Quantcast
Publicité

D.O.M-T.O.M : Inter Océan Indien Saint-Pierre Réunion - 23e édition

Posté par Marcelbichon le 28/11/2010 18:40:00 (8878 lectures) Articles du même auteur

Inter Océan Indien Saint-Pierre Réunion - 23e édition

Soleil levant sur Madagascar

Il y avait 32° sur le boulodrome de Saint-Pierre, mais c'est l'équipe de France qui a pris un coup de froid. Enrhumée par une formation malgache qui a conclu sur un coup de cinq. Point final d'une manifestation marqué par de grands champions, et de (très) petits trublions.

Saint-Pierre. _ Mettons les choses au point. La quinzaine de perturbateurs qui ont voulu empêcher le coup d'envoi du 23e Inter Océan Indien hier samedi ont loupé leur coup. Jean-Luc Mondon, le meneur du mouvement, n'avait peut-être pas tort dans ses revendications, mais les méthodes employées n'ont pas été très adaptées. Une représentante du Comité 974 molestée par ledit Mondon, qui admettait d'ailleurs son geste dans les colonnes de la presse locale dominicale, d'autres accompagnants assez énervés, la Police nationale intervenait même pour calmer les esprits. Heureusement, avec diplomatie, les représentants de l'ordre remettaient précisément de l'ordre, et Jean-Luc Mondon avait la clairvoyance de calmer ses troupes, la situation retrouvant un calme plus propice aux joutes sportives.
Vouloir en effet prendre la manifestation en otage, et profiter de la présence de Claude Stirmel, vice-président de la Fédération française, pour régler des contentieux réunio-réunionais, tout était décidément trop, et sur l'île intense on devra impérativement s'installer autour de la table des négociations !

Une mène de 5, visa pour le bonheur

Et si on parlait de sport... Pour tout dire le carré final était à l'image de ce 23e opus de l'Inter Océan Indien. Deux formations de la Réunion, Madagascar et la France, nous étions en ordre de marche. Avec Suchaud-Quintais-Usai qui gagnaient une partie très disputée contre Savigny en quart-de-finale, avant que Suchaud ne remporte son match personnel contre Esther en demi-finale. Les autres acteurs étaient bien là, mais quel duel entre ces deux-là au tir ! Bouchon tapé plein bois par Suchaud pour ne pas perdre, et carreau à 12 mètres pour accéder à la finale. Chapeau !

Et cette finale alors...



 

2e mène, Philippe Quintais me souffle « c'est le premier tournant de la partie ». Et oui, les Malgaches ont loupé la mène, et l'équipe de France fait le plein, avec un tir de Suchaud à 5. La stratégie est huilée, Usai, pointe comme un chef, et ça suit. Seul souci, dans le camp d'en face, le régulateur s'appelle Angelo Rafalimanantsoa, et ne loupe jamais une occasion d'exister. Exemple de la dernière mène : Madagascar est mené 8/9, Suchaud manque double (pour la 1ère fois de la partie), Quintais tire boule et but, et le but recule à 4m 50 sur sa seconde tentative. Usai une boule en main, et les Malgaches 5 l'affaire est quasiment pliée, d'autant que dans le camp tricolore ont choisi de tirer. Manqué, victoire malgache méritée. Rafalimantsoa-Andriarimalala-Hérimanana sur la plus haute marche du podium.

Textes Marc Alexandre
Photos : Tino

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
          112 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !