ne peut être pris pour les deux ans à venir en raison de la crise financière à laquelle elle va devoir faire face.

Michel Le Bot : Sans délégué ou arbitre, on ne peut concevoir la notion de compétition. Que les arbitres du pool national officient sur les compétitions fédérales importantes, quoi de plus normal? Que cela génère des frais, j’en suis conscient, il faut que les organisateurs connaissent le montant de ces frais lors de l’établissement de leur budget et qu’ils ne soient pas soumis à des hausses imprévues. Le cahier des charges devra instaurer ce forfait et en cas de dépassement du budget prévu à cet effet par la CNA et la FFPJP, la fédération devrait assumer le surcoût induit.

Piste de réflexion :

- Forfaitiser avec les droits d’inscription des nationaux, inter et supra, les frais de déplacements (arbitres et délégués) et indemnités d’arbitrage. Cela permet à l’organisateur de budgétiser à l’avance ce poste (en dehors du forfait il restera les frais de repas et d’hébergement). Ainsi, les frais de déplacements et d’arbitrage seraient payés directement par le siège. A voir comment ce mode de fonctionnement peut se mettre en place au regard de la législation sociale en vigueur.


Le collectif : Êtes-vous prêt à modifier en profondeur le cahier des charges des compétitions inter/supra/ nationaux ?

Joseph Cantarelli : Oui, c’est même un passage obligé que j’ai anticipé et inscrit dans ma profession de foi.

Michel Le Bot : Le cahier des charges doit évoluer et je crois qu’il est indispensable que le niveau d’exigences soit proportionnel à l’importance de la compétition dans la hiérarchie de ces dernières. Par ailleurs, il nous appartiendra de définir ce que l’on entend par international et supra national (quelle différence ??), mais aussi national. On sait tous que certaines de ces compétitions sont malgré leur appellation, des compétitions régionales voire départementales au regard des licenciés inscrits, de leur provenance et de leur classification. En tout état de cause, il y a donc une réflexion à avoir afin de hiérarchiser nos compétitions. Aussi, il faudra sans doute accepter que certaines épreuves changent de catégorie, cela paraît la seule solution pour soulager le calendrier. D’où l’importance de définir des critères de décisions objectifs.


Le Collectif : Actuellement la classification des manifestations se fait uniquement sur le montant de la dotation, ne pensez-vous opportun d’apprécier aussi la qualité d’organisation comme un critère déterminant ?

Joseph Cantarelli : Oui et je le prône depuis bien longtemps déjà. Mes écrits sont connus en ayant toujours affirmé que la seule participation quantitative ne suffisait pas à la reconduction des nationaux.

Michel Le Bot : Cette question rejoint la précédente, nous avons besoin de définir des critères clairs, objectifs permettant de classer nos compétitions fédérales dans les bonnes catégories : la dotation, l’organisation, la participation, l’engagement de collectivités, sont des critères importants et certainement qu’il y en aura d’autres si nous confrontons nos idées.

Pistes de réflexion : Les deux questions se rejoignent, en effet le critère de la dotation ne doit pas être le seul car il est souvent décorrélé de la « qualité » des participants ou de l’organisation. Cela rentre dans une réflexion beaucoup plus globale dans la classification de nos compétitions et de nos joueurs. A l’instar de ce qui se fait dans le tennis, nous devons réfléchir à des compétitions de type « ATP 128 », « ATP 256», « ATP 512 » ou tout autre format de compétition. Je souhaite que nous revisitions la classification des joueurs et en particulier l’attribution des points. Comme, je ne suis pas contre l’idée d’intégrer la notion de tête de série dans certaines de nos compétitions (à condition que ce soit 3 joueurs HN ou Elites (hors 50 points), ce qui permet de répondre au problème des «payeurs»). Chaque type de compétitions devant avoir un cahier des charges adapté et des obligations proportionnées.


Le Collectif : Envisagez-vous de désigner une personne du comité directeur qui pourrait travailler au sein de notre collectif ?

Joseph Cantarelli : Oui et pas seulement le vôtre car j’en connais au moins un deuxième.

Michel Le Bot : Vos représentants ont toute leur place dans les futures commissions Fédérales en particulier celles qui traiteront des nationaux et de l’élaboration du calendrier. Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues. Qu’il y ait un représentant de la Fédération chargé du lien avec les collectifs, pourquoi pas en particulier la présence d’un représentant de la FFPJP lors de votre AG. Cela se discute afin de définir les limites de son implication et de sa marge de manœuvre en qualité de représentant de la fédération.

 

Les débats sur nos FORUMS : LE COLLECTIF 

_________________________________ 

Suivez le déroulement de ces élections

le samedi 20 mars
sur notre FORUM débat !

_________________________________ 

 

Lire

AG Collectif des organisateurs de compétitions (Juin 2020)

Gilles Bonutti, l'union fait la force (Juin 2020) 

 

Voir aussi

Congrès FFPJP, la tension monte 

Nouveau Calendrier ! 

Le ministère dit non ! 

Cantarelli-Le Bot, mots croisés 

pdf Profession de foi - Joseph CANTARELLI.pdf  

pdf Profession de foi - Michel LE BOT.pdf 

Centre national, la bombe à retardement

Maraux monte au créneau

Licences, la grande crainte de la FFPJP

FFPJP, en quête de sang neuf 

Règlements, une longue histoire    

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
          89 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque Twitch pétanque Apple Podcasts Pétanque Spotify Pétanque Deezer Pétanque
Pétanque sur Apple Store Application Mobile
Pétanque sur Google PLAY Application Mobile

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !