Publicité

Championnats du Monde de pétanque :  La France reste sur le toit du monde

Posté par petanque le 21/11/2021 23:50:00 (107326 lectures) Articles du même auteur

La France a gardé son titre mondial hier, à l'issue d'une finale de plus de deux heures face à une grande équipe d'Espagne. Tous les résultats, replays...



 

Championnats du Monde de pétanque - Du 12 au 21 Novembre 2021 en Espagne 

La France reste sur
le toit du monde

 

*Photo Jean CASALE FIP


Quintais, qui avait annoncé sa retraite internationale, rêvait de partir sur un dernier titre. Rocher, Lacroix et Suchaud rêvaient de le lui offrir. Les quatre hommes plantaient une fois de plus le drapeau français sur le toit du monde, à l'issue d'une finale complètement folle face à des Espagnols qui ont fait flotter haut les couleurs nationales. Retour sur une belle fin de semaine de pétanque sur la Costa Brava.


La Catalogne accueille le monde

Après la folle semaine des championnats du monde féminin et jeunes, c'était au tour de l'élite mondiale senior de converger vers Santa Susana. Une échéance attendue impatiemment par tous les aficionados de la pétanque mondiale, désireux de soutenir leur équipe ou de découvrir les nouveaux talents de la discipline. Les premières confrontations ne décevaient pas, et démontraient que la notion de petite nation devient de plus en plus relative : les prestations de l'Ile Maurice, de la Suède ou de la Finlande apportaient rapidement la preuve que beaucoup de pays possèdent à présent des joueurs de haut niveau, et que les hiérarchies n'ont jamais été aussi peu figées.

Les premiers tours réservaient donc de nombreuses surprises, même si les principaux favoris, à l'exception de la Côte d'Ivoire et de la Malaisie, passaient le premier cut sans encombre. Mais certains grands pays le faisaient dans la souffrance, à l'image de la Belgique qui mettait plusieurs tours à trouver sa vitesse de carburation.

 

* Photo LaLigaSports avec autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor

 

Ce n'est que lors des poules de trois que la bande à Weibel passait au cran au-dessus, avec une belle victoire sur la Suisse et une autre face à l'Espagne invaincue jusque-là. Avec cinq victoires en cinq matchs, les Espagnols avaient mangé leur pain blanc : il leur fallait alors puiser dans leurs réserves pour vaincre à leur tour la Suisse et accéder aux huitièmes de finale. D'autres favoris n'avaient pas cette chance : le Bénin et la Tunisie, notamment devaient alors quitter la compétition alors que la France vivait sa première défaite face à la Suède : un avertissement sans frais rattrapé par une nette victoire au dépends des USA .

 

 

* Photo LaLigaSports avec autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor

 

Mais ce sont les huitièmes, disputés samedi soir, qui allaient être les plus cruels pour d'autres grands pays : la Belgique d'abord, qui ne parvenait pas à exister face à une équipe de France pourtant diminuée par un Rocher usé par le tir de précision, et qui s'inclinait 13-9 à l'issue d'une partie très moyenne. Le Sénégal, qui chutait lourdement contre de surprenants Mauriciens, les Malgaches victimes du Maroc, les Turcs surpris par de très bons Hollandais et Monaco qui s'inclinait face à la Finlande complétaient la liste des victimes de marque, alors que les Espagnols se faisaient peur en étant menés 8-2 par des Suédois convaincants : il fallait tout le public du public ibérique et toute la grinta de Guasch pour s'imposer finalement à des joueurs pleins de talent. Frayeur également pour les Thaïlandais qui passaient sur le fil dans leur derby asiatique face au Cambodge.


Les Thaïs manquent le quart


Au fil de la compétition, on voyait les Espagnols, qu'on avait vu monter en puissance tout l'été sur le circuit français, renforcer leur cohésion et leurs ambitions au milieu de l'arène en fusion du carré de la Liga Sports. Une cohésion plus que nécessaire face à la talentueuse équipe de Hollande emmenée par Kees Koojge, qui ne s'inclinait que 13-9 face aux coups de boutoir d'un Escacho impressionnant et d'un Guasch en ébullition.

 

 

* Photo LaLigaSports avec autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor

 

Sur le carré voisin, C'est une énorme surprise qui attendait les jeunes thaïlandais, bientôt menés 3-10 par des Finlandais placides et excellents au point. Les Thaïs revenaient 12-7, mais cédaient sur un coup du sort face à une nation qui se hissait pour la première fois de son histoire dans le dernier carré d'un championnat du monde.

Dans les deux autres quarts de finale, tout allait très vite. Les Marocains, médusés, regardaient passer le TGV français et perdaient en moins d'une demi-heure un match atomisé par Rocher, Lacroix et Suchaud. Les Italiens, eux, battaient par forfait une équipe de Mauriciens dont deux des membres venaient d'être contrôlés positifs au COVID19.

 

* Photo LaLigaSports avec autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor


L'Espagne sur sa lancée

Chacun le voyait : l'Espagne, dopée par son public et développant un jeu quasi-parfait, était lancée à plein régime, et les Finlandais allaient en faire logiquement les frais. Face à deux tireurs au sommet, le jeu défensif développé par les Scandinaves depuis plusieurs tours n'allait pas peser lourd : en trois mènes parfaites, les Espagnols se propulsaient en finale.

Dans le match France-Italie, on pensait tout d'abord que les Tricolores, qui menaient 11-0 après cinq mènes, allaient également se montrer expéditifs. Mais l'entrée de Chiapello changeait la donne, et les Transalpins revenaient 11-5. La France poussait à nouveau, mais une première annulation de Rizzi et une autre de Chiapello retardaient l'échéance. Une autre mène annulée suivait, puis une autre encore sur une boule providentielle embouchonnée de Chiapello. Toujours en difficulté, l'Italie ne cédait pas : Rizzi noyait encore le bouchon à la quatorzième mène, puis une nouvelle fois en le frappant deux fois à la quinzième ! Mais rien n'est éternel, et le campionissimo italien finissait par manquer le but et offrir à Rocher une boule de gagne aussitôt transformée.

 

* Photo LaLigaSports avec autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor


Suchaud time

Les champions du monde en titre face à l'équipe du pays organisateur, l'affiche était belle. Les Espagnols, même s'ils prenaient un peu le dessous dans les premières mènes, ne décevaient pas et attendaient leur heure : celle-ci se présentait à la cinquième mène, avec trois carreaux d'Escacho et Guasch, qui avait encore une boule en main pour tirer pour une grosse mène. Mais Dylan sortait le but, et les Espagnols ne faisaient qu'un tout petit point. 6-2, 7-2, 7-4, 8-4, la France gardait son avance tout au long de mènes extrêmement disputées. Mais une dixième mène amenait une embellie pour les Espagnols : avec trois boules en main, Guasch tirait pour deux mais manquait double. C'est Cardenas, monumental au point depuis le début, qui ramenait trois points sur un superbe carreau.

Quintais fait alors son entrée à la place de Lacroix, mais les Espagnols marquent encore trois points et, à l'image de leur public qui scande « Si, se puede ! », commencent à entrevoir le titre. La France tangue, engrange néanmoins, dans la douleur, un point puis deux  et égalise.

10-10, on entre dans le Suchaud time. Ca tombe bien, le légendaire tireur français a pris le tir depuis la mène précédente. Carreau sur une phénoménale reprise de Cardenas, suivi de trois trous d'Escacho et Guasch. Deuxième carreau sur la deuxième boule de Cardenas : la table est mise pour Rocher. D'une chiquette sur la boule de Guasch, celui-ci envoie une nouvelle fois la France au firmament, et Quintais dans la légende.

 

*Photo Autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor 

 

* Photo LaLigaSports avec autorisation du Vice-Président de la Fédération Espagnole de Pétanque - FEP - Antonio Betancor

 

> Meilleurs pronostiqueurs :


alain66 (30)

Mateo33 (30)

totof37 (28)

kiki55 (26)

papy17 (26)

 

 

 

*Résultats mis à jour régulièrement par la FIPJP
Voir aussi FORUM Boulistenaute
avec partages de quelques photos, résultats et commentaires

 

Les informations les plus récentes, les boulistenautes partagent dans ce FORUM

 

________________________

   


 

LISTE DES ÉQUIPES PAR NATIONS   

 

France : Philippe QUINTAIS - Philippe SUCHAUD - Henri LACROIX - Dylan ROCHER *Coach : Alain Bideau  

 

 REPLAYS

Pétanque sur LaligasportsTV Inscription gratuite !  

 

 REPLAY MATIN / Après-midi

 

  REPLAY MATIN REPLAY APRES-MIDI 

 

 REPLAY MATIN REPLAY APRES-MIDI 

 

  REPLAY

 

Lire aussi

 

Dylan, l'âme du guerrier

 La France veut tenir son rang 

WebTV juniors et féminines 

Palmarès : Et de 5 tirs pour le Cambodge ! 

Une France ambitieuse - Pronostics 

Les Championnats du Monde à Santa-Susanna 

FIPJP.org / fepetanca.com / laligasportstv.com

 

 -------------------------

-----------------
--------
---    

 Ne rien manquer des directs WebTV : notifications début des parties ! 

SUR

< BoulistenauteLIVE.com VISITER / INSTALLER >

 

Pétanque sur Apple Store Application Mobile 
Pétanque sur Google PLAY Application Mobile  

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
          72 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque Twitch pétanque Apple Podcasts Pétanque Spotify Pétanque Deezer Pétanque
Pétanque sur Apple Store Application Mobile
Pétanque sur Google PLAY Application Mobile

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !