Publicité

Championnats du Monde de pétanque : Rétrospective Grenoble 2006

Posté par jacpetanque le 23/7/2012 5:00:00 (8390 lectures) Articles du même auteur

Plus de cent ans après sa naissance à La Ciotat, la pétanque reviendra en Provence, à quelques dizaines de kilomètres de son berceau. Du 4 au 7 octobre de cette année se déroulera à Marseille le 46e championnat du monde. En perspective de ce nouveau mondial, chaque mois une rétrospective : ce mois-ci le 42ème championnat du Monde de Grenoble en 2006.

En perspective du 46e championnat du Monde à Marseille…

...chaque mois une rétrospective : Grenoble 2006

Pour revivre ce 42ème championnat du Monde, le 3ème dans la ville 'Porte des Alpes', je vous invite à suivre le compte rendu, extrait du Pétanque Magazine 2007 no. 50 d'Obut.

A l'heure où la pétanque rêve d'intégrer le giron Olympique, les membres du CIO auraient probablement apprécié l'organisation sans faille de ce championnat du monde !

Toujours aussi inintéressant lors des tours initiaux, interminables et sans intérêt pour les équipes dites fortes, le concours reste en revanche prisé des petites nations, qui voient là l'occasion de se mesurer aux meilleurs tout en améliorant leur technique et leur vision des choses. Pas de surprises évidemment lors de ce vrai tour de chauffe et un public qui se languit d'arriver aux poules de 16èmes de finale, légèrement plus relevées.

 Vue d'ensemble des terrains de jeu dans le Palais des Sport de Grenoble.

A ce niveau, on notait donc les difficultés de la Thaïlande, qui après avoir été battue par des Japonais étonnants, se relevaient non sans difficultés avant de mettre une véritable raclée en forme de revanche aux impétueux Nippons. Pour le reste, si l'Allemagne de Voisin éliminait de pâles Portugais en barrages, l'Argentine survivait aux 16ème de finale de même que la quasi-totalité des favoris. Pour autant, la France de Loy, Miléi, Dubreuil et Chagneau perdait une partie face au Bénin avant de subir le Maroc d'Alaoui en barrages.

 Les tenants du titre de France 2, Simon Cortes, Henri Lacroix et Julien Lamour.


Des parties de plus en plus intéressantes


On en venait alors aux 8ème de finale avec cette fois, des rencontres autrement plus intéressantes et haletantes. Dans le détail, si dans la poule 1, l'Italie de Laegeglia se promenait littéralement face au Bénin et à la Suisse, le barrage opposait des Suisses brillants à des Béninois auteurs d'un joli parcours mais qui allaient exploser en fin de rencontre, se privant ainsi du premier quart de finale de leur histoire. Dans la poule 2, retrouver la Tunisie, vainqueur de l'Allemagne et Madagascar, lauréat de la Guinée en partie de vainqueurs n'avait rien de surprenant. En revanche, voir ces mêmes Malgaches, pourtant solides et brillants, se faire surprendre en barrages par des Allemands euphoriques, voilà qui allait soulever la sensation dans le palais des sports et mettre les Africains dans l'embarras le plus total. La Guinée pouvait elle aussi avoir des regrets, battue 13-12 par les joueurs de Voisin lors de la 2ème partie.
Poule 3 : celle de l'équipe de France championne du monde. Battus par une belle équipe d'Espagne, Lacroix, Cortès, Suchaud et Lamour se retrouvaient évidemment en difficultés.
   Et s'ils parvenaient à éliminer définitivement le Canada, ils se retrouvaient confrontés à ces mêmes joueurs ibériques, battus sur le fil (12-12) et boule ratée pour le pointeur espagnol lors de la 2ème partie par des Thaïlandais à nouveau très compétitifs.
   Un barrage de feu avec des Espagnols constamment en tête et des Français contraints de changer Lamour par Cortès pour essayer de revenir au score. Avec un Suchaud excellent au milieu, les Bleus parvenaient à leurs fins, le Niçois réussissant un devant de boule mal négocié par les Espagnols lors de la dernière mène.

 Philippe Suchaud vient de mettre son devant de boule décisif.

 Les tenants du titre battent l'Espagne sur le fil dans un barrage de feu.

Ouf ! Pour l'autre équipe de France, l'épée allait passer plus près encore. En effet, battus par des Algériens certes talentueux mais pas toujours fair-play (et encore Loy manquait une boule de gagne à 8-12), les Bleus, fatigués à l'image d'un Dubreuil hors du coup, se reprenaient ensuite face à la Côte d'Ivoire.

 Algérie - faire le 'high five' après un coup raté du côté français n'est pas
du fair-play ! - face à France 1 : 13-12.


Un combat pour des quarts de finale ?


Mais ô surprise, ils allaient retrouver en barrages la Belgique, elle aussi battue par les Algériens. France-Belgique pour une place en quart de finale. Loy contre son ami Weibel et une partie où les équipiers de Claudy Weibel allaient jouer de malchance. Notamment sur une mène capitale où après avoir tout de même manqué double, ils contraient ensuite le but qui allait se ficher dans trois boules tricolores.
   Résultat des courses, un Michel Loy exceptionnel pour finir qui envoyait au paradis, ou plutôt en quart de finale, ses amis Mileï et Dubreuil.

 Le choc franco-français en quart de finale sous les regards de pas mal des amis.


Des quarts entre amis. Le hasard des quarts de finale allait réserver un choc franco-français dont les tenants du titre restaient les favoris au vu des prestations fournies. Mais après un départ équilibré, les Lacroix, Suchaud et autre Cortès, entré sur le poste de Lamour, quittaient un peu les débats et se retrouvaient menés 10-4 par des joueurs sûrs de leur fait et très loin de leurs prestations antérieures plutôt mitigées.
   A force de caractère et avec un Lacroix omniprésent à l'appoint, les tenants revenaient à 9-10 avant de céder sous les coups de boutoir d'un Loy toujours aussi impérial et magnifiquement secondé par un Mileï irréprochable.

 

  Michel Loy, impérial à l'envoi.

  

 La joie des joueurs de France 1 après la victoire sur leurs amis de France 2, les tenants du titre.

Les autres quarts de finale permettaient à la Thaïlande, besogneuse puis brillante face à la Suisse, à l'Italie, solide contre l'Allemagne et à la Tunisie, impeccable contre l'Algérie, de prendre un sésame pour le dernier carré.
   Un ultime carré qui allait en revanche être conforme à la logique. Car si la victoire d'une très belle équipe de France (Loy-Mileï-Dubreuil) face à l'Italie (Laegeglia-Dutto-Salto-Biancotto) était logique (13-5) et ce malgré la belle rentrée en jeu de Biancotto et le talent de Laegeglia, le succès des Tunisiens Nabib, Lakhal et Attalah sur les Thaïlandais de Phusa-Ad restait lui aussi dans la logique au vu des débats (13-4).

 Victoire de France 1 sur l'Espagne en demi-finale après une frappe de Michel Loy à 13 m !


Une finale où l’on retient son souffle


La finale restait donc la finale et là encore, difficile d'émettre le moindre doute sur le succès des joueurs tricolores.
   En effet, galvanisés par l'enjeu et emmenés par un Sylvain Dubreuil exceptionnel d'allant, Loy et Mileï se faisaient un plaisir de mener les débats face à des Tunisiens superbes au tir, grâce à Attalah mais un peu trop imprécis dans la direction du jeu.
Certes, Loy frappait un but en début de partie pour ne pas prendre une grosse mène, mais la suite était entièrement à l'avantage des Français. En moins d'une heure et demie de jeu, la France succédait à la... France.
   Mais le nom des lauréats changeait...

 France 1 vient de battre l'équipe de Tunésie. C'est incroyable pour Sylvain Dubreui...


Coupe du Monde :

1. France 1 (15-3)
2. Tunésie
3/4. Italie et Thaïlande

 Coupe des Nations :
1. Maroc (13-7)
2. Mauritanie


Tir de précision :
1.
Phusa-Ad (Thaïlande; après barrage)
2. Nestor Guevara (Argentine)

Didier Chagneau, Sylvain Dubreuil, Michel Loy et Pascal Miléi sur les plus hautes
marches du podium.

Photos:« jacpetanque »
Copyright texte extrait du Pétanque Magazine 2007 avec l'autorisation d'Obut

Diaporama photos...

Les vidéos disponibles sur Internet

Finale intégrale France vs Tunisie (2h00). Réalisation TMC, mis à disposition par " GIANLUCA1351" disponible sur Youtube.com : PLAY

Les plus beaux tirs de la finale France vs Tunisie, mis à disposition par "xtrail777" sur Youtube.com réalisation TMC : PLAY 

La joie de l'équipe de France quelques instants après la victoire. Réalisation cadrage "libellule33" sur Youtube.com : PLAY

En route pour le podium, réalisation "libellule33" sur Youtube.com (1/2) : PLAY
(2/2) :
PLAY

Demi-finale France vs Italie. Mise à disposition par "GlouMacBeer" sur Youtube.com réalisation TMC (1/2) : PLAY (2/2) : PLAY

Demi-finale France vs Italie (0h36). Mise à disposition par "Sougil85" sur Youtube.com réalisation TMC : PLAY

Les plus beaux tirs de la demi-finale France vs Italie, mis à disposition par "xtrail777" sur Youtube.com réalisation TMC : PLAY

 

Lire

Rétrospective Monaco 2001

Rétrospective Grenoble 2002

Rétrospective Genève 2003

Rétrospective Grenoble 2004

Rétrospective Bruxelles 2005

Rétrospective Grenoble 2006

::Toute l'actualité du Championnat du Monde...

 
 

Echanges&Réactions ::FORUM

Signalez votre présence dans notre ::CALENDRIER
Rejoignez ainsi le plus grand groupe de supporters, pour vivre ensemble un grand moment de sport pétanque !

Infos et réservations
Pour réserver vos places, rendez-vous sur www.petanque-marseille2012.fr dans la rubrique billetterie.
Vous pouvez aussi réserver vos places par téléphone au 0 892 390 320.
Rendez-vous également dans vos points de vente habituels : Auchan, E.Leclerc, Cora, Cultura, Virgin …
Pour toute demande d’informations, contactez le 04 91 53 71 16 ou contact@petanque-marseille2012.fr
 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
Sougil
Posté le: 23/7/2012 16:21  Mis à jour: 23/7/2012 16:23
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 14/10/2010
De: Maine et Loire
Envois: 1002
 Re: Rétrospective Grenoble 2006
Je n'y étais pas, mais je suis d'accord avec Yves ! Il n'y a rien d'arrogant ou de méchant à faire ça ! Des fois j'ai l'impression qu'on ne peut plus rien faire ou dire sur les terrains !

Bon...

En complément de l'article, il y a la demi : France - Italie dispo sur Youtube : http://youtu.be/lve2UCvzzKI

@++
Sougil - Compliment
yves
Posté le: 23/7/2012 13:20  Mis à jour: 23/7/2012 13:20
Co-Webmaster
Inscrit le: 25/4/2006
De: 02 Aisne Picardie Soissonnais
Envois: 2029
 Re: Rétrospective Grenoble 2006
Oui, juste pour revenir sur ce fait de jeu dans la partie Algérie France qui a valu aux Algériens les foudres, à la fois, de leurs adversaires, du public et de la presse au point que 6 ans après, on prenne soin d'en remettre une couche.

Comme on dit, les écrits restent !

Mais, sincèrement, j'étais dans les tribunes, pas trop loin, je suivais cette partie avec attention et même si mes souvenirs sont aujourd'hui un peu vagues, sur le coup, j'avais déjà ressenti l'injustice des ces diverses réactions.

Les Algériens sont en difficultés, il ont plein de points par terre contre eux et sont une boule à une. En gros ils ont trois options :

1/ frapper au but pour n'en perdre qu'un mais manqué = grosse mène, sinon perdu.

2/ frapper une boule pour en économiser un, style en perdre 4 au lieu de 5, sans faire jouer, et là, je suis désolé mais je ne me souviens plus si c'est pour casser la gagne ou pas.

3/ pointer et attendre le feu de Michel Loy, argumentant que, comme les points sont larges, il faudrait au Français réaliser une frappe absolument pure pour que le coup paye : frappé/passé = gros coup (sinon la gagne) mais chiqué ne vaudrait rien.

Les joueurs et le coach algériens ne sont pas d'accord entre eux. Ça discute ferme ! Et parmi les joueurs, il y en a un qui emporte, avec force et conviction, la décision de faire pointer... avec à la fois les risques et les espoirs ci-dessus évoqués.

Les Algériens pointent donc, regagnent le point et leur boule parfaitement dégagée attend le feu de l'adversaire, selon l'expression consacrée "comme une palombe sur une branche morte" !

Silence... Michel Loy s'élance et (ce qui n'était pas sur le plan) ... manque !

Les Algériens se félicitent alors de la réussite de leur choix tactique. Mais, de mon point de vue, leur réaction aura été pour eux, entre eux, vers eux, entre partenaires qui resserrent leurs rangs et se signifient : "voyez, c'était la bonne option, si on sait jouer juste, on a nos chances !"

Alors, évidemment Michel Loy, qui est par ailleurs un modèle de courtoisie dans l'esprit de compétition, a pris cette réaction contre lui, à mon avis malencontreusement et dans la déception de son tir manqué.

Ce qui peut également se comprendre.

Mais, encore une fois, sincèrement, il n'y avait pas là une once de manque de fair-play ou de respect de l'adversaire. Simplement la satisfaction de joueurs qui ont pris des risques tactiques en conscience et qui ont vu leur décision difficile finalement récompensée.

****

L'autre souvenir qui me vient, c'est la satisfaction d'avoir vu "Dudu" l'emporter. Un joueur qui avait fait une belle saison mais manqué la dernière marche plusieurs fois, notamment aux masters de la même année face à ... Michel Loy !

Jolie consécration pour cette élégante façon de jouer, emprunte d'abnégation et d'esprit d'équipe, pas forcément la plus spectaculaire mais toujours prompte à s'adapter pour soutenir ses partenaires et trouver le bon réglage entre les individualités, afin de rendre l'ensemble de l'équipe... efficace.
------------

PORTRAIT N° 500 CLEMENT Yves "yves"
http://www.boulistenaute.com/actualite-portrait-500-clement-yves-yves-10986




Montrez votre attachement à un nouveau style de Média : [Devenir SUPPORTER]
  
          396 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !