Publicité

Dirigeants : 7 mars 2009, vote électronique à l'Assemblée Générale élective extraordinaire de Paris

Posté par yves le 8/3/2009 12:00:00 (5313 lectures) Articles du même auteur

Le congrès fédéral de  Saint Pol sur Mer des 9 et 10 janvier 2009 n'ayant pas permis la constitution d'un comité directeur, les congressistes se retrouvaient à Paris ce 7 mars 2009 pour voter à nouveau. La proximité dans le temps de ces 2 assemblées générales électives permettait une comparaison entre deux modes de scrutin, le bulletin « papier » à Saint Pol et le vote « électronique » à Paris.

 
Elections-Saint-Pol-Janvier-2009
 
Elections-Paris-Mars-2009

La commission électorale, Alain Nicolier au micro, Josiane Galland et Xavier Grande, lors des élections  "papier"  de Saint Pol sur Mer le 10 janvier 2009.

Les mêmes (avec Danielle Goldsztejn, de la société Sector-multimedia) lors du vote électronique de Paris le 7 mars 2009.

En terme de temps passé, en tout cas : il n'y a pas photo !



 
Elections-Saint-Pol
 
Salle du Congrès Paris 2009

Les longues files d'attente auprès de l'urne, afin que chaque comité y dépose son bulletin de vote, un par un, lors du congrès de Saint Pol sur Mer.

Les mêmes congressistes deux mois plus tard à Paris votant simultanément depuis leur place dans la salle.

  

A.Nicolier-C.Azema-clôture-Saint-Pol

Dans le cas particulier de Saint Pol, les électeurs avaient eu à s'y reprendre plusieurs fois pour finalement ... ne rien décider du tout.

En ajoutant à cela les lourdeurs du dépouillement, au final les retards s'étaient cumulés à plus de 7 heures, épuisant, entre autre, une commission électorale honorant jusqu'au bout sa mission.

 « Chat échaudé craint l'eau froide » et le président Azema faisait appel à la société sector-multimedia pour assurer le vote du congrès extraordinaire de Paris consécutif au « non résultat » de Saint Pol. 

 

 

  

Danielle Goldsztejn

  "Responsable des réunions interactives" au sein de cette société, Danielle Goldsztejn a mené le déroulement des opérations lors de l'élection de Paris et nous a présenté ce système de vote électronique, qui servait initialement à la formation continue de médecins, il y a bientôt quinze ans.

En 2000, la Fédération Française de Handball a fait appel à ses services pour son assemblée élective : une prestation qu'on imagine satisfaisante puisque reconduite, depuis, à chaque assemblée générale. En effet, le vote peut être anonyme (comme celui à bulletin secret) ou non (comme dans le vote à main levée) et permet, par exemple, l'approbation de budgets ou de rapports.

Le Sport Adapté, la Boxe, le Badminton et la Gymnastique ont également adopté ce mode de fonctionnement.

La Fédération Française d'Etudes et de Sports Sous Marins (dont les représentants sont répartis sur la terre entière et qui connaît actuellement, elle aussi, une élection particulièrement tendue) innove cette année avec l'équivalent d'un vote « par procuration » sur Internet. Les votants qui choisiront ce mode de scrutin auront du 14 au 20 mars pour s'exprimer auprès de sector-multimedia. Cette dernière communiquera l'identité de ces votants à l'Assemblée Générale du 22 mars, afin de proscrire les doublons et ces votes seront ensuite comptabilisés comme les autres... sur bulletins papiers.

Interpellée par un détracteur au sujet d'un éventuel agrément ministériel, la société Sector a déclaré que son système était en conformité avec les recommandations de la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL), lesquelles n'évoquent pas ce type d'agrément. Il est à noter que cette société intervient dans des élections d'autres secteurs, comme la Mutuelle générale Hospitalière ou la Mutuelle Générale de la Police.

Boîtier de vote Paris 2009

Concernant l'élection du comité directeur de la F.F.P.J.P du 7 mars qui nous concerne, l'approbation du budget prévisionnel s'est faite traditionnellement à main levée.

Le vote électronique n'est intervenu que pour l'élection du comité directeur.

 Danielle Goldsztejn a d'abord effectué un petit travail de pédagogie, simple, sobre et rigoureux.

100 boîtiers électroniques avaient été distribués aux 100 votants présents qui pouvaient ainsi s'exprimer depuis la salle.

Notice explicative

  

   Chaque boîtier, identifiable par un numéro, était crédité du nombre de voix correspondant à son électeur.  

Une petite fiche explicative et un petit test en temps réel plus tard, la véritable élection pouvait débuter.

 

Le scrutin est ouvert pour Mr Bérenguier 

 

 

 

Le scrutin ouvert pendant 30 secondes, successivement, pour chaque « candidat », laissait le temps aux électeurs d'appuyer sur 1 « pour », 2 « je passe » puis de valider leur vote sur OK. La liberté de s'abstenir était reconnue par la possibilité de n'appuyer sur ... rien du tout !

  43 candidats à 30 secondes chacun, le vote durait une petite demi heure.

 

 

 Alain Nicolier proclame l'élection du nouveau président

Restait à la commission électorale à vérifier, conformément aux statuts, la présence de 3 féminines et d'un médecin dans la liste des élus. 

Un malentendu concernant les résultats de Messieurs Desbois et Dubois devait être rapidement (et calmement) dissipé, les résultats annoncés puis affichés sur le grand écran du congrès.

Pour l'approbation du président, une grosse minute suffisait à recueillir les 2000 et quelques voix.

Alain Nicolier pouvait annoncer le résultat du vote et le nouvel élu prononçait son premier discours...

   Discours d'Alain Cantarutti, nouveau président de la F.F.P.J.P

 

 

 

 

 

 

3 présidents de la F.F.P.J.P. côte à côte, Alain Cantarutti, Henri Bernard et Claude Azema.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



  
          296 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !