Publicité

Dirigeants : Accueil des nouveaux arrivants

Posté par Anonyme le 17/5/2013 5:00:00 (5443 lectures) Articles du même auteur


Bonjour à tous, pourquoi se poser une telle question ?

Voilà maintenant de nombreuses années que nous perdons régulièrement des licenciés. Il serait souhaitable, qu’ensemble, nous en recherchions les causes. Cette quête nous amènera sans doute à revoir certaines de nos habitudes dans notre pratique du jeu.

On dit volontiers : « à chaque jour suffit sa peine », ainsi nous n’aborderons aujourd’hui que l’un des aspects du sujet : « celui de l’accueil des nouveaux arrivants ».



 

Imaginons-nous un instant dans la peau d’une personne qui aura découvert le jeu pendant ses vacances. Elle aura mordu à l’hameçon en participant à un concours de village. Son intérêt et sa curiosité auront été éveillés par l’ambiance et la passion que suscite le jeu. Dés son retour, elle aura envie de poursuivre cette activité. Mais comment s’y prendre ?

 

 

 

 

Elle aura remarqué au fil de ses promenades, des endroits tranquilles où l’on entend le claquement caractéristique des boules. Là, se retrouvent régulièrement des groupes de personnes qui s’affrontent autour de parties amicales. Il nous faut cependant remarquer que ces lieux où se pratique la pétanque de détente se raréfient. Le goudron a dévoré un grand nombre de ces endroits tranquilles où il faisait bon lancer les boules.

 

Mais quel accueil réservons-nous à une personne qui s’aventure sur une aire de jeu ?

Je vois s’esquisser un sourire au coin de vos lèvres !

Quelle place va-t-on accorder à ce nouvel arrivant ?

Cette personne restera souvent un peu désemparée devant notre capacité à recevoir les nouveaux venus. Il arrive même qu’elle reste de longues heures, assise sur un banc à observer les joueurs sans que ceux-ci ne lui prêtent attention.

Quand d’aventure, prenant son courage à deux mains, celle-ci se risque à demander si elle peut entrer dans la partie, l’œil inquisiteur des « tenanciers du terrain » n’est pas franchement engageant. Si par hasard, on la sollicite pour jouer, c’est souvent parce que l’un des coéquipiers aura dû rentrer chez lui de plus bonne heure et qu’il faut bien quelqu’un pour jouer la dernière. Mais, même dans cette situation, le nouveau venu se retrouve assez vite placé sous le feu des regards critiques des « piliers du terrain », si d’aventure il vient à égarer ses premières boules. C’est une position délicate à tenir.

Vous en conviendrez tous : « Pénétrer le milieu n’est pas une chose aisée »

 

            Cette attitude me semble préjudiciable au développement de notre discipline et à l’augmentation des effectifs. Nous avons tous oublié qu’il nous a fallu débuter et que souvent, nous avons trouvé sur notre route une personne au regard bienveillant qui nous aura mis le pied à l’étrier et nous aura permis de progresser. Nous avons tous à faire de gros efforts pour nous ouvrir aux autres si nous voulons leur faire partager notre passion du jeu et permettre à de nouveaux talents d’éclore.


 

            Cela me rappelle le fonctionnement du club pour lequel j’ai assumé un an la fonction de secrétaire. Lors d’une Assemblée Générale, j’avais signalé que l’on devait se préoccuper de recruter des jeunes, d’entraîner les nouveaux venus et de les faire jouer en compétition. A cette occasion, j’avais lancé : « Vous qui vous prenez bien souvent pour des champions, vous devriez au moins accorder un concours à un nouveau venu ou à une dame pendant la saison». J’attends encore leurs réponses. Ils eurent tous à cet instant les yeux rivés sur leurs « pompes » et naturellement, aucun d’entre eux ne répondit favorablement à ma demande pour la saison suivante. Le résultat de cette politique est qu’aujourd’hui, la moyenne d’âge des adhérents se situe autour de la cinquantaine. Voilà, j’en termine. Il nous revient à tous de faire ce petit pas en direction des débutants si l’on veut attirer du monde et de potentiels talents vers notre discipline.

 

Continuez à faire vivre le blog : « Pétanque-Avenir »

N’oubliez pas d’acquérir le livre : « PETANQUE, quand tu nous tiens ! », afin de promouvoir notre sport et de soutenir son auteur. Vous pouvez vous faire une idée très précise de l’ouvrage  en consultant les articles : « Naissance d’un livre » et « Contenu du livre » sur le blog dont l’adresse est : http://www.blogpetanque.com/passiondujeu/

 

 

Je vous en remercie par avance et vous adresse à tous mes amitiés sportives.

Frédéric Nachin.

 

 
En vente ici 

    Je vous adresse à tous mes amitiés sportives.
            Frédéric Nachin.

 

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 »
Auteur Conversation
janik
Posté le: 17/5/2013 23:07  Mis à jour: 17/5/2013 23:07
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 27/6/2009
De:
Envois: 1881
 Re: Accueil des nouveaux arrivants
Re
Et oui Raymondo, c'est très juste là encore.

Tu es dès lors en droit de te dire que... Si l'Angleterre (UK) avait fait avec tous les sports qu'elle a inventés et développés, ce que la France a fait avec la pétanque, toute l'économie du sport telle on la connait aujourd'hui n'aurait sans doute jamais existé...ça fait peur !

En France ce qu'on a inventé c'est...une certaine idée de la démocratie. Pas celle qui invite au débat et au progrès des idées, non non ! Plutôt celle qui légitime le fait de...n'être jamais d'accord, et le confort de l'immobilisme.

La pétanque "made in France" en est encore à digérer l'abandon de la boule cloutée
Alors pour la révolution sportive, il est urgent d'attendre.
------------

Croire, c'est commencer à se tromper
janik
Posté le: 17/5/2013 21:58  Mis à jour: 17/5/2013 22:32
Boulistenaute régulier !
Inscrit le: 27/6/2009
De:
Envois: 1881
 Re: Accueil des nouveaux arrivants
Bonsoir
Faire marche arrière, NON !
Faut juste que l'association sportive "pétanque" s'ouvre au monde qui l'entoure et cesse de se regarder le nombril et clamer ses particularités.

La pétanque n'a pas besoin des clubs, le sport pétanque ne peut pas faire sans.

Ne jamais perdre de vue que le sport pétanque, c'est aux alentours peut être, de 15 à 20 000 pratiquants réguliers, pas plus.
L'argument consistant à ramener sans cesse au coeur du débat la baisse des licenciés est hors sujet et n'engage la santé de la pétanque fédérale que financièrement.

Ce n'est pas anodin, certes. Ceci dit, quand on projette de développer un sport avec environ 6 euros par licencié, on se démarque déjà par son manque d'ambition et pire encore, par son manque de compétence à développer un projet sportif qui en vaille la peine.

C'est une politique de "gagne petit". C'est désuet, insignifiant.
Dans ces conditions, "mal accueillir" c'est compris dans la prestation de service.
------------

Croire, c'est commencer à se tromper
Anonyme
Posté le: 17/5/2013 21:45  Mis à jour: 17/5/2013 21:47
 Re: Accueil des nouveaux arrivants
Le problème c'est peut-être tout simplement le concept même de la pétanque classique ! Avez-vous testé le concept de La Nouvelle Pétanque ou l'avez-vous fait testé : vous serez alors très surpris des réactions. 80 % de ceux qui l'ont testé le trouve mieux que la pétanque classique. Ce n'est pas de l'intox, faîtes réellement le test sur des novices (qui ne connaissent ni la version classique ni la nouvelle).
Découvrez tout le concept ici : La Nouvelle Pétanque
Déjà des milliers de fans dans 50 pays sur Facebook

La Nouvelle Pétanque se joue comme la pétanque classique mais avec 3 boules de 3 différentes valeurs !

Chaque joueur dispose d'une boule de 1 point, de 2 points et de 3 points.

Le choix de la boule à lancer est libre à chaque instant.

Une partie se joue en 27 points.

Le reste de la règle est identique à la pétanque classique, mais ces quelques changements modifient spectaculairement la façon de jouer.

Plus de rebondissements, plus de stratégie, plus de suspens et d'émotion à chaque lancer !

Bref, La Nouvelle Pétanque est une version beaucoup plus attrayante que la pétanque classique. Pour s'en convaincre, il suffit simplement d'y jouer !
Raymondo
Posté le: 17/5/2013 18:11  Mis à jour: 17/5/2013 18:11
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 19/7/2004
De: La Ciotat
Envois: 486
 Re: Accueil des nouveaux arrivants
100% d'accord avec l'auteur. Je suis anglais, un nouvel arrivant en France en 2012 et, franchement, la mentalité de certains joueurs m’a choqué – les insultes, les engluements sans cesse, les disputes pire que la maternelle, même les bagarres. Je dis « certains » joueurs parce qu’il y a beaucoup de joueurs sympas mais, il existe un certain nombre qui posent un problème.

Depuis mon arrivée, quand je dis aux gens « je joue aux boules » leur réponse est « je ne joue plus/je ne fais plus de concours/je ne joue plus dans un club à cause de la mauvaise mentalité. »

Je me rappelle ma première visite au club pour un concours en doublettes. Malgré le fait qu’il avait beaucoup de joueurs qui n’étaient pas équipés, personne ne voulaient jouer avec moi, parce que j’étais « le nouveau/l’inconnu. »

Après un certain temps on m’a accepté et maintenant je joue presque tous les jours, mais il m’a fallu faire mes preuves d’être un joueur compètent. Heureusement je jouais pendant 15 ans avant en Angleterre, donc, je n’étais pas un débutant. En plus, j’étais un « coach » dans mon ancien club et, pour moi, une grande déception était qu’il n’y a aucun entrainement dans le club – il existe énormément de critiques mais pas un seul entraineur.

À mon avis, c’est un grand problème – il faut une Fédération forte et bien organisée, avec le soutien de chaque département et un programme de développement pour tous les clubs.
------------

Les gagnants s’entraînent, les perdants se plaignent.
Anonyme
Posté le: 17/5/2013 17:08  Mis à jour: 17/5/2013 17:08
 Re: Accueil des nouveaux arrivants
La pétanque, chantre de la convivialité...Foutaise !

Oh si, mais la pétanque de loisir, la pétanque sauvage comme les concours du même nom qu'on a voulu supprimer.

Je suis rentré à la pétanque il y a 40 ans par la pétanque et les concours de camping. J'ai appris à y jouer par ce biais et ne suis venu à la Fédération que 15 ans plus tard. J'y ai fait trésorier et président de club.

Je suis persuadé que la situation actuelle vient du fait d'avoir voulu en faire uniquement une pétanque de sport pour avoir l'agréement du ministère des sports. Mais nous le payons cher et ce qui a été détruit en 4 ou 5 ans ne reviendra que dans 10 ou 15 ans, si toutefois on inverse la vapeur et faisont marche arrière.
Vous ne pouvez pas commander le comportement des joueurs.
(1) 2 »
  
          255 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !