Publicité

Coupes & Trophées : Pétanque - Coupe de France 2006/2007 - Les échos de Châteauroux

Posté par lolo le 27/3/2007 9:20:00 (9018 lectures) Articles du même auteur

   Petit retour sur ces deux jours de Coupe de France avec les échos vus et vécus dans le boulodrome de Châteauroux.

 
Tirage au sort 

    
Toujours sujet sensible et d'importance pour les 8 clubs qualifiés, le tirage au sort a donné lieu à un véritable suspense. A la fois innovant et ludique, le comité de pilotage a fait preuve d'inventivité pour dévoiler au public les 4 oppositions des 1/4 de finale.
 
   Tout d'abord l'ordre des rencontres 1 contre 5, 2 contre 6, 3 contre 7  et 4  contre 8. Dans un premier temps la représentante de l'assureur de la FFPJP tirait une enveloppe contenant le nom d'un des 8  clubs puis le club désigné tirait à son tour une boule contenant aussi le nom de l'un des 8 clubs. A ce moment là le nom du club venait se positionner dans la case n° 1 et ainsi de suite.  C'est donc au bout du 5ème tirage que l'on a pu enfin connaître le 1er quart de finale entre Angers et Bassens. Peut être pas simple à expliquer mais ce qui est sur c'est que c'était difficile de faire plus transparent surtout en public. 

 
Public



Contrairement à l'an passé à Laon, le public a répondu présent pour cette finale, si le samedi affichait complet, le vendredi a lui aussi connu une belle affluence.

Chauffage

Si le boulodrome de Châteauroux est magnifique, le système de chauffage a eu du mal à faire son effet. Résultat 5° le vendredi matin à 8 heures pour le début des parties, exceptionnellement les joueurs ont pu s'habiller en plus de la tenue officielle avant que le soleil ne vienne réchauffer un peu l'immense structure. Face à ce désagrément, les organisateurs réactifs ont mis en place 2 canons à chaleur qui ont un peu réchauffé l'atmosphère.

Chauffage bis

Claude Stirmel, l'homme qui retransmet pour la fédération et boulistenaute.com tous les résultats a eu bien du mal à se réchauffer, lui en premier mais aussi sa souris informatique qui a rendu l'ame peu habituée à cette température.  

Neige

Alain Cantarutti a eu un bon présage en se rendant à Châteauroux depuis son Gers natal. A chaque fois que le président du comité de pilotage a rencontré de la neige pour se rendre à la finale nationale, l'édition fut bonne et justement du côté de Limoges il neigeait.....


Essayage

A l'arrivée des 8 clubs, il a fallu habiller tout ce beau monde de la tête au pied avec les tenues de l'équipementier fédéral.  Dans la salle 2 isoloirs ont fait  office de cabines d'essayage, pas d'élection ni de vote ce vendredi mais tout le monde a pu retourner sa veste (pour l'essayer) sans craindre la vindicte populaire !!!

Révélation

Rodrigue Soubabere, ce nom ne vous dit pas grand chose et pourtant il mériterait une plus grande reconnaissance, ce joueur d'Angers a époustouflé le public lors de la  doublette en demi finale contre Barbizon. Face à Eric Sirot l'une des références en matière d'appoint, Rodrique  a littéralement "mangé" le but . Lorsque l'on connait la difficulté du terrain et ses aléas la performance est encore plus impressionante. A son actif également, un superbe carreau et une annulation de but. Chapeau !!

Défaillance

Dans cette même partie, le partenaire de Rodrigue, David Travers a connu une terrible défaillance alors que dans les parties précédentes ses tirs dévastateurs avaient impressionnés. Complétement ko il a demandé à être remplacé comme le permet le réglement et ce n'est autre que son père Daniel  Travers qui a pris sa place. D'après la coach de l'équipe d'Angers c'est la 1ère fois que la possibilité du changement était utilisé. Malheureusement le papa, malgré une très belle performance, n'a pas pu venger le fiston.

13 à 12
S'il devait choisir, Jean Pierre Lelons aura certainement vite fait le choix entre sa partie perdue en tête à tête en 1/4 de finale contre Chalon sur Saône et celle gagnée en finale contre Alain Charlet. En 1/4 de finale, Jean Pierre menait 11 à 2  avant de perdre à 12. En colère contre lui, cette partie n'a pas eu d'incidence sur la rencontre, à l'inverse sa victoire là aussi à 12 après 3 palets victorieux a eu une tout autre saveur, elle a permis à Barbizon de prendre un avantage décisif pour la suite.

Le dernier carreau de Lelons http://www.youtube.com/watch?v=1uNdZBOEuGs

Sapin

La finale s'est déroulée en présence du maire de Châteauroux et de son adjoint aux sports mais aussi de Michel Sapin le président de la région centre,  également trésorier de la campagne présidentielle de Ségolène Royal. La pétanque comme thérapie de repos pour ce trésorier très occupé en ce moment !!!


Première

Claudy Weibel vient de décrocher son premier titre national depuis son arrivée en France, heureux et fier il ne cachait pas que son véritable objectif restait un titre dans un championnat de France.

En grand champion

En 1/2 finale et en finale, Claudy Weibel aura montré beaucoup d'humilité. Se sentant décliné dans son jeu (2 frappes sur 3  tout de même !!) il a demandé à être remplacé par Jean Pierre Lelons, un geste de grand champion qui a su laisser son orgueil de côté au profit de la performance de son équipe. Le plus fort c'est que dans les deux parties au moment du changement il menait au score !!

Mixte

Même si elle a remporté ses 3 têtes à têtes, Angélique Papon aura eu du mal à trouver son rythme de croisière en mixte, jouant avec Jean Michel Xisto  puis Alain Charlet, la grande championne n'a pas pu faire différence dans les doublettes. En finale changement de tactique avec l'arrivée de Marco Foyot ,  Angélique retrouvant son poste au tir,  mais là aussi pas plus de réussite car cette doublette s'est retrouvé facilement distancé. Finalement le grand Marco reprenant le tir a refait son handicap pour passer  devant 11 à 9. L'histoire ne dit pas si ce mixte serait enfin tombé dans l'escarcelle d'Ambert, la partie étant interrompue faute d'enjeu.

Double Everest

Carpentras aura eu la chance ou la malchance de rencontrer le Duc de Nice en finale de zone et Ambert dès les 1/4 de finale, deux montagnes à gravir pour les vauclusiens en l'espace de 15 jours. Pourtant avec deux triplettes à gagner, Carpentras est passé tout près, Nordine Zouak se retrouvant avec deux frappes à la gagne, alors que la triplette mixte menait. Malheureusement le dénouement fut autre laissant Ambert une victoire oh combien difficile.

Age

Le coach de Ronchin a bien refait ses comptes, la moyenne d'age de son équipe est de 29 ans et encore papa Godart doit la plomber.

Terrain

Si beaucoup de joueurs se sont inquiétés du terrain dans le boulodrome craignant un jeu de rafle, il pouvait si ils le voulaient s'en donner à coeur joie juste en face. En effet la salle de repos des joueurs et le salon VIP avaient pour refuge le bowling de Châteauroux avec rafle obligatoire évidemment !!

Prévoyant

Alain Cantarutti avait tout prévu en confectionnant à l'avance 8 plaques avec le nom des 8 clubs. Dès la finale terminée, il a fallu que quelques secondes pour coller celle de Barbizon sur la Coupe de France.


Coupe d'Europe

Barbizon connait déjà son adversaire du 1er tour en Coupe d'Europe, il s'agit du 2ème club belge qualifié. Si Babizon passait cette obstacle ce serait probablement la revanche de l'an passé contre  l'autre équipe belge tenant du titre Joli Bois. Un parcours semé d'embuches surtout contre Joli bois !!

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 3 »
Auteur Conversation
Anonyme
Posté le: 31/3/2007 11:20  Mis à jour: 31/3/2007 11:23
 Re: Pétanque - Coupe de France 2006/2007 - Les échos de C...
BONJOUR MERCI ET BRAVO LOLO . de la bonne lecture un régal ,domage quand meme que le système de cette coupe de france ne sois pas revue !!!!!!!! il est anormal de voir comme en mixte une doublette du niveau international arrettée pour faute d'enjeu !!vu que la décision etait faite auparavant ,pareil pour la triplette finaliste 13 a 0 résultat la dernière triplette s'arrette aussi il faudrais ce pencher sur ce problème qui enlève et prive le spectateurs et téléspectateurs de spectacle quand on sais que la reine mère de la pétanque est la triplette.
Anonyme
Posté le: 28/3/2007 20:51  Mis à jour: 28/3/2007 20:51
 Re: Pétanque - Coupe de France 2006/2007 - Les échos de C...
Grand coup de chapeau pour cet article !!!!
Anonyme
Posté le: 27/3/2007 23:17  Mis à jour: 27/3/2007 23:17
 Re: Pétanque - Coupe de France 2006/2007 - Les échos de C...
Merci Lolo pour ce récit en revanche pas tout à fait d'accord avec toi au niveau du public par rapport à l'année dernière à Laon ou le samedi le boulodrome était également comble ...
a bientot
Anonyme
Posté le: 27/3/2007 23:02  Mis à jour: 27/3/2007 23:58
 Re: Pétanque - Coupe de France 2006/2007 - Les échos de C...
Salut, j'étais à Châteauroux et il y a eu tirage au sort intégral en demi-finale comme le prevoit le règlement.
jojori
Posté le: 27/3/2007 21:41  Mis à jour: 27/3/2007 21:41
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 13/2/2005
De: 36 .
Envois: 1460
 Re: Pétanque - Coupe de France 2006/2007 - Les échos de C...
merci lolo et c'est vrai que Rodrigue Soubabere a été excellent et d'une régularité phénoménale sur un terrain qui ne faisait pas de cadeau...
------------

hasta la victoria siempre

http://rezo.net/
(1) 2 3 »
  
          231 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !